Press release

La part du marché canadien de la Neo Bourse dépasse les 6 % alors que les échanges de fonds négociés en Bourse (FNB) progressent fortement

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Plus de 6 % des parts de marché des valeurs mobilières canadiennes en valeur échangée – Depuis le début de 2016 Plus de 24 % des parts de marché des FNB canadiens en valeur échangée – Avril 2016 Plus grande taille moyenne des transactions dans les valeurs mobilières les plus activement négociées de toutes les

  • Plus de 6 % des parts de marché des valeurs mobilières canadiennes
    en valeur échangée – Depuis le début de 2016
  • Plus de 24 % des parts de marché des FNB canadiens en valeur
    échangée – Avril 2016
  • Plus grande taille moyenne des transactions dans les valeurs
    mobilières les plus activement négociées de toutes les places de
    marché canadiennes – Avril 2016

TORONTO–(BUSINESS WIRE)–Neo
Bourse Aequitas Inc.
(« Neo Bourse ») a annoncé aujourd’hui avoir
réalisé en moyenne plus de 6 % des parts de marché des valeurs
mobilières canadiennes en valeur échangée depuis le début de 2016. Pour
le mois d’avril 2016, ce chiffre atteint 7,1 % et, si l’on exclut les
croisements, 3,4 %.


Le 1er avril 2016, suite au lancement fructueux de sa première cotation
– le FNB sur indice PowerShares DWA Global Momentum (DWG) d’Invesco
Canada – la NEO Bourse a atteint un pic de 50 % des parts de marché des
FNB canadiens en valeur échangée, ce qui en fait la plus importante
place de marché canadienne ce jour-là en termes de négociation de FNB.
En moyenne, au cours du mois d’avril, la NEO Bourse a obtenu plus de 24
% des parts de marché des FNB canadiens en valeur échangée, dont
plusieurs jours où elle a dépassé toutes les autres places de marché.

« Dans ce secteur hautement compétitif, c’est vraiment gratifiant de
voir que nous proposons des services répondant aux besoins des
investisseurs à long terme, des fournisseurs de FNB et de leurs
opérateurs »,
a déclaré Joacim Wiklander, chef des affaires à la Neo
Bourse Aequitas Inc. « Depuis cette position de force, favorisée par
notre innovation et notre intense concentration sur l’équité, la
liquidité et la transparence, nous continuerons de croître et
d’améliorer la qualité générale et la compétitivité des marchés de
capitaux canadiens. »

L’analyse des données transactionnelles sur la NEO Bourse indique
qu’elle a déjà fait de grands pas pour apporter un niveau supérieur
d’équité, de liquidité, de transparence et de qualité sur les marchés de
capitaux canadiens :

  • en avril, la NEO Bourse affiche les plus grandes tailles moyennes de
    transactions par rapport à toutes les
    autres places de marché canadiennes dans les valeurs mobilières les
    plus activement négociées ;
  • la NEO Bourse a réduit l’intermédiation inutile, avec près de 50 % des
    échanges effectués par des investisseurs ordinaires ; et
  • depuis le début de 2016, les investisseurs ordinaires ont représenté
    près de 70 % du volume total négocié sur la NEO Bourse.

« Nous pensons que le volume de négociation chez les investisseurs
ordinaires que nous observons sur notre marché est sans précédent au
Canada et ailleurs »,
a affirmé M. Wiklander. « Nous sommes fiers
que nos solutions innovantes aient aidé à minimiser le trading haute
fréquence prédateur et à améliorer la qualité d’exécution sur notre
Bourse, au profit des investisseurs institutionnels et particuliers. »

À propos d’Aequitas NEO Exchange

La Neo Bourse est un nouveau marché boursier canadien utilisant un
nouveau modèle audacieux qui met au premier plan les investisseurs, les
entreprises cherchant à lever des capitaux et les opérateurs. Lancée en
mars 2015, la Neo Bourse offre actuellement une plateforme de
négociation innovante et une plateforme d’inscription à valeur ajoutée
pour les sociétés et les produits d’investissement. La Neo Bourse
Aequitas Inc. est une filiale à 100 % d’Aequitas Innovations Inc., une
société fondée par un groupe diversifié d’investisseurs de premier plan
représentant toutes les parties prenantes des marchés de capitaux
canadiens.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Contact médias :
Aequitas NEO Exchange Inc.
Rishika
Jha, 647-998-7984
Responsable des relations publiques et des
communications
Rishika.Jha@aequin.com