Press release

Gecina : Résultats du 1er semestre 2015

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Gecina (Paris:GFC): Mise en œuvre de la stratégie de recentrage sur le bureau et de rotation du portefeuille 1,7 Md€ d’investissements sécurisés depuis le début de l’année sur l’immobilier de bureaux 225 M€ de cessions réalisées ou sécurisées traduisant une prime de 17%1 sur les dernières expertises Poursuite de l’optimisation de la

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Gecina (Paris:GFC):

Mise en œuvre de la stratégie de recentrage sur le bureau et de
rotation du portefeuille

1,7 Md€ d’investissements sécurisés depuis le début de l’année sur
l’immobilier de bureaux

225 M€ de cessions réalisées ou sécurisées traduisant une prime de 17%1
sur les dernières expertises

Poursuite de l’optimisation de la structure financière du Groupe

Coût moyen de la dette en baisse de -70pb en 6 mois à 2,9%, et une
maturité moyenne en hausse de 1,6 année à 6,6 ans

Croissance significative du résultat récurrent net attendue pour 2015

Croissance attendue du RRN entre +6% et +9%, en fonction du calendrier
de réalisation du programme de cessions

Chiffres clés

En millions d’euros (hors IFRIC 21) 2

  30-juin-14   30-juin-15   Var. (%)
Loyers bruts   293,9   276,2   -6,0% (-1,1% à périmètre constant)
Excédent Brut d’Exploitation   244,1   227,2   -6,9%
Résultat récurrent net part du Groupe   165,6   169,0   +2,1% (+6,1% corrigé de la cession de Beaugrenelle)
par action (en €)   2,71   2,74   +1,1% (+5,0 % corrigé de la cession de Beaugrenelle)
ANR dilué triple net EPRA (bloc)   97,8   102,5   +4,8%
     

Un premier semestre en ligne avec les ambitions stratégiques du Groupe

Le premier semestre 2015 aura été marqué pour Gecina par une très forte
dynamique en matière d’investissements et de cessions. Le Groupe a ainsi
sécurisé 1,7 Md€ d’investissements environ depuis le début
de l’année. Ces investissements présentent des profils très
complémentaires : les tours T1 & B et l’immeuble City2, producteurs de revenus
locatifs sécurisés sur 10 ans minimum
, permettent de porter des opérations
de développement significativement créatrices de valeur
pour les
années qui viennent telles que Sky 56 à Lyon, Grande Armée-PSA dans le
QCA parisien et la tour Van Gogh à Paris-Gare de Lyon.

Gecina a finalisé le 21 juillet 2015 l’acquisition du portefeuille
constitué des tours T1 & B et du siège actuel du Groupe PSA situé avenue
de la Grande Armée à Paris pour 1,24 Md€.

Elle a également sécurisé au premier semestre 225 M€ de cessions
d’immeubles de bureaux et de logements par unités vacantes, traduisant
en moyenne 17%1 de prime sur les dernières
expertises.

Le premier semestre aura par ailleurs été marqué par une gestion
toujours très active du Groupe en matière d’optimisation du passif
,
augmentant de 1,6 année la maturité moyenne de sa dette (6,6 années),
tout en abaissant son coût moyen de -70 pb à 2,9% contre 3,6% en 2014.

Ainsi, les opérations d’investissement et d’optimisation du bilan
réalisées sur le premier semestre permettent à Gecina d’enregistrer un
impact relutif immédiat, d’améliorer le profil de risque de la société
(hausse de la maturité moyenne résiduelle ferme de ses baux, de la
maturité moyenne de sa dette, baisse du coût moyen de la dette, …), tout
en augmentant le pipeline de projets créateurs de valeur à terme.

Les performances locatives réalisées sur le premier semestre sont
conformes aux attentes du Groupe avec une très légère contraction à
périmètre constant (-1,1%), pénalisées par une indexation proche de
zéro. Cependant, les tendances encourageantes observées sur les marchés
des Bureaux à Paris, contrastant avec certaines périphéries parisiennes,
renforcent la confiance de Gecina dans les perspectives offertes par son
portefeuille immobilier.

