Press release

Gaz combustible liquéfié : propre sur la route et pas seulement en labo

0 0
Sponsorisé par Business Wire

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Les émissions des moteurs diesel ne sont pas seulement cancérigènes, selon l’Organisation Mondiale de la Santé ; aujourd’hui, nous avons aussi de sérieux doutes sur leurs véritables performances sur route, après le récent scandale lié aux moteurs diesel aux Etats-Unis et en Europe. La pollution atmosphérique est le risque sanitaire environnemental majeur à l’échelle

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Les émissions des moteurs diesel ne sont pas seulement cancérigènes,
selon l’Organisation Mondiale de la Santé ; aujourd’hui, nous avons
aussi de sérieux doutes sur leurs véritables performances sur route,
après le récent scandale lié aux moteurs diesel aux Etats-Unis et en
Europe. La pollution atmosphérique est le risque sanitaire
environnemental majeur à l’échelle mondiale, causant 3,7 millions de
décès prématurés chaque année. En l’occurrence, les transports jouent un
rôle majeur dans cette pollution. Alors que le monde cherche à résoudre
le problème des émissions polluantes générées par les transports, il
existe déjà une solution capable de réduire la pollution atmosphérique
tout en sauvant de nombreuses vies. Quelle est cette solution ?

Le gaz combustible liquéfié

Le gaz combustible liquéfié (le GPL utilisé comme carburant automobile)
est un carburant alternatif propre, sûr et pratique. En réalité, le GPL
est le secret le mieux gardé au monde. Prenez l’exemple de Tokyo, où 90%
des taxis fonctionnent au GPL, ou de la Turquie, où c’est le cas de 46%
des voitures particulières, ce qui améliore considérablement la qualité
de l’air et réduit les émissions de CO2.

Tandis que le GPL a été développé avec beaucoup de succès dans certains
pays du monde, comme au Japon, en Corée du Sud et en Turquie, pour n’en
citer que quelques-uns, l’énorme potentiel mondial de ce carburant reste
largement inexploité. Pourquoi ne pas l’utiliser davantage dans des
villes comme Londres, Paris ou New York, qui ont cruellement besoin de
ce type de solution ?

Pourquoi ce carburant est parfois oublié alors qu’il peut réduire les
émissions polluantes de manière immédiate et impressionnante ? La
réponse à cette question est invariablement la même : l’absence de cadre
politique adéquat et l’échec des gouvernements et des autorités locales
à encourager son usage.

Le GPL brûle proprement, en produisant jusqu’à 96% d’oxydes d’azote
(NOx) de moins que le diesel, 68% de NOx de moins que l’essence, en
générant 22% de CO2 de moins que l’essence et 120 fois moins de petites
particules que les véhicules diesel. Alors que les sources renouvelables
(bio) de GPL se développent, le GPL n’est pas seulement le carburant
d’aujourd’hui, mais le carburant de l’avenir toujours efficace. Le
secteur du GPL est prêt à travailler dès aujourd’hui avec tous les
acteurs pour mettre en œuvre de véritables réductions d’émissions
polluantes.

Pour un complément d’informations, veuillez vous rendre sur le site www.auto-gas.net
, visionner la vidéo d’information à l’adresse http://auto-gas.net/libraries/video
et consulter l’aperçu des émissions automobiles sur le site http://bit.ly/1hNe24E

La World GPL Association (WLPGA) promeut l’utilisation du GPL pour un
monde plus propre, plus sain et plus prospère ; elle vise à créer de la
valeur pour le secteur en générant une demande de qualité pour le GPL,
tout en faisant également la promotion du respect des bonnes pratiques
commerciales et de sécurité.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

WLPGA
James Rockall, +33 1 78 99 13 30
Directeur
général et PDG
jrockall@wlpga.org
/ @james_rockall)