Press release

Gilead présente de nouvelles données à la réunion The Liver Meeting 2015

0 0
Sponsorisé par Business Wire

— Total de 33 présentations évaluant des composés commercialisés et expérimentaux destinés à lutter contre l’hépatite B chronique et la fibrose du foie — SAN FRANCISCO–(BUSINESS WIRE)–Gilead Sciences, Inc. (Nasdaq : GILD) a annoncé aujourd’hui la présentation des résultats de multiples études portant sur le Viread® (fumarate de ténofovir disoproxil ou FTD) à 300 mg pour le traitement de

— Total de 33 présentations évaluant des composés commercialisés
et expérimentaux destinés à lutter contre l’hépatite B chronique et la
fibrose du foie —

SAN FRANCISCO–(BUSINESS WIRE)–Gilead Sciences, Inc. (Nasdaq : GILD) a annoncé aujourd’hui la
présentation des résultats de multiples études portant sur le Viread®
(fumarate de ténofovir disoproxil ou FTD) à 300 mg pour le traitement de
l’infection par le virus de l’hépatite B (VHB) chronique, ainsi que de
nouvelles données concernant ses agents expérimentaux pour le VHB et les
maladies hépatiques non virales, y compris la stéatohépatite
non-alcoolique (SHNA) et la cholangite sclérosante primaire (CSP), dans
le cadre de la réunion The Liver Meeting 2015 se tenant du 13 au 17
novembre à San Francisco.

« Les données acceptées pour être présentées cette semaine soulignent
l’engagement continu de Gilead envers l’amélioration des soins aux
personnes souffrant de maladies progressives du foie », a déclaré
Norbert Bischofberger, Ph.D., vice-président exécutif en charge de la
recherche et du développement et directeur scientifique chez Gilead.
« Outre les données à long terme du Viread pour les patients infectés
par le VHB, nous sommes heureux de présenter des données qui améliorent
notre compréhension d’un certain nombre de nouveaux composés de notre
gamme qui ont le potentiel de répondre à des besoins non satisfaits pour
le VHB, ainsi que la SHNA et la CSP – deux maladies pour lesquelles il
n’existe actuellement aucune option de traitement autorisée. »

Viread

Le Viread, qui a été autorisé pour le traitement du VHB chronique en
2008, est actuellement le traitement le plus largement prescrit pour une
maladie qui affecte plus de 350 millions de personnes à travers le
monde. Les données sur cinq ans présentées cette semaine soutiennent
l’efficacité antivirale durable ainsi que le profil d’innocuité et de
résistance constantes du Viread (présentations par affiches n° 2004 et
1678). Ces données démontrent également le rôle expérimental du Viread
dans la réduction de la transmission périnatale du VHB par des mères
hautement virémiques (présentation orale n° 209).

Gamme de médicaments contre les maladies hépatiques

Hépatite B – TAF (ténofovir alafénamide), GS-9620 et GS-4774

TAF, un nouveau promédicament ciblé du ténofovir, a démontré une
efficacité antivirale puissante à une dose inférieure à un dixième de
celle du Viread, ainsi que des améliorations au niveau des marqueurs de
laboratoire d’innocuité rénale et osseuse dans plusieurs études de phase
3 pour le traitement de l’infection par le VIH. Les résultats de phase 3
du TAF chez des patients infectés par le VHB chronique sont attendus
vers la fin 2015. Les résultats présentés cette semaine couvrent une
étude démontrant l’activité antivirale du TAF contre des isolats du VHB
résistant aux médicaments (présentation par affiches n° 2021).

La société présentera également des données mettant en lumière deux
composés expérimentaux, le GS-9620, agoniste du TLR-7 oral, et le
GS-4774, vaccin de cellules T thérapeutique. Ces composés sont conçus
pour stimuler les réponses des cellules innées (GS-9620) et des
cellules T (GS-4774) au VHB, ce qui pourrait être important pour guérir
les patients infectés par le VHB chronique. Les données présentées
couvrent des études in vitro explorant les mécanismes cellulaires de la
réponse antivirale au GS-9620 (présentation orale n° 35 et présentation
par affiches n° 2009), et les résultats d’une étude de phase 2 du
GS-4774 chez des patients non-virémiques infectés par le VHB chronique
(présentation par affiches n° 2015) ainsi que les réponses
immunologiques et biologiques associées observées dans l’essai
(présentation par affiches n° 2052).

