Press release

HECLA ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE 2016

0 0
Sponsorisé par Business Wire

La production d’argent et la production d’or ont respectivement augmenté de 61 % et de 37 %; la production d’argent devrait ainsi atteindre 15 millions d’onces en 2016. COEUR D’ALENE, Idaho–(BUSINESS WIRE)–Hecla Mining Company (NYSE:HL) (Hecla ou la société) a annoncé aujourd’hui avoir enregistré au premier trimestre une perte nette attribuable aux actionnaires ordinaires de 0,8 million de dollars, soit

La production d’argent et la production d’or ont respectivement
augmenté de 61 % et de 37 %; la production d’argent devrait ainsi
atteindre 15 millions d’onces en 2016.

COEUR D’ALENE, Idaho–(BUSINESS WIRE)–Hecla Mining Company (NYSE:HL)
(Hecla ou la société) a annoncé aujourd’hui avoir enregistré au premier
trimestre une perte nette attribuable aux actionnaires ordinaires de
0,8 million de dollars, soit 0,00 $ par action ordinaire, et un bénéfice
net après rajustements attribuable aux actionnaires ordinaires de
7,2 millions de dollars, soit 0,02 $ par action ordinaire1.

FAITS SAILLANTS ET ÉLÉMENTS IMPORTANTS DU PREMIER TRIMESTRE 2016 (par
rapport au premier trimestre 2015)

  • Chiffre d’affaires de 131,0 millions de dollars, en hausse de 10 %
    grâce à une production accrue et malgré la baisse des prix
  • Flux de trésorerie d’exploitation de 18,7 millions de dollars, en
    légère baisse du fait des prix réduits et d’une hausse des comptes
    clients
  • BAIIA ajusté de 46,5 millions de dollars, en hausse de 33 %, soit le
    niveau le plus élevé depuis trois ans2
  • Production record de 4,6 millions d’onces d’argent à un coût décaissé,
    déduction faite des crédits liés aux sous-produits, de 3,16 $ par once
    d’argent3
  • Production totale de 55 688 onces d’or, dont 30 378 onces produites à
    la mine Casa Berardi à un coût décaissé, déduction faite des crédits
    liés aux sous-produits, de 781 $ par once d’or3
  • Production record de 12,0 millions d’onces d’équivalents d’argent4
  • Trésorerie et équivalents de trésorerie de 134 millions de dollars,
    malgré une hausse de 20 millions de dollars du fonds de roulement
    attribuable au démarrage de la mine San Sebastian et à une hausse des
    comptes clients
  • Prévision de la production d’argent pour 2016 revue à la hausse à
    15,0 millions d’onces (contre 13,5 à 14 millions d’onces
    précédemment), à un coût décaissé, déduction faite des crédits liés
    aux sous-produits, de 5,00 $ par once (contre 6,00 $ précédemment)
(1)     Le bénéfice (perte) net rajusté attribuable aux actionnaires
ordinaires est une mesure non conforme aux principes comptables
généralement reconnus (PCGR) aux États-Unis. Un rapprochement de
cette mesure avec le bénéfice (perte) net attribuable aux
actionnaires ordinaires, la mesure conforme aux PCGR qui y
correspond le mieux, est présenté à la fin du présent communiqué.
(2) Le BAIIA rajusté est une mesure non conforme aux PCGR; un
rapprochement de celle-ci avec le bénéfice (perte) net, la mesure
conforme aux PCGR qui y correspond le mieux, est présenté à la fin
du présent communiqué.
(3) Le coût décaissé total, déduction faite des crédits liés aux
sous-produits, par once d’or ou d’argent, est une mesure non
conforme aux PCGR; un rapprochement de cette mesure avec le coût des
ventes et autres coûts de production directs et l’amortissement pour
dépréciation et épuisement, la mesure conforme aux PCGR qui y
correspond le mieux, est présenté à la fin du présent communiqué.
(4) Le calcul des équivalents d’argent se base sur les prix suivants :
14,84 $/oz Ag, 1 181 $/oz Au, 0,79 $/oz Pb et 0,76 $/oz Zn.
 

