Press release

EURONEXT PUBLIE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE 2015

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

AMSTERDAM & BRUXELLES & LISBONNE, Portugal & LONDRES & PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Euronext (Paris:ENX) (Amsterdam:ENX) (Brussels:ENX) annonce aujourd’hui ses résultats du deuxième trimestre et du premier semestre 2015. Hausse de +11,9% du chiffre d’affaires (hors opérations avec des parties liées) à 130,1 M€ (T2 2014 : 116,3 M€) Forte baisse des charges opérationnelles hors amortissements : -11,0% par

AMSTERDAM & BRUXELLES & LISBONNE, Portugal & LONDRES & PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Euronext (Paris:ENX) (Amsterdam:ENX) (Brussels:ENX) annonce aujourd’hui
ses résultats du deuxième trimestre et du premier semestre 2015.

  • Hausse de +11,9% du chiffre d’affaires (hors opérations avec des
    parties liées) à 130,1 M€ (T2 2014 : 116,3 M€)
  • Forte baisse des charges opérationnelles hors amortissements :
    -11,0% par rapport au T2 2014
  • Marge d’EBITDA de 53,9%
  • 51 M€ d’économies cumulées au 30 juin 2015 – 64 M€ en rythme
    annualisé
  • 63 M€ de charges de restructuration associées
  • Objectifs d’environ 500 M€ de revenus (5 % de CAGR1
    sur la période 2013-2016) et de 53% de marge d’EBITDA à atteindre en
    fin d’année

« Nous annonçons de bons résultats pour le 2ème
trimestre, avec une croissance soutenue du chiffre d’affaires pour le
cinquième trimestre consécutif, grâce à de fortes performances de la
plupart de nos activités. Cette réussite reflète l’attention portée par
notre équipe de direction à l’exécution de notre stratégie. Nous sommes
fiers de confirmer que nous avons réalisé, comme nous l’avions annoncé,
plus de 60 M€ d’économies en rythme annualisé à mi-parcours de notre
plan stratégique. Ces importantes économies résultent du fort accent mis
sur la réduction des coûts. Nous sommes déterminés à poursuivre cette
stratégie pour atteindre 80 M€ d’économies de coûts en rythme annualisé
d’ici fin 2016. »
a déclaré Jos Dijsselhof, Directeur général et
Président du directoire par intérim et Directeur des opérations
d’Euronext N.V.

1 Compound annual growth rate : taux de croissance annuel
moyen

Performances financières

Le chiffre d’affaires trimestriel (hors opérations avec des parties
liées) augmente de +11,9% à 130,1 M€ (T2 2014 : 116,3 M€), grâce aux
excellentes performances de l’activité de négociation au comptant,
portée par les conditions économiques favorables. Les données de marché
et les activités de cotation enregistrent de bons résultats, tandis que
l’activité de dérivés de matières premières a bénéficié d’une plus forte
volatilité des céréales.

Au 2e trimestre 2014, le chiffre d’affaires consolidé
comprenait 9,2 M€ de revenus temporaires générés par ICE ainsi que
d’autres produits qui ont pris fin le 1er janvier 2015. Ces
revenus constatés en 2014 résultaient essentiellement des services de
support informatique fournis au Liffe pour ses marchés dérivés au
Royaume-Uni et aux États-Unis, aussi bien que de la sous-location des
surfaces de bureau à Cannon Bridge House à Londres.

Les charges opérationnelles trimestrielles hors amortissements diminuent
de -11,0% à 60 M€ (T2 2014 : 67 M€) grâce au maintien d’une stricte
maîtrise des coûts.

Sous l’effet de cette forte activité alliée à la réduction des charges
structurelles, l’EBITDA du 2e trimestre 2015 s’inscrit en
forte hausse, à 70,1 M€, ce qui représente une marge de 53,9%, contre
46,3% au 2e trimestre 2014.

Les amortissements augmentent de 10,2% au 2e trimestre 2015
pour atteindre 4,5 M€ en raison de l’amortissement accéléré d’actifs à
Bruxelles et Paris lié aux déménagements.

Le résultat opérationnel trimestriel avant éléments exceptionnels
s’établit à 65,6 M€, en hausse de 21,5% par rapport au 2e trimestre
2014.

