Press release

Gecina : Résultats 2015

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Gecina bénéficie de son repositionnement stratégique … Résultat récurrent net part du Groupe en hausse de +12,2%, retraité de la cession de Beaugrenelle ANR triple net EPRA en hausse de +21,2% sur un an à 122,7€ … soutenue par une rotation active du portefeuille et son repositionnement sur le bureau … 1,9 Md€ d’investissements et

Gecina bénéficie de son repositionnement stratégique …

Résultat récurrent net part du Groupe en hausse de +12,2%,
retraité de la cession de Beaugrenelle

ANR triple net EPRA en hausse de +21,2% sur un an à 122,7€

… soutenue par une rotation active du portefeuille et son
repositionnement sur le bureau …

1,9 Md€ d’investissements et 579 M€ de cessions réalisés
ou sécurisés

Sortie du pôle de santé en 2016 pour 1,35 Md€

… et une gestion dynamique de sa dette

Coût de la dette en baisse de -90pb à 2,7% (2,2% pour la dette
tirée) et maturité moyenne en hausse à 5,7 années

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Gecina (Paris:GFC):

Chiffres clés*

En millions d’euros   31-déc-14   31-déc-15   Var. (%)
Loyers bruts   571,0   574,6   +0,6%

(-0,2% à périmètre constant)

Excédent Brut d’Exploitation   467,6   472,4   +1,0%
Résultat récurrent net part du Groupe   316,6   349,2   +10,3%

(+12,2% retraité de la cession de Beaugrenelle**)

par action (en €)   5,17   5,61   +8,6%

(+10,5% retraité de la cession de Beaugrenelle**)

ANR dilué triple net EPRA (bloc)   101,2€   122,7€   +21,2%
Dividende par action   4,65€   5,00€***   +7,5%

* L’ensemble des chiffres présentés dans ce document (dont annexes)
exclut tout impact de la norme IFRS 5 relative à la comptabilisation des
activités abandonnées ou cédées et applicable au patrimoine de santé en
cours de cession à la clôture de l’exercice 2015

** Hors impact
de la cession de Beaugrenelle en 2014, hypothèse d’un LTV de 40%
***
Sous réserve de l’approbation de l’Assemblée Générale

En 2015, le résultat récurrent net part du Groupe ressort en hausse
de +12,2%,
retraité de l’effet de la cession de Beaugrenelle en 2014
(+10,3% pour le résultat récurrent net part du Groupe publié). Cette
solide performance résulte en partie de l’effet des acquisitions
réalisées au cours de l’année (notamment les tours T1&B à La Défense, et
l’actuel siège du Groupe PSA dans le QCA parisien), mais aussi d’une
nouvelle forte baisse du coût moyen de la dette sur l’année de -90pb à
2,7% (2,2% pour la dette tirée), et du contrôle des charges
opérationnelles.

Conformément aux ambitions stratégiques annoncées début 2015, Gecina a
réalisé une année particulièrement dynamique en matière de rotation de
portefeuille. Depuis début 2015, Gecina a ainsi réalisé ou sécurisé
environ 1,9 Md€ d’investissements et 1,9 Md€ de cessions (en
intégrant le portefeuille santé du Groupe dont la vente devrait être
finalisée mi-2016). Gecina a significativement renforcé son leadership
sur le bureau à Paris, augmentant le poids de son portefeuille de
bureau à près de 77% de son patrimoine immobilier total
(hors
portefeuille santé) contre 63% il y a un an.

Le pipeline de projets engagés est porté fin 2015 à 0,9 Md€ (dont
353 M€ restant à investir), et est constitué à hauteur de 43% de projets
situés dans Paris intramuros et 28% dans la Boucle Sud, avec un
rendement attendu de 6,8%. Ce pipeline engagé représente 7% du
portefeuille du Groupe à fin 2015. De plus, à l’issue d’une revue de la
totalité des actifs du patrimoine, les équipes de Gecina ont identifié
d’importants gisements de valeur portant le pipeline contrôlé de
projets de développement et redéveloppement à 2,55 Md€ (dont 1 Md€ de
décaissements potentiels, s’ajoutant à 1,55 Md€ de valeur actuelle des
actifs), 80% de ces projets étant situés dans Paris. Ces projets engagés
et contrôlés contribueront à la croissance et à l’extraction de valeur
pour le Groupe dans l’avenir.

