Press release

Genomic Vision lance une étude pour renforcer la valeur clinique du peignage moléculaire dans l’identification de nouveaux variants des gènes BRCA responsables du cancer du sein

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Quest Diagnostics participera à l’étude qui analysera jusqu’à 1 000 échantillons d’ADN anonymisés BAGNEUX, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Genomic Vision (Paris:GV) (FR0011799907 – GV / éligible PEA-PME), société de diagnostic moléculaire spécialisée dans le développement de tests de diagnostic de maladies génétiques et de cancers, basés sur la technologie du peignage moléculaire, annonce aujourd’hui le lancement

Quest Diagnostics participera à l’étude qui analysera jusqu’à 1 000
échantillons d’ADN anonymisés

BAGNEUX, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Genomic Vision (Paris:GV) (FR0011799907 – GV / éligible PEA-PME),
société de diagnostic moléculaire spécialisée dans le développement de
tests de diagnostic de maladies génétiques et de cancers, basés sur la
technologie du peignage moléculaire, annonce aujourd’hui le lancement
d’une étude clinique visant à valoriser la capacité de sa plateforme
FiberVision® à identifier de nouveaux variants des gènes BRCA
associés à la prédisposition au cancer du sein et des ovaires.

Quest Diagnostics (NYSE : DGX), partenaire stratégique de Genomic
Vision, prévoit de participer à l’étude dont l’objectif est de préciser
le potentiel du peignage moléculaire à détecter les nouveaux variants du
gène BRCA non identifiables par d’autres techniques. Elle sera menée
dans le laboratoire clinique de Quest à San Juan Capistrano (Californie)
et les laboratoires de Genomic Vision en France. L’étude devrait
commencer ce mois-ci et se terminer au cours de l’été 2016. Il est prévu
d’analyser entre 500 à 1 000 échantillons d’ADN anonymisés.

La perte des variants fonctionnels des gènes BRCA1 et BRCA2 augmente de
manière significative le risque héréditaire d’un individu de développer
le cancer du sein, des ovaires ou de certains autres cancers. Les
laboratoires cliniques utilisent le séquençage de l’ADN combiné avec les
techniques de biopuces (microarray) ou d’amplification (MLPA) pour
identifier ces variants. Les chercheurs de Genomic Vision et de Quest
Diagnostics considèrent que le peignage moléculaire est capable
d’identifier les grands réarrangements génomiques que les méthodes
conventionnelles ne parviennent pas à détecter.

« Certes, le séquençage de nouvelle génération est une innovation
extrêmement importante qui a radicalement amélioré la détection des
variations génétiques impliquées dans le cancer, mais il a ses limites,
en particulier pour détecter de larges réarrangements génomiques,
 » déclare
Dr. Charles (Buck) Strom, Directeur médical du Nichols Institute de
Quest Diagnostics.
« Notre objectif est de démontrer les
capacités du peignage moléculaire dans la détection de ces types de
variations génétiques uniques et complexes. Les résultats nous aideront
à approfondir encore plus la valeur clinique du peignage moléculaire et
à préciser le potentiel du test BRCA pour les patients et les médecins
aux Etats-Unis. »

Dr. Camille Chypre, Vice-Président R&D de Genomic Vision, commente :
« Nous sommes très motivés par cette étude qui contribuera à mesurer
le rôle des variations structurales dans le développement du cancer du
sein et des ovaires. Le peignage moléculaire permet de détecter avec
précision la prédisposition héréditaire à cette pathologie chez les
patients à haut risque. »

Aaron Bensimon, Cofondateur et Président du Directoire de Genomic
Vision, conclut :
« La décision de lancer cette étude clinique
traduit la volonté commune de Quest Diagnostics et de Genomic Vision de
maximiser le succès du lancement de la version « LDT » (Laboratory
Developed Test) du test par Quest sur le marché américain. Le peignage
moléculaire est une technologie de pointe unique, et le renforcement de
sa valeur clinique dans la détection des variants du gène BRCA est un
élément clé de notre stratégie. »

Genomic Vision et Quest Diagnostics ont conclu un accord stratégique
selon lequel Quest conserve les droits exclusifs pour développer,
valider et commercialiser des tests basés sur le peignage moléculaire
dans les domaines du cancer du sein et des ovaires (mutation des gènes
BRCA), ainsi que du cancer du côlon héréditaire (syndrome de Lynch), de
l’amyotrophie spinale infantile (SMA) et de la dystrophie
facio-scapulo-humérale (FSHD) aux États-Unis, Mexique et en Inde. En
2014, Quest Diagnostics a introduit la version LDT du test FSHD aux
États-Unis.