Des charges exceptionnelles de 24,6 M€ ont été comptabilisées au 2e trimestre
2015. Ces charges sont majoritairement constituées de frais de
restructuration qui comprennent notamment, pour ce trimestre, la
constatation d’une provision pour restructuration en France (22,1 M€) et
des frais de licenciement en Europe.

Le taux d’imposition du trimestre s’élève à 33,6%, un chiffre légèrement
supérieur au taux normalisé anticipé pour l’exercice. Le dynamisme de
l’activité s’est traduit par une augmentation des revenus constatés en
France, qui sont taxés à 38%.

Le résultat net du 2e trimestre s’établit à 28,7 M€, stable
par rapport au 2e trimestre 2014, ce qui représente un BPA de
0,41 € (tant de base que dilué).

Au 30 juin 2015, la Société disposait de 128,4 M€ de trésorerie et
équivalents hors placements financiers, pour une dette totale de
107,7 M€.

Principaux développements relatifs aux activités

  • Cotation

Les activités de cotation ont généré 19,3 M€ de chiffre d’affaires au 2e trimestre
2015, en progression de 1,9% par rapport au 2e trimestre 2014
(18,9 M€). Cette performance tient à la fois à la progression des
revenus fixes et au dynamisme du marché secondaire. Au total, 21,7 Md€
de fonds propres et de dette ont été levés sur nos marchés ce trimestre,
contre 33,8 Md€ au 2e trimestre 2014. 14 nouvelles
cotations ont été réalisées, recueillant 2,3 Md€ au total contre
24 cotations pour 4,5 Md€ au 2e trimestre 2014.
Parmi les opérations les plus importantes du 2e trimestre, il
faut citer l’introduction de Spie et celle d’Europcar ainsi qu’une
opération internationale, avec la cotation technique d’International
Flavors & Fragrances (IFF), déjà cotée sur le NYSE, venant grossir la
capitalisation boursière de 11,5 Md€.

Plusieurs opérations de référence ont été réalisées parmi nos émetteurs
cotés au 2e trimestre 2015 sur nos marchés obligataires, dont
l’émission obligataire d’Unilever, qui a recueilli 1,2 Md€, et celle de
Klépierre, qui a levé 750 M€. De plus, nos marchés ont accueilli
plusieurs émissions d’obligations vertes au cours des deux derniers
mois : une obligation de 500 M€ émise par la région Île de France (sa
deuxième opération), une autre de 1 Md€ émise par TenneT (premier
émetteur non financier néerlandais d’une obligation verte dans la zone
euro) et une troisième obligation, de 500 M€, émise par ABN Amro
(première obligation verte de la zone euro certifiée conforme à la norme
du Climate Bonds Initiative).

EnterNext, notre filiale dédiée à la promotion et au développement des
PME-ETI, a maintenu sa forte dynamique au 2e trimestre, avec
2,1 Md€ levés sur nos marchés primaires et secondaires tandis que le
retour des introductions en bourse s’est confirmé avec l’introduction de
10 PME-ETI (contre 17 au 2e trimestre 2014). Sur les six
premiers mois, 20 introductions ont été réalisées pour 797 M€ de
capitaux levés, contre 31 opérations et 740 M€ recueillis sur l’ensemble
de l’exercice 2014. Cette tendance positive s’est confirmée en juillet
avec cinq nouvelles introductions de PME-ETI, pour un total de 96 M€.

  • Négociation

Marchés au comptant

Les performances des marchés au comptant ont été exceptionnellement
bonnes au 2e trimestre, le chiffre d’affaires s’établissant à
49,0 M€, en hausse de 24,0% par rapport au 2e trimestre
2014 (39,6 M€).

Ce trimestre a été le meilleur trimestre du point de vue des volumes
depuis le 2e trimestre 2010, les volumes quotidiens moyens
atteignant 8,8 Md€, soit +41% par rapport au 2e trimestre
2014. La priorité redonnée à l’action commerciale, le renforcement du
dialogue avec nos clients, le développement de produits et
l’optimisation des tarifs nourrissent cette croissance, de même que les
conditions économiques dynamiques très favorables aux marchés actions.

Nous restons attentifs à notre part de marché, rehaussée à 64,8% au mois
de juin dans un environnement très concurrentiel.