La forte croissance de l’ANR triple net (+21,2% à 122,7€ par action),
résulte en partie de la compression des rendements immobiliers observés
sur le marché de l’investissement, mais traduit également les
importantes plus-values de cessions réalisées, ainsi que la
revalorisation des actifs récemment achetés et des programmes en cours
de développement. Ces différents éléments valident la pertinence des
choix stratégiques de Gecina dans le contexte de marché actuel,
renforçant ainsi la confiance du Groupe au regard du virage « total
return » assumé début 2015.

Un repositionnement stratégique et un marché porteur pour l’avenir

Gecina entend rester, plus que jamais, sélective et opportuniste tant
en matière d’acquisitions que de cessions
, dans un marché de
l’investissement très concurrentiel, avec l’ambition de prolonger la
dynamique engagée sur 2015. Le contexte de marché devrait être favorable
à Gecina dans les années qui viennent. Si la demande placée a peu
augmenté en 2015 sur l’Ile-de-France au global (+1%) elle se redresse
fortement sur Paris QCA (+18%) et sur la Boucle Sud du Croissant Ouest
(+92%) où Gecina est très implantée, laissant entrevoir les premiers
signes concrets d’un redémarrage locatif sur les zones centrales où
l’offre disponible reste contrainte malgré la reprise de la demande. En
excluant l’effet de la cession engagée du portefeuille santé, la
croissance sous-jacente du résultat récurrent net part du Groupe devrait
être supérieure à +5% en 2016
.

Bernard Michel, Président de Gecina : « 2015 aura été une
année particulièrement active pour Gecina. Avec le soutien d’un
actionnariat stabilisé et d’un Conseil d’Administration renouvelé, nous
avions annoncé un ambitieux virage stratégique au début de l’année
visant à renforcer notre leadership sur le bureau à Paris, autour de 4
grands piliers de création de valeur. Force est de constater que le
Groupe a rencontré d’importants succès tout au long de l’année,
notamment en matière d’investissements comme de cessions, mais aussi de
commercialisations. Le Groupe a continué de porter un projet ambitieux
en matière de Responsabilité Sociétale d’Entreprise, et avance à grands
pas sur le chemin de l’innovation immobilière, au service de la
performance de l’entreprise. Mais notre ambition ne s’arrête pour autant
pas là, et nous préparons l‘avenir avec confiance. »

Philippe Depoux, Directeur Général de Gecina : « La très
bonne dynamique sur le marché de l’investissement et la nette
amélioration qui se dessine sur les marchés locatifs des zones les plus
centrales, renforcent notre confiance dans la stratégie que nous avons
mise en place avec le soutien de nos Administrateurs. La reprise du
marché locatif dans certaines zones, et l’avancement de nos projets de
développement et redéveloppement nous permettent de voir l’année qui
commence avec une grande confiance. Nous ne serons en 2016 ni vendeur
forcé, ni acheteur contraint, car la solidité de notre bilan et la
flexibilité qu’il offre nous permettent d’être opportunistes en matière
de cessions et hautement sélectifs en matière d’investissements. En 2016
nous serons souples, flexibles, proactifs et réactifs le cas échéant,
prêts à saisir les opportunités qui se présenteront tout en restant
fermes sur nos exigences en matière de rentabilité. »

Revenus locatifs en hausse de +0,6% à 574,6 millions d’euros

Les revenus locatifs bruts ressortent à 574,6 M€ en 2015. A périmètre
constant, les loyers s’inscrivent en très légère baisse de -0,2%,
toujours pénalisés par une indexation faible (+0,2%), et par une légère
réversion négative. En séquence trimestrielle la dynamique de croissance
à périmètre constant s’est cependant continuellement améliorée,
puisqu’elle s’élevait à -1,9% au 31 mars 2015, puis à -1,1% au 30 juin,
et à -0,8% au 30 septembre.