« De façon cohérente avec notre stratégie de croissance et malgré la
faiblesse des prix, la production du premier trimestre a été la plus
élevée de nos 500 trimestres d’existence, a indiqué Phillips S. Baker,
Jr, président et chef de la direction d’Hecla. L’accent que nous mettons
sur une croissance à forte rentabilité, comme c’est le cas à la mine San
Sebastian, donne à Hecla un levier pour augmenter les prix de l’argent.
De plus, la production croissante de la fosse East Mine Crown Pillar, à
Casa Berardi, devrait avoir un effet analogue pour l’or. »

APERÇU FINANCIER

   
(en milliers, sauf les montants par action) Premier trimestre terminé le
FAITS SAILLANTS     31 mars 2016       31 mars 2015
DONNÉES FINANCIÈRES              
Chiffre d’affaires 131 017 $     119 092 $
Bénéfice brut 30 822 $ 19 873 $
Bénéfice (perte) attribuable aux actionnaires ordinaires (756 ) $ 12 414 $
Bénéfice (perte) non dilué par action ordinaire $ 0,03 $
Bénéfice (perte) dilué par action ordinaire $ 0,03 $
Bénéfice (perte) net (618 ) $ 12 552 $
Trésorerie issue des activités d’exploitation 18 748 $ 21 419 $
Dépenses en immobilisations (hors intérêts incorporés) 34 743 $ 27 907 $
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin du trimestre 134 018 $ 196 231 $
 

Le bénéfice (perte) net attribuable aux actionnaires ordinaires au
premier trimestre a baissé de 13,2 millions de dollars, comparativement
à la même période du dernier exercice, pour afficher une perte de
0,8 million de dollars, soit 0,00 $ par action. Les facteurs suivants
ont eu une incidence sur ce résultat :

  • une augmentation de 10 % de notre chiffre d’affaires, attribuable à
    une hausse de la production d’argent, toutefois en partie éclipsée par
    la baisse des prix des métaux;
  • une perte nette de 8,2 millions de dollars sur nos opérations de
    change, par rapport à un gain de 12,3 millions de dollars pour la même
    période de 2015, ce qui s’explique principalement par l’incidence d’un
    raffermissement du dollar canadien (CAD) sur les charges d’impôts
    différées;
  • une activité limitée dans le domaine des contrats dérivés sur les
    métaux au premier trimestre 2016, comparativement au gain de
    5,8 millions de dollars enregistré au premier trimestre 2015;
  • une dépréciation de 1,0 million de dollars de nos investissements dans
    des sociétés d’exploration au premier trimestre 2016, comparativement
    à une dépréciation de 2,8 millions de dollars pour la même période de
    2015.

Les flux de trésorerie d’exploitation de 18,7 millions de dollars ont
diminué de 12 % comparativement à la même période de l’exercice
précédent, ce qui s’explique principalement par une hausse du fonds de
roulement, ce qui devrait se normaliser durant l’exercice. Le BAIIA
ajusté de 46,5 millions de dollars est en hausse de 33 % comparativement
à la même période de 2015, ce qui est attribuable à des améliorations
opérationnelles, au démarrage de la mine San Sebastian et à la faiblesse
du dollar canadien par rapport au dollar américain. La société prévoit
des dépenses en capital totales de 150 millions de dollars pour 2016 et
confirme ainsi ses estimations précédentes.

Les dépenses en capital (hors intérêts capitalisés) ont totalisé
34,7 millions de dollars. Les dépenses engagées aux mines Greens Creek,
Casa Berardi, Lucky Friday et San Sebastian ont été respectivement de
6,4, 15,6, 12,3 et 0,5 millions de dollars.

Prix des métaux

Les prix réalisés pour l’argent au premier trimestre 2016 ont été en
moyenne de 14,93 $ par once, soit 13 % de moins que le prix réalisé de
17,18 $ du premier trimestre 2015. Les prix réalisés pour l’or, le plomb
et le zinc ont également reculé de 3%, de 8 % et de 16% respectivement
par rapport au premier trimestre 2015.

     
Premier trimestre terminé le
          31 mars 2016     31 mars 2015
PRIX MOYENS DES MÉTAUX            
Argent – London PM Fix ($/oz) 14,84   $     16,72   $
Prix réalisé par once 14,93 $ 17,18 $
Or – London PM Fix ($/oz) 1 181 $ 1 219 $
Prix réalisé par once 1 187 $ 1 222 $
Plomb – LME au comptant ($/livre) 0,79 $ 0,82 $
Prix réalisé par livre 0,78 $ 0,85 $
Zinc – LME au comptant ($/livre) 0,76 $ 0,94 $
Prix réalisé par livre 0,79 $ 0,94 $
 

Contrats de vente à terme de métaux communs

Le tableau suivant résume les quantités de métaux communs engagées aux
termes de contrats de vente à terme réglés financièrement au 31 mars
2016 :

       
Livres sous contrat
(en milliers) Prix moyen par livre
Zinc     Plomb Zinc       Plomb
Contrats sur promesses de vente          
Règlements 2016 15 818 9 700 0,80 $

0,77

$

 

Les contrats représentent les montants minimaux correspondant à la
production de plomb et de zinc prévue, dans la mesure où la plupart des
contrats ont été liquidés avec succès en 2015.

