Press release

Ipsen annonce la présentation de données sur le cabozantinib (Cabometyx™), le lanréotide (Somatuline® Autogel®) et le telotristat éthyle* lors du congrès 2016 de l’European Society for Medical Oncology (ESMO)

0 0
Sponsorisé par Business Wire

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY), groupe pharmaceutique de spécialité international, a annoncé aujourd’hui que Cabometyx™ (cabozantinib), Somatuline® Autogel® (lanréotide) et le telotristat éthyle (*auparavant appelé telotristat etiprate) feront l’objet de 16 présentations lors du congrès 2016 de l’ESMO. Le cabozantinib sera traité dans huit présentations Les résultats de l’étude

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY), groupe pharmaceutique de
spécialité international, a annoncé aujourd’hui que Cabometyx™
(cabozantinib), Somatuline® Autogel® (lanréotide)
et le telotristat éthyle (*auparavant appelé telotristat etiprate)
feront l’objet de 16 présentations lors du congrès 2016 de l’ESMO.

Le cabozantinib sera traité dans huit
présentations

Les résultats de l’étude CABOSUN ont été retenus comme “Late-breaker”
et feront l’objet d’une présentation orale lors du symposium
présidentiel.

[LBA30] “CABOzantinib versus SUNitinib (CABOSUN) as initial targeted
therapy for patients with metastatic renal cell carcinoma (mRCC) of poor
and intermediate risk groups: Results from ALLIANCE A031203 Trial.”

Dr
Toni Choueiri, Directeur, Lank Center for Genitourinary Oncology,
Dana-Farber Cancer Institute, Boston, Massachusetts, États-Unis
Session :
session présidentielle n°3
Présentation orale le lundi 10 octobre
de 16h30 à 18h10 CEST, Copenhague
Remarque : la présentation
porte sur une étude du programme NCI-CTEP (National Cancer Institute
Cancer Therapy Evaluation Program).

Discussion de poster
[774PD] “A phase I study of
cabozantinib plus nivolumab (CaboNivo) in patients (pts) with refractory
metastatic urothelial carcinoma (mUC) and other genitourinary (GU)
tumors.”

Dr Andrea Borghese Apolo, Genitourinary Malignancies
Branch, Center for Cancer Research, National Cancer Institute, National
Institutes of Health, Bethesda, Maryland, États-Unis
Session :
tumeurs génito-urinaires, non prostatiques
Poster présenté le
dimanche 9 octobre de 16h30 à 17h30 CEST, Athènes
Remarque : il
s’agit d’une étude du NCI-CTEP.

Présentation de posters
[787P] “A phase II study
of cabozantinib in patients (pts) with relapsed/refractory metastatic
urothelial carcinoma (mUC).”

Dr Rosa Nadal, Sidney Kimmel
Comprehensive Cancer Center, Johns Hopkins University, Baltimore,
Maryland, États-Unis
Session : tumeurs génito-urinaires, non
prostatiques
Poster présenté le dimanche 9 octobre de 13h00 à 14h00
CEST, Hall E
Remarque : il s’agit d’une étude du NCI-CTEP.

[814P] “Efficacy of cabozantinib (cabo) vs everolimus (eve) by
metastatic site and tumor burden in patients (pts) with advanced renal
cell carcinoma (RCC) in the phase 3 METEOR trial.”

Dr Thomas
Powles, Barts Cancer Institute, Cancer Research UK Experimental Cancer
Medicine Centre, Queen Mary University of London, Royal Free NHS Trust,
Londres, GB
Session : tumeurs génito-urinaires, non prostatiques
Poster
présenté le dimanche 9 octobre de 13h00 à 14h00 CEST, Hall E

[815P] “Evaluation of the novel “trial within a trial” design
of METEOR, a randomized phase 3 trial of cabozantinib versus everolimus
in patients (pts) with advanced renal cell carcinoma (RCC).”

Colin
Hessel, Exelixis, Inc., South San Francisco, Californie, États-Unis
Session
: tumeurs génito-urinaires, non prostatiques
Poster présenté le
dimanche 9 octobre de 13h00 à 14h00 CEST, Hall E

[816P] “Quality of life (QoL) in the phase 3 METEOR trial of
cabozantinib vs everolimus for advanced renal cell carcinoma (RCC).”