A périmètre courant, les loyers sont en hausse de +0,6%, en dépit des
pertes de loyers engendrées notamment par les cessions d’actifs
tertiaires et résidentiels réalisées en 2014 et 2015 (Beaugrenelle en
2014 et BMW-Madrid, Mazagran-Gentilly, L’Angle-Boulogne et dans une
moindre mesure Newside-La Garenne-Colombes et Brune-Paris en 2015). Les
pertes de loyers découlant de ces cessions (-28,1 M€) et des mises en
restructuration stratégiques (-3,2 M€), sont intégralement compensées
par les loyers additionnels générés par les acquisitions et livraisons
de projets (+35,9 M€) principalement générés par le siège actuel du
Groupe PSA à Paris et les tours T1&B à La Défense, mais également par la
livraison de quatre nouvelles résidences étudiants et de deux
établissements de santé.

Les pertes de loyers relatives à des mises en restructuration
stratégiques s’élèvent à -3,2 M€ et portent essentiellement sur les
immeubles « 55 Amsterdam » et « Guersant » tous deux situés dans Paris à
la bordure du QCA parisien dans les 8ème et 17ème
arrondissements. Ces opérations, porteuses de valeur pour l’avenir,
devraient être respectivement livrées en 2017 et 2018, dans un marché en
déficit de surfaces de qualité au cœur de Paris.

Revenus locatifs bruts   31-déc-14   31-déc-15   Variation (%)
En millions d’euros           Périm. courant   Périm. constant
Total Groupe   571,0   574,6   +0,6%   -0,2%
Bureaux 348,9 364,2 +4,4% -0,5%
Résidentiel traditionnel 126,1 121,3 -3,8% -0,1%
Résidences étudiants 9,1 12,0 +30,9% +0,1%
Santé   73,4   76,4   +4,1%   +0,5%
Autres (dont Beaugrenelle)   13,4   0,7   n.a.   n.a.
 

Bureaux : hausse des loyers résultant du renforcement de la
spécialisation du Groupe

Les revenus locatifs de bureaux sont en hausse à périmètre
courant de +4,4% sous l’effet notamment de l’acquisition des tours T1&B
à La Défense et du siège actuel de PSA dans le QCA parisien au début du
second semestre, compensant l’effet des cessions et des mises en
restructuration.

A périmètre constant, les loyers s’inscrivent en baisse modérée de
-0,5%, principalement du fait de la libération de surfaces au cours de
l’année (-0,3%) bien qu’en partie déjà relouées. Cette variation à
périmètre constant surperforme modérément les anticipations du Groupe en
début d’exercice (de -1%).

Près de 2/3 des surfaces libérées en 2015 dans le QCA ont d’ores et déjà
été relouées en cours d’année, matérialisant déjà une réversion
légèrement positive.

L’année aura été particulièrement active en matière de gestion
locative
, puisqu’à fin 2015, Gecina a loué près de 133 000 m² de
bureaux, prenant en compte les nouvelles locations, les relocations,
renégociations et renouvellements, représentant environ 52 M€ de loyers
économiques annualisés. Gecina a ainsi déjà anticipé une grande partie
des échéances locatives 2016. Les franchises de loyers en 2015 ont été
significativement inférieures à celles que Gecina avait octroyées en
2014. Sur l’ensemble des baux ayant fait l’objet d’une
recommercialisation au sein du patrimoine du Groupe en 2015, la
réversion reste négative, mais s’inscrit en net repli par rapport aux
exercices précédents, confirmant la reprise progressive du marché sur
l’ensemble de la région, mais surtout dans les zones les plus centrales.

