Press release

La GSMA annonce les six nouveaux bénéficiaires des subventions du programme d’argent mobile pour ceux qui n’ont pas accès aux services bancaires

0 0 Donnez votre avis

La GSMA, organisme représentant le secteur mondial des communications mobiles, a révélé aujourd’hui les détails de six nouvelles subventions du Fonds d’Argent mobile pour ceux qui n’ont pas accès aux services bancaires (Fonds MMU), administré par la GSMA Foundation, Inc. Les nouveaux bénéficiaires comprennent AKTEL au Bangladesh, Dialog Telekom PLC au Sri Lanka, Grameenphone Ltd au Bangladesh, MTN Cameroon, MTN Uganda et Vodacom Tanzania. Les subventions sont accordées aux projets favorisant l’introduction de services d’argent mobile pour les personnes n’ayant pas ou peu accès aux services bancaires, avec un financement de projets allant jusqu’à 1 million de dollars US.

HONG-KONG, November 19 /PRNewswire/ — La GSMA, organisme représentant le secteur mondial des communications mobiles, a révélé aujourd’hui les détails de six nouvelles subventions du Fonds d’Argent mobile pour ceux qui n’ont pas accès aux services bancaires (Fonds MMU), administré par la GSMA Foundation, Inc. Les nouveaux bénéficiaires comprennent AKTEL au Bangladesh, Dialog Telekom PLC au Sri Lanka, Grameenphone Ltd au Bangladesh, MTN Cameroon, MTN Uganda et Vodacom Tanzania. Les subventions sont accordées aux projets favorisant l’introduction de services d’argent mobile pour les personnes n’ayant pas ou peu accès aux services bancaires, avec un financement de projets allant jusqu’à 1 million de dollars US.

« Ces subventions MMU et celles annoncées précédemment sont actuellement utilisées pour accélérer fortement l’acceptation et l’adoption des services d’argent mobile pour les consommateurs se trouvant à la base de la pyramide dans le monde entier », a déclaré Gavin Krugel, directeur de la GSMA. « Les opérateurs travaillent pour réduire le fossé d’infrastructure existant dans les zones rurales et rendent le mCommerce plus accessible, pratique et abordable pour les consommateurs. »

« L’argent mobile peut améliorer la vie des gens qui manquent de services bancaires. Les services d’argent mobile apportent des avantages réels et immédiats, en aidant les gens à réaliser les transactions et paiements quotidiens auxquels nous sommes habitués, ou en fournissant des outils monétaires visant à aider à améliorer ou même à créer une petite entreprise. Pour la plupart des gens, ce sera la première fois qu’ils disposeront d’une identité financière ; c’est un changement positif et profond », remarque Eden Zoller, analyste principale, Ovum.

Selon des études, seulement 13 % de la population du Bangladesh dispose d’un compte bancaire, ce qui signifie que plus de 130 millions de personnes n’ont aucun accès à des services financiers officiels. Les fonds MMU ont été accordés à deux participants du Bangladesh : AKTEL (une joint-venture entre Axiata Group Berhard (Malaisie) et NTT DoCoMo (Japon)) et Grameenphone Ltd. En novembre, AKTEL lancera un service de paiement des factures (par mobile) pour les abonnés à l’électricité, qui a été accordé à AKTEL par le Comité de développement énergétique du Bangladesh (BPDB). Dans le cadre de l’initiative de mCommerce, AKTEL est en train d’introduire des services basés sur SMS et IVR en vue d’aider les communautés rurales ayant des contraintes financières, qui désirent mobiliser de l’argent plus facilement et plus rapidement. Grameenphone vise à améliorer la pénétration des services financiers dans les zones rurales pour permettre aux travailleurs immigrés des zones urbaines d’envoyer des fonds à leurs familles basées dans ces communautés rurales.

En atteignant ceux qui n’ont pas ou peu accès aux services bancaires et ceux qui sont financièrement handicapés par les taux d’intérêts élevés des services existants, Grameenphone et AKTEL permettent à des individus de se créer des identités financières qui profiteront à la communauté tout entière. Avec une autorisation réglementaire, la mise en place de services d’argent mobile permettra aux Bangladais de profiter de nouveaux services plus efficaces, plus rapides et plus sûrs, et à long terme, contribuera à alléger la pauvreté au Bangladesh.

