Press release

Hitachi High-Tech et le RIKEN lancent le système MirrorCLEM pour une microscopie optique corrélative et électronique

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Le nouveau système simplifie l’imagerie corrélative d’un emplacement avec des microscopes optiques et des microscopes électroniques à balayage TOKYO–(BUSINESS WIRE)–Hitachi High-Technologies Corporation (TOKYO : 8036) (Hitachi High-Tech) et le RIKEN, l’un des instituts nationaux japonais pour la recherche scientifique, ont annoncé aujourd’hui avoir développé conjointement le « MirrorCLEM », un système permettant de simplifier la microscopie optique corrélative et

Le nouveau système simplifie l’imagerie corrélative d’un emplacement
avec des microscopes optiques et des microscopes électroniques à balayage

TOKYO–(BUSINESS WIRE)–Hitachi
High-Technologies Corporation
(TOKYO : 8036) (Hitachi High-Tech) et
le RIKEN, l’un des instituts nationaux japonais pour la recherche
scientifique, ont annoncé aujourd’hui avoir développé conjointement le « MirrorCLEM »,
un système permettant de simplifier la microscopie optique corrélative
et électronique (correlative light and electron microscopy, CLEM) qui
permet d’effectuer des observations en utilisant à la fois des
microscopes optiques et des microscopes électroniques à balayage
(scanning electron microscopes, SEM).


MirrorCLEM sera proposé à la vente par Hitachi High-Tech à partir du 25
juillet 2016.

Différents types de microscopes sont utilisés dans une grande variété de
domaines tels que les nanotechnologies, les matériaux, les sciences
médicales et les sciences de la vie. Dans le domaine des sciences
médicales et des sciences de la vie en particulier, les SEM sont
utilisés pour clarifier l’ultrastructure des cellules et des tissus,
tandis qu’un type de microscope optique appelé microscope à fluorescence
est de plus en plus utilisé pour observer l’emplacement et le
comportement des protéines au niveau moléculaire. Au cours des dernières
années, les techniques CLEM, qui établissent une corrélation entre
microscopie électronique et microscopie par fluorescence, ont été
développées. Cependant, l’observation du même champ d’un spécimen avec
des microscopes à grossissements et à caractéristiques d’observation
différents demeure une tâche difficile.

En 2015, pour résoudre ce problème, Hitachi High-Tech a travaillé avec
un groupe dirigé par le Dr Kiminori Toyooka, chercheur principal au
Centre du RIKEN pour la science des ressources durables, à la recherche
et au développement d’un système d’observation de l’ultrastructure des
organelles*1 contenant des protéines fluorescentes vertes
(green fluorescent proteins, GFP)*2. Le RIKEN s’est occupé du
développement du workflow de l’observation microscopique et de la
méthode de préparation permettant l’encastrement dans de la résine pour
préserver à la fois la fluorescence et l’ultrastructure des GFP. Pendant
ce temps, Hitachi High-Tech a développé un gabarit dédié à l’observation
des sections en plastique montées sur les lamelles sous un SEM à effet
de champ (Field-Emission SEM, FE-SEM), ainsi que le logiciel permettant
d’observer rapidement et avec précision le même champ de microscopie de
fluorescence avec un FE-SEM.

Le système MirrorCLEM que Hitachi High-Tech et le RIKEN ont développé
par la suite permet une analyse CLEM rapide et précise en utilisant un
FE-SEM. Avec ce système, les sections en plastique peuvent être
observées sous un microscope optique à faible grossissement ou à
grossissement suffisamment élevé pour observer clairement la structure
présentant un intérêt. En outre, l’étape FE-SEM peut être coordonnée
pour cibler le positionnement dans l’image à faible grossissement
(low-magnification, LM) et l’observer ensuite au microscope optique. Par
la suite, le champ de vision (field of view, FOV) à l’intérieur d’un
FE-SEM peut être déplacé vers toute région présentant un intérêt dans
l’image LM, et le même FOV peut être observé dans le FE-SEM dans le
cadre du système MirrorCLEM. En outre, le système est capable d’afficher
une superposition du microscope optique et les images du FE-SEM en temps
réel. Le FE-SEM SU8220 d’Hitachi équipé du système MirrorCLEM a déjà été
utilisé pour clarifier l’ultrastructure des peroxysomes contenant des
GFP dans les cotylédons et la racine de l’Arabidopsis thaliana
transgénique.

Hitachi High-Tech va lancer MirrorCLEM comme une option de système CLEM
pour la série SU8200 des FE-SEM, avec des ventes projetées à 50 unités
par an. À l’avenir, cela permettra de maximiser et d’améliorer les
capacités du FE-SEM, et de l’interfacer avec de nombreux microscopes,
pour contribuer à l’avancement de l’analyse CLEM dans une variété de
domaines, y compris les sciences médicales et les sciences de la vie.

Remarque :

1. Organelle : Terme désignant une structure spécialisée au sein de la
cellule qui a une fonction spécialisée

2. Protéine fluorescente verte : Terme désignant une protéine
fluorescente qui émet une lumière verte lorsqu’elle est irradiée avec
une lumière d’excitation de longueur d’onde appropriée

À propos d’Hitachi High-Technologies Corporation

Hitachi High-Technologies Corporation, dont le siège est basé à Tokyo,
au Japon, est engagé dans des activités couvrant un large éventail de
domaines, y compris les systèmes scientifiques et médicaux, les systèmes
de périphériques électroniques, les systèmes industriels et les produits
industriels avancés. Le chiffre d’affaires consolidé de la société pour
l’exercice 2015 s’est élevé à environ 629 milliards JPY [5,8 milliards
USD].

Pour plus d’informations, consultez http://www.hitachi-hightech.com/global/.

À propos du RIKEN

Le RIKEN est le plus important institut de recherche au Japon en termes
de recherche fondamentale et de recherche appliquée. Plus de 2 500
documents rédigés par des chercheurs du RIKEN sont publiés chaque année
dans des revues scientifiques et technologiques, couvrant un large
éventail de disciplines, dont la physique, la chimie, la biologie,
l’ingénierie et la science médicale. L’environnement de recherche du
RIKEN et l’accent mis sur la collaboration interdisciplinaire et la
mondialisation ont permis à l’institut de se forger une réputation
mondiale d’excellence scientifique.

Pour de plus amples informations, visitez le site Web : www.riken.jp/en/

Facebook : www.facebook.com/RIKEN.english

Twitter : @riken_en

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Hitachi High-Technologies Corporation,
Département Marketing,
Ventes de systèmes scientifiques et Division marketing
Groupe
commercial, systèmes scientifiques et médicaux
Shigeaki Tachibana,
Kenichi Sato
customercenter2.ev@hitachi-hightech.com
ou
Centre
du RIKEN pour la science des ressources durables,
Unité de
spectrométrie de masse et de microscopie, Division Plateforme
technologique,
Kiminori Toyooka
toyooka@riken.jp
ou
Pour
les requêtes des médias

Hitachi High-Technologies Corporation,
Département
de la RSO et des communications d’enterprise, Division de la RSO.
Shota
Sano, Aiko Matsumoto
shota.sano.wv@hitachi-hightech.com
ou
Communications
globales du RIKEN
Jens Wilkinson, +81-(0)48-462-1225
pr@riken.jp
http://www.riken.jp/en/