Press release

Groupe SEB : Ventes et informations financières 9 mois 2015

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Un très bon 3e trimestreObjectifs 2015 légèrement relevés Ventes 9 mois : 3 240 M€, en croissance de 13,5 % et de 8,4 % à tcpc* Ventes du 3e trimestre : 1 127 M€, en croissance de 9,7 % et de 7,8 % à tcpc* ROPA 9 mois : 262 M€, en progression de 38 % et de 63 % à tcpc* Dette financière nette : 481 M€,

Un très bon 3e trimestre
Objectifs
2015 légèrement relevés

  • Ventes 9 mois : 3 240 M€, en croissance de 13,5 % et de 8,4 % à
    tcpc*
  • Ventes du 3e trimestre : 1 127 M€, en
    croissance de 9,7 % et de 7,8 % à tcpc*
  • ROPA 9 mois : 262 M€, en progression de 38 % et de 63 % à tcpc*
  • Dette financière nette : 481 M€, – 112 M€ par rapport au 30
    septembre 2014

ECULLY, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Commentaires sur les performances

Le Groupe SEB (Paris:SK) confirme au 3e trimestre la forte
dynamique de ses performances opérationnelles.

Les ventes du 3e trimestre s’établissent à 1 127 M€, en
progression de 9,7 % incluant une croissance organique de 7,8 %, un
effet devises de + 1,2 % (+12 M€) et un effet périmètre de + 0,7 % (+ 7
M€) dû à l’intégration, à partir du 1er septembre, d’OBH
Nordica.

Le chiffre d’affaires sur les 9 premiers mois s’élève à 3 240 M€, en
augmentation de 13,5 %. La croissance organique, de 8,4 %, est nourrie
par toutes les catégories de produits et toutes les régions. Elle
s’appuie aussi bien sur les marchés matures (+ 7 %) que sur les
émergents (+ 10 %). Ces ventes bénéficient d’un effet devises favorable
de 139 M€ à fin septembre, avec un effet limité sur le 3trimestre
du fait de la dépréciation de plusieurs devises émergentes pendant l’été
qui a atténué l’impact positif de la robustesse du dollar et du yuan.

Le Résultat Opérationnel d’Activité à fin septembre s’établit à 262 M€,
en progression de 38 %, la croissance à taux de change et périmètre
constants s’élevant à 63 %, portée en particulier par une gestion
pro-active des prix et du mix-produit.

Le Groupe poursuit par ailleurs activement son désendettement, puisqu’au
30 septembre 2015, la dette nette s’établit à 481 M€, contre 593 M€ à
fin septembre 2014.

*tcpc : taux de change et périmètre constants

Détail de l’activité par zone géographique

             
Ventes en M€   9 mois

2014

  9 mois

2015

  Variations 2015/2014
Parités

courantes

  Tcpc*
France 425 458 + 7,9 % + 7,8 %
Autres pays de l’Europe occidentale 545 595 + 9,3 % + 6,3 %
Amérique du Nord 325 406 + 25,2 % + 8,4 %
Amérique du Sud 293 275 – 6,1 % + 5,2 %
Asie Pacifique 817 1 073 + 31,3 % + 13,2 %
Europe Centrale, Russie et autres pays 450 433 -4,0 % + 4,8 %
TOTAL   2 855   3 240   + 13,5 %   + 8,4 %

*Tcpc : taux de change et périmètre constants

Chiffres arrondis en M€ % calculés sur chiffres non arrondis
             
Ventes en M€   3e trimestre

2014

  3etrimestre

2015

  Variations 2015/2014
Parités

courantes

  Tcpc*
France 159 164 + 3,3 % + 3,2 %
Autres pays de l’Europe occidentale 182 213 + 17,6 % + 12,4 %
Amérique du Nord 132 161 + 21,4 % + 8,3 %
Amérique du Sud 119 101 – 15,7 % + 7,7 %
Asie Pacifique 278 346 + 24,9 % + 11,5 %
Europe Centrale, Russie et autres pays 158 142 10,5 % + 0,5 %
TOTAL   1 028   1 127   + 9,7 %   +7,8 %

*Tcpc : taux de change et périmètre constants

Chiffres arrondis en M€ % calculés sur chiffres non arrondis

Ventes par zone géographique

FRANCE : POURSUITE DE LA CROISSANCE

Le marché français du petit équipement domestique est resté globalement
porteur, tant en petit électroménager, tiré essentiellement par les
aspirateurs et la cuisson électrique, qu’en articles culinaires, où la
tendance s’est toutefois modérée au cours de l’été après un 1er
semestre très vigoureux.

