Press release

La GSMA incite les gouvernements à soutenir l’allocation co-primaire d’un spectre sans la sous-bande 700 Mhz pour la diffusion et la téléphonie mobile lors du WRC-15

0 0
Sponsorisé par Business Wire

LONDRES–(BUSINESS WIRE)–John Giusti, chef de la réglementation à la GSMA, réitère les avantages apportés par un accord sur une allocation co-primaire de spectre pour la diffusion et la téléphonie mobile dans la sous-bande 700 MHz lors de la conférence mondiale des radiocommunications (WRC-15), qui doit se tenir ce mois-ci à Genève: « La sous-bande 700

LONDRES–(BUSINESS WIRE)–John Giusti, chef de la réglementation à la GSMA, réitère les avantages
apportés par un accord sur une allocation co-primaire de spectre pour la
diffusion et la téléphonie mobile dans la sous-bande 700 MHz lors de la
conférence mondiale des radiocommunications (WRC-15), qui doit se tenir
ce mois-ci à Genève:

« La sous-bande 700 MHz UHF (470-694 MHz) pourrait devenir un outil
crucial pour les gouvernements cherchant à élargir l’accès à une
couverture étendue de qualité supérieure pour les services mobiles à
haut débit destinés à leurs citoyens, qu’ils vivent dans des zones
urbaines à forte densité de population ou dans des communautés rurales
isolées. De façon critique, alors nombreux sont les gouvernements qui
cherchent à identifier la bande lors de la WRC-15 en vue d’une
utilisation future potentielle dans le domaine de la téléphonie mobile,
celle-ci offre une occasion d’harmoniser le spectre, ce qui
encouragerait des économies d’échelle tout en réduisant le coût des
dispositifs pour les consommateurs du monde entier. »

« Aujourd’hui, la bande UHF est peu utilisée pour la diffusion terrestre
dans de nombreux pays. En mettant en œuvre les toutes dernières
technologies, ces services traditionnels pourraient être maintenus sur
un segment de spectre plus court, optimisant ainsi l’utilisation de
cette précieuse ressource de spectre en permettant à la fois la
téléphonie mobile et la diffusion sous 700 MHz. Le fait d’ajouter une
allocation co-primaire de spectre dans la sous-bande 700 MHz lors de la
WRC-15 offrirait aux gouvernements la flexibilité leur permettant de
répondre aux besoins en pleine évolution de leurs citoyens, qui accèdent
de plus en plus aux contenus vidéo via le ‘second écran » des appareils
mobiles et des tablettes. Cela leur permettrait également d’élargir les
avantages socio-économiques bien établis générés par le haut débit
mobile. »

« De nombreuses fausses informations sont diffusées. Pour être clair, la
GSMA ne préconise pas la fin de la télévision traditionnelle. Les
allocations co-primaires de spectre pour la téléphonie mobile et la
diffusion existent déjà dans de nombreuses régions du globe, notamment
dans toute la région Asie-Pacifique. Il n’existe pas de preuve selon
laquelle l’existence de ce type d’allocation ait exercé un impact
négatif sur les investissements dans le domaine de la diffusion dans la
région. En effet, les investissements doivent rester fermes tant que les
gens ont confiance dans le marché des services de diffusion et dans la
capacité à atteindre des consommateurs via la plateforme de diffusion
terrestre. »

« Cela contraste vivement avec un vote en faveur de ‘l’absence de
changement’ pour la sous-bande 700 MHz UHF lors de la WRC-15, qui
placerait des contraintes inutiles sur la capacité des gouvernements à
choisir comment répondre au mieux aux besoins de leurs citoyens au cours
de la décennie à venir. En prenant en considération le cycle WRC, les
gouvernements ne pourraient pas réattribuer les allocations dans la
sous-bande 700 MHz avant 2023, au minimum, et cinq voire dix années
supplémentaires seraient nécessaires pour atteindre le public sous la
forme de nouveaux services innovants. »

« Alors que le volume de données mobiles continue de croître à une
vitesse exponentielle, nous devons agir maintenant afin de préserver
l’avenir de l’internet mobile. La GSMA encourage les gouvernements
participant à la WRC-15 à soutenir une allocation co-primaire pour la
téléphonie mobile dans la sous-bande 700 MHz afin de garantir qu’ils
disposent de la flexibilité nécessaire pour répondre aux exigences de
leurs marchés et de leurs citoyens.»

-FIN-

À propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile dans
le monde entier. Elle réunit près de 800 opérateurs appartenant à plus
de 250 sociétés de l’écosystème mobile élargi, dont des fabricants de
téléphones et d’appareils, des éditeurs de logiciels, des fournisseurs
d’équipement, des fournisseurs de services Internet et des organismes
œuvrant dans des secteurs d’activité connexes. La GSMA organise
également les plus grands événements du secteur, tels le Mobile World
Congress, le Mobile World Congress Shanghai et les conférences Mobile
360 Series.

Pour de plus amples informations, veuillez visiter le site Web
d’entreprise de la GSMA à l’adresse www.gsma.com.
Suivez la GSMA sur Twitter: @GSMA.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Pour la GSMA
Charlie Meredith-Hardy
+44 7917 298 428
cmeredith-hardy@webershandwick.com
ou
Service
de presse de la GSMA
pressoffice@gsma.com