Press release

Groupe SEB : Ventes provisoires 2015

0 0
Sponsorisé par Business Wire

2015 : FORTE PROGRESSION DES VENTES, SUR L’ENSEMBLE DE L’ANNEE ECULLY, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Groupe SEB (Paris:SK) :   VENTES   VARIATIONà parités courantes   VARIATIONà tcpc* 2015 4 770 M€ + 12,1 % + 8,0 % T4 2015 1 529 M€ + 9,4 % + 7,2 % * tcpc : taux de change et périmètre constants Commentaires

2015 : FORTE PROGRESSION DES VENTES, SUR L’ENSEMBLE DE L’ANNEE

ECULLY, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Groupe SEB (Paris:SK) :

  VENTES   VARIATION
à parités courantes
  VARIATION
à tcpc*
2015 4 770 M€ + 12,1 % + 8,0 %
T4 2015 1 529 M€ + 9,4 % + 7,2 %

* tcpc : taux de change et périmètre constants

Commentaires sur les ventes

En 2015, l’environnement macro-économique mondial est resté contrasté,
marqué notamment par la bonne tenue de la plupart des marchés matures,
une conjoncture dégradée dans les grands pays émergents, en particulier
en Russie et au Brésil, et des tensions fortes dans certaines régions du
globe.

La forte volatilité des parités monétaires s’est poursuivie, certaines
devises s’affaiblissant de façon marquée (rouble, real brésilien, peso
colombien, hryvnia ukrainienne…) alors que le dollar américain et le
yuan s’appréciaient fortement face à l’euro.

Dans cet environnement, le Groupe SEB a réalisé une excellente
année 2015
, avec une croissance vigoureuse de son chiffre
d’affaires, confirmée trimestre après trimestre. A 4 770 M€, les
ventes 2015 progressent de + 12,1 %, dont + 8,0 % à taux de change et
périmètre constants
 ; l’activité est restée robuste au 4e
trimestre, en croissance de + 9,4 % dont 7,2 % en organique,
malgré des conditions plus difficiles au Brésil et en Russie, comme
anticipé.

Cette solide croissance est saine : elle est à mettre au compte de toutes
les zones géographiques et de toutes les catégories de produits ;

elle reflète une activité courante très dynamique, portée par de
nombreux produits champions, à laquelle s’est ajouté un flux important
de programmes de fidélisation organisés en partenariat avec de grandes
enseignes de la distribution. Enfin, elle s’appuie sur des
investissements accrus en moyens moteurs, notamment sur la fin de
l’année.

La croissance de 12,1 % (+ 517 M€) des ventes 2015 se décompose de la
façon suivante :

  • croissance organique de 8 % (+ 340 M€) issue des volumes, des
    prix et du mix-produit ;
  • effet devises de 3,5 % (+ 149 M€) résultant d’impacts positifs
    du dollar et du yuan, notamment, et d’effets négatifs du real, du
    rouble et du peso colombien, essentiellement ;
  • effet périmètre de 0,6 % (+ 28 M€) provenant de l’intégration,
    depuis le 1er septembre, de la société scandinave
    nouvellement acquise OBH Nordica.

Détail de l’activité par zone géographique

    Ventes en M€   2014   2015   Variation 2015/2014
Parités courantes   Tcpc*
France 700 739 + 5,6 % + 5,6 %
Autres pays de l’U.E occidentale 849 970 + 14,1 % + 9,7 %
Amérique du Nord 496 599 + 20,8 % + 6,7 %
Amérique du Sud 421 374 – 11,2 % + 3,4 %
Asie Pacifique 1 132 1 453 + 28,3 % + 12,8 %
Europe Centrale, Russie et autres pays 655 635 – 3,0 % + 3,9 %
    TOTAL   4 253   4 770   + 12,1 %   + 8,0 %
*Tcpc : taux de change et périmètre constants   Chiffres arrondis en M€   % calculés sur chiffres non arrondis
    Ventes en M€  

4e
trimestre
2014

 

 

4e
trimestre
2015

 

 

Variation 2015/2014

Parités courantes   Tcpc*
France 275 281 + 2,2 % + 2,1 %
Autres pays de l’U.E occidentale 305 375 + 23,0 % + 15,8 %
Amérique du Nord 171 192 + 12,4 % + 3,5 %
Amérique du Sud 128 99 – 22,6 % – 0,8 %
Asie Pacifique 315 380 + 20,5 % + 11,8 %
Europe Centrale, Russie et autres pays 204 202 – 1,0 % + 2,1 %
    TOTAL   1 398   1 529   + 9,4 %   + 7,2 %
*Tcpc : taux de change et périmètre constants   Chiffres arrondis en M€   % calculés sur chiffres non arrondis

