Press release

Kering : Très bonnes performances opérationnelles et financières au premier semestre

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Accélération de la croissance des ventes au deuxième trimestre tant dans le Luxe que dans le Sport & Lifestyle Amélioration des marges, du cash-flow libre opérationnel et du résultat net PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Kering (Paris:KER): Chiffre d’affaires Groupe au 1er semestre en progression de +5,5 % en comparable, à 5 693 M€ Résultat opérationnel courant

  • Accélération de la croissance des ventes au deuxième trimestre tant
    dans le Luxe que dans le Sport & Lifestyle
  • Amélioration des marges, du cash-flow libre opérationnel et du
    résultat net

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Kering (Paris:KER):

Chiffre d’affaires Groupe au 1er semestre en progression de +5,5 %
en comparable, à 5 693 M€

Résultat opérationnel courant en progression de +4,9 %

Marge opérationnelle en hausse de 20 points de base, grâce à une
progression tant dans le Luxe que dans le Sport & Lifestyle

Résultat net part du Groupe en hausse de +9,9 %

  • Accélération de la croissance du chiffre d’affaires au 2ème
    trimestre 2016
    , en progression de 6,9 % en comparable :

    • Activités Luxe : ventes en hausse de 5,2 % en comparable sur le
      trimestre

      • Gucci : nouvel élan créatif et déploiement de la stratégie
        portent leurs fruits
      • Bottega Veneta : impact toujours négatif de l’évolution des
        flux touristiques
      • Yves Saint Laurent : maintien d’une croissance soutenue et
        résultat en forte hausse
      • Autres marques de Luxe : amélioration des tendances
    • Activités Sport & Lifestyle : accélération de la croissance et
      amélioration de la rentabilité de Puma

François-Henri Pinault, Président-Directeur général de Kering, a
déclaré
 : « Nous sommes très heureux des performances que
nous avons réalisées au premier semestre 2016. La croissance de
l’ensemble de nos activités Luxe a été nettement supérieure au second
trimestre à celle des trois premiers mois de l’année. Conséquence
tangible de la nouvelle dynamique créative et de la stratégie ambitieuse
menée depuis 2015, la hausse du chiffre d’affaires de Gucci s’accélère
malgré des bases de comparaison élevées sur le trimestre ; la marque
réalise une progression de 7% de son résultat opérationnel sur le
semestre. Nos activités Sport & Lifestyle retournent à la croissance
opérationnelle, comme attendu, grâce à la bonne dynamique de leurs
ventes. Enfin, notre génération de cash-flow est en forte hausse :
c’était l’une des priorités que nous nous étions fixées en début
d’année. Notre modèle économique multimarques, intégré et réactif, la
pertinence de notre stratégie et la bonne exécution des plans d’actions
engagés sont à l’origine de ces bonnes performances. Dans un
environnement incertain, la poursuite de la mise en œuvre de notre
stratégie, le maintien de notre discipline opérationnelle et financière
et l’engagement de nos équipes nous rendent confiants dans la poursuite
de notre trajectoire de croissance. »

Principaux indicateurs financiers

(en millions d’euros)   S1 2016   S1 2015   Variation (1)
     
Chiffre d’affaires 5 692,9 5 512,5 + 3,3 %
Résultat opérationnel courant 811,1 773,2 + 4,9 %
en % du chiffre d’affaires 14,2 % 14,0 % + 0,2 pt
Résultat opérationnel courant Luxe 839,6 806,0 + 4,2 %
Résultat opérationnel courant Sport & Lifestyle 48,1 38,4 + 25,3 %
Résultat net part du Groupe 464,9 423,1 + 9,9 %
Résultat net part du Groupe récurrent *   520,9   489,2   + 6,5 %

(1) Variation en données publiées.
* Résultat
net part du groupe récurrent :
résultat net part du Groupe des
activités poursuivies hors éléments non courants.

Le chiffre d’affaires de Kering au premier semestre 2016 s’élève
à 5 693 millions d’euros, en hausse de +3,3 % en données publiées et de
+5,5 % à périmètre et taux de change comparables.
Les fluctuations
des parités monétaires sur le premier semestre 2016 ont affecté
négativement le chiffre d’affaires.
La progression du chiffre
d’affaires en comparable est soutenue tant dans les pays matures, tirée
par l’Europe de l’Ouest et le Japon, que dans les pays émergents.
Le
chiffre d’affaires réalisé hors de la zone Euro représente désormais 78
% des ventes.

