Press release

HSBC FRANCE : RÉSULTATS SEMESTRIELS 2016

0 0
Sponsorisé par Business Wire

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Le Conseil d’administration de HSBC France, réuni le 22 juillet 2016, a arrêté les comptes du premier semestre 2016 du groupe HSBC France. HSBC France poursuit son développement stratégique reposant sur un modèle de banque universel avec l’appui du groupe HSBC. La performance de HSBC France au premier semestre 2016 s’inscrit dans

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Le Conseil d’administration de HSBC France, réuni le 22 juillet 2016, a
arrêté les comptes du premier semestre 2016 du groupe HSBC France.

HSBC France poursuit son développement stratégique reposant sur un
modèle de banque universel avec l’appui du groupe HSBC. La performance
de HSBC France au premier semestre 2016 s’inscrit dans un environnement
économique difficile en France, caractérisé par une croissance et une
inflation faibles ainsi que la persistance d’un contexte de taux
d’intérêt historiquement bas. Le premier semestre 2016 a également connu
de nouvelles évolutions du cadre réglementaire.

Le résultat avant impôt consolidé s’établit à 200 millions EUR, en
retrait par rapport aux 480 millions EUR du premier semestre 2015. Sur
une base ajustée, en excluant l’impact des éléments significatifs1
, le résultat avant impôt s’élève à 183 millions EUR, en diminution par
rapport aux 434 millions EUR de l’année précédente. Cette baisse
s’explique principalement par le recul du résultat de la compagnie
d’assurances, impacté par la variation négative de la PVIF2,
et reflète également la baisse de la marge d’intermédiation de
l’activité bancaire en France en relation avec la baisse continue des
taux d’intérêt. Ces éléments sont en partie compensés par la performance
de la Banque de financement, d’investissement et de marchés (BFI) et une
amélioration sensible du coût du risque.

Le Produit net bancaire avant dépréciations publié s’établit à 1 128
millions EUR contre 1 366 millions EUR au premier semestre 2015. Il
intègre l’impact d’éléments significatifs3 ainsi que la
variation négative de la PVIF des contrats d’assurance. La baisse de la
marge d’intérêt de la Banque de particuliers et de la Banque
d’entreprises, liée à un environnement de taux bas, est partiellement
compensée par un effet volume positif sur les dépôts et les crédits dans
l’ensemble des métiers ainsi que par l’augmentation des revenus de la
BFI.

Les dépréciations pour risque de crédit, à 24 millions EUR, sont en
baisse sensible par rapport à l’année précédente où elles s’élevaient à
52 millions EUR. Cette baisse est constatée principalement au niveau de
la Banque d’entreprises. Le coût du risque normatif4
s’établit à 0,16% des encours moyens de crédit clientèle, contre 0,27%
au premier semestre 2015.

Les charges d’exploitation s’élèvent à 904 millions EUR sur les six
premiers mois de 2016, à comparer à 834 millions EUR sur la période
comparable de l’année 2015, impactées défavorablement par une
augmentation significative de la cotisation au Fonds de résolution
unique et des provisions pour litiges. HSBC France poursuit également
son programme de dépenses et d’investissements liés aux initiatives
stratégiques, en particulier dans l’informatique.

Hors les éléments mentionnés ci-dessus, les charges sont en baisse de
plus de 6% par rapport au premier semestre 2015.

Le résultat net part du groupe s’affiche à 171 millions EUR pour les six
premiers mois de l’exercice 2016 contre 299 millions EUR pour la période
comparable de l’exercice précédent. Le Conseil d’Administration a décidé
la mise en paiement d’un acompte sur dividende au titre de l’exercice
2016 de 2,00 EUR par action, soit un montant global de 135 millions EUR.

Le bilan consolidé de HSBC France présente un montant total d’actifs de
196,2 milliards EUR au 30 juin 2016, contre 168,5 milliards EUR au
31 décembre 2015. Cette hausse est constatée principalement sur les
activités de marchés et de gestion de bilan, en relation avec
l’augmentation de valeurs de marché des instruments dérivés ainsi que
les encours relativement faibles de comptes de règlement enregistrés en
fin d’année 2015.

HSBC France affiche une solide position de liquidité avec un ratio LCR5
à 134% et un ratio NSFR6 à 117% au 30 juin 2016. La banque
présente également une solide position de capital, avec un ratio de
fonds propres durs CET17 ‘transitionnel’ de 14,2% fin juin
2016 (14,9% à fin 2015). Ce niveau est très supérieur au minimum
réglementaire de 10%. Le ratio CET1 ‘fully loaded‘ s’élève à
14,3% fin juin 2016.