Le Groupe précise ainsi son ambition pour 2015, anticipant désormais un taux
de croissance du résultat net récurrent 2015 compris entre +6% et +9%,
en
fonction du calendrier de réalisation du solde de son programme de
cessions de 800 M€.

Des revenus locatifs reflétant les programmes de cessions réalisés

Les revenus locatifs bruts ressortent à 276,2 M€ au premier semestre
2015, soit une baisse de -1,1% à périmètre constant, et de -6,0% à
périmètre courant.

A périmètre courant, la baisse de -6,0% par rapport au premier semestre
2014, résulte essentiellement de la cession du centre commercial
Beaugrenelle, cédé en avril 2014 et qui avait généré 12,8 M€ de loyers
au premier semestre 2014.

Sur la période, les loyers engendrés par les livraisons et acquisitions
réalisées sur les douze derniers mois (+4,9 M€), sont légèrement
inférieurs aux pertes de loyers provenant des cessions (hors
Beaugrenelle) et mises en restructuration (-7,2 M€), du fait notamment
des cessions d’immeubles de Bureaux et de logements par unités vacantes.

A périmètre constant, la baisse de -1,1% enregistrée sur la période
s’explique en partie par un phénomène de vacance temporaire sur l’actif
situé boulevard du Général Leclerc à Neuilly : le bail signé avec le
Groupe Henner en juin 2014 – suite au départ du précédent locataire en
mars 2014 – n’a pris effet qu’en juin 2015. Retraité de cet effet, les
loyers à périmètre constant ne sont en baisse que de -0,8%, provenant
d’une légère réversion négative alors que l’impact de l’indexation des
loyers a été proche de zéro sur le semestre. Gecina confirme sa
prévision d’une évolution à périmètre constant des loyers de bureaux
proche de -1% en 2015.

Revenus locatifs bruts   30-juin-14   30-juin-15   Variation (%)
En millions d’euros       Périm. courant   Périm. constant
Total Groupe 293,9 276,2 -6,0% -1,1%
Bureaux 175,8 172,1 -2,1% -1,7%
Résidentiel traditionnel 63,3 61,6 -2,7% -0,1%
Résidences étudiants 4,6 5,3 +15,0% +0,1%
Santé   37,1   36,9   -0,7%   +0.6%
Autres (dont Beaugrenelle)   13,2   0,3   n.a.   n.a.
 

Bureaux : des revenus locatifs conformes aux attentes du Groupe

Les revenus locatifs de bureaux sont en baisse de -1,7% à
périmètre constant sur le premier semestre, soit -1,3% en excluant
l’impact de la vacance temporaire évoquée ci-dessus, traduisant ainsi
l’effet d’une réversion encore légèrement négative octroyée en
contrepartie d’allongement de la maturité des baux. Ces renégociations
ont par ailleurs contribué à la revalorisation des actifs concernés.

Les loyers de bureaux sur le QCA s’inscrivent en baisse de -2,0%
à périmètre constant, traduisant notamment l’effet de la libération d’un
actif au cours du premier semestre 2015 et dont la re-commercialisation
est déjà très avancée. En excluant cet impact, la variation des loyers à
périmètre constant s’établit à -1,3%.

Les loyers de commerce sur le QCA ressortent en baisse de -3,5%,
reflétant un effet de base important (rattrapage de loyers sur le
premier semestre 2014). Retraitée de cet effet, la baisse des loyers est
de l’ordre de -0,6%.

A périmètre courant, les loyers de bureaux sont en baisse de -2,1%,
traduisant notamment l’impact des cessions récemment réalisées
(immeubles BMW à Madrid et Sébastopol à Paris) et mises en
restructuration (55 Amsterdam à Paris) supérieur à l’impact des
acquisitions récemment opérées (immeuble « Le France » à Paris).

Au cours du premier semestre 2015, Gecina a loué près de 66 000 m² de
bureaux (nouvelles locations, relocations, renégociations et
renouvellements), représentant environ 21 M€ de loyers économiques
annualisés. Les enjeux locatifs résiduels pour 2015 sont aujourd’hui
très limités.