SHNA et CSP

Gilead mène des recherches sur deux composés (simtuzumab et GS-4997) en
vue de déterminer leur utilité dans le traitement de la SHNA et de la
CSP. La SHNA résulte d’un dysfonctionnement métabolique associé à la
stéatose (graisse dans le foie), qui provoque une inflammation, des
lésions hépatocellulaires et une fibrose progressive. Elle peut
également provoquer une cirrhose et promet de devenir l’indication
principale pour les greffes du foie d’ici 2020. La CSP est une maladie
caractérisée par une inflammation et une obstruction des voies
biliaires. La CSP peut également provoquer à terme cirrhose et d’autres
complications, y compris un cancer des voies biliaires.

Le GS-4997, un inhibiteur de la kinase régulatrice de signal d’apoptose
(ASK1), est actuellement en cours d’évaluation dans une étude de phase 2
portant sur des patients atteints de SHNA et de fibrose du foie modérée
à sévère. Le simtuzumab, un anticorps anti-lysyl oxidase-like-2 (LOXL2),
est en cours d’évaluation pour le traitement de la SHNA et de la CSP
dans des essais continus de phase 2b.

Trois résumés ont été acceptés pour des présentations par affiches qui
ont caractérisé dans des modèles animaux les effets du simtuzumab seul
(présentation par affiches n° 1379), du GS-4997 seul (présentation par
affiches n° 1359), et de la combinaison de simtuzumab et de GS-4997 sur
la fibrose et l’hypertension portale (présentation par affiches n° 1367).

Neuf résumés caractérisant les populations de patients recrutés dans les
essais continus de phase 2b du simtuzumab pour la SHNA et la CSP,
respectivement, ont été également acceptés pour une présentation par
affiches. Ces essais ont inclus les associations de maladie initiales de
LOXL2 sérique, histologie et pression portale dans ces populations de
patients (présentations par affiches n° 616, 624, 632, 737, 739, 1428,
1435, 2149 et 2239).

Des informations supplémentaires sur les études cliniques décrites
ci-dessus sont disponibles sur www.clinicaltrials.gov.

Les résumés des présentations de Gilead sont disponibles sur http://www.aasld.org/sites/default/files/2015SupplementFULLTEXT.pdf

GS-4774, GS-4997, GS-9620, simtuzumab et TAF sont des produits
expérimentaux dont l’efficacité ou l’innocuité n’a pas été déterminée.

Informations importantes sur l’innocuité du
Viread pour l’hépatite B chronique

ENCADRÉ DE MISES EN GARDE : ACIDOSE
LACTIQUE/HÉPATOMÉGALIE GRAVE AVEC STÉATOSE ET EXACERBATION DE L’HÉPATITE
POST-TRAITEMENT

  • Des cas d’acidose lactique et d’hépatomégalie grave avec stéatose,
    y compris des cas mortels, ont été signalés avec l’utilisation
    d’analogues nucléosidiques, y compris Viread, en association avec
    d’autres antirétroviraux.
  • Des exacerbations aiguës graves de l’hépatite ont été signalées
    chez des patients infectés par le VHB ayant abandonné leur traitement
    anti-hépatite B, y compris Viread. La fonction hépatique doit être
    surveillée de près avec un suivi clinique et en laboratoire pendant au
    moins plusieurs mois chez les patients qui abandonnent le traitement
    anti-hépatite B, y compris Viread. Le cas échéant, une reprise du
    traitement anti-hépatite B peut être justifiée.

Mises en garde et précautions

  • Insuffisance rénale nouvellement diagnostiquée ou en aggravation :
    Des cas d’insuffisance rénale aiguë et de syndrome de Fanconi ont été
    signalés avec l’administration du Viread. Chez tous les patients, la
    clairance de la créatinine (ClCr) estimée doit être évaluée avant et
    pendant l’initiation d’un traitement. Chez les patients à risque de
    dysfonctionnement rénal, y compris ceux qui ont déjà présenté des
    évènements rénaux en recevant de l’adéfovir dipivoxil, le phosphore
    sérique, le glucose dans l’urine, et la protéinurie doivent également
    être surveillés. Un ajustement de l’intervalle de dosage et une
    surveillance étroite de la fonction rénale sont recommandés chez les
    patients dont la ClCr est < 50 ml/min. Éviter une utilisation
    concomitante ou récente avec un agent néphrotoxique. Des cas
    d’insuffisance rénale aiguë, certains nécessitant une hospitalisation
    et une thérapie de substitution rénale, ont été signalés après
    l’initiation d’AINS à dose élevée ou à doses multiples chez des
    patients infectés par le VIH présentant des facteurs de risque de
    dysfonction rénale ; des alternatives aux AINS doivent être envisagées
    pour ces patients. Une ostéalgie persistante ou en aggravation, une
    douleur aux extrémités, des fractures et/ou une douleur ou faiblesse
    musculaire peuvent indiquer une tubulopathie rénale proximale et
    nécessitent une évaluation de la fonction rénale.
  • Administration concomitante avec d’autres produits :