Dr
David Cella, Department of Medical Social Sciences, Northwestern
University Feinberg School of Medicine, Chicago, Illinois, États-Unis
Session
: tumeurs génito-urinaires, non prostatiques
Poster présenté le
dimanche 9 octobre de 13h00 à 14h00 CEST, Hall E

[818P] “Analysis of regional differences in the phase 3 METEOR
study of cabozantinib (cabo) versus everolimus (eve) in advanced renal
cell carcinoma (RCC).”

Dr Nizar Tannir, University of Texas, MD
Anderson Cancer Center, Houston, Texas, États-Unis
Session :
tumeurs génito-urinaires, non prostatiques
Poster présenté le
dimanche 9 octobre de 13h00 à 14h00 CEST, Hall E

[1421TiP] “A randomized double-blind phase II study evaluating the
role of maintenance therapy with cabozantinib in high grade
undifferentiated uterine sarcoma (HGUS) after stabilization or response
to doxorubicin +/- ifosfamide following surgery or in metastatic first
line treatment.”

Dr Isabelle Ray-Coquard, Centre de recherche
en cancérologie de Lyon, Lyon, France
Session : science fondamentale
Poster
présenté le lundi 10 octobre de 13h00 à 14h00 CEST, Hall E
Remarque
: il s’agit d’un essai parrainé par l’investigateur.

Le lanréotide (Somatuline®
Autogel
®)
fera l’objet de 6 présentations :

[438P] “Efficacy of lanreotide autogel/depot (LAN) vs placebo (PBO)
for symptomatic control of carcinoid syndrome (CS) in neuroendocrine
tumor (NET) patients from the ELECT study”

Dr Edward Wolin, Montefiore Einstein Center for Cancer Care, Bronx, NY,
États-Unis
Session : tumeurs endocrines et neuroendocrines
Poster
présenté le samedi 8 octobre de 13h00 à 14h00 CEST, Hall E

[440P] “Longer term efficacy of lanreotide autogel/depot (LAN) for
symptomatic treatment of carcinoid syndrome (CS) in neuroendocrine tumor
(NET) patients from the ELECT open label study”

Dr George Fisher. Stanford University School of Medicine, Stanford, CA,
États-Unis
Session : tumeurs endocrines et neuroendocrines
Poster
présenté le samedi 8 octobre de 13h00 à 14h00 CEST, Hall E

[439P] “Long-term safety/tolerability of lanreotide autogel/depot
(LAN) treatment for metastatic intestinal and pancreatic neuroendocrine
tumours (NETs): final results of the CLARINET open-label extension (OLE)”

Dr Martyn Caplin, Royal Free Hospital, Londres, RU
Session :
tumeurs endocrines et neuroendocrines
Poster présenté le samedi 8
octobre de 13h00 à 14h00 CEST, Hall E

[449TiP] “Safety and Efficacy of Lanreotide Autogel/Depot Every 14
Days for Patients with Pancreatic or Midgut Neuroendocrine Tumours
Progressing on Lanreotide Every 28 Days: The Prospective, International
CLARINET FORTE Study”

Dr Marianne Pavel. Charité University Medicine, Berlin, Allemagne
Session :
tumeurs endocrines et neuroendocrines
Poster présenté le samedi 8
octobre de 13h00 à 14h00 CEST, Hall E

[450TiP] “Safety of lanreotide 120 mg ATG in combination with
metformin in patients with advanced well-differentiated
gastro-intestinal (GI) or lung carcinoids. A pilot, one-arm, open-label,
prospective study: The MetNET-2 trial”

F. De Braud et al.

Session : tumeurs endocrines et neuroendocrines
Poster
présenté le samedi 8 octobre de 13h00 à 14h00 CEST, Hall E

Remarque : il s’agit d’une étude parrainée par l’Institut national du
cancer de Milan.

[451TiP] “Combined Lanreotide Autogel and Temozolomide Therapy in
Progressive Neuroendocrine Tumours: The SONNET Study”

Dr Dieter Hörsch, Zentralklinik Bad Berka, Bad Berka, Allemagne
Session
: tumeurs endocrines et neuroendocrines
Poster présenté le samedi 8
octobre de 13h00 à 14h00 CEST, Hall E

Le telotristat éthyle fera l’objet d’une
présentation :

[422PD] “Integrated placebo-controlled safety analysis from clinical
studies of telotristat ethyl for the treatment of carcinoid syndrome”

Dr Matthew Kulke, Dana-Farber Cancer Institute, Boston, MA, États-Unis
Session
: tumeurs endocrines et neuroendocrines
Discussion de poster, lundi
10 octobre de 11h00 à 12h00 CEST, salle Berlin

