Press release

LafargeHolcim annonce ses résultats pour le deuxième trimestre 2016

0 0
Sponsorisé par Business Wire

ZURICH–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: LafargeHolcim (Paris:LHN): Les prix et les synergies se traduisent par une amélioration des marges et des résultats opérationnels Une marge d’Ebitda opérationnel retraité en augmentation de 210 pb, à 23,4 %, au 2ème trimestre Un Ebitda opérationnel retraité en hausse de 6 % sur base comparable sur le trimestre Un chiffre d’affaires net de 7,28 milliards de

ZURICH–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

LafargeHolcim (Paris:LHN):

  • Les prix et les synergies se traduisent par une amélioration des
    marges et des résultats opérationnels
  • Une marge d’Ebitda opérationnel retraité en augmentation de 210 pb,
    à 23,4 %,

    au 2ème trimestre
  • Un Ebitda opérationnel retraité en hausse de 6 % sur base
    comparable sur le trimestre
  • Un chiffre d’affaires net de 7,28 milliards de francs suisses au 2ème trimestre,
    en baisse de 2% sur base comparable
  • Une forte amélioration du cash-flow libre opérationnel de 26 % par
    rapport au 1
    er semestre 2015
  • Un résultat net en progression de 318 millions de francs suisses, à
    452 millions, au 1
    er semestre
  • Un objectif de 3,5 milliards de francs suisses de
    désinvestissements en 2016 dépassé
  • Des perspectives 2016 confirmées
       
2ème trimestre 2016                
Avril-juin Avril-juin
Millions CHF 2016 2015 ±% ±% base comparable
Chiffre d’affaires net 7 280 7 804 -6,7 -2,1
Ebitda opérationnel 1 579 1 429 10,5 14,6
Ebitda opérationnel retraité1 1 705 1 662 2,6 6,0
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 [%] 23,4 21,3    
 
1er semestre 2016                
Janvier-juin Janvier-juin
Millions CHF 2016 2015 ±% ±% base comparable
Chiffre d’affaires net 13 342 14 217 -6,2 -1,1
Ebitda opérationnel 2 353 2 346 0,3 4,7
Ebitda opérationnel retraité1 2 529 2 711 -6,7 -2,9
Cash-flow libre opérationnel2 -539 -726 25,8 26,4
1 Ebitda opérationnel retraité de la fusion, de la
réorganisation et d’autres éléments non récurrents.
2 Cash-flow des activités opérationnelles, après
déduction des investissements nets de maintenance et de
développement.
 

Eric Olsen, Directeur général de LafargeHolcim, a déclaré : « L’accent
mis sur les prix et les synergies permet une amélioration visible de nos
résultats, qui s’est traduite par une progression de 210 points de base
de la marge opérationnelle par rapport à la même période de l’année
précédente et par une hausse de 6 % de l’Ebitda opérationnel retraité
sur base comparable au 2
ème trimestre.

Si on isole l’effet du Nigeria, où nos usines ont été affectées par
des pénuries de gaz, l’Ebitda opérationnel retraité aurait augmenté de
13 % au cours du trimestre. Le Nigeria est un marché à forte croissance
et nous adaptons nos usines afin de réduire notre dépendance au gaz et
relancer l’approvisionnement pour pouvoir capter cette croissance. Nous
prévoyons que ces mesures prendront effet en fin d’année.

Grâce aux récents désinvestissements annoncés en Inde, au Sri Lanka,
en Chine et au Vietnam, nous avons dépassé, en à peine plus de sept
mois, notre engagement de 3,5 milliards de francs suisses pour l’année
2016. Ces transactions, toutes réalisées dans de bonnes conditions,
contribuent à rationaliser et à simplifier nos opérations et nous
permettent de maximiser les synergies dans des pays tels que le Maroc,
la Chine et l’Inde. Suite à l’exécution réussie de notre programme de
désinvestissements, nous portons ce programme à 5 milliards de francs
suisses et prévoyons de mener à bien la partie restante d’ici la fin
2017.

