Press release

General Cable publie ses résultats pour le deuxième trimestre 2016

0 0
Sponsorisé par Business Wire

HIGHLAND HEIGHTS, Kentucky–(BUSINESS WIRE)–General Cable Corporation (NYSE : BGC) a publié aujourd’hui ses résultats pour le deuxième trimestre clos au 1er juillet 2016. Durant le trimestre, le bénéfice dilué par action présenté issu des activités poursuivies s’établit à 0,68 $ et le résultat d’exploitation présenté issu des activités poursuivies se monte à 58 millions de

HIGHLAND HEIGHTS, Kentucky–(BUSINESS WIRE)–General Cable Corporation (NYSE : BGC) a publié aujourd’hui ses
résultats pour le deuxième trimestre clos au 1er juillet 2016. Durant le
trimestre, le bénéfice dilué par action présenté issu des activités
poursuivies s’établit à 0,68 $ et le résultat d’exploitation présenté
issu des activités poursuivies se monte à 58 millions de dollars (M$).
La société a généré au cours du trimestre un bénéfice par action ajusté
issu des activités poursuivies de 0,30 $ et un résultat d’exploitation
ajusté issu des activités poursuivies de 49 M$. Voir en pages 3 et 4 du
présent communiqué de presse le rapprochement entre les résultats
déclarés et les résultats ajustés ainsi que des renseignements connexes.

Michael T. McDonnell, président et directeur général, a déclaré : «
Notre solide performance financière durant le trimestre, générée malgré
un environnement de demande relativement faible et agité, reflète les
résultats de notre exécution ciblée et des importantes améliorations
opérationnelles que nous avons faites dans la société. Le résultat
d’exploitation ajusté issu des activités poursuivies se situait dans le
haut de la fourchette des prévisions, en excluant l’impact défavorable
du prix des métaux durant le trimestre sur les hypothèses d’orientation.
Par ailleurs, nous avons continué à simplifier et à recentrer notre
portefeuille avec la vente de trois activités et avons utilisé les
recettes pour réduire nos emprunts en cours. »

Synthèse du deuxième trimestre

  • Le résultat d’exploitation présenté issu des activités
    poursuivies pour le deuxième trimestre s’est élevé à 58 M$, en hausse
    de 43 M$ séquentiellement et de 34 M$ sur un an, résultant
    principalement du bénéfice sur la vente de l’activité nord-américaine
    Câbles de bougie pour l’automobile de la société et des économies
    liées aux activités de restructuration
  • Le résultat d’exploitation ajusté issu des activités poursuivies
    s’établit à 49 M$ au deuxième trimestre, en hausse de 7 M$
    séquentiellement et 2 M$ au-dessus de l’orientation à mi-parcours,
    s’expliquant principalement par une amélioration continue de la
    performance et les économies liées aux activités de restructuration
  • Le résultat d’exploitation ajusté issu des activités poursuivies
    est en baisse de 6 M$ sur un an, du fait de la performance réduite de
    l’activité de la société dans les projets clés en main de câbles
    sous-marins et de l’impact d’une demande plus faible pour les câbles
    industriels et spécialisés (pétrole et gaz)
  • Par rapport à l’objectif, les prix des métaux ont représenté un
    impact négatif d’environ 4 M$ pour le deuxième trimestre 2016. Les
    prix des métaux pour le deuxième trimestre 2016 ont été neutres par
    rapport au premier trimestre 2016 et au deuxième trimestre 2015.
    L’impact du coût des métaux est calculé comme la différence entre le
    prix auquel nous achetons les métaux et le prix auquel nous vendons
    les métaux en tant que composante de notre coût produit
  • Finalisation de la vente de l’activité nord-américaine Câbles de
    bougie pour l’automobile, générant des recettes de 71 M$
  • Finalisation de la vente de l’activité Égypte de la société,
    portant le produit en espèces total généré par le programme de
    cessions à 193 M$, un chiffre amené à progresser
  • Après le deuxième trimestre, finalisation de la vente de
    l’activité Venezuela de la société, générant un produit en espèces de
    6 M$
  • La société reste en bonne voie pour atteindre son objectif
    d’économies liées aux restructurations de 80 à 100 M$ ; elle a généré
    des économies additionnelles liées aux restructurations de 9 M$ au
    deuxième trimestre

Demande sectorielle

Amérique du Nord – hors livraisons de
produits de transmission aérienne, le volume unitaire est resté stable
par rapport au premier trimestre 2016 et a progressé de 4 % sur un an.
Au deuxième trimestre, la demande plus forte pour les câbles de
distribution d’électricité et de construction a été partiellement
compensée par une demande plus faible pour les produits industriels et
spécialisés, en particulier ceux liés aux applications pétrolières et
gazières.