De plus, Ipsen a soutenu une étude
collaborative destinée à comprendre l’épidémiologie des tumeurs
neuro-endocrines dans les pays européens :

[424PD] “Prevalence of gastroenteropancreatic and lung neuroendocrine
tumours in the European Union”

A. Bergamasco et al.
Session : tumeurs endocrines et neuroendocrines
Discussion
de poster, lundi 10 octobre de 11h00 à 12h00 CEST, salle Berlin

En outre, Ipsen et Exelixis organiseront une conférence
médias/investisseurs commune le 10 octobre 2016 à 18h30. (salle 21, 1er
étage, Press area, Bella Center). Des informations complémentaires
sur le webcast et les détails de la conférence téléphonique seront
communiquées ultérieurement.

À propos d’Ipsen
Ipsen est un groupe pharmaceutique de
spécialité international qui a affiché en 2015 un chiffre d’affaires
supérieur à 1,4 milliard d’euros. Ipsen commercialise plus de 20
médicaments dans plus de 115 pays, avec une présence commerciale directe
dans plus de 30 pays. L’ambition d’Ipsen est de devenir un leader dans
le traitement des maladies invalidantes. Ses domaines d’expertise
comprennent l’oncologie, les neurosciences, l’endocrinologie (adulte et
enfant). L’engagement d’Ipsen en oncologie est illustré par son
portefeuille croissant de thérapies visant à améliorer la vie des
patients souffrant de cancers de la prostate, de la vessie ou de tumeurs
neuroendocrines. Ipsen bénéficie également d’une présence significative
en médecine générale. Par ailleurs, le Groupe a une politique active de
partenariats. La R&D d’Ipsen est focalisée sur ses plateformes
technologiques différenciées et innovantes en peptides et en toxines
situées au cœur des clusters mondiaux de la recherche biotechnologique
ou en sciences du vivant (Les Ulis/Paris-Saclay, France ; Slough /
Oxford, UK ; Cambridge, US). En 2015, les dépenses de R&D ont atteint
près de 193 millions d’euros. Le Groupe rassemble plus de 4 600
collaborateurs dans le monde. Les actions Ipsen sont négociées sur le
compartiment A d’Euronext Paris (mnémonique : IPN, code ISIN :
FR0010259150) et sont éligibles au SRD (« Service de Règlement Différé
»). Le Groupe fait partie du SBF 120. Ipsen a mis en place un programme
d’American Depositary Receipt (ADR) sponsorisé de niveau I. Les ADR
d’Ipsen se négocient de gré à gré aux Etats-Unis sous le symbole IPSEY.
Le site Internet d’Ipsen est www.ipsen.com.

