Press release

DEINOVE PRODUIT DE L’ACIDE MUCONIQUE À PARTIR DE SUBSTRATS 2G

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

Preuve de concept obtenue sur des matières de deuxième génération. Production multipliée par 5 par rapport aux résultats obtenus au 1er semestre sur substrats synthétiques. MONTPELLIER, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: DEINOVE (Paris:ALDEI) (Alternext Paris : ALDEI), société de biotech industrielle qui développe des procédés innovants de production de biocarburants et composés biosourcés à partir des bactéries Déinocoques,

  • Preuve de concept obtenue sur des matières de deuxième génération.
  • Production multipliée par 5 par rapport aux résultats obtenus au 1er
    semestre sur substrats synthétiques.

MONTPELLIER, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

DEINOVE (Paris:ALDEI) (Alternext Paris : ALDEI), société de biotech
industrielle qui développe des procédés innovants de production de
biocarburants et composés biosourcés à partir des bactéries Déinocoques,
annonce aujourd’hui avoir produit en laboratoire de l’acide muconique à
partir de substrats de deuxième génération.

DEINOVE avait récemment annoncé1 le déploiement d’une
nouvelle plateforme de R&D dédiée à la production d’acide muconique, un
intermédiaire chimique dont les dérivés – caprolactam, acide
téréphtalique et acide adipique — sont très largement utilisés dans les
industries plastiques (pour l’automobile ou pour les emballages
notamment), la production de fibres synthétiques pour le textile ou
l’industrie (nylon principalement) et l’alimentation (acidifiant).

DEINOVE a depuis obtenu en laboratoire la preuve de concept de la
transformation de matières de deuxième génération, à base de cellulose,
en acide muconique. Par ailleurs, les améliorations apportées au niveau
des souches permettent d’obtenir un titre multiplié par 5 par rapport
aux précédents essais menés sur des substrats synthétiques à base de
sucres simples, glucose et xylose.

La cellulose est un des composants principaux de la biomasse végétale,
plantes et bois, ainsi que du papier et du carton (autrement appelées
matières de deuxième génération). Il s’agit d’une molécule complexe
(chaînes de sucres à 6 atomes de carbone) qui nécessite d’être dégradée
en sucres simples avant fermentation (étape qualifiée d’hydrolyse).

« L’acide muconique biosourcé est une réelle alternative pour
l’industrie chimique, car il pourra se substituer à des procédés
industriels polluants à base de pétrole, sur des marchés très
significatifs 
», déclare Emmanuel Petiot, Directeur Général de
DEINOVE. « En même temps que nos équipes poursuivent l’optimisation
de la souche, nous avons présenté la plateforme à plusieurs industriels
de la chimie qui suivent notre projet avec beaucoup d’intérêt. Le
Déinocoque est sans aucun doute un micro-organisme très bien adapté pour
développer ce nouveau procédé avec un métabolisme naturellement orienté
vers l’acide muconique, et des caractéristiques uniques qui permettent
d’abaisser le coût lié à l’utilisation de substrats de 2
ème
génération (production de cellulases et action à haute température). La
production à partir de matière première de 2
ème
génération offre de très nombreuses possibilités, y compris dans la
valorisation de résidus agricoles et déchets, prémisse d’une véritable
économie circulaire. A l’approche de la COP21, nous sommes fiers de
contribuer au leadership français dans la chimie du végétal et la
transition écologique ».

À propos de DEINOVE

DEINOVE (Alternext Paris : ALDEI) change la donne dans le domaine de la
chimie du végétal en concevant et développant de nouveaux standards de
bioproduction fondés sur des bactéries aux potentiels encore inexploités
: les Déinocoques. En s’appuyant sur leurs propriétés génétiques
singulières et leur robustesse hors du commun, DEINOVE optimise les
capacités métaboliques et fermentaires de ces « micro-usines »
naturelles pour fabriquer des produits à haute valeur ajoutée à partir
de biomasse non alimentaire. Les premiers marchés de la Société sont les
biocarburants de 2eÌme génération (DEINOL) et les composés
chimiques alternatifs aux produits dérivés de l’industrie pétrolière
(DEINOCHEM) où DEINOVE offre sa technologie à des partenaires
industriels mondiaux. Cotée sur Alternext depuis avril 2010, DEINOVE a
été fondée par le Dr. Philippe Pouletty, Directeur général de Truffle
Capital, et le Pr. Miroslav Radman, de la Faculté de Médecine de
l’Université René Descartes. La société compte près de 50 collaborateurs
dans ses nouveaux laboratoires basés en France à Montpellier, sur le
site du Biopôle Euromédecine.

Plus d’informations sur www.deinove.com

1 Cf. communiqué du 21 juillet 2015

Contacts

DEINOVE
Emmanuel Petiot, +33 (0)4 48 19 01 28
Directeur
Général
emmanuel.petiot@deinove.com
ou
Coralie
Martin,
+33 (0)4 48 19 01 60
Communication et relations
investisseurs
coralie.martin@deinove.com
ou
ALIZE
RP, Relations Presse

Caroline Carmagnol / Wendy Rigal, +33
(0)1 44 54 13 62
deinove@alizerp.com