Nous poursuivons le développement de notre activité dans les ETF, avec
18 nouvelles cotations au cours du 2e trimestre 2015,
dont le premier ETF de la classe Marché monétaire libellé en RMB, en
partenariat avec la banque China Construction Bank (CCB), n° 2 mondial
sur la base des fonds propres de niveau 1. Les volumes ont progressé de
+101% par rapport au 2e trimestre 2014, tandis que l’actif
sous gestion battait un nouveau record à 279,4 Md€ (+74% par rapport au
31 décembre 2014).

Marchés dérivés

Le chiffre d’affaires des marchés dérivés a progressé de +5,9% au 2e trimestre
2015 par rapport au 2e trimestre 2014, pour s’établir à 11 M€.

Les volumes d’activité dans les dérivés de matières premières se sont
inscrits en forte progression,+45%,par rapport au 2e trimestre
2014. Cette évolution étant principalement due aux conditions
météorologiques défavorables en Europe occidentale et dans les plaines
du Midwest des Etats-Unis, qui ont accentué la volatilité des céréales.
Les contrats à terme et options sur indices ont progressé de 14% par
rapport au 2e trimestre 2014, sous l’effet de la volatilité
plus forte générée par la situation en Grèce. L’activité de négociation
sur les options sur actions a continué à sous-performer, les volumes
reculant de 10% par rapport au 2e trimestre 2014.

L’européanisation de notre activité de dérivés sur actions, un élément
essentiel de notre stratégie, s’est poursuivie avec l’ouverture, au
début du mois de mai, de notre service pour les EFP (Exchange-for-Physicals)
sur indices AEX et CAC tandis que notre service de saisie et de
compensation des transactions de gré en gré est actuellement en test.

  • Données de marché et indices

Le chiffre d’affaires des données de marché et indices a progressé de
3,8% au 2trimestre 2015 par rapport au 2e trimestre
2014 pour s’établir à 24,5 M€ (T2 2014 : 23,5 M€) sous l’effet conjugué
de l’augmentation des prix des données de niveau 2 à compter du 1er janvier
2015, de la bonne tenue des produits de licence sur les produits liés
aux indices de référence et des audits de conformité.

  • Post-négociation

Compensation

Au 2e trimestre 2015, le chiffre d’affaires des activités de
compensation s’est élevé à 13,3 M€, en progression de 26,1% par rapport
au 2e trimestre 2014 (10,6 M€) sous l’effet positif du mix de
produits dans l’activité de négociation de produits dérivés.

Règlement-livraison et conservation

Le chiffre d’affaires d’Interbolsa au Portugal a reculé de 8,43% au 2e trimestre
2015 pour atteindre 5,1 M€, contre 5,5 M€ au 2e trimestre
2014, cette évolution résultant de la baisse de la valeur moyenne des
actifs en conservation, qui résulte elle-même de la baisse générale de
la valeur du marché des titres.

  • Solutions de marché et autres activités

Le chiffre d’affaires des solutions de marché a augmenté de 2,6% au 2e trimestre
2015 par rapport au 2e trimestre 2014 (de 7,8 M€ à 8,0 M€)
grâce aux services récurrents facturés, conformément à notre intention
de réduire la dépendance aux revenus liés aux projets, par nature
ponctuels.

Principaux développements relatifs à la Société

  • Remplacement du Directeur général et Président du directoire

Suite à la démission de Dominique Cerutti le 22 avril et la nomination
de Jos Dijsselhof en tant que Directeur général et Président du
directoire par intérim d’Euronext N.V. le 5 mai, le Conseil de
surveillance a chargé le Comité des Nominations et de la Gouvernance de
sélectionner le prochain Directeur général et Président du directoire
d’Euronext N.V. de façon pérenne. Cette procédure devrait se conclure au
cours de l’été. Le nom du remplaçant sera alors annoncé, soumis à
l’approbation des autorités de réglementation et de celle des
actionnaires ; une Assemblée générale extraordinaire sera convoquée à
cet effet à la fin du mois d’octobre.

  • Déménagement

Dans le cadre de son plan d’économies, Euronext a déménagé ses bureaux
de Bruxelles et Paris au 2e trimestre 2015, après son bureau
de Londres en 2014. Les nouveaux locaux répondent mieux aux besoins de
la société et correspondent davantage à la nouvelle culture d’Euronext,
fondée sur l’efficacité, la croissance et l’innovation.

