Press release

GENOMIC VISION et le CHU-HOPITAUX DE ROUEN lancent une étude visant à identifier un biomarqueur génomique pour l’amélioration du conseil génétique dans l’Amyotrophie Spinale Infantile (SMA) en France

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Cette étude représente une étape importante dans la collaboration avec Quest Diagnostics aux Etats-Unis BAGNEUX, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Genomic Vision (Paris:GV) (FR0011799907 – GV / éligible PEA-PME), société de diagnostic moléculaire spécialisée dans le développement de tests de diagnostic de maladies génétiques et de cancers, basés sur la technologie du peignage moléculaire, et le CHU-Hôpitaux

Cette étude représente une étape importante dans la collaboration
avec Quest Diagnostics aux Etats-Unis

BAGNEUX, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Genomic Vision (Paris:GV) (FR0011799907 – GV / éligible PEA-PME),
société de diagnostic moléculaire spécialisée dans le développement de
tests de diagnostic de maladies génétiques et de cancers, basés sur la
technologie du peignage moléculaire, et le CHU-Hôpitaux de Rouen
annoncent leur collaboration dans le cadre d’une Recherche Biomédicale
visant à identifier les variations structurales complexes responsables
de l’amyotrophie spinale infantile (SMA – Spinal Muscular Atrophy). Ces
variations structurales complexes sont indétectables par les techniques
de diagnostic actuelles et constituent des causes d’erreur pour le
dépistage des couples à risque d’avoir un enfant atteint de SMA.

Aaron Bensimon, Cofondateur et Président du Directoire de Genomic
Vision, commente :
« Nous sommes ravis d’initier cette étude
SMA avec le CHU de Rouen qui dispose d’une grande expérience de
recherche clinique. Grâce à cet accord, Genomic Vision lance de manière
effective le développement du test SMA et exécute sa stratégie de
partenariats avec des leaders d’opinion, essentielle pour enrichir son
portefeuille produits par de nouveaux tests de diagnostic basés sur le
peignage moléculaire. Il s’agit également d’une étape importante dans
notre collaboration avec Quest Diagnostics aux Etats-Unis, où le besoin
d’outils de diagnostic innovants dans cette pathologie est considérable.
»

La SMA est une maladie génétique héréditaire due à un défaut du gène
SMN1 sur les deux chromosomes 5 du patient. Elle se transmet selon un
mode autosomique récessif, ce qui signifie que les parents d’un enfant
atteint sont des porteurs sains du défaut du gène SMN1 en étant
parfaitement asymptomatiques. La fréquence des porteurs sains de cette
maladie dans la population générale est de 1/40 à 1/60, soit 1 à 1,5
million de porteurs sains en France. L’incidence élevée de cette maladie
ainsi que sa sévérité expliquent la forte demande de conseil génétique.
Or environ 8% des individus dans la population générale sont porteurs de
ces variations structurales complexes susceptibles d’empêcher la
détection des porteurs sains d’anomalies du gène SMN1 par les tests
actuellement disponibles.

« Il s’agit là d’une vraie difficulté pour le conseil génétique de
ces familles durement éprouvées. Nous avons besoin d’une nouvelle
génération de tests qui permette la détection de tous les porteurs
sains, »
déclare le Dr. Saugier-Veber, Docteur en génétique
médicale et Maître de Conférences-Praticien Hospitalier au CHU-Hôpitaux
de Rouen.

L’objectif de ce projet est de réaliser, grâce à la technique du
peignage moléculaire de Genomic Vision, une « cartographie » précise de
la région du gène SMN1, afin d’identifier un biomarqueur génétique
associé à ces variations structurales complexes.

« Nous pensons que l’identification d’un tel biomarqueur constitue un
enjeu important car il devrait conduire au développement d’un test
diagnostique simple augmentant la fiabilité de la détection des porteurs
sains, »
souligne Anne Jacquet, Directeur de la Recherche
Biomédicale chez Genomic Vision.

L’étude va porter sur 360 individus et l’inclusion des premiers sujets
est prévue au cours du mois d’octobre 2015. Le CHU-Hôpitaux de Rouen, en
tant que promoteur de l’étude (Coordinateur, le Pr. Frébourg et
Responsable Scientifique, le Dr. Saugier-Veber), a obtenu les accords
des autorités compétentes (Agence Nationale de la Sécurité du Médicament
et des Produits de Santé (ANSM) et Comité de Protection des Personnes).
Si vous souhaitez plus d’informations sur l’étude, vous pouvez consulter
le site web www.ClinicalTrials.gov
(référence NCT02550691).