Dans ce contexte, le Groupe a réalisé au 3e trimestre une
progression de ses ventes de 3,3 %, signant son 9e
trimestre consécutif de croissance, sur la base d’historiques devenant
de plus en plus exigeants. Cette performance satisfaisante a été
alimentée, comme au 1er semestre, par les aspirateurs, la
préparation des boissons (café portionné, BeerTender) et des aliments
(Cuisine Companion, Soup & Co, blenders…), ainsi que par la cuisson
électrique avec le multicuiseur Cookeo, qui confirme son statut de
produit champion et se développe dans sa version connectée.

En articles culinaires, après un 1er semestre très vigoureux,
dynamisé par 3 importants programmes de fidélisation, nos ventes se sont
recentrées au 3e trimestre sur le cœur de métier et ont
enregistré une légère progression.

De façon transversale, on soulignera le développement très robuste et
continu des ventes en ligne.

AUTRES PAYS DE L’EUROPE OCCIDENTALE : ACTIVITE VIGOUREUSE

Dans un marché globalement toujours dynamique, la très forte progression
des ventes du Groupe au 3e trimestre comprend le changement
de périmètre suite à l’intégration, depuis le 1er septembre
(donc sur 1 mois) de la société scandinave nouvellement acquise OBH
Nordica.

Au-delà de cette contribution additionnelle, à hauteur de 7 M€, la
croissance à structure et parités constantes sur le trimestre s’établit
à un robuste + 12,4 %, marquant une nette accélération par rapport au 1er semestre.
Celle-ci est portée par tous les grands marchés de la zone, en grande
majorité en croissance organique à 2 chiffres.

C’est notamment le cas de l’Allemagne, où le Groupe bénéficie de la
dissipation progressive de l’impact du programme de fidélisation 2014,
qui avait pénalisé les ventes du 1er semestre, mais aussi
d’une belle dynamique en électrique culinaire (Optigrill, friteuses…).
Il convient également de mentionner nos performances au Royaume-Uni, où
Actifry notamment confirme son très grand succès. En Italie et en
Espagne, la vigueur de la croissance, linéaire depuis le début de
l’année, s’appuie sur les nouveaux aspirateurs, le repassage et les
cafetières Nespresso. L’activité s’est en parallèle bien tenue au
Portugal et fortement redressée aux Pays-Bas.

AMERIQUE DU NORD : TRES BONNE TENUE DE LA CROISSANCE

A l’instar du 1er semestre, la croissance des ventes, de
+ 21,4 % sur le 3e trimestre, intègre à la fois une
solide croissance organique, de + 8,3 % et la forte appréciation du
dollar face à l’euro. Pour autant, les situations restent assez
contrastées sur la zone selon les pays.

Aux Etats-Unis, l’activité est toujours bien orientée avec une
accélération de la croissance organique au 3e trimestre
(+ 7,8 %) qui provient en grande partie d’une contribution solide des
articles culinaires : avancées continues de T-Fal, gains de
référencement d’Imusa, croissance soutenue d’All-Clad. S’y ajoutent, en
petit électroménager, les débuts encourageants du nouveau modèle
d’Optigrill, en phase de déploiement.

Au Canada, dans un marché tendu, les ventes du trimestre à parités
constantes sont quasiment stables, la vitalité en articles culinaires
T-Fal et Lagostina compensant la baisse en électrique.

A contrario, notre activité au Mexique a bénéficié d’une forte dynamique
issue d’un programme de fidélisation en articles culinaires et d’une
activité courante légèrement positive.

AMERIQUE DU SUD : UN 3e TRIMESTRE
LEGEREMENT MEILLEUR QUE LE 2
e

Après un début d’année lent, la croissance organique de nos ventes sur
le continent s’est raffermie aux 2e (+ 6,7 %) et 3e
trimestres (+ 7,7 %), tant au Brésil que dans les autres pays du
continent, malgré un environnement général incertain. La faiblesse
persistante des devises de la zone, qui s’est encore amplifiée pendant
l’été, s’est en revanche traduite par un recul marqué de notre chiffre
d’affaires à devises courantes (- 15,7 %).