APERÇU DES OPÉRATIONS

Le tableau suivant présente un sommaire de la production et des coûts
décaissés, déduction faite des crédits liés aux sous-produits, par once
d’argent ou d’or pour les trimestres ayant pris fin les 31 mars 2016 et
2015.

       
Premier trimestre terminé le Premier trimestre terminé le
      31 mars 2016     31 mars 2015
     

Production
(onces)

   

Augmentation/
(diminution)
par rapport au
T1 2015

   

Coûts décaissés,
déduction faite
des crédits liés
aux
sous-
produits, par
once d’or ou
d’argent¹

   

Production
(onces)

   

Coûts décaissés,
déduction faite
des crédits liés
aux
sous-
produits, par
once d’or ou
d’argent²

Argent 4 642 704     61%     3,16 $ 2 878 597     4,93 $
Or     55 688     37%     781 $     40 650     974 $
Greens Creek
Argent 2 458 276 21% 3,96 $ 2 035 966 3,23 $
Or 15 981 5% s.o. 15 239 s.o.
Lucky Friday 977 084 17% 9,05 $ 836 719 9,05 $
Casa Berardi
Or 30 378 20% 781 $ 25 411 974 $
Argent 7 005 18% s.o. 5 912 s.o.
San Sebastian
Argent 1 200 339 s.o. (3,26 $) s.o. s.o.
Or 9 329 s.o. s.o. s.o. s.o.
 
(1)     Le coût décaissé par once d’or ou d’argent, déduction faite des
crédits liés aux sous-produits, est une mesure non conforme aux
PCGR; le rapprochement de cette mesure avec le coût des ventes et
autres coûts de production directs et l’amortissement pour
dépréciation et épuisement, la mesure conforme aux PCGR qui y
correspond le mieux, est présenté à la fin du présent communiqué.
(2) Le coût décaissé, déduction faite des crédits liés aux
sous-produits, par once d’or concerne uniquement la production de la
mine Casa Berardi. L’or produit aux mines Greens Creek et San
Sebastian est déduit des coûts décaissés de la production d’argent à
titre de crédit lié aux sous-produits.
 

Le tableau suivant résume la production sur une base consolidée pour les
trimestres ayant pris fin le 31 mars 2016 et 2015.

   
Premier trimestre terminé le
      31 mars 2016     31 mars 2015
RÉSUMÉ DE LA PRODUCTION            
Argent –   Onces produites 4 642 704     2 878 597
Onces payables vendues 3 795 815 2 926 535
Or – Onces produites 55 688 40 650
Onces payables vendues 46 260 39 795
Plomb – Tonnes produites 11 038 9 878
Tonnes payables vendues 8 750 8 625
Zinc – Tonnes produites 17 364 16 087
Tonnes payables vendues 14 342 11 143
 

Mine Greens Creek – Alaska

La production d’argent a augmenté de 21 % et la production d’or de 5 %
par rapport à la même période de l’année précédente. L’amélioration du
flux de production et des taux de récupération a contribué à
l’accroissement de la production d’argent et d’or, l’argent ayant en
outre bénéficié de teneurs supérieures de quelque 1,4 once par tonne aux
prévisions, ce qui devrait probablement s’atténuer au fil de l’année.
L’usine a traité 2 252 tonnes par jour au cours du premier
trimestre 2016.

Le coût décaissé par once d’argent, déduction faite des crédits liés aux
sous-produits, a enregistré une hausse de 3,23 $ à 3,96 $ au premier
trimestre 2015, en raison d’une baisse de 4,29 $ par once du chiffre
d’affaires généré par les sous-produits, baisse attribuable au recul des
prix de l’or, du zinc et du plomb et partiellement compensée par
l’incidence de la hausse de la production d’argent.

Mine Lucky Friday – Idaho

La production d’argent a augmenté de 17 % par rapport à la même période
de l’année précédente, grâce à des teneurs en argent et à des taux de
récupération supérieurs. L’usine a traité 813 tonnes par jour au cours
du premier trimestre 2016.