Revenus locatifs bruts – Bureaux

  30-juin-14   30-juin-15   Variation (%)
En millions d’euros       Périm. courant   Périm. constant
Bureaux 175,8 172,1 -2,1% -1,7%
Paris QCA – Bureaux 47,0 46,1 -1,9% -2,0%
Paris QCA – Commerces 17,8 17,1 -3,5% -3,5%
Paris hors QCA 25,4 28,7 +12,7% +3,8%
Croissant Ouest – La Défense 62,1 58,6 -5,6% -3,7%
Autres   23,5   21,6   -8,1%   +0,1%
 

Les portefeuilles de diversification confirment leur résilience locative

Les loyers du résidentiel traditionnel sont stables à périmètre
constant. Ils sont en baisse de -2,7% à périmètre courant en raison de
la stratégie de non relocation des logements destinés au programme de
vente par unités vacantes au rythme des départs naturels des locataires.
Le taux de rotation des locataires reste élevé au premier semestre à
14,0%, et notamment sur le portefeuille résidentiel dédié au plan de
cession par unités vacantes où il atteint environ 20% depuis l’arrêt des
relocations il y a 9 mois.

Les loyers provenant des résidences étudiants s’inscrivent en
hausse de +15% sur un an, traduisant l’effet des livraisons de projets
de développements courant 2014 à Saint-Denis et à Paris. Les livraisons
attendues sur 2015 seront effectives pour la rentrée universitaire au
mois de septembre. A périmètre constant les loyers sont stables (+0,1%).

Les revenus locatifs de santé s’inscrivent en hausse de +0,6% à
périmètre constant en dépit d’une indexation proche de zéro.

Un taux de vacance toujours proche d’un plus bas historique

Le taux d’occupation financier (TOF) moyen au premier semestre
2015 s’établit à 96,3%, toujours en ligne avec les niveaux élevés
constatés au premier trimestre 2015 (96,0%) et en 2014 (96,4%). Cette
stabilité est observable sur le portefeuille de bureaux comme sur les
portefeuilles de diversification. Au sein du portefeuille bureaux, le
taux d’occupation moyen est historiquement élevé sur l’ensemble des
localisations, dont 92%3 dans le Croissant Ouest et plus de
98% dans le QCA (et 99,4% sur le portefeuille de commerces du QCA).

TOF moyen   30-juin-14   31-déc-14   31-mars-15   30-juin-15
Bureaux*   95,4%   95,3%   95,1%   95,3%
Diversification 98,5% 98,3% 97,9% 98,2%
Total Groupe   96,5%   96,4%   96,0%   96,3%

* hors Beaugrenelle

 

Résultat récurrent net part du Groupe en hausse de +2,1% (+6,1%
corrigé de l’impact de la cession de Beaugrenelle)

Le Groupe affiche un résultat récurrent net part du Groupe en hausse de
+2,1% au premier semestre 2015 à 169,0 M€, malgré la cession au cours du
premier semestre 2014 du centre commercial Beaugrenelle. Retraité de
cette cession d’actif non stratégique, le taux de croissance est proche
de 6,1%.

La marge locative ressort à 91,9% au premier semestre, en légère
croissance par rapport à la marge publiée à fin 2014, supérieure de 50
pb par rapport au 31 décembre 2013, et de 110 pb par rapport à fin 2012,
traduisant essentiellement les effets de la baisse du taux de vacance
sur le portefeuille de bureaux.

    Groupe   Bureaux   Résidentiel   Santé
Marge locative au 1er semestre 2014   92,4%   94,7%   83,6%   99,4%
Marge locative à fin 2014 91,8% 94,1% 83,0% 99,2%
Marge locative au 1er semestre 2015   91,9%   94,1%   82,7%   99,1%
 

Les frais financiers nets s’inscrivent en forte baisse de près de
-25,3% sur un an à -56,3 M€, essentiellement au travers d’une baisse
significative du coût moyen de la dette total qui ressort à 2,9% au
premier semestre, contre 3,6% en 2014, reflétant la poursuite du travail
d’optimisation du passif opéré par le Groupe. Les frais financiers
capitalisés s’inscrivent en hausse de 2,0 M€ à 4,0 M€.