Revenus locatifs brut -Bureaux   31-déc-14   31-déc-15   Variation (%)
En millions d’euros           Périm. courant   Périm. constant
Bureaux   348,9   364,2   +4,4%   -0,5%
Paris intra-muros   181,2   186,3   +2,8%   -1,3%
Paris QCA – Bureaux 92,7 98,7 +6,4%
Paris QCA – Commerces 35,0 35,0 +0,1%
Paris hors QCA   53,5   52,6   -1,6%  
Croissant Ouest – La Défense 120,8 137,0 +13,4% +0,8%
Autres   47,0   41,0   -12,8%   +0,2%
 

2016 devrait montrer le visage contrasté d’une année bénéficiant à la
fois de signes de reprise sur le marché locatif des zones les plus
centrales, mais aussi des derniers ajustements provenant de certains
actifs ayant fait l’objet de renégociations fin 2014 et début 2015, et
dont la prise d’effet se fait sur 2015 et 2016. A périmètre constant,
les loyers de bureaux pourraient donc être en légère baisse.

Les portefeuilles de diversification : résilience locative et impact des
programmes de cessions

Les loyers du résidentiel traditionnel sont quasiment stables à
périmètre constant (-0,1%). A périmètre courant, la baisse de -3,8%
résulte du programme de cession de logements par unités vacantes au
rythme des départs naturels des locataires (programme Hopper).

Le portefeuille de résidences étudiants affiche une forte
croissance de ses revenus locatifs (+30,9%) en 2015, s’expliquant par
d’importantes livraisons réalisées au cours du troisième trimestre 2015
à Paris, Bagnolet, Palaiseau-Saclay et Bordeaux. A périmètre constant
les loyers progressent très légèrement (+0,1%) en ligne avec
l’indexation.

Les revenus locatifs de santé progressent de +0,5% à périmètre
constant, surperformant légèrement une indexation faible en 2015
(+0,1%). A périmètre courant, la croissance est plus significative
(+4,1%), bénéficiant de la livraison au troisième trimestre 2015 de deux
établissements à Bayonne et Orange.

Un taux de vacance encore en baisse sur 2015

Le taux d’occupation financier (TOF) moyen en 2015 s’établit à
96,6%, en amélioration par rapport aux niveaux, pourtant déjà élevés
constatés en 2014 (96,4%) et en 2013 (95,5%). Cette hausse est conforme
aux objectifs du Groupe pour 2015.

Cette amélioration s’observe surtout sur le patrimoine de bureaux du
Groupe dont le taux d’occupation financier ressort à 95,8% en 2015
contre 95,3% en 2014, traduisant notamment l’arrivée en cours d’année du
Groupe Henner à Neuilly. Ce chiffre n’intègre pas l’effet de la
commercialisation de l’immeuble Pointe Métro 2 à Gennevilliers pour
lequel deux baux ont étés signés le 19 février 2016, mais bénéficie de
l’entrée dans le périmètre d’actifs loués intégralement, comme les
immeubles T1&B à La Défense et le siège actuel du Groupe PSA dans le QCA
parisien.

Dans le détail, le taux d’occupation financier atteint 98,5% sur Paris
intra-muros, en progression de +70 pb sur un an. Dans le Croissant
Ouest, il atteint 94,1% en progression de +120 pb sur un an.

Il est à noter également que le taux d’occupation financier sur le
portefeuille de résidences étudiants est remonté de 200pb depuis le
troisième trimestre 2015 (à 91,7% contre 89,7%), en raison de
l’amélioration du taux de remplissage des résidences livrées au cours du
troisième trimestre 2015. Sur ce portefeuille, le taux d’occupation spot
à fin 2015 atteint même 95,1%.