    Ne pas utiliser en combinaison avec d’autres produits contenant le
    fumarate de ténofovir disoproxil
    – Ne pas administrer en
    combinaison avec l’adéfovir dipivoxil
  • Patients co-infectés par le VIH-1 et le VHB : Étant donné
    le risque de développer une résistance du VIH-1, Viread ne doit être
    utilisé que dans le cadre d’une multithérapie antirétrovirale
    appropriée chez les patients co-infectés par le VIH-1 et le VHB. Des
    tests d’anticorps anti-VIH-1 doivent être offerts à tous les patients
    infectés par le VHB avant de commencer un traitement avec Viread.
  • Effets sur les os : Des réductions de la densité minérale
    osseuse (DMO) et des défauts de minéralisation incluant une
    ostéomalacie ont été observés chez des patients traités avec le
    Viread. Envisager une évaluation de la DMO chez les patients adultes
    et pédiatriques présentant des antécédents de fracture osseuse
    pathologique ou d’autres facteurs de risque pouvant entraîner perte
    osseuse. Dans un essai clinique mené chez des sujets pédiatriques de
    12 à < 18 ans atteints d’hépatite B chronique, le gain DMO corporel
    total a été inférieur chez les sujets traités par le Viread comparé au
    groupe témoin. Chez les patients à risque de dysfonctionnement rénal
    présentant des symptômes osseux ou musculaires persistants ou en
    aggravation, une hypophosphatémie et une ostéomalacie secondaire à une
    tubulopathie rénale proximale doivent être envisagées

Effets indésirables

  • Sujets infectés par le VHB atteints de maladie hépatique compensée :
    L’effet indésirable le plus fréquent (tous grades confondus) a été la
    nausée (9 %) : Les autres effets indésirables observés durant le
    traitement chez > 5 % des patients traités avec le Viread ont été les
    douleurs abdominales, les diarrhées, les céphalées, les
    étourdissements, la fatigue, la nasopharyngite, le mal de dos et
    l’érythème
  • Chez des sujets infectés par le VHB atteints de maladie hépatique
    décompensée :
    Les effets indésirables les plus fréquents
    (tous grades confondus) observés chez ≥ 10 % des patients traités avec
    le Viread ont été les douleurs abdominales (22 %), les nausées (20 %),
    l’insomnie (18 %), le prurit (16 %), les vomissements (13 %), les
    vertiges (13 %) et la pyrexie (11 %)

Interactions médicamenteuses

  • Didanosine : Une administration concomitante augmente les
    concentrations de didanosine. Utiliser avec prudence et surveiller les
    signes de toxicité à la didanosine (par ex. pancréatite, neuropathie).
    La didanosine doit être arrêtée chez les patients présentant des
    effets indésirables associés à la didanosine. Chez les patients pesant
    plus de 60 kg, la dose de didanosine doit être réduite à 250 mg une
    fois par jour quand elle est administrée en concomitance avec le
    Viread et chez les patients pesant moins de 60 kg, la dose de
    didanosine doit être réduite à 200 mg une fois par jour quand celle-ci
    est administrée en concomitance avec le Viread
  • Inhibiteurs de la protéase HIV-1 : L’administration
    concomitante réduit les concentrations d’atazanavir et augmente les
    concentrations de ténofovir ; utiliser l’atazanavir administré avec le
    ritonavir. L’administration concomitante de Viread avec l’atazanavir
    et le ritonavir, le darunavir et le ritonavir, ou le
    lopinavir/ritonavir augmente les concentrations de ténofovir.
    Surveiller les signes de toxicité au ténofovir.
  • Médicaments affectant la fonction rénale :
    L’administration concomitante du Viread avec des médicaments qui
    réduisent la fonction rénale ou rivalisent pour une sécrétion
    tubulaire active peut augmenter les concentrations de ténofovir