Sur le premier semestre 2016, la marge brute du Groupe est en
hausse de 202 millions d’euros (soit +6 % en données publiées) et
s’élève à 3 602 millions d’euros.

Au 30 juin 2016, le résultat opérationnel courant de Kering est
en hausse de +4,9 % en données publiées par rapport à celui du premier
semestre 2015, et s’élève à 811 millions d’euros. Le taux de marge
opérationnelle
du Groupe s’établit à 14,2 % avec un taux de marge
opérationnelle de l’Activité Luxe en croissance à 21,7 %. Le taux de
marge opérationnelle de l’Activité Sport & Lifestyle s’établit à 2,7 %.

L’EBITDA1 du premier semestre 2016 s’est établi à près
de 1 011 millions d’euros, en croissance de +4 % par rapport au premier
semestre 2015. Le ratio d’EBITDA rapporté au chiffre d’affaires est en
croissance de 20 points de base en données publiées pour atteindre 17,8
% au 30 juin 2016.

Au 30 juin 2016, le résultat net part du Groupe s’établit à 465
millions d’euros contre un résultat net part du Groupe de 423 millions
d’euros au 30 juin 2015. Retraité des éléments non courants nets
d’impôt, le résultat net part du Groupe des activités poursuivies s’élève
à 521 millions d’euros au 30 juin 2016, en hausse de +6,5 % par rapport
au 30 juin 2015. Au 30 juin 2016, le résultat net par action de
Kering s’établit à 3,69 euros, en hausse de +10 % par rapport au premier
semestre de l’exercice précédent.

Performances opérationnelles par activités

ACTIVITÉS LUXE

Chiffre d’affaires

(en millions d’euros)

  S1 2016   S1 2015   Variation

en réel

  Variation en comparable (1)
               
Activités Luxe 3 877,9   3 762,0   + 3,1 %   + 4,0 %
Gucci 1 947,5 1 874,2 + 3,9 % + 5,4 %
Bottega Veneta 571,2 629,2 – 9,2 % – 9,1 %
Yves Saint Laurent 547,9 443,1 + 23,7 % + 24,2 %
Autres marques 811,3   815,5   – 0,5 %   0 %

(1) Variation à périmètre et taux de change comparables.

Résultat opérationnel courant

(en millions d’euros)

  S1 2016   S1 2015   Variation M €   Variation % (1)
               
Activités Luxe 839,6   806,0   33,6   +4,2 %
Gucci 536,9 501,6 35,3 +7,0 %
Bottega Veneta 145,1 180,1 (35,0) -19,4 %
Yves Saint Laurent 109,0 60,5 48,5 +80,2 %
Autres marques 48,6   63,8   (15,2)   -23,8 %

(1) Variation en données publiées.

Gucci

Au premier semestre 2016, Gucci a réalisé un chiffre d’affaires en
progression de +3,9 % en données publiées et de +5,4 % en comparable. Le
redressement de Gucci s’est confirmé au second trimestre avec une
progression des ventes de +7,4 % en comparable, malgré des bases de
comparaison élevées.

Les ventes dans les magasins en propre augmentent de +4,9 % à change
constant au premier semestre 2016, portées par une progression de toutes
les principales catégories de produits. L’activité dans les magasins en
propre connaît une croissance particulièrement soutenue en Europe de
l’Ouest au premier semestre 2016 (+19,8 % en comparable), le
repositionnement de la marque ayant reçu un accueil très positif de la
clientèle européenne, et générant une attractivité renouvelée de la
marque pour les touristes visitant l’Europe. Dans les pays émergents, le
chiffre d’affaires augmente à nouveau à change constant (+2,1 %),
notamment en Chine continentale, et plus particulièrement dans les
principales métropoles.

Le résultat opérationnel courant de Gucci s’établit à près de 537
millions d’euros au premier semestre, et la marge opérationnelle
s’améliore de 80 points de base pour atteindre 27,6 %.