Le résultat récurrent net part du Groupe ressort à 169,0 M€, en
hausse de +2,1% par rapport au premier semestre 2014, cette croissance
s’élève à +6,1% retraitée des effets de la cession de Beaugrenelle.

Le résultat récurrent net par action s’élève à 2,74 € / action en hausse
de +1,1% par rapport au premier semestre 2014, cette croissance s’élève
à +5,0% retraitée des effets de la cession de Beaugrenelle.

En millions d’euros (hors IFRIC 21)   30-juin-14   30-juin-15   Var (%)
Revenus locatifs bruts   293,9   276,2   -6,0%
Revenus locatifs nets 271,7 253,8 -6,6%
Services et autres produits (net) 4,2 3,8 -9,0%
Frais de structure (31,8) (30,4) -4,4%
Excédent brut d’exploitation 244,1 227,2 -6,9%
Frais financiers nets (75,4) (56,3) -25,3%
Résultat récurrent brut 168,7 170,9 +1,3%
Minoritaires récurrents (1,4) (0,0) -98,8%
Impôts récurrents (1,7) (1,9) +7,6%
Résultat récurrent net part du Groupe   165,6   169,0   +2,1%
 

Baisse du coût de la dette et allongement de sa maturité renforçant
la flexibilité du bilan

Gecina a poursuivi l’optimisation de son passif avec trois priorités :
conservation d’une flexibilité de la structure financière importante,
consolidation des ratios financiers et allongement de la maturité des
financements, confortant ainsi les notations de Standard & Poor’s et
Moody’s à BBB+/perspective stable et Baa1/perspective stable.

La dette nette à la fin du premier semestre 2015 s’élève à 3 930 M€,
se traduisant par un ratio d’endettement (LTV) de 36,8% hors
droits (34,8% droits inclus), stable par rapport à fin 2014. Gecina
dispose de 2,5 Md€ de liquidités (hors couverture du programme de
billets de trésorerie, dont 717 M€ de trésorerie) à fin juin, qui a été
ramenée à 1,5 Md€ suite à la finalisation en juillet de l’acquisition du
portefeuille immobilier comprenant les tours T1&B à La Défense et le
siège actuel de PSA dans le QCA parisien. Ces liquidités permettent de
couvrir l’ensemble des maturités jusqu’en 2017.

Le coût moyen de la dette incluant les lignes non tirées est en
baisse de -70 pb
sur le premier semestre à 2,9% contre 3,6% en 2014,
et de -80 pb sur un an. Le coût moyen de la dette tirée ressort
également en baisse à 2,3% au premier semestre 2015 contre 3,0% en 2014.

Cette baisse résulte d’une politique active d’optimisation du passif,
bénéficiant notamment des émissions obligataires de juillet 2014,
janvier et juin 2015 pour un montant total de 1,5 Md€ portant un coupon
moyen de 1,75% et une maturité moyenne proche de 9 ans. Gecina a
également procédé à des renégociations et renouvellements de lignes de
crédit non tirées pour près d’1,3 Md€ ainsi qu’au remboursement anticipé
de l’ORNANE en avril 2015.

Le remboursement de l’ORNANE a été intégralement réalisé au premier
semestre par le rachat puis l’annulation de 19% de la souche, et par la
conversion du solde, entrainant la mise en circulation de 922 591
actions jusque-là détenues en autocontrôle.

En conséquence de ces refinancements, remboursements, et renouvellements la
maturité moyenne de la dette a significativement augmenté
, passant
de 5,0 ans fin 2014 à 6,6 ans au 30 juin 2015.