  • Renforcement de l’exposition multipolaire du Groupe

Euronext a signé un protocole d’accord avec la Bourse de Shenzhen afin
d’accélérer le développement des ETP (Exchange Traded Products)
en République populaire de Chine et sur ses marchés. Ce protocole
d’accord est le point de départ d’une collaboration portant sur des
activités conjointes de développement, de recherche, de marketing et de
technologies de négociation spécialisées, ainsi que sur le co-branding
d’indices et d’ETP.

Par ailleurs, Euronext a signé deux protocoles d’accord avec ICBC et CCB
afin de renforcer ses liens avec ces grandes banques chinoises et de se
positionner comme un centre d’affaires offshore privilégié pour le RMB
et pour les investisseurs chinois dans le contexte de
l’internationalisation du RMB.

  • Expansion de l’offre de produits

Au 2e trimestre, Euronext a continué d’enrichir son offre de
produits et lancé de nouveaux produits dérivés financiers prometteurs :

– Nouvelles options Spotlight

– Indices pays pour l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne

Dans les matières premières, Euronext a également pris deux décisions :

– Prendre pied dans les énergies renouvelables avec le lancement du
contrat de granulés de bois

– Suspendre le produit sur l’orge de brasserie dans la perspective d’un
redéveloppement possible de ce produit dans le cadre d’un contrat d’orge
fourragère.

EnterNext a également élargi son offre de produits destinée au
financement des PME-ETI en lançant une offre commerciale destinée à
faciliter l’accès aux capitaux pour les petites entreprises
néerlandaises capitaux et à donner aux entrepreneurs et entreprises
familiales belges et néerlandais un accès à une base d’investisseurs
plus étendue.

  • Réorganisation du personnel

Euronext souhaite se doter de la taille et de l’organisation appropriées
à son nouveau positionnement, en tenant compte d’une réduction de sa
base de coûts. En France, cette réduction se matérialisera par un plan
social. Ce processus qui est encadré par des procédures légales et
administratives, est actuellement en cours. Une provision de 22,1 M€ a
été réalisée à ce titre au 30 juin 2015.

  • Recours relatif aux exigences de fonds propres

Le recours formé le 31 mars 2015 contre le ministère néerlandais des
Finances devant le tribunal de district de Rotterdam dans le contexte
des exigences de fonds propres consolidés est en cours. L’audience
devrait avoir lieu en septembre ou en octobre 2015.

  • Point sur les réductions de coûts

L’équipe de direction est heureuse de confirmer qu’elle a réalisé, comme
elle l’avait annoncé, 64 M€ d’économies en rythme annualisé au 30 juin
2015 – à mi-parcours du plan stratégique – avec 18 mois d’avance sur le
calendrier. La Direction porte toute son attention à l’exécution afin de
réaliser les économies qui restent à dégager. À fin 2016, nous aurons
réalisé 80 M€ d’économies en rythme annualisé, soit 25% de notre base de
coûts à données comparables pour 2013.

  • Marge d’EBITA

Nous sommes en mesure de confirmer que les objectifs de 500 M€ de
revenus résultant de 5 % de CAGR que nous avions prévu sur la période
2013-2016 et une marge d’EBITDA d’environ 53 % seront réalisés en fin
d’année, étant donné : (1) où nous nous situons actuellement par rapport
à ces objectifs (2) que nous mettons continuellement l’accent sur
l’exécution de notre plan de réduction des coûts et supposons le
maintien des conditions de marché actuelles.

  • Procédure judiciaire à l’encontre de TOM et Binckbank

La Cour de La Haye, basée aux Pays-Bas, a donné raison à Euronext dans
sa plainte à l’encontre de TOM pour violation de ses droits de propriété
intellectuelle pour contrefaçon de marque, utilisation abusive de base
de données, rupture de contrat et publication d’informations et
d’activités trompeuses pour les investisseurs. De plus, la Cour a
ordonné à TOM et BinckBank de publier une information sur les sites web
d’Alex, BinckBank et TOM relative à leur publicité trompeuse sur leur
Routeur d’Ordre Smart Order Router.

