Press release

La nouvelle plateforme d’analyse pulmonaire StratX de Pulmonx permet une sélection fiable et rapide des patients pour le traitement par la valve endobronchique Zephyr

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Le service d’analyse par tomographie assistée par ordinateur quantitative (QCT) en nuage est désormais disponible sur le marché LONDRES & REDWOOD CITY, Californie.–(BUSINESS WIRE)–Pulmonx® Corporation a annoncé aujourd’hui la disponibilité commerciale de plateforme d’analyse pulmonaire StratX™ dans des pays nécessitant le marquage CE. La plateforme StratX est conçue pour aider les médecins à identifier rapidement

Le service d’analyse par tomographie assistée par ordinateur
quantitative (QCT) en nuage est désormais disponible sur le marché

LONDRES & REDWOOD CITY, Californie.–(BUSINESS WIRE)–Pulmonx®
Corporation
a annoncé aujourd’hui la disponibilité commerciale de
plateforme d’analyse pulmonaire StratX™ dans des pays nécessitant le
marquage CE. La plateforme StratX est conçue pour aider les médecins à
identifier rapidement et fiablement les patients pour un traitement
utilisant les valves
endobronchiques (VEB) Zephyr®)
. La VEB Zephyr est le traitement
mini-invasif le plus étudié pour l’emphysème grave et s’est avérée
améliorer la fonction respiratoire, la capacité d’exercice et la qualité
de vie quand les patients sont correctement sélectionnés.

Précédemment, les médecins éliminaient de nombreux patients pour un
traitement VEB sur la base d’un examen subjectif de leurs fissures
pulmonaires (les divisions entre les lobes) sur des CT Scans (CT). Cette
subjectivité a laissé sans traitement de nombreux patients qui auraient
pu en bénéficier. En fait, jusqu’à 50 % des patients atteints
d’emphysème qui sont éligibles pour une d’intervention quelconque
peuvent bénéficier d’un traitement VEB. Qui plus est, avant le système
StratX, tous les patients potentiels devaient subir une procédure
supplémentaire pour déterminer leur éligibilité.

Le service StratX permet maintenant aux médecins d’identifier de manière
fiable et efficace les patients présentant des fissures complètes (plus
de 95 % complètes) et qui sont susceptibles de bénéficier d’un
traitement VEB, et les patients présentant des fissures incomplètes
(au-dessous de 80 %) qui ne sont pas susceptibles d’en bénéficier,
réservant ainsi les procédures diagnostiques supplémentaires aux
patients présentant des fissures dont le niveau d’état complet est
ambigu (entre 80 et 95 % complètes).

« La VEB Zephyr doit être considérée comme un traitement de première
intention pour les patients correctement sélectionnés atteints
d’emphysème grave en raison des preuves cliniques robustes la
concernant, de son approche mini-invasive et de sa réversibilité.
Toutefois, malgré son efficacité éprouvée, l’identification des bons
patients pour le traitement prend beaucoup de temps », a déclaré le
professeur Felix Herth, MD, de Thoraxklinik
à l’Université de Heidelberg. « Le service StratX fournit des mesures
qui faciliteront l’identification des patients les plus susceptibles de
bénéficier du traitement VEB. »

Afin d’utiliser le service StratX pour pré-sélectionner les patients, un
médecin utilise un navigateur Web pour télécharger de façon sécuritaire
un CT Scan anonyme vers le cloud. Le service StratX utilise alors des
algorithmes validés pour produire un rapport convivial identifiant les
patients susceptibles de répondre au traitement VEB et les patients qui
ne le sont pas. Pour les patients présentant des fissures partiellement
complètes, le CT Scan est considéré comme étant incertain et une
procédure de sélection utilisant le système Chartis est recommandée.

Une étude publiée récemment dans Respiration
a démontré une précision de 90 % dans la détermination des personnes
susceptibles de répondre au traitement et de celles qui ne le sont pas,
en utilisant StratX pour la pré-sélection et en utilisant Chartis
sélectivement pour les patients présentant des fissures partiellement
complètes. Ceci est plus précis que l’utilisation de la technologie
StratX ou du système Chartis lui seul. L’étude rétrospective de 217
patients américains et européens traités par la VEB est la plus grande
étude à ce jour à utiliser l’analyse CT quantitative pour estimer les
résultats escomptés du traitement VEB.

« Les patients atteints d’emphysème dont les options thérapeutiques sont
limitées et qui pourraient bénéficier de la VEB sont inutilement exclus
du traitement en raison du manque de précision de l’examen CT visuel ou
de la sélection QCT seule », a commenté Glen French, président-directeur
général de Pulmonx. « Une approche combinée utilisant StratX et Chartis
permettra à un plus grand nombre de patients de bénéficier de ce qui
s’avère être le meilleur traitement mini-invasif disponible à l’heure
actuelle. »

La VEB Zephyr est une valve unidirectionnelle minuscule qui, une fois
placée dans les poumons, sert à bloquer le flux d’air en direction des
zones affectées de façon à réduire le volume pulmonaire. Le système
Chartis est un système d’évaluation exclusif utilisé immédiatement avant
la procédure de pose de la VEB Zephyr afin d’identifier les patients
présentant une ventilation collatérale faible ou inexistante et qui sont
le plus susceptibles de répondre au traitement. Plus de 12 000 VEB
Zephyr ont été implantées dans le monde. Pour regarder une vidéo de la
procédure d’implantation de la VEB Zephyr, cliquez ici.

À propos de Pulmonx

Basée à Redwood City, en Californie, et à Neuchâtel, en Suisse, Pulmonx
est une société de pneumologie interventionnelle axée sur le
développement de technologies transformatrices et rentables qui
améliorent la vie de patients du monde entier atteints de maladies
pulmonaires. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.pulmonx.com.

StratX™ et la VEB Zephyr® sont en vente dans l’Union européenne. La VEB
Zephyr® est un dispositif expérimental aux États-Unis et est limité par
la loi américaine à une utilisation expérimentale.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Chronic Communications
Michelle McAdam
michelle@chronic-comm.com
(949)
545-6654 ou (310) 902-1274