Bottega Veneta

Au premier semestre 2016, le chiffre d’affaires de Bottega Veneta
s’établit à 571 millions d’euros en recul de -9,2 % en données publiées
et de -9,1 % en comparable.

L’activité en magasin a été particulièrement pénalisée par la baisse des
flux touristiques en Europe de l’Ouest, toutefois le chiffre d’affaires
réalisé avec la clientèle locale progresse dans la région. Dans les pays
émergents (45,3 % du chiffre d’affaires du semestre), les ventes de la
marque progressent de +3,2 % en comparable, portées par une accélération
notable au second trimestre. Le rebond de l’activité est pour beaucoup
lié au report de ventes aux clients chinois des pays matures vers le
marché domestique chinois et certains marchés de la région. Bottega
Veneta poursuit le développement de la catégorie chaussures, qui
représente désormais 7,0 % de l’activité et enregistre une croissance
très robuste au premier semestre.

Pour les six premiers mois de l’exercice, le résultat opérationnel
courant de Bottega Veneta s’établit à 145 millions d’euros.

Yves Saint Laurent

Pour le premier semestre 2016, le chiffre d’affaires d’Yves Saint
Laurent s’établit à 548 millions d’euros, en progression de +23,7 % en
données publiées et de +24,2 % à taux de change comparables par rapport
à la même période en 2015, avec une croissance au second trimestre à
+22,1 %, en dépit de bases de comparaison très élevées.

Le chiffre d’affaires réalisé dans les magasins en propre (68 % des
ventes) progresse de +31,5 % en comparable sur la période, porté par une
forte croissance des ventes à magasin constant. Toutes les principales
catégories de produits enregistrent une très forte croissance de leurs
ventes. Yves Saint Laurent a vu, en outre, son chiffre d’affaires
progresser dans toutes les zones géographiques.

Yves Saint Laurent a réalisé sur le semestre un résultat opérationnel
courant de 109 millions d’euros, en progression de +80,2 %. La
rentabilité opérationnelle s’établit à 19,9 %, en hausse de 620 points
de base en données publiées.

Autres marques de Luxe

Au premier semestre 2016, les ventes de l’ensemble des autres marques de
Luxe s’établissent à 811 millions d’euros, en très léger recul en
données publiés (-0,5 %). À taux de change comparable, elles sont
stables sur le semestre, et mieux orientées sur le deuxième trimestre.

Les marques de Couture et Maroquinerie enregistrent une croissance
satisfaisante de leur chiffre d’affaires malgré la contribution négative
de Brioni qui est engagé dans une restructuration de son outil
industriel et de sa distribution. Les ventes des marques de Joaillerie
s’inscrivent globalement en légère hausse mais l’activité des marques
horlogères est encore en fort recul, dans un contexte de marché qui
reste très défavorable.

Pour les six premiers mois de 2016, les ventes aux tiers (« wholesale
»), en progression de +1,7 %, restent le premier canal de distribution
des autres marques de Luxe avec 55,9 % des ventes, une proportion qui
reflète les différents stades de développement des marques de Couture et
Maroquinerie et les spécificités de la distribution dans l’Horlogerie et
la Joaillerie.

Les ventes réalisées dans les magasins en propre ont quant à elles
reculé de -0,9 % en comparable par rapport à 2015. Cette baisse
s’explique principalement par la contraction du chiffre d’affaires dans
la zone Euro et surtout en France, et s’analyse au regard de bases de
comparaison élevées.

Le résultat opérationnel courant des autres marques des Activités Luxe,
qui s’établit à 49 millions d’euros, est en repli par rapport au premier
semestre 2015, de même que le taux de rentabilité opérationnelle. La
majorité des autres marques de Luxe du Groupe sont en effet à un stade
de leur développement qui nécessite un renforcement soutenu de leurs
équipes et de leurs structures.

ACTIVITÉS SPORT & LIFESTYLE

Chiffre d’affaires

(en millions d’euros)

  S1 2016   S1 2015   Variation

en réel

  Variation en comparable (1)
               
Activités Sport & Lifestyle 1 796,8   1 731,0   + 3,8 %   + 9,1 %
Puma 1 686,4 1 601,2 + 5,3 % + 10,6 %
Autres marques 110,4   129,8   -14,9 %   -8,9 %

(1) A périmètre et taux de change comparable.