Ratios   Covenant   30-June-15
Dette financière nette/valeur du patrimoine réévaluée (bloc, hors
droits)
  < 55%   36,8% (1)
Excèdent Brut d’Exploitation (hors cessions)/Frais financiers nets > 2,0x 3,9x
Encours de la dette gagée/valeur du patrimoine réévaluée (bloc, hors
droits)
< 25% 10,2%
Valeur du patrimoine réévaluée (bloc, hors droits) en millions
d’euros
  > 6 000 – 8 000   10 677

(1) Dette financière nette / valeur bloc
droits inclus : 34,8%

Près d’1,7 Md€ d’investissements sécurisés depuis le début de l’année…

Gecina a réalisé un premier semestre particulièrement dynamique en terme
d’investissements, conformément à l’ambition stratégique « total
return » telle qu’affichée par le Groupe au début de l’année.

Le Groupe a ainsi sécurisé 1,7 Md€ d’investissements nouveaux environ au
travers des opérations City 2 à Boulogne, Sky 56 à Lyon-Part-Dieu, T1&B
à La Défense, Grande Armée (PSA) dans le QCA Parisien et la Tour Van
Gogh à Paris-Gare de Lyon, dont la promesse d’achat a été signée début
juillet. Ces investissements, qui représentent plus de 200 000 m²
devraient générer plus de 100 M€ de loyers nouveaux par an d’ici à 2020,
au travers de projets significativement créateurs de valeur pour le
Groupe. L’ensemble de ces projets se situent dans des zones tertiaires
de premier plan.

Près de 470 M€ d’investissements nouveaux au travers de City 2, Sky 56
et la Tour Van Gogh…

Gecina a sécurisé 324 M€ d’investissements nouveaux au premier
semestre 2015
(City 2 à Boulogne pour 188 M€ et Sky 56 à Lyon
Part-Dieu pour 136 M€). L’immeuble City 2 sera intégralement loué à
Solocal pour une durée ferme de 10 ans à partir d’avril 2016. Sky 56
sera livré en 2018, et 25% des surfaces sont à ce stade déjà pré-louées.

Depuis Gecina a également sécurisé l’acquisition de la Tour Van Gogh
à Paris-Gare de Lyon, qui sera intégralement restructurée par le Groupe.
L’investissement total représentera près de 150 M€ pour une livraison
probable courant 2018.

Ces trois projets représentant un investissement total de l’ordre de 470
M€ devraient dégager un rendement net moyen de l’ordre de 6,5% à
livraison.

… et 1,24 Md€ au travers des immeubles T1&B (La Défense) et de l’actuel
siège de PSA (QCA parisien)

Gecina a également finalisé le 21 juillet 2015, l’acquisition
d’un portefeuille constitué des tours T1 & B à La Défense et de l’actuel
siège du Groupe PSA dans le QCA parisien, pour un montant total de 1,24
Md€. Ce portefeuille dégage un rendement économique net immédiat (sans
franchises de loyers) de 5%, et il procure à Gecina un potentiel de
création de valeur significatif sur l’immeuble aujourd’hui occupé par
PSA au travers d’une opération de redéveloppement qui génèrera un
rendement supérieur à 6% à livraison.

A fin juin 2015, il reste 490 M€ à investir au titre du pipeline de
développements engagé, dont 57 M€ au second semestre 2015, 308 M€ en
2016, 96 M€ en 2017 et le solde en 2018. Les projets en cours devraient
engendrer plus de 50 M€ de loyers faciaux annualisés nets.

… et 225 M€ de cessions révélant 17% de prime sur les expertises à
fin 2014

Conformément à l’ambition du Groupe d’accélérer la rotation de son
portefeuille, Gecina a réalisé au premier semestre 2015, 181 M€ de
cessions (part du Groupe) d’immeubles de bureaux et de logements
,
affichant un taux de rendement de sortie net moyen de 5,3%, et une prime
sur les dernières expertises de l’ordre de 17%. Le Groupe a également
sécurisé 44 M€ de cessions sous promesse au 30 juin 2015,
composées notamment de logements.

Gecina a procédé à la cession de son dernier immeuble de Bureaux en
Espagne en janvier 2015, en cédant l’immeuble BMW à Madrid pour 41 M€
(hors droits), soit 18% au-dessus de sa dernière expertise. Le Groupe a
également cédé l’immeuble « Le Mazagran » en juin 2015 pour 78 M€ (hors
droits), révélant une prime de près de 12% sur l’expertise à fin
décembre 2014.