Quest Diagnostics est un leader de diagnostic génétique des cancers et
des maladies féminines. La société propose une série de tests pour
identifier des variants génétiques impliqués dans la lignée germinale
(génétique) des cancers et dans les tumeurs somatiques sous les marques
BRCAvantage™ et OncoVantage™.

●●●

A PROPOS DE GENOMIC VISION

Créée en 2004, Genomic Vision, est une société de diagnostic moléculaire
spécialisée dans la mise au point de tests d’aide au diagnostic de
maladies génétiques et de cancers, basés sur le « peignage
moléculaire ». Grâce à cette technologie innovante de visualisation
directe des molécules individuelles d’ADN, Genomic Vision détecte les
variations quantitatives et qualitatives du génome à l’origine de
nombreuses pathologies graves. La Société développe un solide
portefeuille de tests, ciblant notamment les cancers du sein et du
colon. Depuis 2013, la Société commercialise le test CombHeliX FSHD pour
la détection d’une myopathie délicate à déceler, la dystrophie
facio-scapulo-humérale (FSHD), aux États-Unis, grâce à son alliance
stratégique avec Quest Diagnostics, le leader américain des tests
diagnostiques en laboratoire, et en France. Genomic Vision est cotée sur
le compartiment C d’Euronext Paris depuis le mois d’avril 2014.

A PROPOS DU PEIGNAGE MOLÉCULAIRE

La technologie du peignage moléculaire de l’ADN améliore
considérablement l’analyse structurelle et fonctionnelle des molécules
d’ADN. Des fibres d’ADN sont étirées sur des lamelles de verre, comme «
peignées », et alignées uniformément sur l’ensemble de la surface. Il
devient ensuite possible d’identifier des anomalies génétiques en
localisant des gènes ou séquences spécifiques dans le génome du patient
par un marquage avec des balises génétiques, une technique développée
par Genomic Vision et brevetée sous le nom de Code Morse Génomique.
Cette exploration du génome entier à haute résolution en une simple
analyse permet une visualisation directe d’anomalies génétiques non
détectables par d’autres technologies.

Pour en savoir plus : www.genomicvision.com

●●●

Membre des indices CAC® Mid & Small, CAC®
All-Tradable
et EnterNext© PEA-PME 150

AVERTISSEMENT

Le présent communiqué contient des déclarations prospectives
relatives à Genomic Vision et à ses activités. Genomic Vision estime que
ces déclarations prospectives reposent sur des hypothèses raisonnables.
Cependant, aucune garantie ne peut être donnée quant à la réalisation
des prévisions exprimées dans ces déclarations prospectives qui sont
soumises à des risques, dont ceux décrits dans le prospectus visé par
l’AMF sous le numéro 14-087 en date du 19 mars 2014, et à l’évolution de
la conjoncture économique, des marchés financiers et des marchés sur
lesquels Genomic Vision est présente. Les déclarations prospectives
figurant dans le présent communiqué sont également soumises à des
risques inconnus de Genomic Vision ou que Genomic Vision ne considère
pas comme significatifs à cette date. La réalisation de tout ou partie
de ces risques pourrait conduire à ce que les résultats réels,
conditions financières, performances ou réalisations de Genomic Vision
diffèrent significativement des résultats, conditions financières,
performances ou réalisations exprimés dans ces déclarations prospectives.

Le présent communiqué et les informations qu’il contient ne
constituent pas, ni ne sauraient être interprétés comme une offre ou une
invitation de vente ou de souscription, ou la sollicitation de tout
ordre ou invitation d’achat ou de souscription d’actions Genomic Vision
dans un quelconque pays. La diffusion de ce communiqué dans certains
pays peut constituer une violation des dispositions légales en vigueur.
Les personnes en possession du communiqué doivent donc s’informer des
éventuelles restrictions locales et s’y conformer.

Contacts

Genomic Vision
Aaron Bensimon, 01 49 08 07 50
Cofondateur,
Président du Directoire
investisseurs@genomicvision.com
ou
NewCap
Investor
Relations & Strategic Communications
Dušan Orešanský / Emmanuel
Huynh, 01 44 71 94 92
gv@newcap.eu