Press release

Direct Edge développe un nouveau marché boursier au moyen de la plate-forme vitale de Microsoft et de la solution de négociation basée sur la messagerie d’Informatica

0 0 Donnez votre avis

REDMOND, Washington, December 17, 2010 /PRNewswire/ — – Le quatrième marché boursier aux États-Unis choisit la plate-forme Windows au détriment de Linux et UNIX ; réduction du temps d’attente à 340 microsecondes et hausse de 580 pour cent de la vitesse de traitement contribuent à l’obtention d’un avantage concurrentiel. Microsoft Corp. a annoncé aujourd’hui que

REDMOND, Washington, December 17, 2010 /PRNewswire/ —

– Le quatrième marché boursier aux États-Unis choisit la plate-forme Windows au détriment de Linux et UNIX ; réduction du temps d’attente à 340 microsecondes et hausse de 580 pour cent de la vitesse de traitement contribuent à l’obtention d’un avantage concurrentiel.

Microsoft Corp. a annoncé aujourd’hui que Direct Edge, un marché boursier établi à Jersey City, dans l’État du New Jersey, avait choisi Windows Server 2008 R2, Microsoft SQL Server 2008 et Informatica Ultra Messaging pour ses plates-formes de négociation. Au sein des bourses, il est primordial que le temps d’attente soit court si l’on veut se démarquer de la concurrence. C’est pourquoi Direct Edge a voulu écourter davantage la latence de son système tout en assumant des volumes de transaction beaucoup plus élevés. Ainsi, il a atteint ces objectifs et les a même dépassés, en rejetant Linux ou UNIX et en développant plutôt sa bourse sur la base de la technologie de Microsoft et d’Informatica.

(Logo : http://photos.prnewswire.com/prnh/20000822/MSFTLOGO)

« Lorsque nous avons placé notre bourse sur la plate-forme Microsoft, notre objectif numéro un était d’obtenir des temps d’attente assez bas pour pouvoir rivaliser avec les plus grands marchés boursiers au pays », explique Steve Bonanno, directeur de la technologie de Direct Edge. « Nous avons conçu un moteur de traitement en temps réel sur la technologie Microsoft qui est en mesure de publier plusieurs centaines de milliers de messages de transaction par seconde. À 340 microsecondes, Windows a tenu promesse. »

« En développant ses activités au moyen de la plate-forme Microsoft, Direct Edge démontre le succès de notre engagement continu à fournir des bases solides pour nos opérations vitales dans le secteur des services financiers », indique pour sa part Simon Witts, vice-président du groupe Enterprise and Partner chez Microsoft. « Avec l’appui et le dévouement de partenaires de l’industrie comme Informatica, Microsoft ouvre la voie à un nouveau paradigme pour les volumes de travail critiques, offrant la fiabilité et la flexibilité nécessaires pour innover les applications différenciées qui sont essentielles pour obtenir des avantages concurrentiels durables sur les marchés financiers d’aujourd’hui. »

Depuis son implantation, Direct Edge a accru sa part de marché grâce entre autres à la hausse considérable de la vitesse et du volume de transactions ainsi qu’à la grande fiabilité de sa nouvelle plate-forme de négociation. Avec une part de marché se situant entre 9 et 11 pour cent sur tous les volumes de transaction en capitaux propres américains, Direct Edge n’est distancée que par la Bourse de New York (30 pour cent) et le NASDAQ (20 pour cent), et est pratiquement à égalité en troisième place parmi les autres marchés boursiers aux États-Unis. Cet accomplissement représente une progression rapide pour la société, dont la fondation en tant que réseau de communications électroniques remonte à seulement cinq ans et dont la conversion en marché boursier, au plein sens du terme, ne s’est faite qu’à l’été 2010.

Négociations plus rapides et services plus fiables

La bourse constate déjà une augmentation du volume de transactions des clients actuels, laquelle est attribuable à la réduction des temps d’attente. Pour maintenir ce volume d’activité, Direct Edge a dû offrir à ses clients un service rapide et fiable. En déployant Windows Server 2008 R2, Microsoft SQL Server 2008 et Informatica Ultra Messaging, Direct Edge a réussi à réduire sa latence de 83 pour cent à seulement 340 microsecondes – ce qui a permis d’accroître la vitesse de traitement de 580 pour cent – et prévoit de l’abréger davantage. Outre cette réduction considérable des délais, Direct Edge a également enregistré un faible taux de variation de la latence, ce qui signifie que les clients actuels et potentiels qui évaluent les nouveaux résultats de rendement peuvent savoir quelles sont leurs chances d’atteindre les vitesses de référence dans leurs propres opérations boursières.

Direct Edge a aussi choisi Informatica Ultra Messaging pour concevoir une architecture de type homologue aux fins de communications efficaces entre les applications de la plate-forme boursière. Il a d’ailleurs utilisé cette technologie pour éliminer les composantes de messagerie démons susceptibles d’avoir des défaillances.