Les ventes de logements par unités réalisées (53 M€) ou sous promesse
(29 M€) reflètent une prime moyenne sur les valeurs expertisées à fin
2014 de l’ordre de 30%. Il est à noter que le taux de rotation des
locataires particulièrement élevé sur le portefeuille résidentiel
destiné depuis le début de l’année au programme de cessions par unités
vacantes est d’environ 20% sur 9 mois, constituant un signe encourageant
pour la réalisation de ce programme de ventes.

Gecina confirme son objectif de réaliser un programme de cessions
d’actifs non stratégiques ou matures de l’ordre de 800 M€ en 2015.

Valorisation du patrimoine en hausse de +3,3% à périmètre constant
sur un an tirée par les bureaux parisiens

La valeur du patrimoine (bloc) ressort à 10 633 M€, et affiche une
hausse de +4,0% à périmètre courant, et de +3,3% à périmètre constant
par rapport au 30 juin 2014, reflétant ainsi en partie les tendances
observées sur les marchés immobiliers de la région parisienne, notamment
sur les quartiers les plus centraux comme Paris QCA.

A périmètre constant, la hausse de valeur du patrimoine bureau s’établit
sur un an à +5,0%, traduisant une revalorisation de +11,0% sur le
portefeuille Paris QCA (+9,4% sur les bureaux, +14,3% sur les
commerces). La variation des valeurs est plus modérée sur les autres
zones mais reste partout positive (+1% sur Paris hors QCA et +0,3% sur
le Croissant Ouest incluant La Défense).

Ces hausses de valeurs sont intégralement dues à un effet taux, l’effet
loyer retenu par les experts étant encore nul sur le semestre,
considérant que les quelques signaux observés dans Paris intra-muros
suggèrent un redémarrage locatif encore timide. Ces expertises reflètent
une compression modérée des taux de capitalisation sur le premier
semestre, de -15 pb sur le bureau à 5,86%, et une stabilisation sur les
autres segments (-5 pb sur le Résidentiel et +5 pb sur le portefeuille
Santé).

Répartition par segment   Valeur expertisées   Taux de capitalisation nets   Variation périm. constant
En millions d’euros   30-juin-15   31-déc.-14   30-juin-15   31-déc.-14  

Juin 2015
vs. Déc.
2014

 

Juin 2015
vs. Juin
2014

Bureaux   6 788   6 482   5,86%   6,01%   +3,2%   +5,0%
Paris QCA – Bureaux 1 918   1 803 5,26%   5,61% +6,6%   +9,4%
Paris QCA – Commerces 928 894 3,60% 3,74% +3,8% +14,3%
Paris hors QCA 860 838 7,42% 7,51% +1,9% +1,0%
Croissant Ouest – La Défense 2 341 2 130 6,58% 6,60% +1,4% +0,3%
Autres 742 817 6,51% 6,57% +0,7% +1,3%
Résidentiel (bloc)   2 722   2 750   4,43%   4,48%   -0,1%   -0,1%
Santé   1 119   1 106   7,01%   6,96%   -0,2%   +0,5%
Autres 4 4
Total Groupe   10 633   10 341   5,67%   5,78%   +2,1%   +3,3%
Total valeur Lots des expertises   11 223   10 913                
 

ANR EPRA triple net en hausse de +4,8% sur un an et de +1,3% sur 6
mois

L’ANR dilué triple net format EPRA (bloc) ressort à 102,5 € par action,
en hausse de +4,8% sur un an et de +1,3% sur 6 mois malgré le
détachement d’un dividende de 4,65 € par action au cours du premier
semestre.

Cette hausse de l’ANR reflète une création de valeur immobilière de près
de +6% – dividende attaché – sur le premier semestre, qui s’explique non
seulement par la revalorisation du portefeuille d’exploitation, mais
aussi par l’impact positif des plus-values de cessions réalisées ainsi
que la revalorisation de certains programmes en cours de développement.