Europe – le volume unitaire a augmenté de 7
% par rapport au premier trimestre 2016, favorisé par la demande de
câbles pour les services publics d’électricité, dont des projets
terrestres clés en main et des produits énergétiques. Hors impact des
activités de restructuration, comme la sortie de certains marchés finaux
à faible valeur ajoutée, le volume unitaire est resté stable sur un an.

Amérique latine – hors livraisons de
produits de transmission aérienne au Brésil, le volume unitaire a
progressé de 8 % par rapport au premier trimestre 2016 alors que nous
avons assisté à une amélioration de la demande saisonnière dans la
région. Sur un an, le volume unitaire hors livraisons de produits de
transmission aérienne est en baisse de 1 % alors que la demande du
marché final reste sous pression à travers la région du fait d’un
contexte économique toujours difficile et de la réduction des dépenses
des gouvernements.

Autres revenus

D’un montant de 9 M$, les autres revenus du deuxième trimestre
consistaient en gains à la valeur du marché d’un montant de 4 M$ sur les
instruments dérivés comptabilisés comme couvertures économiques et gains
sur les transactions en devises de 5 M$, dont 3 M$ liés aux gains sur
les transactions en devises en Afrique.

Dette nette

À la fin du deuxième trimestre 2016, du premier trimestre 2016 et du
quatrième trimestre 2015, la dette totale était de respectivement 1 024
M$, 1 147 M$ et 1 067 M$, et la trésorerie se montait respectivement à
63 M$, 87 M$ et 79 M$. À la fin du deuxième trimestre 2016, la dette
nette de 961 M$ était en baisse de 99 M$ par rapport au premier
trimestre 2016 et de 27 M$ par rapport à fin 2015. La réduction de la
dette nette est due principalement aux recettes en espèces issues de
cessions et à la gestion efficiente du fonds de roulement incluant les
niveaux d’inventaire et les encaissements provenant des projets clés en
main de câbles sous-marins.

Informations actualisées sur la transition du
directeur financier

Le conseil d’administration de la société a nommé Chris Kreidler
directeur financier par intérim, une nomination qui prendra effet le 12
août 2016. M. Kreidler remplacera Brian Robinson qui, comme indiqué en
mars 2016, quitte la société pour poursuivre d’autres opportunités. La
recherche par la société, avec l’assistance de Heidrick & Struggles,
d’un directeur financier de remplacement permanent, progresse. M.
Kreidler était dernièrement vice-président exécutif et directeur
financier de Sysco Corporation et a occupé, durant sa carrière de 28
ans, de nombreux postes de dirigeant chez Yum! Brands et C&S Wholesale
Grocers. M. Kreidler est titulaire d’une licence et d’un MBA de
l’université Rice. « Nous sommes ravis d’accueillir M. Kreidler chez
General Cable au poste de directeur financier par intérim », a indiqué
M. McDonnell, ajoutant : « M. Kreidler apporte plusieurs décennies
d’expérience dans le soutien aux sociétés avec des opérations mondiales,
ainsi qu’une capacité de leadership propre pour gérer des équipes et
appliquer une expertise financière à la gestion d’entreprise. Nous
sommes persuadés qu’il sera un atout de taille pour la société alors que
nous concluons notre recherche active d’un directeur financier
permanent. »

