Press release

La conservation des archives des Jeux olympiques mise à l’honneur par IBC

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

LONDRES–(BUSINESS WIRE)–Le Comité olympique international recevra un prix lors du salon IBC2015 pour son travail de conservation et de gestion de ses archives audiovisuelles dans le cadre de son programme PAM (Patrimonial Assets Management). Ce prix reconnaît l’approche positive du COI en matière de conservation et de mise à disposition de ses archives pour les

LONDRES–(BUSINESS WIRE)–Le Comité olympique international recevra un prix lors du salon IBC2015
pour son travail de conservation et de gestion de ses archives
audiovisuelles dans le cadre de son programme PAM (Patrimonial Assets
Management). Ce prix reconnaît l’approche positive du COI en matière de
conservation et de mise à disposition de ses archives pour les
organismes de radiodiffusion, les chercheurs et autres professionnels.

Remontant aux premiers Jeux olympiques des temps modernes, en 1896, les
archives audiovisuelles du Mouvement olympique comprennent 2 000 heures
de film, 33 000 heures de vidéo, 8 500 heures d’audio et plus de 500 000
photos, ainsi que 2 000 documents d’archives et 22 000 images de pièces
du Musée olympique.

« Le programme PAM du COI aide à protéger le riche patrimoine du COI en
préservant les archives historiques de l’organisation et en les adaptant
au XXIe siècle », a déclaré Christophe de Kepper, le directeur général
du COI. « Il nous incombait de perpétuer l’héritage culturel de plus
d’un siècle d’histoire olympique que nous avons hérité de nos ancêtres.
Le patrimoine du COI peut maintenant résister à l’épreuve du temps. »

Michael Lumley, président du jury des prix IBC, a ajouté : « Ce projet
est très important pour deux raisons. Il assure tout d’abord l’avenir de
plus d’un siècle d’histoire olympique, mais plus important encore, il
attire l’attention sur un sujet qu’on a trop souvent tendance à oublier.

« Nos archives risquent de devenir inaccessibles, non seulement en
raison de la détérioration des biens, mais aussi du fait que le matériel
permettant de les lire est obsolète et pratiquement impossible à
reproduire », a ajouté M. Lumley. « Les organismes de radiodiffusion,
les sociétés de production et toute personne possédant des archives
audiovisuelles peuvent se servir du projet PAM du COI comme d’un modèle
en termes de conservation et d’accessibilité. IBC est heureuse de
pouvoir attirer l’attention sur ce problème grâce à ce prix, et de
reconnaître l’excellent travail entrepris par le COI. »

Portée

Au début du projet, les archivistes du COI ont mené une étude
approfondie et ont découvert que, dans quelques années seulement, 50 %
des vidéos seront illisibles, 20 % des photographies délavées seront
inutilisables et aucun lecteur audio ne sera disponible pour lire une
grande partie de la collection. Sur les films, la détérioration chimique
dite du « syndrome du vinaigre » progressait, risquant leur destruction
complète.

Un programme de conservation a été mis en place, grâce à la
collaboration de grands organismes spécialisés du monde entier
contribuant leurs talents uniques à la restauration, la conservation et
la numérisation des biens. Une équipe de 40 spécialistes (enregistreurs
de données, techniciens, ingénieurs, un avocat, un administrateur de
site et des directeurs de projet) a été recrutée.

Parallèlement, un nouveau système de gestion des biens numériques a été
mis en place, dote de fonctionnalités adaptées aux besoins d’archives
intégrées véritablement multimédias, de la numérisation des supports
physiques au site Internet et à la distribution des biens numériques.

Le projet a nécessité sept ans et un total de 100 000 heures de travail
combiné (catalogage, indexation, opérations techniques et octroi des
droits de propriété intellectuelle). Chaque jour, 40 à 125 photos et 15
à 20 heures d’enregistrement ont été traitées, chacune étant soumise à
un processus de scannage, nettoyage numérique, réparation et correction
de couleur, en fonction des besoins.

Aujourd’hui, le site Web interentreprises pour les archives du COI, The
Olympic Multimedia Library
, est consulté par 1 200 professionnels
chaque mois, ainsi que par le personnel interne du COI.

Partenariat

Le programme PAM du COI était basé au siège du mouvement, à Lausanne, en
Suisse. Les films les plus précieux – un quart de la collection – ont
été restaurés, numérisés et copiés sur des films neufs par Protek aux
États-Unis ; le autres films ont été nettoyés et remis en état par Reto
Kromer en Suisse.

Lorsque le CIO possèdait toujours les lecteurs vidéo, il a lui-même
numérisé les enregistrements, et les anciens formats ont été envoyés à
Vision Global au Canada et à Sony en France. Les enregistrements audio,
ainsi que la moitié de la collection vidéo composée de plusieurs formats
vidéo anciens, ont été traités par MEMNON en Suède et en Belgique. En
raison du nombre considérable de photographies, celles les plus
endommagées ont été envoyées à l’Institut Suisse pour la Conservation de
la Photographie, et les autres, à Onasia en Thaïlande.

L’intégration des systèmes de gestion des biens numériques a été
effectuée par RS2i, en partenariat avec Amberfin, Front Porch Digital et
Ninsight. Une recherche fédérée a également été menée sur l’ensemble des
ressources par taggage, à partir d’une unique base commune de
connaissances nécessitant une ontologie couvrant plus de 400 000 termes
et concepts de recherche, développée par Mondeca. Les archives papier
ont aussi été intégrées par le système ScopeArchiv et la gestion des
biens a également rassemblé quelque 20 000 pièces de musée dans une
solution fournie par Zetcom.

Le programme PAM est terminé, mais l’engagement du COI envers son
patrimoine demeure un ouvrage en cours. Chaque Jeu d’été, par exemple,
ajoute environ 3 500 heures de vidéo et 40 000 photos.

Le prix sera présenté dans le cadre de la cérémonie de remise des prix
IBC2015, qui aura lieu à 18 h 30, dimanche 13 septembre, dans
l’auditorium du RAI Centre.

## FIN ##

À propos d’IBC

IBC est le plus important rendez-vous annuel des professionnels de la
création, de la gestion et de la fourniture de contenus de
divertissement et d’informations dans le monde. Attirant plus de 55 000
participants de plus de 170 pays, IBC associe une conférence très
respectée à examen indépendant et une exposition présentant plus de 1500
fournisseurs de premier plan de technologie de médias électroniques de
pointe, et procure des opportunités de réseautage inégalées.

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site www.ibc.org

Pour en savoir plus sur la conférence IBC – www.ibc.org/conference

Pour en savoir plus sur l’exposition IBC – www.ibc.org/discovermore

Pour en savoir plus sur IBC Content Everywhere – www.ibcCE.org

Dates IBC2015 :

Conférence : 10 – 14 septembre 2015

Exposition : 11 – 15 septembre 2015

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

IBC
Kelly Hyde, Directrice Marketing
marketing@ibc.org
ou +44 (0) 207 832 4104