Cette variation de +1,3 € par action sur 6 mois se décompose comme suit :

  • versement du dividende : – 4,65 €
  • impact du résultat récurrent : +2,74 €
  • variation de valeur des actifs et plus-values de cessions : +3,31 €
  • variation de valeur des instruments financiers et dettes à taux fixe :
    – 0,35 €
  • autres (y compris variation du nombre d’actions sur le semestre):
    +0,22 €

L’ANR dilué en valeur lots ressort à 110,8 € / action au 30 juin 2015
contre 110,0 € / action au 31 décembre 2014 et 106,8 € / action au 30
juin 2014.

    30-juin-14   31-déc.-14   30-juin-15
  Montant/Nombre     Montant/Nombre     Montant/Nombre  
En millions d’euros   d’actions   €/action   d’actions   €/action   d’actions   €/action
Nombre d’actions totalement dilué 61 947 641 61 967 103 63 423 273
Capitaux propres IFRS 6 035 6 269 6 428
+ Effet de l’exercice des stock options 54,1 49,7 71,9
ANR dilué 6 089 98,3 € 6 318 102,0 € 6 500 102,5 €

+ Mise en Juste Valeur des immeubles, si l’option du coût amorti a
été retenue

37,7 44,5 51,6
+ Optimisation des droits de mutation 20,0
– Juste Valeur des instruments financiers 105,5 73,6 20,4
– Impôts différés liés aux effets d’entrée dans le régime SIIC 3,4
= ANR EPRA dilué 6 233 100,6 € 6 440 103,9 € 6 592 103,9 €
+ Juste Valeur des instruments financiers (105,5) (73,6) (20,4)
+ Juste Valeur des dettes (65,6) (93,5) (70,2)
+ Impôts différés liés aux effets d’entrée dans le régime SIIC (3,4)
= ANR triple net EPRA dilué 6 061 97,8 € 6 269 101,2 € 6 501 102,5 €
 

Nouvelle composition du Conseil d’Administration

Le Conseil d’Administration, lors de sa réunion du 22 juillet 2015, a
décidé, sur proposition du concert formé d’Ivanhoé Cambridge et de The
Blackstone Group, et après avis du comité de gouvernance, nominations et
rémunérations, de nommer par cooptation, Madame Nathalie Palladitcheff
en tant qu’administratrice en remplacement de Monsieur Anthony Myers,
démissionnaire. Cette nomination porte le pourcentage de femmes au sein
du Conseil d’Administration à 50%.

Madame Nathalie Palladitcheff, vice-présidente executive en charge des
finances chez Ivanhoé Cambridge, mettra au service de Gecina son
expérience reconnue auprès de grandes sociétés immobilières publiques et
privées.

Perspectives 2015

Gecina a déjà sécurisé, depuis le début de l’année 2015 près d’1,7 Md€
d’investissements, dont une partie générera des revenus locatifs dès le
second semestre 2015 (T1&B et l’actuel siège du Groupe PSA), d’autres à
partir de 2016 (City 2), et le reste à partir de 2018 et au-delà (Sky
56, Tour Van Gogh, Grande Armée post-redéveloppement). Le second
semestre bénéficiera également de la livraison de 4 résidences étudiants
en région parisienne et à Bordeaux ainsi que de 2 établissements de
santé en régions.

L’ensemble de ces opérations traduisent la mise en œuvre de la stratégie
du Groupe visant à conforter son leadership sur le bureau à Paris,
s’inscrivant dans une perspective long terme, et reposant sur une
approche de rendement global autour des 4 grands axes suivants

Contacts

Gecina
Communication financière
Samuel Henry-Diesbach
Tél
: + 33 (0)1 40 40 52 22
samuelhenry-diesbach@gecina.fr
ou
Virginie
Sterling
Tél : + 33 (0)1 40 40 62 48
virginiesterling@gecina.fr
ou
Relations
presse

Armelle Miclo
Tél. : +33 (0) 1 40 40 51 98
armellemiclo@gecina.fr

Read full story here