A PROPOS DE L’AMYOTROPHIE SPINALE

La SMA est l’une des deux maladies neuromusculaires débutant dans
l’enfance les plus fréquentes avec la myopathie de Duchenne. En France,
son incidence estimée est de l’ordre de 1 enfant atteint pour 6 000
naissances, soit environ 125 enfants atteints de SMA par an. Cette
maladie se manifeste par une faiblesse (paralysie) et une fonte
(atrophie) précoces des muscles du bassin, des épaules, du tronc et des
membres (bras et jambes). Les enfants avec le type le plus grave de SMA
(type I) ont une faiblesse musculaire généralisée conduisant le plus
souvent au décès par insuffisance respiratoire avant l’âge de 2 ans.

A PROPOS DU CHU-HOPITAUX DE ROUEN

Le laboratoire de génétique moléculaire du CHU-Hôpitaux de Rouen est
spécialisé en oncogénétique (cancer du colon et syndrome de Li-Fraumeni)
et en neurogénétique, (Amyotrophie Spinale Infantile et diverses causes
génétiques de déficience intellectuelle).

Le CHU-Hôpitaux de Rouen est actuellement promoteur de plus d’une
centaine de recherches biomédicales. La recherche en génétique, réalisée
conjointement au CHU-Hôpitaux de Rouen et au sein de l’unité Inserm U
1079, est un axe fort de la recherche de l’établissement.

A PROPOS DE GENOMIC VISION

Créée en 2004, Genomic Vision, est une société de diagnostic moléculaire
spécialisée dans la mise au point de tests d’aide au diagnostic de
maladies génétiques et de cancers, basés sur le « peignage
moléculaire ». Grâce à cette technologie innovante de visualisation
directe des molécules individuelles d’ADN, Genomic Vision détecte les
variations quantitatives et qualitatives du génome à l’origine de
nombreuses pathologies graves. La société développe un solide
portefeuille de tests, ciblant notamment les cancers du sein et du
colon. Depuis 2013, la société commercialise le test CombHeliX FSHD pour
la détection d’une myopathie délicate à déceler, la dystrophie
facio-scapulo-humérale (FSHD), aux États-Unis, grâce à son alliance
stratégique avec Quest Diagnostics, le leader américain des tests
diagnostiques en laboratoire, et en France. Genomic Vision est cotée sur
le compartiment C d’Euronext Paris depuis le mois d’avril 2014.

Pour en savoir plus : www.genomicvision.com

Membre des indices CAC® Mid & Small, CAC®
All-Tradable
et EnterNext© PEA-PME 150

AVERTISSEMENT

Le présent communiqué contient des déclarations prospectives
relatives à Genomic Vision et à ses activités. Genomic Vision estime que
ces déclarations prospectives reposent sur des hypothèses raisonnables.
Cependant, aucune garantie ne peut être donnée quant à la réalisation
des prévisions exprimées dans ces déclarations prospectives qui sont
soumises à des risques, dont ceux décrits dans le prospectus visé par
l’AMF sous le numéro 14-087 en date du 19 mars 2014, et à l’évolution de
la conjoncture économique, des marchés financiers et des marchés sur
lesquels Genomic Vision est présente. Les déclarations prospectives
figurant dans le présent communiqué sont également soumises à des
risques inconnus de Genomic Vision ou que Genomic Vision ne considère
pas comme significatifs à cette date. La réalisation de tout ou partie
de ces risques pourrait conduire à ce que les résultats réels,
conditions financières, performances ou réalisations de Genomic Vision
diffèrent significativement des résultats, conditions financières,
performances ou réalisations exprimés dans ces déclarations prospectives.

Le présent communiqué et les informations qu’il contient ne
constituent pas, ni ne sauraient être interprétés comme une offre ou une
invitation de vente ou de souscription, ou la sollicitation de tout
ordre ou invitation d’achat ou de souscription d’actions Genomic Vision
dans un quelconque pays. La diffusion de ce communiqué dans certains
pays peut constituer une violation des dispositions légales en vigueur.
Les personnes en possession du communiqué doivent donc s’informer des
éventuelles restrictions locales et s’y conformer.

Contacts

Genomic Vision
Aaron Bensimon, 01 49 08 07 50
Cofondateur,
Président du Directoire
investisseurs@genomicvision.com
ou
CHU
de Rouen

Dr Pascale SAUGIER-VEBER / Julien BLOT, 02 32 88 82 65
ou
MEDIAL
Service
de Presse
Genomic Vision
Philippe GAUDIN, 01 53 83 81 40
ou
NewCap
Investor
Relations & Strategic Communications
Dušan Orešanský / Emmanuel
Huynh, 01 44 71 94 92
gv@newcap.fr