Ventes par zone géographique

FRANCE : 2015, UNE TRÈS BELLE ANNEE

En 2015, le marché français est resté globalement bien orienté et plutôt
dynamique en petit électroménager – grâce notamment aux aspirateurs et à
la cuisson électrique -, malgré un certain contrecoup des attentats de
novembre sur la fin d’année. Le Groupe réalise une très belle
performance, avec des ventes annuelles en progression de 5,6 %,
alimentée de multiples facteurs, et notamment une contribution très
positive de nombreux produits, plusieurs opérations commerciales et
marketing réussies et une amélioration de l’activité avec la
quasi-totalité des clients distributeurs. Après un début d’année
particulièrement tonique, l’atténuation de la croissance au 2e
semestre, et plus particulièrement au 4e trimestre, est due à
une base de comparaison élevée en 2014 sur la période (+ 9,2 % au 4e
trimestre 2014). A travers son activité courante et plusieurs programmes
de fidélisation, le Groupe surperforme le marché, et renforce
significativement ses positions en petit électroménager et plus encore
en articles culinaires.

Parmi les produits champions de l’année, on mentionnera plus
particulièrement : les machines à café (cafetières expresso automatiques
et café portionné), les machines à bière, la préparation des aliments et
notamment le robot cuiseur Cuisine Companion, le multicuiseur Cookeo,
incluant sa version connectée, Cookeo Connect, les friteuses, les
aspirateurs, les générateurs vapeur. La plupart de ces produits ont
bénéficié au 4e trimestre d’un plan média puissant qui a
sensiblement dynamisé les ventes. L’activité a en revanche été plus
difficile en soin de la personne.

AUTRES PAYS DE L’EUROPE OCCIDENTALE : FORTE CROISSANCE DANS TOUS LES
GRANDS MARCHÉS

En 2015, le marché européen du petit électroménager a été très
favorable, avec une progression soutenue dans la plupart des pays et des
catégories de produits. La situation s’est avérée un peu plus contrastée
en articles culinaires, mais avec néanmoins une tendance de fond
positive. Dans cet environnement, le Groupe affiche une progression
robuste de ses ventes 2015 avec un dernier trimestre à + 15,8 % à taux
de change et périmètre constants.

En Allemagne, après un 1er semestre pénalisé par la non
récurrence de gros programmes de fidélisation 2014, le Groupe réalise
une excellente fin d’année, conjuguant forte croissance de l’activité
courante, dynamisée par les retombées très positives de tests
consommateurs, nouveaux programmes de fidélisation, essor rapide des
ventes sur internet et soutien accru en moyens moteurs.

Les ventes sont également en progression très solide dans la péninsule
ibérique et en particulier en Espagne, tout au long de l’année et sur
toutes les catégories de produits, avec un soutien commercial et
marketing important.

En Italie, le Groupe réalise des ventes 2015 record, tirées
essentiellement par l’électrique culinaire, les aspirateurs et le
repassage, ainsi que par le développement très rapide des ventes en
ligne.

L’activité 2015 a également été bien orientée aux Pays-Bas et reste très
dynamique au Royaume-Uni – en dépit d’un certain ralentissement au 4e
trimestre -, portée à la fois par les produits électriques et les
articles culinaires.

AMERIQUE DU NORD : CROISSANCE SOUTENUE

Tout au long de l’exercice, la performance du Groupe en Amérique du Nord
a été marquée par des effets parités importants. 2015 se termine pour la
zone par une progression des ventes de 20,8 % dont 6,7 % de croissance
organique.

Aux Etats-Unis, dans un contexte de marché plutôt porteur, la croissance
des ventes 2015 s’établit à + 4,5 % à taux de change et périmètre
constants, issue très largement des articles culinaires où les marques
référentes du Groupe – T-Fal, All-Clad, Imusa – ont enregistré des
performances très satisfaisantes. S’y est ajouté une belle progression
en ustensiles de cuisine. En petit électroménager (repassage,
Optigrill), l’activité est plus en demi-teinte malgré une reprise
notable au dernier trimestre. Par ailleurs, le Groupe a poursuivi le
développement rapide de ses ventes sur internet sur l’ensemble de son
offre produits.

Au Canada, les ventes 2015, bien que pénalisées par les hausses de prix
passées en compensation des enjeux monétaires, sont en croissance grâce
à un rebond marqué de l’activité au 4e trimestre.

Au Mexique, le Groupe réalise sur l’année des ventes en forte croissance
organique, très largement tirée par les articles culinaires (activité
courante et programme de fidélisation chez Soriana) tandis que
l’activité a été plus volatile et contrastée par famille de produits en
petit électroménager.