Résultat opérationnel courant

(en millions d’euros)

  S1 2016   S1 2015   Variation M €   Variation (1)
               
Activités Sport & Lifestyle 48,1   38,4   9,7   +25,3 %
Puma 52,5 40,7 11,8 +29,0 %
Autres marques (4,4)   (2,3)   (2,1)  

(1) En données publiées.

Puma

Pour le premier semestre 2016, le chiffre d’affaires de Puma s’établit à
1 686 millions d’euros, en progression de +5,3% en données publiées. À
périmètre et taux de change comparables, la croissance des ventes est
très solide et s’établit à +10,6 %, avec une accélération au second
trimestre à +13,2 %.

Les ventes aux distributeurs tiers (79,1 % de l’activité) ont augmenté
de +10,2 % en comparable, en progression dans toutes les principales
régions. Le chiffre d’affaires de Puma réalisé dans son réseau de points
de vente exploités en propre s’est accru quant à lui de +12,2 % sur la
période. Les ventes de la catégorie chaussure (44,6 % de l’activité de
la marque) affichent pour le premier semestre 2016 une croissance de
+8,7 % en comparable. C’est le huitième trimestre de croissance
consécutif pour cette catégorie clé.

Le résultat opérationnel courant de PUMA est en nette progression, à 53
millions d’euros, grâce à une meilleure absorption des charges
opérationnelles compte tenu de la hausse du chiffre d’affaires. À change
constant, la marge brute progresse fortement, grâce à des augmentations
de prix et de meilleures conditions d’achat.

Autres marques de Sport & Lifestyle

Pour le premier semestre 2016, Volcom a enregistré un chiffre d’affaires
en recul de -8,9 % à change constant. Dans un contexte de marché
difficile pour les marques de Surfwear et d’Action Sport, Volcom a
poursuivi la mise en œuvre de sa stratégie visant à contenir la
dégradation de ses marges, à améliorer sa distribution et à conforter la
cohérence de son offre.
La progression du chiffre d’affaires en
magasins et online est très solide et s’établit à +11,4 %.

Sur le premier semestre, le résultat opérationnel courant s’établit à -4
millions d’euros.

Performances financières

Le taux effectif d’impôt de Kering s’établit à 22,1 % au premier
semestre 2016 (23,8 % au premier semestre 2015), pour un taux d’impôts
courant à 23,6 %.

Au 30 juin 2016, les autres produits et charges opérationnels non
courants
représentent une charge nette de 86 millions d’euros. Ils
incluent principalement des charges de restructurations de l’Activité
Luxe, et des dépréciations d’actifs sur l’Activité Luxe et les
Opérations Industrielles de Kering.

Flux de trésorerie et structure financière

Le cash-flow libre opérationnel2 du Groupe
est en hausse sur
les six premiers mois de l’exercice 2016 ; c’était
l’une des priorités affichées en début d’année. Il s’établit à
323 millions d’euros, contre 58 millions d’euros au premier semestre
2015.

(en millions d’euros)   S1 2016   S1 2015
Capitaux engagés   16 727,1   16 792,6
Actifs nets destinés à être cédés     28,0
Capitaux propres   11 660,5   11 483,3
Endettement financier net   5 066,6   5 337,3

A la fin du premier semestre, l’endettement financier net du Groupe est
traditionnellement plus élevé qu’à la clôture de l’exercice, eu égard au
paiement du dividende et, dans une certaine mesure, à la saisonnalité de
l’activité. Le coût de l’endettement financier net s’établit à
62,3 millions d’euros, alors qu’il était de 64,2 millions d’euros à la
même période de l’exercice précédent.

Le Groupe Kering affiche une structure financière très solide, Kering
étant noté « BBB » assorti d’une perspective « stable » par Standard &
Poor’s.

Perspectives

Positionné sur des marchés structurellement porteurs, Kering dispose de
fondamentaux très solides et d’un portefeuille de marques puissantes à
fort potentiel.

L’année 2016 est caractérisée, pour les Activités Luxe, par une
attention particulière portée à la croissance du chiffre d’affaires à
magasins comparables, avec une stratégie d’expansion du réseau de
magasins ciblée et sélective. Chez Gucci, le renouveau en termes de
création et d’offre produits, à l’œuvre depuis 2015, s’est amplifié et
commence à se traduire dans les résultats. Puma confirme sa trajectoire
et anticipe un nouvel exercice de croissance de son chiffre d’affaires,
et une amélioration de son résultat opérationnel courant.