────────────────────────

Annexe méthodologique

Les comptes semestriels ont fait l’objet d’un examen limité de la part
des Commissaires aux comptes.

Indicateurs alternatifs de performance

Afin d’améliorer la lisibilité de la revue de la performance du Groupe
et de ses filiales, HSBC a choisi, en complément des données comptables
publiées, de présenter ses principaux agrégats et soldes intermédiaires
de gestion selon une vision dite “ajustée”. Cette vision consiste à
retraiter les données publiées de l’incidence des variations de
périmètre et de change entre deux périodes de revue ainsi que de
certains éléments significatifs dont la liste et les montants concernant
la France sont présentés ci-après :

Eléments significatifs

        Semestre au
Eléments significatifs       30-juin       30-juin
(en millions d’euros)       2016       2015
Revenus                
Credit spread sur la dette propre sous option juste valeur       14       7
Couvertures non éligibles       (36)       29
DVA (Debit Valuation Adjustment)       9       10
Plus-value de cession Visa Europe       108      
Charges                

Charges liées aux restructurations et investissements liés aux
initiatives
stratégiques

      (46)       0,2
Provisions et charges liées à des litiges       (32)      
Total des éléments significatifs       17       46

Present Value of In-Force (PVIF)

HSBC France, au travers de sa filiale HSBC Assurances Vie, comptabilise
l’activité d’assurance-vie selon la méthode de l’embedded value
laquelle fournit notamment un cadre complet d’appréciation du risque et
de valorisation. La PVIF (Present Value of In-Force long term
insurance business
) correspond à la valeur actualisée des marges
futures liées aux contrats d’assurance existants.

Le calcul de la PVIF se fonde sur des hypothèses qui tiennent compte des
risques et incertitudes de l’activité. Pour procéder à cette projection
de flux de trésorerie, une série d’hypothèses concernant l’expérience
future est formulée par la filiale d’assurances HSBC Assurance Vie, qui
prend en compte les conditions locales de marché et le jugement de la
Direction sur les tendances locales futures.

La PVIF économique comprend la PVIF comptable, les instruments de
couverture et les provisions techniques

────────────────────────

Les chiffres figurant dans cette présentation n’ont pas été audités.

HSBC France est agréé en qualité d’établissement de crédit et de
prestataire de services d’investissement par l’Autorité de Contrôle
Prudentiel et de Résolution (ACPR), régulé par l’Autorité des Marchés
Financiers et par l’ACPR, contrôlé par la Banque Centrale Européenne.

Note aux éditeurs :

HSBC en France
HSBC France est membre du Groupe HSBC depuis
2000, son siège est situé à Paris. Avec près de 350 points de vente sur
le territoire national et près de 9 000 salariés, HSBC en France
développe des activités de Banque de particuliers et de gestion de
patrimoine, de Banque d’entreprises, de Banque de financement
d’investissements et de marchés ainsi que de Banque privée.

Le Groupe HSBC
HSBC Holdings plc, maison-mère du Groupe HSBC
a son siège situé à Londres. Le Groupe sert des clients dans le monde
entier au travers de plus de 4 400 implantations réparties dans 71 pays
et territoires en Europe, Asie, Amérique du Nord et latine, au
Moyen-Orient et Afrique du Nord. Avec 2 608 milliards USD d’actifs au 30
juin 2016, HSBC est l’un des premiers groupes de services bancaires et
financiers au monde.

1 CF. annexe méthodologique
2 CF. annexe méthodologique
3
CF. annexe méthodologique
4 Le coût du risque normatif inclut les
dotations aux provisions individuelles et les autres dépréciations pour
risque de crédit.
5 Liquidity Coverage Ratio
6 Net
Stable Funding Ratio

Compte tenu des incertitudes quant aux
textes définitifs, le Groupe HSBC a choisi de calculer le ratio selon le
texte BCBS295 du Comité de Bâle ; ainsi, les résultats peuvent ne pas
être comparables à ceux d’autres banques.
7 Common Equity Tier 1

Contacts

Contacts presse :
HSBC France
Sophie Ricord, Téléphone
: +33 (1) 140703305
Email : sophie.ricord@hsbc.fr
or
HSBC
France
Anne-Lise Bapst, Téléphone : + 33 (1) 1 40 70 30 96
Email
: anne-lise.bapst@hsbc.fr