Autres questions

Nous avons passé en revue, avec l’assistance d’un conseiller externe,
notre utilisation et notre paiement des agents en relation avec, et
certaines autres transactions impliquant, nos opérations en Angola, en
Thaïlande, en Inde, en Chine et en Égypte (les « Pays en question »).
Notre examen s’est concentré sur les paiements et cadeaux faits,
offerts, envisagés ou promis par certains employés dans un ou plusieurs
des Pays en question, directement et indirectement, et à divers moments,
à des employés de sociétés de service public et/ou d’autres
fonctionnaires d’entités étatiques qui posent problème dans le cadre de
la loi FCPA et éventuellement dans le cadre des lois d’autres
juridictions. Durant l’année 2015, nous avons en grande partie terminé
notre examen interne dans les Pays en question et, sur le base de nos
conclusions, nous avons augmenté notre provision restante en relation
avec la loi FCPA à 28 M$ en date du 31 décembre 2015. À présent, nous en
sommes aux premiers stades des discussions avec la SEC et le département
de la justice des États-Unis concernant les termes d’une résolution
potentielle des investigations en cours et, sur la base de ces
discussions, nous pensons que le montant du reversement probable total
des profits, incluant les intérêts pré-jugement, nécessaire pour faire
aboutir les investigations se situe dans une fourchette de 33 à 59 M$.
Par conséquent, nous avons augmenté notre provision existante au 1er
juillet 2016 de 5 M$ pour atteindre 33 M$, ce qui représente le bas de
la fourchette. Le montant accumulé reflète seulement les profits et les
intérêts pré-jugement susceptibles d’être reversés et n’inclut pas le
montant des possibles amendes, sanctions civiles ou pénales ou de
quelque autre réparation (dont nous ne sommes pas en mesure de faire une
estimation raisonnable), l’un ou l’ensemble de ces éléments pouvant
atteindre des montants conséquents. Les enquêtes de la SEC et du
département de la justice des États-Unis sur ces questions sont toujours
en cours, et nous continuons de coopérer avec ces deux organismes par
rapport à ces questions. À ce stade, nous ne sommes pas en mesure de
prédire la nature d’une quelconque action pouvant être engagée par la
SEC ou le département de la justice des États-Unis, ni les recours
susceptibles d’être utilisés par ces agences à la suite de telles
actions.

Perspectives pour le troisième trimestre 2016

« Pour le troisième trimestre, nous sommes encouragés par les tendances
de la demande dans nos marchés de la distribution d’électricité et de la
construction non résidentielle, qui ont jusqu’alors progressé en 2016
d’environ 5 % sur un an, mais nous nous attendons toujours à ce que la
demande sur certains marchés finaux soit irrégulière, en particulier
dans nos marchés industriels et de spécialités. Nous nous attendons
également au ralentissement saisonnier habituel dans nos activités
européennes et à un nouvel assouplissement de notre activité de projets
clés en main de câbles sous-marins. Nous avons élaboré notre feuille de
route stratégique précisément pour cet environnement avec une demande
faible et irrégulière. Je suis ravi d’annoncer que l’ensemble des
principales initiatives de notre feuille de route en matière
d’optimisation de portefeuille, de situation avantageuse sur le plan des
coûts, de croissance ciblée et de culture très engagée progressent et
sont en voie de créer une valeur importante », a conclu M. McDonnell.

Le chiffre d’affaires du troisième trimestre devrait atteindre 900 à 950
M$. Le volume unitaire devrait être stable ou afficher une faible
progression à un chiffre séquentiellement. Le résultat d’exploitation
présenté issu des activités poursuivies devrait être compris entre 32 et
47 M$ et le résultat d’exploitation ajusté issu des activités
poursuivies devrait être compris entre 35 et 50 M$ au troisième
trimestre. Le bénéfice dilué par action présenté est attendu dans une
fourchette de 0,06 à 0,26 $ par action et le bénéfice par action ajusté
est attendu dans une fourchette de 0,10 à 0,30 $ par action pour le
troisième trimestre. L’évolution des prix des métaux ne devrait pas
exercer un impact matériel sur les perspectives du troisième trimestre,
ce qui suppose des prix pour le cuivre (COMEX) et l’aluminium (LME) de
respectivement 2,20 $ et 0,73 $. Les taux de change sont présumés
constants dans les perspectives pour le troisième trimestre. Les
perspectives du troisième trimestre pour les résultats opérationnels
ajustés ne prennent pas en compte les résultats de la zone
Asie-Pacifique et de l’Afrique.