Au Brésil, conjoncture dégradée, dépréciation accélérée du real et
consommation morose ont généré un environnement prix très volatil où
inflation et promotions massives se côtoient en permanence. Mettant en
œuvre une politique tarifaire agile, le Groupe a réussi depuis le
printemps à assurer une progression solide de ses ventes en real : de
+ 5,7 % au 2e trimestre, elle passe à + 6,5 % sur les 3
derniers mois. Cette progression résulte en particulier d’une bonne
dynamique en ventilateurs et du succès de Dolce Gusto. L’activité reste
en revanche compliquée en articles culinaires.

En Colombie, le Groupe doit la solide croissance de ses ventes à sa
compétitivité de fabricant local bénéficiant de la dépréciation du peso
colombien. Les produits champions y sont les ventilateurs, les cuiseurs
à riz, les fers à repasser et, dans une moindre mesure, les articles
culinaires.

ASIE PACIFIQUE : TOUJOURS SUR UN BON RYTHME

Après un 1er semestre particulièrement tonique, le 3e
trimestre est resté très bien orienté, tiré à la fois par une robuste
croissance organique et par l’impact positif des devises, yuan en tête.
Les 3 grands marchés de la zone participent à cette belle performance.

En Chine, malgré un certain ralentissement de la croissance économique,
nous réalisons un très bon 3trimestre, à + 15 % à taux
de change constants, à mettre au compte, en particulier, des articles
culinaires et des cuiseurs à riz. La poursuite d’une forte dynamique
produits, issue d’une démarche d’innovation très pro-active, de
l’amélioration permanente de la couverture territoriale, de l’ouverture
de nouvelles catégories (comme les bouteilles isothermes) et du
développement rapide et continu du e-commerce sont les principaux
leviers des avancées et des gains de parts de marché de Supor.

Au Japon, l’activité est restée sur la même tendance solide qu’au 2e
trimestre avec des reconquêtes de parts de marché suite à des
repositionnements du Groupe sur des prix stratégiques en articles
culinaires et en bouilloires, ainsi qu’un renforcement des positions en
repassage. En Corée du Sud, la croissance soutenue est portée par les
articles culinaires et les aspirateurs, en particulier via les ventes en
ligne.

L’activité est par ailleurs contrastée dans les autres pays : difficile
en Thaïlande et Malaisie, de bonne tenue au Vietnam et plutôt favorable
en Australie.

EUROPE CENTRALE, RUSSIE, AUTRES PAYS : BONNE PERFORMANCE GENERALE
HORS
ARABIE SAOUDITE

Dans cette zone marquée par l’affaiblissement amplifié de plusieurs
grandes devises émergentes durant l’été (RUB, TRY…), la stabilité des
ventes du 3e trimestre à structure et parités constantes
masque de grandes disparités selon les pays.

Ainsi, notre activité continue à progresser de façon sensible en Europe
Centrale, avec en particulier d’excellents scores en Pologne. En Russie,
nous réalisons un bon trimestre grâce à une gestion active des hausses
de prix et des promotions ainsi qu’à une présence commerciale renforcée
sur le terrain. Conjuguées, ces actions se traduisent par des gains de
parts de marché. En Ukraine, la demande en petit équipement domestique
reste étonnamment ferme compte tenu du contexte et le Groupe y réalise
une progression robuste de son chiffre d’affaires.

Il en va de même en Turquie, où notre performance au 3e
trimestre est excellente, en ligne avec celle des trimestres précédents,
nourrie par des lancements réguliers de nouveaux produits, par des
moyens moteurs renforcés et par la rénovation progressive de notre
réseau de Tefal shops. L’environnement général du pays incite toutefois
à une certaine prudence pour les semaines et mois à venir. Le seul point
noir de la zone en termes de performance est l’Arabie Saoudite, où nos
ventes sont en retrait marqué du fait de stocks élevés chez notre
distributeur. Nous poursuivons en revanche notre essor rapide en Egypte
et réalisons une excellente progression de notre chiffre d’affaires en
Inde.

Evolution du Résultat Opérationnel d’Activité

Le Résultat Opérationnel d’Activité (ROPA) des 9 premiers mois s’élève à
262 M€, en croissance de 38 %. Il s’entend après un effet devises
négatif de 48 M€. L’effet périmètre est pour sa part neutre. Le ROPA à
taux de change et périmètre constant est donc de 310 M€, en croissance
organique de 63 %.

Au 3e trimestre, le Résultat Opérationnel d’Activité
s’établit à 116 M€, contre 102 M€* réalisés sur la même période de 2014.
Il inclut un impact devises de – 16 M€, ce qui porte le ROPA du
trimestre à structure et parités constantes à 132 M€. La progression du
ROPA trimestriel s’élève ainsi à + 14 % et sa croissance à taux de
change et périmètre constants à + 30 %.