Le Groupe évolue dans un environnement instable, qu’il s’agisse du
contexte macro-économique, mais aussi géopolitique et sécuritaire,
marqué par des évènements qui peuvent influencer les tendances de
consommation et les flux touristiques.

Dans ces conditions, Kering poursuivra un pilotage et une allocation
rigoureuse de ses ressources, en vue d’améliorer sa performance
opérationnelle, sa génération de cash-flow et sa rentabilité sur
capitaux employés.

Le Conseil d’Administration de Kering s’est réuni le 28 juillet 2016
sous la présidence de François-Henri Pinault et a arrêté les comptes
consolidés résumés au 30 juin 2016, qui ont fait l’objet d’un examen
limité.

AUDIOCAST

Kering tiendra un audiocast pour les analystes et les
investisseurs à 18h00 (Europe continentale) / 17h00 (Royaume-Uni)
/ 12h00 (heure de la côte Est américaine) le jeudi 28 juillet 2016.

Connexion depuis le site www.kering.com
(rubrique Finance
).

Connexion également possible par téléphone :

Pour la France + 33 (0)1 76 77 22 28
Pour le Royaume-Uni + 44 (0)20
3427 1916
Pour les États-Unis + 1 (646) 254 3360

Code d’accès : 7241931

Réécoute possible depuis le site internet www.kering.com
(rubrique Finance).

PRESENTATION

Les visuels de présentation (PDF) seront disponibles avant l’audiocast
sur le site www.kering.com

Le rapport semestriel sera disponible sur le site www.kering.com

A propos de Kering
Kering, qui figure parmi les
leaders mondiaux de l’habillement et des accessoires, développe un
ensemble de marques puissantes de Luxe et de Sport & Lifestyle : Gucci,
Bottega Veneta, Saint Laurent, Alexander McQueen, Balenciaga, Brioni,
Christopher Kane, McQ, Stella McCartney, Tomas Maier, Boucheron, Dodo,
Girard-Perregaux, JeanRichard, Pomellato, Qeelin, Ulysse Nardin, Puma,
Volcom et Cobra. En encourageant l’imagination sous toutes ses formes,
Kering permet à ses marques de réaliser leur potentiel de croissance et
ouvre la voie à des méthodes plus durables.

Présent dans
plus de 120 pays, Kering a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires de plus
de 11,5 milliards d’euros et rassemblait plus de 38 000 collaborateurs
au 31 décembre. L’action Kering (ex PPR) est cotée à Euronext Paris (FR
0000121485, KER.PA, KER.FP).

Site Internet : www.kering.com

Réseaux sociaux
Twitter: @KeringGroup
LinkedIn:
Kering
Instagram:
@kering_official
YouTube:
KeringGroup

EXTRAIT DES COMPTES CONSOLIDES ET AUTRES INFORMATIONS RELATIVES
AUX RESULTATS SEMESTRIELS 2016

SITUATION AU 30 JUIN 2016

 
Sommaire page
 
Faits marquants du semestre et nominations 9
 
Compte de résultat consolidé 10
 
Etat du résultat global consolidé 10
 
Etat de la situation financière consolidée 11
 
Tableau des flux de trésorerie consolidés 12
 
Répartition du chiffre d’affaires 13
 
Répartition du résultat opérationnel courant 14
 
Principales définitions 15

Principaux faits marquants du semestre

Kering reconnue comme l’une des 100 entreprises les plus
exemplaires en matière de développement durable

Le 21
janvier 2016, le classement « Global 100 » de Corporate
Knights,
 publié à l’occasion du Forum économique mondial de Davos, a
reconnu Kering parmi les 100 entreprises les plus exemplaires en matière
de développement durable. Kering est par ailleurs le seul groupe de luxe
du classement « Global 100 » 2016, et arrive en deuxième position du
secteur textile, habillement et produits de luxe.

