Press release

ECOSLOPS RECOIT UN ACCORD DE PRINCIPE DU PORT D’ABIDJAN POUR Y IMPLANTER UNE UNITE DE RECYCLAGE

0 0
Sponsorisé par Business Wire

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: ECOSLOPS (Paris:ALESA) (Code ISIN : FR0011490648 ; Mnémonique : ALESA / éligible PEA-PME), entreprise technologique innovante recyclant les résidus pétroliers issus du transport maritime (slops et sludge) en carburant marin et bitume léger, annonce avoir reçu un accord de principe du port d’Abidjan pour l’attribution d’un terrain en vue d’y construire une

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

ECOSLOPS (Paris:ALESA) (Code ISIN : FR0011490648 ; Mnémonique : ALESA /
éligible PEA-PME), entreprise technologique innovante recyclant les
résidus pétroliers issus du transport maritime (slops et sludge) en
carburant marin et bitume léger, annonce avoir reçu un accord de
principe du port d’Abidjan pour l’attribution d’un terrain en vue d’y
construire une unité de recyclage.

Vincent Favier, Directeur Général d’ECOSLOPS, déclare : « Après
la signature d’une Lettre d’Intention pour explorer la faisabilité de
l’implantation d’une unité de recyclage des résidus pétroliers dans le
port de Constanta, cet accord avec le port d’Abidjan, attribuant un
terrain pour y construire une nouvelle unité, assied l’ambition
d’ECOSLOPS, annoncée lors de son introduction en Bourse, d’avoir trois
nouveaux projets signés d’ici 2017. Les autorités ivoiriennes et le Port
Autonome d’Abidjan se sont montrés intéressés par notre savoir-faire
depuis le départ et, grâce à l’importance et à la dynamique du port,
cette implantation est la meilleure porte d’entrée sur la côte ouest de
l’Afrique. Afin de valoriser au mieux ce projet, nous souhaitons y
associer des partenaires locaux, tant industriels que financiers. »

ECOSLOPS a reçu une Lettre du Port Autonome d’Abidjan lui accordant un
terrain de 5 hectares dans la zone portuaire. ECOSLOPS peut dorénavant
démarrer toutes les études financières et techniques relatives à
l’implantation d’une unité de recyclage et chercher des partenaires
locaux.

Ce projet en Côte d’Ivoire s’inscrit dans la foulée de la démonstration
de la capacité de l’outil industriel portugais de Sinès, qui recycle
plus de 98% des résidus pétroliers collectés, avec la première vente de
carburant marin et de bitume léger, et la signature d’une Lettre
d’Intention pour explorer la faisabilité de l’implantation d’une unité
dans le port roumain de Constanta, sur la mer Noire. Sur ces acquis,
ECOSLOPS poursuit ses discussions avec d’importants opérateurs
portuaires, tant en Méditerranée qu’en Europe du Nord.

Prochain communiqué : chiffre d’affaires annuel le 8 février 2016

Suivez-nous sur Twitter @Ecoslops.

A propos d’ECOSLOPS (http://www.ecoslops.com) :
ECOSLOPS met en œuvre une technologie innovante qui recycle les résidus
pétroliers issus du transport maritime (slops et sludge) en carburant
marin et bitume léger. La société a pour ambition de s’imposer comme un
acteur majeur du recyclage des déchets hydrocarburés marins. La solution
proposée par ECOSLOPS repose sur la maîtrise des processus de collecte,
de traitement et de recyclage des slops et sludges. ECOSLOPS offre aux
infrastructures portuaires, aux collecteurs de déchets ainsi qu’aux
armateurs une solution économique et écologique grâce à ses unités de
traitement. La première unité de traitement industrielle est située à
Sinès, premier port commercial du Portugal.

ECOSLOPS est cotée sur Alternext à Paris (ISIN : FR0011490648 ;
mnémonique : ALESA) et est éligible au PEA PME.

Contacts

ECOSLOPS
Laurent Chatin, 01 84 16 80 37
Directeur
Administratif et Financier
investisseur@ecoslops.com
ou
NewCap
Relations
investisseurs
Marc Willaume, 01 44 71 00 13
ecoslops@newcap.eu