AMERIQUE DU SUD : UNE FIN D’ANNEE PLUS DIFFICILE AU BRESIL, COMME
PREVU

Les ventes annuelles réalisées en Amérique du Sud s’inscrivent en
retrait de 11,2 %, fortement pénalisées par la dépréciation du real et
du peso colombien, les deux principales devises de la zone pour le
Groupe. La croissance organique de l’année s’établit en revanche à
+ 3,4 %, reflétant une activité bien orientée jusqu’à fin septembre,
mais en baisse au 4e trimestre.

Au Brésil, le Groupe a évolué tout au long de l’année dans un contexte
de crise économique, de faiblesse persistante du real et d’enjeux
politiques majeurs. Si l’activité est restée positive sur 9 mois, la fin
de l’année s’est avérée plus compliquée, comme anticipé, avec une
consommation sous pression, une concurrence avivée et une politique de
réduction drastique des stocks par les distributeurs. Les ventes du 4e
trimestre sont ainsi en baisse ; la progression en préparation des
aliments et le succès continu de Dolce Gusto ne compensent en effet pas
le recul en articles culinaires et en repassage, auquel s’ajoute un
début de saison en ventilateurs défavorisé par la météorologie. Dans cet
environnement troublé, le Groupe intensifie ses actions de
réorganisation industrielle, logistique et commerciale.

En Colombie, la bonne tenue de la demande a été nourrie par une forte
dynamique produits et par un soutien marketing et publicitaire puissant.
Conjugués, ils ont permis une progression des ventes très vigoureuse, en
nette accélération au 4e trimestre, portée par toutes les
catégories en petit électroménager (forte contribution de la préparation
des aliments et des ventilateurs, en particulier) et en articles
culinaires (revêtement antiadhésif Triforce).

ASIE PACIFIQUE : UNE CROISSANCE ORGANIQUE TRES SOLIDE SUR TOUTE
L’ANNEE

Le 4e trimestre s’est inscrit en ligne avec les 9 premiers
mois de l’année : croissance organique solide des ventes, tirée par les
trois grands marchés de la zone – la Chine, le Japon et la Corée -, et
effet très favorable de l’appréciation du yuan par rapport à 2014.

En Chine, le rythme de la croissance du chiffre d’affaires de Supor a
oscillé toute l’année autour de + 17 % à parités et structures
constantes. Cette robuste performance dans un marché très concurrentiel,
s’explique par une offre produits en permanence enrichie de nouveautés à
valeur ajoutée (nouvel autocuiseur rapide, cuiseur à riz à vapeur, par
exemple), par le développement des nouvelles catégories (notamment les
ustensiles), par l’augmentation du nombre de points de vente (présence
dans plus de 50 000 points de vente à fin 2015) et par un essor très
rapide des ventes en ligne

Au Japon, 2015 a été l’année du redressement de l’activité et de la
reconquête de parts de marché. Les principaux contributeurs à la solide
croissance organique réalisée sur l’année et le 4e trimestre
sont les bouilloires, les articles culinaires et les défroisseurs,
lancés récemment.

En Corée, le Groupe réalise une très belle année avec une base de
produits champions élargie, incluant les articles culinaires, les
aspirateurs, la préparation des aliments et le soin de la personne.

Dans les autres pays de la zone Asie-Pacifique, la croissance est
quasi-généralisée, hors Thaïlande, où l’environnement économique a
provoqué une chute de l’activité.

EUROPE CENTRALE, RUSSIE, AUTRES PAYS : UNE FIN D’ANNEE CONTRASTEE

Dans cette zone perturbée et lourdement impactée par des effets devises
majeurs (rouble, hryvnia ukrainienne, livre turque…), les ventes du
Groupe, en croissance organique solide au 1er semestre, ont
correctement résisté sur la deuxième partie de l’année malgré plusieurs
marchés en recul significatif et une base de comparaison élevée au 4e
trimestre 2014. De fait, dans la quasi-totalité des pays, le Groupe a
surperformé le marché et renforcé ses positions.

En Europe centrale, la performance est globalement très positive avec
une fin d’année dynamique dans la plupart des pays.

En Russie, dans un marché du petit équipement domestique en très fort
retrait, le Groupe réalise une année satisfaisante, malgré la baisse
organique de ses ventes au 4e trimestre qui est à mettre en
perspective d’un historique 2014 exigeant. Dans un contexte de hausses
de prix très importantes passées en compensation de la faiblesse du
rouble, les ventes 2015 du Groupe sont stables à parité constante grâce
à une croissance soutenue en articles culinaires, multicuiseurs,
cuiseurs à riz et soin de la personne ainsi qu’à de nouveaux programmes
de fidélisation, avec in fine une amélioration des parts de marché.

En Ukraine, la conjoncture dégradée a fini par peser sur la demande et
les ventes du 4e trimestre s’inscrivent en baisse. Mais l’année 2015
s’achève sur une croissance organique solide et sur une consolidation
des positions du Groupe.