Nominations au Comité exécutif
Le 29 février 2016,
Kering a annoncé la nomination de Béatrice Lazat en tant que Directrice
des Ressources Humaines Groupe. Le 18 mars 2016 a été annoncée la
nomination de Jean-Philippe Bailly comme Directeur des Opérations de
Kering. Le 2 mai 2016, Valérie Duport a été nommée Directrice de la
Communication et de l’Image de Kering. Tous trois sont devenus membres
du Comité exécutif du Groupe.

Depuis le 1er janvier 2016, Kering a procédé au regroupement de ses
activités Supply Chain, Logistique et Opérations Industrielles dans une
nouvelle division appelée KLLIO (Kering Luxury Logistics and Industrial
Operations) et dont la direction au niveau mondial a été confiée à
Jean-Philippe Bailly.

Volcom : cession d’Electric
Le 16 mars 2016,
Volcom a annoncé avoir cédé la marque Electric, au travers d’une
opération de MBO (Management Buy Out), à un groupe dirigé par Eric
Crane, Président-Directeur général d’Electric.

Brioni : nomination de Justin O’Shea
Le 23 mars
2016, Brioni et Kering ont annoncé la nomination de Justin O’Shea en
tant que nouveau Directeur de la Création de la maison Brioni. Il
assumera la responsabilité créative des collections et de l’image de la
maison.

Yves Saint Laurent : nomination d’Anthony Vaccarello
Le
1er avril 2016, la maison Yves Saint Laurent a annoncé le départ d’Hedi
Slimane de ses fonctions de Directeur de la Création et de l’Image, au
terme d’une mission de quatre ans qui a donné lieu à un repositionnement
complet de la marque.
Le 4 avril 2016, Anthony Vaccarello a été
nommé Directeur Artistique de la maison Yves Saint Laurent.

Emission obligataire
Le 10 mai 2016, Kering a réalisé
une émission obligataire à taux fixe de 500 millions d’euros à 10 ans
assortie d’un coupon de 1,25 %.

Compte de résultat consolidé

  (en millions d’euros)   30/06/2016   30/06/2015   31/12/2015
     
ACTIVITES POURSUIVIES
Produits des activités ordinaires 5 692,9 5 512,5 11 584,2
Coût des ventes   (2 091,4)   (2 113,3)   (4 510,0)
Marge brute   3 601,5   3 399,2   7 074,2
Charges de personnel (945,3) (895,9) (1 820,6)
Autres produits et charges opérationnels courants   (1 845,1)   (1 730,1)   (3 606,9)
Résultat opérationnel courant   811,1   773,2   1 646,7
Autres produits et charges opérationnels non courants   (85,8)   (41,8)   (393,5)
Résultat opérationnel   725,3   731,4   1 253,2
Charges financières (nettes)   (100,7)   (136,2)   (249,1)
Résultat avant impôt   624,6   595,2   1 004,1
Impôt sur le résultat (138,2) (141,4) (321,7)
Quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence   (4,6)   (2,8)   (2,2)
Résultat net des activités poursuivies   481,8   451,0   680,2
dont part du Groupe 464,5 433,8 655,0
dont part des intérêts non contrôlés   17,3   17,2   25,2
 
ACTIVITES ABANDONNEES
Résultat net des activités abandonnées   0,4   (10,7)   41,0
dont part du Groupe 0,4 (10,7) 41,0
dont part des intérêts non contrôlés
 
Résultat net de l’ensemble consolidé   482,2   440,3   721,2
Résultat net part du Groupe 464,9 423,1 696,0
Résultat net part des intérêts non contrôlés 17,3 17,2 25,2
             
Résultat net part du Groupe 464,9 423,1 696,0
Résultat par action (en euros) 3,69 3,36 5,52
Résultat dilué par action (en euros)   3,69   3,36   5,52
Résultat net part du Groupe des activités poursuivies 464,5 433,8 655,0
Résultat par action (en euros) 3,69 3,44 5,20
Résultat dilué par action (en euros)   3,69   3,44   5,20
Résultat net part du Groupe des activités poursuivies
hors
éléments non courants
520,9 489,2 1 017,3
Résultat par action (en euros) 4,13 3,88 8,07
Résultat dilué par action (en euros)   4,13   3,88   8,07