Mesures financières non-PCGR

Le résultat d’exploitation ajusté issu des activités poursuivies
(correspondant au résultat d’exploitation issu des activités poursuivies
avant les dépenses extraordinaires, non récurrentes ou exceptionnelles
et certains autres éléments), le bénéfice par action ajusté issu des
activités poursuivies (correspondant au bénéfice dilué par action issu
des activités poursuivies avant les dépenses extraordinaires, non
récurrentes ou exceptionnelles et certains autres éléments) et la dette
nette (correspondant à la dette à long terme plus la partie à court
terme de la dette à long terme moins la trésorerie et les équivalents de
trésorerie) sont des « mesures financières non-PCGR » telles que
définies dans les règles de la Commission américaine des opérations de
Bourse (la « SEC »). Le chiffre d’affaires ajusté sur le prix des
métaux, le résultat d’exploitation ajusté et la rentabilité des ventes
ajustée sur le prix des métaux sur une base sectorielle, des mesures
financières non-PCGR, figurent également dans ce document. Voir la
rubrique « Informations sectorielles ».

Ces mesures financières non-PCGR définies par la société excluent des
résultats publiés des éléments que la direction estime non
représentatifs de notre performance continue et sont fournies dans le
présent communiqué car la direction estime qu’elles sont utiles pour
analyser la performance d’exploitation de l’entreprise et sont conformes
avec la manière dont la direction examine ses résultats opérationnels et
les tendances commerciales sous-jacentes. Il se peut que l’utilisation
de ces mesures non-PCGR ne concorde pas avec des mesures similaires
présentées par d’autres sociétés, aussi ne doivent-elles être utilisées
que conjointement aux résultats de la société rapportés selon les PCGR.
Les résultats ajustés, pour les périodes antérieures au quatrième
trimestre 2015, reflètent la suppression de l’impact de nos opérations
au Venezuela sur une base autonome. À compter de la fin du troisième
trimestre 2015, nous avons déconsolidé notre filiale vénézuélienne et
commencé à comptabiliser notre investissement dans cette filiale en
utilisant la méthode de comptabilisation à la valeur d’acquisition. Les
résultats opérationnels ajustés historiques par segment sont dévoilés
dans la Présentation aux investisseurs pour le deuxième trimestre 2016,
disponible sur le site Internet de la société.

Un rapprochement entre le résultat (la perte) d’exploitation PCGR
issu(e) des activités poursuivies et le bénéfice (la perte) dilué(e) par
action issu(e) des activités poursuivies d’une part et le résultat
d’exploitation ajusté issu des activités poursuivies et le bénéfice (la
perte) par action issu(e) des activités poursuivies d’autre part est
fourni ci-après :

 

Deuxième trimestre 2016 par rapport au deuxième trimestre 2015
et au premier trimestre 2016

 

 
Deuxième trimestre   Premier trimestre
2016   2015 2016
Résultat Résultat Résultat  
En millions, sauf montants par action d’exploitation BPA d’exploitation BPA d’exploitation   BPA
Des activités poursuivies $ 58,1 $ 0,68 $ 23,7 $ (0,03 ) $ 15,3 $ (0,17 )
Ajustements pour rapprocher le bénéfice d’exploitation/BPA
Charge d’intérêt de la dette hors caisse convertible (1) 0,01 0,01 0,01
(Gains) pertes évalué(e)s à la valeur du marché sur les instruments
dérivés (2)
(0,05 ) 0,04 (0,04 )
Frais de restructuration et de désinvestissement (3) 16,7 0,25 9,3 0,10 14,1 0,19
Frais juridiques et d’enquête (4) 1,1 0,02 2,9 0,02 5,8 0,08
(Bénéfice) perte sur la vente de biens (5) (46,5 ) (0,86 ) 11,6 0,13
Mesures incitatives pour les nouveaux clients (6) 4,6 0,06
Charge relative à la Foreign Corrupt Practices Act (FCPA) (7) 5,0 0,09
(Bénéfice) / perte attribuable au Venezuela (8) (0,6 ) (0,01 )
(Bénéfice) / perte attribuable à la zone Asie-Pacifique et à
l’Afrique (9)
  14,6     0,16     3,5     0,04     6,4     0,12  
Total des ajustements   (9,1 )   (0,38 )   31,3     0,39     26,3     0,36  
Montants ajustés $ 49,0   $ 0,30   $ 55,0   $ 0,36   $ 41,6   $ 0,19  
 