Avertissement Ipsen
Les déclarations prospectives et les
objectifs contenus dans cette présentation sont basés sur la stratégie
et les hypothèses actuelles de la Direction. Ces déclarations et
objectifs dépendent de risques connus ou non, et d’éléments aléatoires
qui peuvent entraîner une divergence significative entre les résultats,
performances ou événements effectifs et ceux envisagés dans ce
communiqué. Ces risques et éléments aléatoires pourraient affecter la
capacité du Groupe à atteindre ses objectifs financiers qui sont basés
sur des conditions macroéconomiques raisonnables, provenant de
l’information disponible à ce jour. L’utilisation des termes  » croit « ,
 » envisage  » et  » prévoit  » ou d’expressions similaires a pour but
d’identifier des déclarations prévisionnelles, notamment les attentes du
Groupe quant aux événements futurs, y compris les soumissions et
décisions réglementaires. De plus, les prévisions mentionnées dans ce
document sont établies en dehors d’éventuelles opérations futures de
croissance externe qui pourraient venir modifier ces paramètres. Ces
prévisions sont notamment fondées sur des données et hypothèses
considérées comme raisonnables par le Groupe et dépendent de
circonstances ou de faits susceptibles de se produire à l’avenir et dont
certains échappent au contrôle du Groupe, et non pas exclusivement de
données historiques. Les résultats réels pourraient s’avérer
substantiellement différents de ces objectifs compte tenu de la
matérialisation de certains risques ou incertitudes, et notamment qu’un
nouveau produit peut paraître prometteur au cours d’une phase
préparatoire de développement ou après des essais cliniques, mais n’être
jamais commercialisé ou ne pas atteindre ses objectifs commerciaux,
notamment pour des raisons réglementaires ou concurrentielles. Le Groupe
doit faire face ou est susceptible d’avoir à faire face à la concurrence
des produits génériques qui pourrait se traduire par des pertes de parts
de marché. En outre, le processus de recherche et 5 / 6 développement
comprend plusieurs étapes et, lors de chaque étape, le risque est
important que le Groupe ne parvienne pas à atteindre ses objectifs et
qu’il soit conduit à renoncer à poursuivre ses efforts sur un produit
dans lequel il a investi des sommes significatives. Aussi, le Groupe ne
peut être certain que des résultats favorables obtenus lors des essais
pré cliniques seront confirmés ultérieurement lors des essais cliniques
ou que les résultats des essais cliniques seront suffisants pour
démontrer le caractère sûr et efficace du produit concerné. Il ne
saurait être garanti qu’un produit recevra les homologations nécessaires
ou qu’il atteindra ses objectifs commerciaux. Les résultats réels
pourraient être sensiblement différents de ceux annoncés dans les
déclarations prévisionnelles si les hypothèses sous-jacentes s’avèrent
inexactes ou si certains risques ou incertitudes se matérialisent. Les
autres risques et incertitudes comprennent, sans toutefois s’y limiter,
la situation générale du secteur et la concurrence ; les facteurs
économiques généraux, y compris les fluctuations du taux d’intérêt et du
taux de change ; l’incidence de la réglementation de l’industrie
pharmaceutique et de la législation en matière de soins de santé ; les
tendances mondiales à l’égard de la maîtrise des coûts en matière de
soins de santé ; les avancées technologiques, les nouveaux produits et
les brevets obtenus par la concurrence ; les problèmes inhérents au
développement de nouveaux produits, notamment l’obtention d’une
homologation ; la capacité du Groupe à prévoir avec précision les
futures conditions du marché ; les difficultés ou délais de production ;
l’instabilité financière de l’économie internationale et le risque
souverain ; la dépendance à l’égard de l’efficacité des brevets du
Groupe et autres protections concernant les produits novateurs ; et le
risque de litiges, notamment des litiges en matière de brevets et/ou des
recours réglementaires. Le Groupe dépend également de tierces parties
pour le développement et la commercialisation de ses produits, qui
pourraient potentiellement générer des redevances substantielles ; ces
partenaires pourraient agir de telle manière que cela pourrait avoir un
impact négatif sur les activités du Groupe ainsi que sur ses résultats
financiers. Le Groupe ne peut être certain que ses partenaires tiendront
leurs engagements. A ce titre, le Groupe pourrait ne pas être en mesure
de bénéficier de ces accords. Une défaillance d’un de ses partenaires
pourrait engendrer une baisse imprévue de revenus. De telles situations
pourraient avoir un impact négatif sur l’activité du Groupe, sa
situation financière ou ses résultats. Sous réserve des dispositions
légales en vigueur, le Groupe ne prend aucun engagement de mettre à jour
ou de réviser les déclarations prospectives ou objectifs visés dans le
présent communiqué afin de refléter les changements qui interviendraient
sur les événements, situations, hypothèses ou circonstances sur lesquels
ces déclarations sont basées. L’activité du Groupe est soumise à des
facteurs de risques qui sont décrits dans ses documents d’information
enregistrés auprès de l’Autorité des Marchés Financiers.

Les risques et incertitudes présentés ne sont pas les seuls auxquels le
Groupe doit faire face et le lecteur est invité à prendre connaissance
du Document de Référence 2015 du Groupe, disponible sur son site web (www.ipsen.com).

Contacts

Ipsen
Médias
Didier Véron, Tél.: +33 (0)1
58 33 51 16
Senior Vice-Président, Affaires Publiques et
Communication
E-mail : didier.veron@ipsen.com
ou
Communauté
financière

Eugenia Litz,Tél.: +44 (0) 1753 627721
Vice-Présidente
Relations Investisseurs
E-mail : eugenia.litz@ipsen.com
ou
Brigitte
Le Guennec,
Tél.: +33 (0)1 58 33 51 17
Responsable
Communication Externe Groupe
E-mail : brigitte.le.guennec@ipsen.com
ou
Côme
de La Tour du Pin

Chargé de Relations Investisseurs
Tél.:
+33 (0)1 58 33 53 31
E-mail : come.de.la.tour.du.pin@ipsen.com