TOF moyen   31-déc-14   30-juin-15   30-sept-15   31-déc-15
Bureaux   95,3%   95,3%   95,6%   95,8%
Diversification 98,3% 98,2% 98,1% 98,2%
Résidentiel traditionnel 97,7% 97,8% 97,7% 97,7%
Résidences étudiantes 92,0% 90,6% 89,7% 91,7%
Santé 100,0% 100,0% 100,0% 100,0%
Total Groupe   96,4%   96,3%   96,4%   96,6%
 

Résultat récurrent net part du Groupe en hausse de +10,3% (+12,2%
retraité de la cession de Beaugrenelle)

Le résultat récurrent net part du Groupe ressort en forte
croissance de +10,3% en 2015 à 349,2 M€. Cette performance s’explique
non seulement par les succès de Gecina sur le marché de
l’investissement, mais également par la gestion rigoureuse de ses frais
financiers et de ses charges opérationnelles ainsi que par une forte
dynamique en matière de gestion locative. Retraitée de l’effet de la
cession de Beaugrenelle réalisée en avril 2014, la croissance du
résultat récurrent net part du Groupe est de +12,2%.

Le résultat récurrent net part du Groupe par action s’élève à
5,61 € / action en 2015 contre 5,17 € / action en 2014, en hausse de
+8,6% (et de +10,5%, retraité de la cession de Beaugrenelle). La
croissance par action intègre l’effet du remboursement anticipé de
l’ORNANE au premier semestre 2015 par rachat puis annulation de 19% de
la souche et conversion du solde. 922 591 actions jusque-là détenues en
autocontrôle, ont été remises en circulation.

La marge locative ressort à 91,6% à fin 2015, en légère baisse de
-20pb par rapport au 31 décembre 2014, traduisant une légère baisse de
la marge locative réalisée sur le portefeuille résidentiel s’expliquant
principalement par des charges revêtant un caractère non récurrent et
enregistrées essentiellement sur le second semestre 2015. Sur les autres
segments, les marges locatives sont globalement stables.

    Groupe   Bureaux   Résidentiel   Santé
Marge locative au 31-déc-14   91,8%   94,1%   83,0%   99,2%
Marge locative au 31-déc-15   91,6%   94,0%   81,1%   99,4%
 

Les frais de structure sont en baisse de -4,6%, en raison de la
maîtrise des frais de personnel et d’une baisse des frais généraux.

Les frais financiers nets reculent de -18,2% sur un an à 119,8
M€, soit une baisse de -26,7 M€ en raison d’une forte baisse du coût
moyen de la dette (-90pb sur 2015 par rapport à 2014), alors même que le
volume de la dette moyenne a augmenté d’environ 400 M€.

Les frais financiers bruts s’inscrivent en baisse de -16,8% sur l’année,
hors impacts des frais financiers capitalisés (qui s’élèvent à 5,9 M€,
en hausse de +1,4 M€ en raison de l’augmentation du volume de projets en
cours de développement).

Le coût moyen de la dette tirée ressort à 2,2% en moyenne sur 2015 (2,7%
en intégrant les lignes de crédit non tirées), contre 3,0% en 2014 (3,6%
en intégrant les lignes de crédit non tirées).

En millions d’euros   31-déc-14   31-déc-15   Var (%)
Revenus locatifs bruts   571,0   574,6   +0,6%
Revenus locatifs nets 524,3 526,2 +0,4%
Services et autres produits (net) 8,4 8,3 -2,0%
Frais de structure (65,1) (62,1) -4,6%
Excédent brut d’exploitation 467,6 472,4 +1,0%
Frais financiers nets (146,6) (119,8) -18,2%
Résultat récurrent brut 321,0 352,5 +9,8%
Minoritaires récurrents (1,2) 0,2 n.a.
Impôts récurrents (3,3) (3,5) +7,0%
Résultat récurrent net part du Groupe   316,6   349,2   +10,3%
 

Baisse du coût de la dette, allongement de sa maturité et des
couvertures

Gecina a poursuivi l’optimisation de son passif en profitant d’un
environnement particulièrement favorable pour progresser sur l’ensemble
de ses indicateurs financiers. Gecina a ainsi émis, renouvelé ou
renégocié près de 2,4 Md€ de financement long terme sur l’année,
permettant non seulement de réduire le coût de sa dette, mais aussi d’en
augmenter la maturité tout en allongeant en parallèle les durées de
couverture.