« Le succès de Direct Edge à limiter considérablement le temps d’attente dans l’exécution des commandes démontre clairement qu’il est possible de profiter d’avantages concurrentiels sur les marchés financiers d’aujourd’hui, et ce, grâce à notre solution de messagerie avancée », souligne Mark Mahowald, directeur général d’Ultra Messaging, Informatica. « Au-delà des délais réduits, toutefois, Direct Edge a exigé une extensibilité de classe entreprise, une fiabilité et des vendeurs ayant une vision. Notre partenariat avec Microsoft a permis aux deux sociétés de relever le grand défi que nous a lancé Direct Edge. »

Direct Edge a amélioré la disponibilité en reproduisant son flux de commande en temps réel pour un basculement de latence zéro des applications de négociation. Cette méthode a servi de complément à la capacité de regroupement de basculement et de reprise sur sinistre que Direct a obtenue au niveau des centres de traitement de l’information par le biais de Windows Server et SQL Server. À des fins de continuité entre ses deux centres de données, Direct Edge utilise une reproduction du matériel. Grâce à son utilisation de la technologie de basculement aux niveaux de la messagerie et de la gestion des données, Direct Edge a affiché jusqu’ici un temps de disponibilité prévu de 100 pour cent.

Réduction des coûts d’exploitation et de la technologie

Direct Edge a également réalisé d’importantes économies de coûts à la fois sur ses opérations et sa technologie. Par exemple, Direct Edge a économisé entre 3,5 et 5 millions de dollars sur les coûts d’exploitation en commercialisant la plate-forme actuelle un an plus tôt. Elle a aussi économisé environ 10 millions de dollars, à savoir la différence entre les coûts liés aux transactions de compensation sur un an. Une réduction de 25 % de l’encombrement du matériel aura finalement permis d’économiser un million de dollars supplémentaire.

« Afin d’atteindre l’excellence d’exécution requise aujourd’hui par les marchés financiers à haute vitesse, les sociétés telles que Direct Edge devront chercher sans cesse à réduire leurs coûts tout en offrant un service de qualité supérieur, car bon nombre de clients considèrent les sociétés de services financiers qui ne sont en mesure de se démarquer comme interchangeables », affirme Colleen Healy, directrice générale de l’industrie chez Microsoft. « Depuis plusieurs années, nous travaillons assidûment à devenir les meilleurs pour ce qui est de l’extensibilité, de la fiabilité et de la disponibilité de nos systèmes d’exploitation, nos serveurs d’applications et nos outils de développement. Comme le démontre clairement le succès de clients tels que Direct Edge, Microsoft, de concert avec nos partenaires de l’industrie, offre des solutions essentielles qui permettent aux plus importantes sociétés de services financiers dans le monde de se démarquer par leur expérience avec la clientèle, leurs aspects économiques et leur rendement. »

La réduction des coûts d’exploitation et la réduction du temps d’attente partagent un facteur favorisant : des besoins en matériel moins élevés. La plate-forme actuelle réduit en effet de 25 pour cent la quantité de serveurs comparativement au nombre qui aurait été requis pour élargir l’ancienne plate-forme et soutenir le volume de transaction actuel de Direct Edge. Il s’agit d’une économie d’environ 1 à 1,2 million de dollars, laquelle sera réalisée à chaque cycle de remplacement du matériel.

La technologie Informatica Ultra Messaging, par exemple, contribue à réduire l’encombrement de messagerie de 50 pour cent en éliminant le besoin en serveurs de messagerie et en appareils de réseau de stockage. Avec un taux de compression de données pouvant atteindre 8:1, Microsoft SQL Server réduit le besoin de stockage sur l’ensemble de la plate-forme.

Cela dit, la réduction de l’encombrement du matériel n’affecte pas négativement l’extensibilité. Direct Edge estime en effet que le système peut prendre en charge tous les jours jusqu’à 5 milliards d’actions négociées sous sa présente configuration, et au moins 10 milliards d’actions négociées grâce aux ajouts de matériel apportés à l’architecture.

À propos de Microsoft dans le secteur des services financiers

Le groupe de services financiers de Microsoft propose des logiciels qui permettent aux institutions financières de transformer l’expérience des clients, des employés et des opérations de façon à pouvoir maximiser les occasions d’augmenter leur part de marché et leur rentabilité. Les logiciels Microsoft aident à accroître le potentiel des gens et du personnel informatique au sein des entreprises financières – et dans des domaines clés tels que les plates-formes de conseil, le renouvellement des réseaux, la chaîne de valeur des assurances, la gestion du risque et la conformité des entreprises, et les paiements. Grâce à une combinaison de solutions proposées par Microsoft et ses partenaires, les clients procurent à leurs employés les moyens nécessaires pour transformer les données en informations, les idées en actions et le changement en possibilités. Pour en savoir davantage sur le groupe de services financiers de Microsoft, veuillez consulter le site http://www.microsoft.com/financialservices.

À propos de Microsoft

Fondée en 1975, Microsoft (Nasdaq : MSFT) est le leader mondial des logiciels, des services et des solutions qui aident les particuliers et les entreprises à réaliser leur plein potentiel.

Source : Microsoft Corp.