Le coût décaissé, déduction faite des crédits liés aux sous-produits,
s’est maintenu à 9,05 $ par once, comparativement à la même période de
l’année précédente, malgré un repli de 0,55 $ par once du chiffre
d’affaires des sous-produits.

Le puits n° 4, un projet de croissance clé, a été excavé jusqu’à sa
profondeur définitive de 2622 mètres et devrait être opérationnel au
cours du quatrième trimestre. Le coût d’achèvement total du puits no 4
est estimé à environ 225 millions de dollars. Sur cette somme,
214,7 millions de dollars étaient dépensés au premier trimestre. Il
reste notamment à équiper le puits de cadres d’acier, de guides,
d’installations de chargement des bennes et d’une infrastructure
électrique. Une fois le puits opérationnel, des travaux de développement
latéral seront entrepris pour donner accès à des minerais à teneurs plus
élevées.

Au 31 mars 2016, l’équipe du puits n° 4 avait accumulé 1 596 jours de
travail sans incident susceptible d’entraîner une perte de temps.

Mine Casa Berardi – Québec

La production d’or a augmenté de 20 % par rapport à la même période de
l’année précédente, grâce à un accroissement du flux de production.
L’usine a traité en moyenne 2 384 tonnes par jour au cours du premier
trimestre 2016.

Le coût décaissé par once d’or de 781 $, déduction faite des crédits
liés aux sous-produits, est en baisse par rapport au coût de 974 $
enregistré à la même période de l’année précédente, ce qui s’explique
par une hausse de la production et par le recul du dollar canadien. Le
coût d’extraction par tonne a été le plus bas depuis l’acquisition de la
mine en 2013.

Le décapage va bon train sur le site du projet East Mine Crown Pillar,
et l’on s’attend à ce que les puits produisent 5 000 onces d’or en 2016
et 30 000 onces d’or au cours de chacune des années restantes du projet.

San Sebastian – Mexique

Au cours de la période, qui constituait le premier trimestre complet de
production depuis la réouverture, la production d’argent à San Sebastian
s’est établie à 1 200 339 onces, pour un coût décaissé négatif de 3,26 $
par once d’argent, déduction faite des crédits liés aux sous-produits.
L’excellent résultat enregistré au chapitre du coût décaissé est
attribuable à la production de 9 329 onces d’or, qui est comptabilisée
comme crédit lié aux sous-produits. La production d’argent et d’or a été
vigoureuse au premier trimestre, notamment en mars, grâce à une
prédominance de minerai à teneur élevée dans le puits East Francine. À
la fin du trimestre, le stock comptait environ 320 000 onces d’argent.
Cela inclut le métal qui se trouvait dans la raffinerie de la mine et le
métal alors en cours de transport vers des raffineurs tiers. La société
compte vendre principalement de l’argent en lingots, ainsi que du
précipité à l’occasion, lorsque la charge de métal est élevée, pendant
le reste de l’année. L’usine a traité en moyenne 342 tonnes par jour au
cours du premier trimestre 2016.

EXAMEN DES ACTIVITÉS D’EXPLORATION ET DE PRÉ-EXPLOITATION

Dépenses

Quelque 3,0 millions de dollars et 0,4 million de dollars ont été
respectivement dépensés pour les activités d’exploration et de
pré-exploitation, ce qui, par rapport au premier trimestre 2015,
représente des baisses respectives de 1,7 million de dollars et
0,1 million de dollars, attribuables à une réduction des dépenses
discrétionnaires. Nous prévoyons que nos frais d’exploration et de
pré-exploitation (y compris l’expansion des activités) s’élèveront en
tout à environ 15,0 millions de dollars pour l’exercice.

Les activités d’exploration de la société sont axées sur la recherche
constante de gisements à haute teneur à proximité de ses exploitations
actuelles. Il s’ensuit que le niveau des réserves a affiché une
résistance remarquable au cours des dix dernières années, malgré les
fluctuations des prix des marchandises; la production a été remplacée,
et les réserves ont augmenté de façon constante. Un résumé de ces
activités durant le trimestre est présenté ci-dessous.

San Sebastian – Mexique

Les activités d’exploration à San Sebastian sont axées sur la recherche
de nouvelles ressources susceptibles de constituer un prolongement de la
production de métaux précieux à marge élevée. Le forage à proximité des
puits permet de délimiter les prolongements de la minéralisation du
filon actuellement exploité, avec notamment des minerais d’une teneur en
argent de 69,8 onces par tonne et d’une teneur de 0,21 once par tonne
sur 1,30 mètre, juste à l’est du puits du filon Middle. Les forages
d’exploration réalisés au trimestre dernier ont permis de localiser de
nouvelles zones minéralisées proches de la surface, et les activités de
creusement ont permis de définir un certain nombre de cibles prêtes à
être forées.