Après un 1er semestre extrêmement fort et non extrapolable
sur l’année, comme mentionné dans le communiqué fin juillet, le Groupe
réalise au 3e trimestre un ROPA très solide, fondé sur la
dynamique et la qualité de ses ventes puisque volumes, prix et mix
apportent une contribution positive robuste, amplifiée par la poursuite
des efforts de compétitivité et un contrôle strict des coûts.

*Retraité norme IFRIC 21

Dette financière au 30 septembre 2015
La dette financière
nette à fin septembre s’élève à 481 M€, en baisse de 112 M€ par rapport
au 30 septembre 2014.

Faits marquants de la période
Le 9 juillet, le Groupe SEB a
annoncé avoir engagé l’acquisition de la société OBH Nordica, un acteur
majeur du marché du petit électroménager (PEM) en Scandinavie.
L’acquisition a été finalisée à la fin du mois d’août, qui constitue
également la fin de l’exercice social d’OBH Nordica.

Fondée en 2002 et basée à Stockholm, OBH Nordica commercialise une large
gamme de petit équipement domestique (appareils électriques et articles
culinaires). La société détient des positions de premier plan dans les
pays nordiques, avec un accès à quelque 4 200 points de vente, et la
marque OBH Nordica bénéficie d’une notoriété très élevée en Suède, au
Danemark, en Finlande et en Norvège.

OBH Nordica a réalisé en 2014-15 un chiffre d’affaires de 628 M SEK (66
M€) et détient une part de marché en valeur de 7 % en petit
électroménager dans les pays nordiques. Leader en articles culinaires en
Scandinavie mais en position de challenger en petit électroménager dans
cette zone, le Groupe SEB tirera le meilleur parti de l’acquisition
d’OBH Nordica pour renforcer significativement sa présence sur le marché.

Perspectives 2015
Le Groupe SEB table pour le 4e
trimestre sur une dynamique de ventes qui devrait rester ferme, sur un
historique 2014 déjà très soutenu. Il poursuivra l’activation de ses
principaux leviers de croissance rentable et intensifiera sur la fin de
l’année ses investissements en moyens moteurs, notamment en publicité et
marketing opérationnel.

A l’issue de ces 9 premiers mois de grande qualité et compte-tenu de ces
anticipations pour le 4e trimestre, le Groupe revoit
légèrement à la hausse ses objectifs 2015, visant désormais :

  • une croissance organique des ventes autour de 7 % ;
  • une progression du ROPA à taux de change et périmètre constants
    significativement supérieure à 30 %. Sur la base d’un effet devises
    aujourd’hui estimé entre – 90 et – 100 M€, le ROPA publié 2015 devrait
    sensiblement dépasser 400 M€.

Retrouvez l’audiocast de la conférence téléphonique (en anglais
uniquement) sur notre site internet : www.groupeseb.com
ou cliquez
ici

Prochains évènements

19 janvier

Ventes provisoires 2015

      28 avril

Ventes et infos financières T1 2016

25 février

Résultats de l’exercice 2015

19 mai

Assemblée Générale

Et retrouvez nous aussi sur … www.groupeseb.com

Leader mondial du Petit Equipement Domestique, le Groupe SEB déploie
son activité dans près de 150 pays en s’appuyant sur un ensemble unique
de marques de premier rang (Tefal, Rowenta, Moulinex, Krups, Lagostina,
All-Clad, Supor…), commercialisées à travers une distribution multi
format. Vendant quelque 200 millions de produits par an, il met en œuvre
une stratégie de long terme fondée sur l’innovation, le développement
international, la compétitivité et le service au client. Le Groupe SEB
emploie près de 25 800 collaborateurs dans le monde.

SEB SA
SEB SA – N° RCS 300 349 636 RCS LYON – capital 50
169 049 € TVA intracommunautaire : FR 12300349636

Contacts

Investisseurs / Analystes
Groupe SEB
Direction
de la Communication Financière

et des Relations Investisseurs
Isabelle
Posth et Emmanuel Fourret

Tél. : +33 (0) 4 72 18 16 40
comfin@groupeseb.com
ou
Presse
Image
Sept

Claire Doligez
Estelle Guillot-Tantay
Caroline
Simon

Tél. : +33 (0) 1 53 70 74 70