Le rapprochement suivant entre le résultat d’exploitation estimé issu
des activités poursuivies et le bénéfice dilué par action issu des
activités poursuivies d’une part et le résultat d’exploitation ajusté
issu des activités poursuivies et le bénéfice par action ajusté issu des
activités poursuivies d’autre part, pour le troisième trimestre 2016,
contient des informations de nature prospective. Toutes les informations
de nature prospective impliquent des risques et des incertitudes. Les
résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux envisagés dans les
informations de nature prospective compte tenu de certains facteurs,
risques et incertitudes, dont beaucoup échappent à notre contrôle.
Consultez la rubrique « Note de mise en garde concernant les énoncés
prospectifs » à la fin de ce communiqué de presse.

 

Prévisions pour le troisième trimestre 2016 et chiffres réels
pour le troisième trimestre 2015

 

 
Troisième trimestre
Prévisions 2016   Chiffres réels 2015
Résultat Résultat
En millions, sauf montants par action d’exploitation BPA d’exploitation BPA
Des activités poursuivies $ 32 – 47 $ 0,06 – 0,26 $ 17,1 $ (0,69 )
Ajustements pour rapprocher le bénéfice d’exploitation/BPA
Charge d’intérêt de la dette hors caisse convertible (1) 0,01 0,01
(Gains) pertes évalué(e)s à la valeur du marché sur les instruments
dérivés (2)
0,15
Frais de restructuration et de désinvestissement (3) 6,0 0,05 14,2 0,27
Frais juridiques et d’enquête (4) 2,0 0,02 2,1 0,04
(Bénéfice) perte sur la vente de biens (5) (6,0 ) (0,05 )
Perte sur la déconsolidation du Venezuela (8) 12,0 0,25
(Bénéfice) / perte attribuable au Venezuela (8) (0,8 ) (0,02 )
(Bénéfice) / perte attribuable à la zone Asie-Pacifique et à
l’Afrique (9)
  1,0     0,01     2,8     0,25  
Total des ajustements   3,0     0,04     30,3     0,95  
Montants ajustés $ 35 – 50   $ 0,10 – $0,30   $ 47,4   $ 0,26  
 