Dialog, qui est basée au Sri Lanka, a l’intention d’introduire des services de mCommerce dans les provinces du Nord et du Centre-Nord du Sri Lanka. Dialog se focalisera sur les régions dépourvues d’infrastructure de services financiers, et sur des initiatives visant à améliorer la vie des gens en offrant une gamme de services de mCommerce à des prix abordables, notamment le paiement de factures de gaz et d’électricité, les transferts d’argent de personne à personne, les paiements de gré à gré et les dépôts et retraits d’argent liquide.

Moins de 10 % de la population active du Cameroun dispose d’un compte bancaire, en raison d’une piètre infrastructure bancaire et d’une pénétration peu élevée. De plus, comme la majorité des Camerounais sont des travailleurs indépendants, ils ne disposent pas des fiches de paye requises pour ouvrir un compte. Le service MobileMoney de MTN, créé grâce à un partenariat avec un grand réseau de microfinance, permettra aux paysans, aux ouvriers et aux petits entrepreneurs de transférer de l’argent pour éffecteur des paiements de pair à pair, de compte à liquidités et de liquidités à liquidités. En Sous réserve d’autorisation réglementaire, MobileMoney sera aussi utilisé pour payer les factures de gaz et d’électricité, qui peuvent être reçues directement sur les téléphones mobiles avec un paiement instantané.

Selon des études, 60 % de la population de l’Ouganda n’a accès à aucun type de service, et 71 % de la population place ses économies dans des endroits « secrets », par exemple sous le lit. MTN Uganda contribuera à connecter aux services bancaires les 86 % de personnes vivant et travaillant dans des régions rurales, ce qui devrait intéresser en particulier les petits négociants et à ceux qui achètent et vendent des produits agricoles. Les services de MTN soulignent la simplicité et la sécurité du transfert d’argent mobile, ce qui réduira le fossé entre les communautés rurales et urbaines, et permettra aux marchands d’utiliser le transfert d’argent mobile pour réduire les frais de transport et éviter d’être la cible de voleurs opportunistes.

Vodacom Tanzania dispose d’une base de clients M-PESA établie et grandissante, cependant le manque de liquidités disponibles du côté du réseau d’agent est considéré comme un obstacle majeur à l’augmentation de la couverture en argent électronique de l’agent et donc des volumes de transactions. La subvention MMU soutiendra un projet visant à permettre à Vodacom Tanzania de fournir une ligne de crédit d’argent électronique ou de crédit renouvelable géographiquement plus large pour augmenter la valeur totale de couverture au sein du réseau d’agent M-PESA. Cet investissement supplémentaire améliorera l’utilisation et l’accès des consommateurs, tandis que les entrepreneurs pourront investir dans l’opportunité commerciale M-PESA et développer le réseau d’agent.

Le programme MMU est soutenu par une subvention de 12,5 millions de dollars US de la Fondation Bill et Melinda Gates et collabore avec des opérateurs mobiles, des banques, des institutions de microfinance, ainsi que des organismes gouvernementaux et de développement, en vue d’encourager le développement de services financiers mobiles fiables et abordables pour ceux qui en sont dépourvus. Le Fonds MMU vise à accélérer les déploiements d’argent mobile qui ciblent les consommateurs situés à la la base de la pyramide, c’est-à-dire ceux qui n’ont pas accès aux services bancaires, et étudie les propositions des opérateurs du monde entier.

à propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts du secteur mondial des communications mobiles. Couvrant 219 pays, la GSMA rassemble près de 800 opérateurs mobiles mondiaux et plus de 200 sociétés issues de l’écosystème élargi du mobile, dont des fabricants de téléphones, des sociétés de logiciels, des fournisseurs d’équipement, des sociétés Internet et des organisations du domaine des médias et du divertissement. La GSMA se consacre à l’innovation, l’incubation et la création de nouvelles opportunités pour ses membres, en vue de stimuler la croissance du secteur des communications mobiles.

Pour plus d’informations, consultez Mobile World Live, le nouveau portail en ligne du secteur des communications mobiles, sur http://www.mobileworldlive.com ou le site Internet de la GSMA: http://www.gsmworld.com ou http://www.mmublog.org.

Source : GSMA