  • Le coût moyen de la dette intégrant les lignes de crédit non
    tirées a ainsi baissé de -90pb en un an à 2,7% en 2015 contre 3,6% en
    2014, bénéficiant notamment d’émissions obligataires (1 Md€, pour un
    coupon moyen de 1,75% et une maturité moyenne de 9,5 ans,
    renégociations et renouvellements de lignes de crédit non tirées)
  • En parallèle la maturité moyenne de la dette a augmenté de 0,7
    année à 5,7 ans à fin 2015 contre 5,0 ans à fin 2014
  • Enfin, la maturité moyenne des couvertures a également été
    augmentée, de 1,5 année, passant de 4,3 ans à fin 2014 à 5,8 ans à fin
    2015. A fin décembre 2015, le taux de couverture atteint 73% de la
    dette moyenne estimée de 2016.

L’ensemble de ces mesures ont conforté les notations de Standard &
Poor’s et Moody’s à BBB+ / perspective stable et Baa1 /
perspective stable
.

La dette nette à fin 2015 s’élève à 4 717 M€, soit une hausse de
836 M€ sur l’année, en raison d’un profil largement net acheteur en 2015.

A fin 2015, le LTV de Gecina, s’élève à 36,4% hors droits, en
baisse de -30pb par rapport à fin 2014 malgré la richesse de l’année en
matière d’investissement, principalement en raison de la forte
revalorisation du portefeuille. Ce niveau n’intègre pas l’impact de la
cession du portefeuille de santé qui devrait être finalisée mi-2016,
conformément à l’accord ferme signé avec Primonial Reim le 8 février
2016. En intégrant la cession du portefeuille de santé et le paiement à
venir sur 2016 du solde de certaines opérations réalisées en 2015, le
LTV pro forma ressort à environ 31% hors droits
. De plus, Gecina
dispose de 1,7 Md€ de liquidités à fin 2015, permettant de couvrir
l’ensemble des maturités de crédit de 2016 et 2017.

Le bilan du Groupe confère par conséquent à Gecina une marge de manœuvre
financière particulièrement importante, et offrant par la même, la
possibilité d’être extrêmement opportuniste, flexible et réactif sur le
marché de l’investissement en 2016.

Gecina table sur une légère baisse du coût moyen de sa dette sur 2016,
estimant qu’en incluant les lignes de crédit non tirées, il devrait
s’inscrire en dessous de 2,7%.

Ratios   Covenant   31-déc-15
Dette financière nette / valeur du patrimoine réévaluée (bloc, hors
droits)
  < 55%   36,4%
Excèdent Brut d’Exploitation (hors cessions) / frais financiers nets > 2,0x 3,9x
Encours de la dette gagée / valeur du patrimoine réévaluée (bloc,
hors droits)
< 25% 7,7%
Valeur du patrimoine réévaluée (bloc, hors droits) en millions
d’euros
  > 6 000 – 8 000   12 971
 

1,9 Md€ d’investissements réalisés ou sécurisés en 2015…

Gecina aura été un acteur de tout premier plan sur le marché en 2015, en
réalisant ou en sécurisant un total de 1,9 Md€ d’investissements sur
l’année. Ces opérations couvrent un large éventail de profils
d’investissement, mais toujours dans des localisations premium.