Les résultats d’essais menés sur de récents forages à faible profondeur
effectués le long du prolongement vers l’ouest du filon Middle ont
révélé de multiples intersections, notamment des minerais affichant des
teneurs en argent de 19,2 onces par tonne et en or de 0,01 once par
tonne sur 2 mètres dans une zone de brèche filonienne. Ces intersections
se trouvent à quelque 500 mètres à l’ouest de la fosse du filon Middle
actuel, sont d’une longueur de 120 mètres et se situent potentiellement
à des profondeurs permettant une exploitation à ciel ouvert. Le forage
se poursuit dans une nouvelle zone cible désignée comme le filon West
Francine, qui se trouve à quelque 900 mètres à l’ouest du lieu
d’extraction précédent au filon Francine; cela a permis de définir un
filon continu de plus de 270 mètres de long, dont l’épaisseur varie de
60 centimètres à près de 5 mètres de large et qui est ouvert dans toutes
les directions. Les récents forages ont rencontré des zones minéralisées
à des profondeurs de l’ordre de 15 à 75 mètres de la surface et ont
notamment permis de trouver des minerais affichant des teneurs en argent
de 13,4 onces par tonne et en or de 0,05 once par tonne sur
75 centimètres et des teneurs en argent de 2,2 onces par tonne et en or
de 0,70 once par tonne sur 1,65 mètre. Le forage d’extension se poursuit
vers l’est, à une profondeur où la minéralisation semble s’améliorer.

Des creusements récents ont confirmé la présence de nouveaux filons liés
à la fois à des anomalies géochimiques et aux résultats du programme de
forage rotatif à air comprimé de l’an dernier. Vers le sud-est de la
fosse East Francine, une série d’activités de creusement ont coupé une
zone de brèche filonienne de 1,80 à 3,50 mètres de large pouvant être
détectée sur une longueur de 250 mètres. D’autres creusements vers
l’ouest ont permis de repérer des filons susceptibles de constituer des
prolongements de filons minéralisés connus. Des creusements
d’exploration supplémentaires sont en cours dans le secteur, et ces
cibles feront l’objet de tests plus tard cette année, au moyen de
forages avec circulation inverse et de carottages à faible profondeur.

Casa Berardi – Québec

À la mine Casa Berardi, nous avons employé jusqu’à six foreuses
souterraines pour améliorer la configuration des chambres actuelles et
étendre les réserves et les ressources proches de la surface dans la
zone 124 et enfouies plus profondément, le long des zones 118 et 123.
Jusqu’à deux foreuses se sont attaquées en surface à des cibles peu
profondes dans les zones 124, 134, 140 et nord-ouest au cours du
trimestre.

Les forages de délimitation et d’extension effectués dans la partie
supérieure de la zone 118, entre les niveaux 530 et 790, ont permis de
définir une zone de cisaillement d’une largeur variant d’environ 4,50 à
16,50 mètres, qui se prolonge sur plus de 300 mètres en descendant et
comprend un intervalle minéralisé continu affichant une teneur en or de
0,5 once par tonne sur de bonnes largeurs d’exploitation. La
minéralisation au niveau 730 semble rejoindre la faille Casa Berardi
vers l’est, mais est ouverte et continue de plonger vers l’ouest. Le
forage de la zone 123 continue de croiser une minéralisation à teneur
élevée, avec notamment 0,96 once d’or par tonne sur 6,90 mètres le long
des prolongements est du filon et en profondeur. Les lentilles
superposées de la zone 123 définissent une minéralisation presque
constante en plongée sur une profondeur de plus de 1675 mètres, la
longueur de nombre de ces lentilles pouvant atteindre 180 mètres. De
récents forages montrent que les lentilles de chacune de ces zones sont
ouvertes le long de la faille et en profondeur. L’étroite proximité de
ces nouvelles lentilles par rapport aux infrastructures de la mine rend
possible une production à court terme. Un puits d’exploration dont
l’achèvement est prévu plus tard dans l’année devrait offrir une
plateforme pour évaluer des prolongements supplémentaires en profondeur
et vers l’est.