REMARQUE : Les tableaux ci-dessus reflètent les ajustements du BPA
sur la base d’un taux d’imposition effectif de la société en année
pleine de 50 % pour 2016 et de 40 % pour 2015.
(1)   L’ajustement de la société pour la charge d’intérêt de la dette hors
caisse convertible reflète l’accroissement de la composante capitaux
propres des titres convertibles à échéance 2029, qui est indiquée
dans le compte de résultat en tant que charge d’intérêts.
(2) Les (gains) et pertes évalué(e)s à la valeur du marché sur les
instruments dérivés représentent les modifications au cours de la
période actuelle de la juste valeur des instruments sur matières
premières qualifiées de couvertures économiques. La société apporte
des ajustements pour les changements de la juste valeur de ces
instruments sur matières premières car les bénéfices associés aux
contrats sous-jacents n’ont pas été enregistrés dans la même période.
(3) Les frais de restructuration et de désinvestissement représentent
les coûts associés aux programmes de restructuration et de
désinvestissement annoncés par la société. Les exemples incluent,
sans toutefois s’y limiter, le coût des licenciements, les
dépréciations d’actifs, l’amortissement accéléré, les dépréciations
du fonds de roulement, le déménagement d’équipements, les
résiliations de contrats, les frais de consultation et les frais
juridiques encourus du fait des programmes. La société ajuste ces
frais car la direction estime que ces coûts ne continueront pas
après conclusion des programmes de restructuration et de
désinvestissement.
(4) Les frais juridiques et d’enquête représentent les coûts encourus
pour les conseils juridiques externes et les firmes juricomptables
en relation avec le retraitement de nos états financiers et
l’enquête dans le cadre de la loi Foreign Corrupt Practices Act. La
société ajuste ces frais car la direction estime que ces coûts ne
continueront pas après conclusion de ces enquêtes qui sont
considérées comme extérieures au cours normal des affaires.
(5) Les gains et pertes résultant de la vente de biens sont le résultat
de la cession de certaines activités de General Cable. La société
ajuste ces gains et pertes car la direction estime que les gains et
pertes sont de nature exceptionnelle et ne surviendront plus dans le
cadre des activités courantes.
(6) Les mesures incitatives pour les nouveaux clients reflètent une
charge exceptionnelle liée à un programme d’échange de stocks
exécuté par la société dans son activité Câbles de bougie pour
l’automobile. La société a ajusté le résultat d’exploitation pour
cette mesure incitative client car la direction pense qu’il
s’agissait d’une charge exceptionnelle qui ne surviendra plus dans
le cadre des activités courantes. En outre, la société a vendu cette
activité au deuxième trimestre 2016.
(7) La provision dans le cadre de la loi Foreign Corrupt Practices Act
(FCPA) correspond à l’estimation par la société des profits et des
intérêts pré-jugement susceptibles d’être reversés pour régler
l’enquête en cours. Consultez la rubrique « Autres questions » en
page 2 de ce communiqué de presse. La société ajuste cette provision
car la direction pense qu’il s’agit d’une charge exceptionnelle qui
ne surviendra plus dans le cadre des activités courantes.
(8) L’ajustement pour (le bénéfice) la perte attribuable au Venezuela
reflète la suppression de l’impact de l’activité au Venezuela avant
sa déconsolidation devenue effective à la fin du T3 2015. Avec effet
à la fin du troisième trimestre 2015, la filiale vénézuélienne a été
déconsolidée et comptabilisée en utilisant la méthode de
comptabilisation à la valeur d’acquisition. La perte sur la
déconsolidation de l’activité au Venezuela est la charge
exceptionnelle associée à la déconsolidation. La société a ajusté
cette perte car la direction estime que la déconsolidation de
l’activité au Venezuela était de nature exceptionnelle et ne
surviendra plus dans le cadre des activités courantes.
(9) L’ajustement exclut l’impact des opérations dans le segment
Asie-Pacifique et Afrique, qui ne sont pas considérées comme des «
opérations centrales » dans la nouvelle feuille de route stratégique
de la société. La société procède actuellement à la cession ou à la
clôture de ces opérations qui ne devraient pas se poursuivre dans le
cadre des activités en cours. À des fins comptables, les activités
poursuivies dans la zone Asie-Pacifique et en Afrique (constituées
principalement d’activités situées en Afrique) ne répondent pas aux
exigences pour être présentées en tant qu’activités interrompues.
 

Conférence téléphonique et présentation à
l’intention des investisseurs

General Cable commentera ses résultats du deuxième trimestre au cours
d’une conférence téléphonique qui sera diffusée en direct à 8h30 (HNE),
le 4 août 2016. La diffusion Web en direct de la conférence téléphonique
de la société sera disponible en mode écoute uniquement et accessible
via la page Relations avec les investisseurs de notre site Internet : www.generalcable.com.
Une présentation destinée aux investisseurs figure également sur notre
site Internet et il y sera fait référence tout au long de la conférence
téléphonique.

General Cable Corporation (NYSE : BGC) est un leader mondial dans le
développement, la conception, la fabrication, la commercialisation et la
distribution de produits et systèmes de fils et câbles en cuivre, en
aluminium et en fibre optique pour les marchés de l’énergie, de
l’industrie, des produits spécialisés, de la construction et des
communications. Veuillez visiter notre site Internet à l’adresse www.generalcable.com.

Note de mise en garde concernant les énoncés
prospectifs

Certaines déclarations figurant dans le présent communiqué de presse
constituent des énoncés prospectifs impliquant des risques et des
incertitudes, prédisant ou décrivant des tendances ou événements futurs
et ne se rapportant pas uniquement à des faits historiques.

Contacts

General Cable Corporation
Len Texter, 859-572-8684
Vice-président
directeur, Finances et Relations avec les investisseurs

Read full story here