Dans un marché turc qui résiste bien, les ventes sont en progression et
la fin de l’exercice a confirmé la surperformance du Groupe en petit
électroménager, notamment en aspirateurs et en repassage, les deux
piliers de l’activité, ainsi qu’en soin de la personne. La rénovation
des Tefal shops nouvellement intégrés et des actions marketing
renforcées en magasins ont largement contribué à la performance et à
l’amélioration des parts de marché.

Par ailleurs, en Egypte et en Inde, le Groupe réalise une très forte
croissance de son chiffre d’affaires en devises locales.

Faits marquants de la période

Emission d’un emprunt obligataire

Le 18 novembre 2015, le Groupe SEB a placé avec succès son deuxième
emprunt obligataire. D’un montant de 500 M€, d’une durée de 7 ans
(échéance au 25/11/2022) et portant intérêt au taux de 2,375%,

l’émission a été 5 fois sursouscrite par une base diversifiée
d’investisseurs, témoignant une nouvelle fois de la confiance de la
communauté financière dans la stratégie et les perspectives du Groupe.

Les obligations ont été admises aux négociations sur Euronext Paris. Les
chefs de file de l’opération étaient BNP Paribas, HSBC, Natixis et
Société Générale.

Cette émission permet au Groupe :

– de sécuriser le refinancement des obligations émises en 2011 en amont
de l’échéance de juin 2016 ;

– d’allonger la maturité moyenne de sa dette ;

– de bénéficier de conditions attractives de financement.

Pour mémoire, le Groupe SEB bénéficie de la notation A2 par Standard &
Poors pour sa dette court terme ; sa dette long terme n’est pas notée.

Nouvelle montée au capital de Supor

Le 22 décembre 2015, le Groupe SEB a annoncé avoir signé avec Supor
Group, holding de la famille Su, un accord de rachat de 50 millions
d’actions soit 7,9% du capital de Supor au prix unitaire de 29 RMB
.
Cette transaction fait suite au rachat de 10 millions d’actions déjà
effectué au cours du 1er semestre 2015 et devrait être
finalisée mi-2016, sous réserve d’approbation par les autorités
chinoises.

A l’issue de l’opération, le Groupe SEB détiendra 81,03 % de la
société
et la famille fondatrice 1,29 %, le solde, soit 17,68 %
constituant le flottant. Le Groupe n’envisage pas de prendre le contrôle
total de Supor, qui restera cotée sur la place de Shenzhen. Le coût de
la transaction s’établit à 1 450 M RMB soit environ 205 M€.

Ce nouveau renforcement au capital ne modifie pas le contrôle effectif
du Groupe SEB sur Supor mais il confirme la confiance du Groupe dans la
capacité de Supor à poursuivre son développement sur le marché
domestique chinois et à consolider son rôle stratégique dans le
dispositif industriel du Groupe.

Perspectives

Compte-tenu de cette solide dynamique de ventes et d’investissements en
moyens moteurs accrus sur la fin de l’année, comme annoncé, le Groupe
SEB devrait réaliser en 2015 un Résultat Opérationnel d’Activité
(ROPA) proche de 430 M€.

Par ailleurs, le Groupe termine l’exercice avec une situation financière
renforcée et un niveau de dette significativement inférieur à celui
de fin 2014
.

Retrouvez l’audiocast de la conférence téléphonique (en anglais
uniquement) sur notre site internet : www.groupeseb.com
ou cliquez
ici

Prochains évènements

25 février
Résultats de l’exercice 2015

 

 

19 mai
Assemblée Générale

 

28 avril
Ventes et infos financières T1 2016

 

www.groupeseb.com

Leader mondial du Petit Equipement Domestique, le Groupe SEB déploie
son activité dans près de 150 pays en s’appuyant sur un ensemble unique
de marques de premier rang (Tefal, Rowenta, Moulinex, Krups, Lagostina,
All-Clad, Supor…), commercialisées à travers une distribution multi
format. Vendant quelque 200 millions de produits par an, il met en œuvre
une stratégie de long terme fondée sur l’innovation, le développement
international, la compétitivité et le service au client. Le Groupe SEB
emploie près de 25 800 collaborateurs dans le monde.

SEB SA
SEB SA – N° RCS 300 349 636 RCS LYON – capital 50
169 049 € TVA intracommunautaire : FR 12300349636

Contacts

Investisseurs / Analystes
Groupe SEB
Direction
de la Communication Financière et des Relations Investisseurs

Isabelle
Posth et Emmanuel Fourret, Tél. : +33 (0) 4 72 18 16 40

comfin@groupeseb.com
Chemin
du Petit Bois – BP 172
69134 ECULLY Cedex
ou
Presse
Image
Sept

Claire Doligez
Estelle Guillot-Tantay
Caroline
Simon

Tél. : +33 (0) 1 53 70 74 70
3 rue Jacques
Bingen
75017 PARIS