Des forages en surface et souterrains dans la zone 124, vers l’ouest et
l’est de la zone Principal, ont permis de délimiter une zone quartzeuse
peu profonde d’une épaisseur de 4,50 à 18 mètres et d’une longueur de
plus de 600 mètres. Cette vaste zone minéralisée présente des lentilles
à teneur élevée comportant des intervalles renfermant 0,45 once d’or par
tonne sur 7,70 mètres, sur une longueur continue pouvant atteindre
90 mètres. Un affinement supplémentaire de cette cible proche de la
surface au moyen de forages pourrait mettre en évidence une ressource
propice à une exploitation à ciel ouvert. La partie peu profonde de la
zone 134 fait aussi l’objet de forages d’essai en surface vers l’est, le
long de la faille Casa Berardi. Les forages effectués jusqu’à 150 mètres
en surface dans cette zone ont permis de délimiter une zone de
cisaillement minéralisée de 45 à 90 mètres d’épaisseur comportant des
zones de 1,50 à 6 mètres d’épaisseur renfermant des filons. Des forages
supplémentaires dans cette zone cible pourraient aider à définir une
ressource adaptée à une exploitation à ciel ouvert. Des forages de
surface ont aussi eu lieu dans la zone 140, où des gisements importants
de minerais sulfurés ont été localisés dans une zone de cisaillement
proche de la surface. Des essais sont en attente du forage des zones 134
et 140. Le succès des forages de surface et souterrains permet de
continuer à délimiter de nouvelles ressources, qui devraient soutenir la
production à Casa Berardi durant les prochaines années.

Greens Creek – Alaska

À Greens Creek, les forages de délimitation précisent les ressources des
zones NWW, 5250 et Deep 200 afin de les convertir en réserves, tandis
que les forages d’exploration dans la zone 9A ont permis d’élargir la
ressource suivant les orientations prévues. Des forages récents dans la
partie inférieure de la zone NWW ont permis de confirmer de façon
générale et de faire passer à un niveau supérieur le modèle de
ressources des flancs inférieurs et partagés. Des forages sont
actuellement effectués pour rehausser le statut des ressources inférées
dans les zones West Wall et 200 South à celui de ressources indiquées.
Lorsque l’élaboration d’un nouveau plan de vie de la mine prendra fin
plus tard dans l’année, une grande partie ces des ressources sera
convertie en réserves. Ces projets servent de fondement aux prévisions
de la société selon lesquelles des ressources importantes seront
converties en réserves d’ici deux ans.

De récents forages d’exploration ont permis d’étendre de 145 mètres vers
le sud le périmètre de la partie supérieure de la minéralisation de la
zone 9A, au-dessus et au sud des limites des ressources actuelles. Des
forages de délimitation effectués à l’extrémité sud des ressources de la
zone 9A ont confirmé que les teneurs de la minéralisation sont bonnes,
avec 20 onces d’argent et 0,09 onces d’or par tonne, 16,2 % de zinc et
5,2 % de plomb sur 4,15 mètres, à un endroit où l’un des flancs
s’aplatit et a l’épaisseur d’un pli. Les forages d’exploration de la
projection en plongée de l’orientation de la minéralisation dans la zone
5250 a croisé une minéralisation à teneur élevée dans de l’argilite qui
s’incline vers la zone Deep 200 South. Les permis ont été obtenus, et le
forage en surface à Greens Creek devrait commencer début juin.

Le tableau A figurant au bas du communiqué présente des faits saillants
plus complets sur San Sebastian, Casa Berardi et Greens Creek.

Autres propriétés

Sur le terrain du projet Rock Creek récemment acquis au Montana, les
travaux ont notamment porté sur l’intégration du modèle de ressources et
des données d’exploration dans la base de données d’Hecla et le logiciel
de modélisation. La préparation des travaux estivaux sur le terrain du
projet Opinaca-Wildcat, près de la mine Éléonore, dans le Nord
québécois, est en cours; le programme devrait démarrer en juin.

PRÉVISIONS POUR 2016

Pour l’ensemble de l’exercice 2016, la société a revu à la hausse ses
prévisions de production d’argent à Greens Creek, Lucky Friday et San
Sebastian et réduit ses prévisions de coûts décaissés, déduction faite
des crédits liés aux sous-produits, pour Greens Creek et San Sebastian.

Contacts

Hecla Mining Company
Mike Westerlund, 1 800 HECLA91 (1 800 432-5291)
Vice-président
des Relations avec les investisseurs
hmc-info@hecla-mining.com
www.hecla-mining.com

Read full story here