  • Évolution de la plateforme de négociation

Euronext engage un programme pluriannuel dans sa technologie afin
d’offrir de meilleures performances à ses clients, d’étayer sa stratégie
de croissance des produits, de réduire sa base de coûts, de gagner en
rentabilité et de maintenir ainsi sa position de leader du secteur. Ce
programme démontre la priorité constante attachée aux performances. Le
coût du projet est intégré dans nos prévisions d’investissements
actuelles.

  • Rachat d’actions

Afin de couvrir son risque contre l’évolution du cours de l’action,
Euronext va commencer à racheter dans les prochains jours ses propres
actions, dans l’objectif d’accompagner les plans d’actionnariat salarié
pour 2014 et 2015, pour une valeur totale d’environ 20 M€.

Mesures financières non IFRS

Afin de faciliter les comparaisons, la Société présente des mesures non
IFRS et non auditées :

– Charges opérationnelles hors amortissements ;

– EBITDA, marge d’EBITDA.

Ces mesures sont définies comme suit :

– Les charges opérationnelles hors amortissements sont égales à la somme
des salaires et avantages au personnel et des autres charges
opérationnelles ;

– L’EBITDA est le résultat opérationnel avant éléments exceptionnels et
amortissements ;

– La marge d’EBITDA est le résultat opérationnel avant éléments
exceptionnels et amortissements divisé par le chiffre d’affaires.

Les mesures non IFRS ne doivent pas être considérées séparément ni comme
un substitut aux mesures IFRS comparables; elles ne doivent être lues
que conjointement avec les états financiers consolidés.

[Tableaux financiers non inclus]

Calendrier financier

Résultats du T3 2015         5 novembre 2015
Résultats de l’exercice 2015 17 février 2016

À propos d’Euronext

Euronext est le principal opérateur de la zone euro avec plus de 1 300
émetteurs représentant une capitalisation boursière totale de 3 100
milliards d’euros, dont 24 valeurs phares composant l’indice de
référence EURO STOXX 50® et une clientèle nationale et internationale
solide et diversifiée.

Euronext gère des marchés au comptant et dérivés réglementés et
transparents. Son offre recouvre des produits variés tels que les
actions, les ETF (Exchange Traded Funds), les warrants et certificats,
les obligations, les dérivés sur actions, les dérivés sur matières
premières et les indices. Euronext met également à profit son expertise
en fournissant des solutions technologiques et des services administrés
à des tiers. Euronext comprend ses marchés réglementés, Alternext, son
Marché libre ; et dispose d’EnterNext, sa filiale dédiée au financement
des PME-ETI par les marchés de capitaux.

Avertissement

Ce communiqué de presse est fourni à titre d’information uniquement et
ne constitue pas une recommandation d’investissement. Bien que tout le
soin nécessaire ait été apporté à sa rédaction, il est fourni « en
l’état », sans aucune garantie de sorte qu’Euronext ne peut être tenue
responsable de l’utilisation directe ou indirecte des informations y
contenues. Aucune information contenue ou à laquelle il est fait
référence dans ce communiqué de presse ne peut être considérée comme
créatrice de droits ou d’obligations à la charge d’Euronext. La création
de droits et d’obligations afférents à des instruments financiers qui
sont négociés sur les marchés organisés par les filiales d’Euronext ne
peut résulter que des seules règles de l’opérateur de marché concerné.
Tous les droits de propriété et intérêts dans ou liés au présent
communiqué sont la propriété entière et exclusive d’Euronext.

Les informations contenues dans le présent communiqué de presse ne
valent qu’au jour de sa publication. Euronext désigne Euronext N.V. et
ses affiliés. Pour toute information concernant les marques et droits de
propriété intellectuelle d’Euronext, merci de vous référer au site
Internet suivant https ://www.euronext.com/terms-use

© 2015, Euronext N.V. – Tous droits réservés.

Ce communiqué de presse est disponible en anglais, français,
néerlandais et portugais ; toutefois la version anglaise prévaut.

Contacts

Euronext
Media
Caroline Nico, +33 1 70 48 24 41
cnico@euronext.com
ou
Analystes
et investisseurs

Stephanie Bia, +33 1 70 48 24 17
sbia@euronext.com