Ce montant comprend :

  • Des opérations directement génératrices de revenus locatifs
    pour 1,24 Md€ (Immeubles T1&B à La Défense, et l’actuel siège de
    PSA-Grande Armée dans le QCA parisien qui fera l’objet d’une
    restructuration lourde)
  • Une opération sécurisée pour 188 M€ générant des revenus
    locatifs à partir de 2016 (City 2-Boulogne-Billancourt)
  • Des opérations en risque locatif pour près de 295 M€ avec la
    Tour Van Gogh-Sunflower à Paris-Gare de Lyon et l’actif Sky 56 à Lyon
    Part-Dieu qui seront livrés en 2018
  • Le solde provenant essentiellement de l’avancement des autres
    opérations en cours de développement ou livrées sur 2015, dont
    l’immeuble « Le Cristallin » à Boulogne-Billancourt livré en janvier
    2016.

… et 1,9 Md€ de cessions sécurisées, avec 19% de prime sur expertises

Conformément à l’ambition du Groupe d’accélérer la rotation de son
portefeuille, Gecina a réalisé et sécurisé 579 M€ de cessions (hors
droits, part du Groupe) sur l’exercice 2015, affichant un taux de
rendement de sortie net moyen de 4,4%. Depuis le 8 février 2016, ce
montant est porté à plus d’1,9 Md€
, en intégrant l’engagement
ferme de vente signé avec Primonial Reim portant sur les sociétés
détenant les actifs de santé du Groupe, sur la base d’un rendement net
de l’ordre de 5,9%.

374 M€ de cessions de bureaux avec une prime sur les expertises de plus
de 27%

Gecina a notamment réalisé en 2015, la cession d’immeubles de bureaux
pour près de 374 M€ au travers des immeubles BMW (Madrid), Le Mazagran
(Gentilly), L’Angle (Boulogne-Billancourt), Newside (La
Garenne-Colombes), et Brune (Paris) avec une prime moyenne de 27% sur
les expertises de fin 2014.

Accord de vente portant sur l’immobilier de santé pour 1,35 Md€ avec une
prime de l’ordre de 16%

Le 8 février 2016, Gecina a signé avec Primonial Reim, intervenant pour
le compte d’un « club deal » regroupant des investisseurs
institutionnels, une promesse de vente portant sur les titres des
sociétés constituant l’intégralité de son portefeuille d’immobilier de
santé. Le montant de la transaction s’élève à 1,35 milliard d’euros acte
en mains, traduisant un taux de rendement net de 5,9% avec une prime sur
les expertises de l’ordre de 16%.

191 M€ de cessions de logements reflétant des primes sur les expertises
de plus de 25%

A fin 2015, Gecina a sécurisé 191 M€ de cessions de logements dont 155
M€ par unités matérialisant une prime sur expertises supérieure à 30% en
moyenne. A fin décembre, 30 M€ de cessions sont sous promesse, et
d’autres non comptabilisées ici, font l’objet de promesses en cours de
préparation. Le rythme de cession observé sur le programme de ventes par
unités vacantes au fil du départ naturel des locataires (programme
« Hopper » portant sur 18% du patrimoine résidentiel) est supérieur aux
attentes initiales de Gecina, du fait d’un taux de rotation observé sur
ce portefeuille supérieur à 20% contre environ 15,6% en moyenne sur le
patrimoine résidentiel total. Sur le seul programme Hopper, la prime sur
expertises réalisée sur les logements cédés est en moyenne de l’ordre de
+34%.

Un pipeline de développement en hausse significative

A fin 2015, Gecina présente un pipeline de projets de développement
engagés ou contrôlés en forte hausse. Ces projets se situent en très
grande majorité au cœur des zones les plus centrales de la région
Ile-de-France où l’offre de produits de qualité est structurellement
basse.

Contacts

GECINA
Communication financière
Samuel
Henry-Diesbach, + 33 (0)1 40 40 52 22
samuelhenry-diesbach@gecina.fr
ou
Virginie
Sterling, + 33 (0)1 40 40 62 48
virginiesterling@gecina.fr
ou
Relations
presse

Brigitte Cachon, + 33 (0)1 40 40 62 45
brigittecachon@gecina.fr
ou
Armelle
Miclo, +33 (0)1 40 40 51 98
armellemiclo@gecina.fr

Read full story here