Etat du résultat global consolidé

(en millions d’euros)   30/06/2016   30/06/2015   31/12/2015
Résultat net   482,2   440,3   721,2
Ecarts actuariels (1)     (26,9)   (29,7)
Excédent des actifs des régimes des retraites non comptabilisé            
Eléments non recyclables en résultat       (26,9)   (29,7)
Ecarts de conversion (40,3) 183,8 125,6
Couvertures des flux de trésorerie (1) (25,0) (30,5) 74,9
Actifs disponibles à la vente (1) (0,8) (2,0) 0,4
Eléments recyclables en résultat   (66,1)   151,3   200,9
Autres éléments du résultat global, après impôt   (66,1)   124,4   171,2
Résultat global total   416,1   564,7   892,4
dont part du Groupe 405,4 534,8 860,0
dont part des intérêts non contrôlés   10,7   29,9   32,4
(1) Net d’impôt.

Etat de la situation financière consolidée

     
 
(en millions d’euros)   30/06/2016   30/06/2015   31/12/2015
Goodwill 3 764,8 3 826,3 3 758,8
Marques et autres immobilisations incorporelles 11 297,2 11 273,9 11 285,5
Immobilisations corporelles 2 051,2 2 003,1 2 073,0
Participations dans les sociétés mises en équivalence 16,3 21,6 20,9
Actifs financiers non courants 485,4 464,2 458,4
Actifs d’impôts différés 844,4 826,2 849,6
Autres actifs non courants   31,0   58,1   39,9
Actif non courant   18 490,3   18 473,4   18 486,1
Stocks 2 420,5 2 474,0 2 191,2
Créances clients 1 122,8 1 115,2 1 137,1
Créances d’impôts exigibles 151,6 133,9 123,8
Autres actifs financiers courants 88,8 86,7 81,2
Autres actifs courants 690,2 708,2 685,0
Trésorerie et équivalents de trésorerie   1 032,3   922,9   1 146,4
Actif courant   5 506,2   5 440,9   5 364,7
Actifs détenus en vue de la vente     88,3  
Total actif   23 996,5   24 002,6   23 850,8
 
 
(en millions d’euros)   30/06/2016   30/06/2015   31/12/2015
Capital social 505,2 505,2 505,2
Réserves liées au capital 2 428,3 2 428,3 2 428,3
Titres d’autocontrôle (5,1) (5,1)
Réserves de conversion 25,5 116,0 63,6
Réévaluation des instruments financiers (30,5) (115,2) (9,9)
Autres réserves   8 079,0   7 877,9   7 966,2
Capitaux propres – Part revenant au Groupe   11 007,5   10 807,1   10 948,3
Capitaux propres – Part revenant aux intérêts non contrôlés   653,0   676,2   674,8
Capitaux propres   11 660,5   11 483,3   11 623,1
Emprunts et dettes financières à long terme 4 371,4 3 831,6 4 039,9
Autres passifs financiers non courants 32,9 9,1 14,8
Provisions pour retraites et autres avantages similaires 131,1 129,3 133,4
Provisions 56,9 50,7 82,3
Passifs d’impôts différés 2 826,4 2 861,4 2 857,9
Passif non courant 7 418,7 6 882,1 7 128,3
Emprunts et dettes financières à court terme 1 727,5 2 428,6 1 785,9
Autres passifs financiers courants 122,8 129,0 238,9
Dettes fournisseurs 1 093,8 1 051,1 939,7
Provisions pour retraites et autres avantages similaires 8,9 7,2 8,9
Provisions 143,2 177,8 157,3
Dettes d’impôts exigibles 356,4 315,4 334,6
Autres passifs courants 1 464,7 1 467,8 1 634,1
Passif courant 4 917,3 5 576,9 5 099,4
Dettes associées à des actifs détenus en vue de la vente 60,3
Total passif 23 996,5 24 002,6 23 850,8

Contacts

Kering
Presse
Emilie Gargatte, +33 (0)1 45 64 61
20
emilie.gargatte@kering.com
ou
Eloi
Perrin, +33 (0)1 45 64 61 72
eloi.perrin@kering.com
ou
Analystes/investisseurs
Claire
Roblet, + 33 (0)1 45 64 61 49
claire.roblet@kering.com
ou
Andrea
Beneventi, + 33 (0)1 45 64 63 28
andrea.beneventi@kering.com

Read full story here