Dosage et administration

  • Dose recommandée chez les adultes et les patients pédiatriques ≥ 12
    ans (≥ 35 kg) pour le traitement de l’hépatite B chronique : un
    comprimé de 300 mg, une fois par jour, par voie orale, sans égard à la
    prise d’aliments
  • Dans le traitement de l’hépatite B chronique, la durée optimale du
    traitement est inconnue
  • L’innocuité et l’efficacité n’ont pas été établies chez les patients
    pédiatriques de moins de 12 ans ou pesant moins de 35 kg infectés par
    le virus de l’hépatite B chronique
  • L’intervalle de dosage du VIREAD doit être ajusté et la fonction
    rénale surveillée de près chez les patients présentant une clairance
    de la créatinine (ClCr) initiale < 50 ml/min. Pour les patients
    présentant une ClCr de 30 à 49 ml/min, l’intervalle est de 48 heures
    et chez ceux présentant une ClCr de 10 à 29 ml/min, l’intervalle est
    de 72 à 96 heures. Pour les patients sous hémodialyse, l’intervalle
    est de 7 jours ou après environ 12 heures de dialyse au total.
    Consulter les informations posologiques complètes pour plus
    d’informations.
  • La pharmacocinétique du ténofovir n’a pas été évaluée chez les
    patients non hémodialysés dont la clairance de la créatinine est < 10
    ml/min ; par conséquent, aucune recommandation de dosage n’est
    disponible pour ces patients.
  • Aucun ajustement de dose n’est nécessaire pour les patients atteints
    d’une légère insuffisance rénale (clairance de la créatinine entre 50
    et 80 ml/min). Une surveillance systématique de la clairance de la
    créatinine estimée, du phosphore sérique, du glucose dans l’urine et
    de la protéinurie doit être effectuée chez ces patients.
  • Il n’existe aucune donnée pour les recommandations de dosage chez les
    patients pédiatriques atteints d’insuffisance rénale.

À propos de Gilead Sciences

Gilead Sciences est une société biopharmaceutique, spécialisée dans la
découverte, le développement et la commercialisation de traitements
innovants dans des secteurs insuffisamment pourvus en thérapies.
L’objectif de la société est de faire progresser le traitement des
patients souffrant de maladies engageant le pronostic vital. La société
Gilead, dont le siège est installé à Foster City, en Californie, est
présente dans plus de 30 pays.

Déclarations prévisionnelles

Le présent communiqué de presse contient des déclarations
prévisionnelles au sens de la loi Private Securities Litigation Reform
Act de 1995, qui sont assujetties à des risques, incertitudes et autres
facteurs, y compris à l’éventualité de résultats défavorables de ces
études et d’autres essais cliniques continus et ultérieurs portant sur
GS-4774, GS-4997, GS-9620, simtuzumab, TAF et Viread. Ces risques,
incertitudes et autres facteurs sont susceptibles de faire sensiblement
varier les résultats réels par rapport à ceux auxquels il est fait
référence dans les déclarations prévisionnelles. Le lecteur est avisé de
ne pas se fier outre mesure à ces déclarations prévisionnelles. Ces
risques, ainsi que d’autres, sont décrits en détail dans le rapport
trimestriel de Gilead sur le formulaire 10-Q pour le trimestre clos
le 30 septembre 2015, tel que déposé auprès de la Commission des valeurs
mobilières des États-Unis. Toutes les déclarations prévisionnelles sont
fondées sur des informations dont Gilead dispose à l’heure actuelle, et
la société rejette toute obligation de mise à jour desdites déclarations
prévisionnelles, quelles qu’elles soient.

Les informations posologiques complètes pour les États-Unis, y
compris l’ENCADRÉ DE MISES EN GARDE, pour le Viread, sont disponibles
sur
www.gilead.com.

Viread est une marque déposée de Gilead Sciences, Inc.

Pour de plus amples informations sur Gilead Sciences, veuillez
consulter le site Web de la société à l’adresse
www.gilead.com,
suivre Gilead sur Twitter (@GileadSciences) ou appeler le service des
relations publiques de Gilead au 1-800-GILEAD-5 ou au 1-650-574-3000.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Gilead Sciences, Inc.
Patrick O’Brien, 650-522-1936 (Investisseurs)
Cara
Miller, 650-522-1616 (Médias)