Certains de nos marchés restent exposés à des risques
macroéconomiques, mais nous respectons nos engagements et confirmons nos
objectifs pour 2016.
 »

Perspectives 2016

2016 sera une année de progression vers nos objectifs 2018.

A la lumière des évolutions dans certains pays au cours du 1er semestre,
nous attendons une augmentation de la demande sur nos marchés de 1-3%
sur l’année. Compte tenu des tendances que nous observons en matière de
prix et de synergies, nous maintenons nos prévisions annuelles
inchangées.

En 2016, nous prévoyons :

  • Des investissements inférieurs à 2 milliards de francs suisses
  • Des synergies additionnelles de plus de 450 millions de francs suisses
    au niveau de l’Ebitda opérationnel retraité
  • Des résultats tangibles résultant de nos actions en matière de prix et
    de nos initiatives d’excellence commerciale
  • Une baisse de la dette nette à environ 13 milliards de francs suisses
    en fin d’année, en incluant les effets de notre programme de
    désinvestissements
  • La finalisation de notre programme de désinvestissements de
    3,5 milliards de francs suisses
  • Une forte augmentation de l’Ebitda opérationnel retraité sur base
    comparable, au minimum à un chiffre

Nous sommes déterminés à maintenir une solide notation « investment
grade » et, sous réserve de cette notation, à un retour de l’excédent de
cash aux actionnaires, notamment grâce à une politique de dividende
progressive.

Nous confirmons nos objectifs 2018, annoncés en novembre 2015.

Performance du Groupe

Certains pays ont généré une solide croissance des résultats au deuxième
trimestre, dont les Philippines, le Mexique, les Etats-Unis, l’Algérie
et le Liban. La Chine a par ailleurs montré des signes de reprise grâce
à des mesures de maîtrise des coûts et des stratégies marketing ciblées
qui ont contribué à accroître l’Ebitda opérationnel retraité du
trimestre. De même, l’Inde a accompli d’importants progrès grâce à la
mise en œuvre de stratégies prix et marketing ainsi qu’à la réalisation
des synergies.

Une situation difficile sur quelques marchés – en particulier au Nigeria
où des grèves et des interruptions dans l’approvisionnement en gaz ont
empêché nos usines de servir un marché en expansion – a affecté les
résultats trimestriels du Groupe. A lui seul, le Nigeria a représenté au
cours du trimestre une diminution de 96 millions de francs suisses de
l’Ebitda opérationnel retraité sur base comparable.

Les prix du ciment ont augmenté de 2,2 % par rapport au trimestre
précédent, preuve de l’efficacité de notre stratégie commerciale. Cette
augmentation a fait suite à la hausse de 1,2 % observée au cours des
trois premiers mois de l’année.

Globalement, les ventes de ciment ont reculé de 3 % sur base comparable
par rapport à la période correspondante de l’an dernier. Sur certains
marchés, cette évolution est due à un ensemble de raisons géopolitiques
ou macroéconomiques. Comme prévu, les augmentations de prix mises en
œuvre au 1er trimestre ont également pénalisé nos volumes
dans quelques pays.

Les synergies ont atteint 170 millions de francs suisses sur le
trimestre, atteignant 273 millions de francs suisses sur le 1er semestre,
ce qui nous place en bonne voie de réaliser au moins 450 millions de
francs suisses de synergies additionnelles. Sur le trimestre, une valeur
importante a été créée grâce aux synergies aux Etats-Unis et au Brésil,
liées aux réductions des coûts fixes, aux échanges de meilleures
pratiques en matière d’excellence commerciale en Amérique latine,
notamment au Mexique, et à un meilleur mix énergétique en Chine et en
Inde.

L’Ebitda opérationnel retraité du trimestre s’est établi à 1,7 milliard
de francs suisses, en hausse de 6 % sur base comparable. Les synergies,
la maîtrise constante des coûts, la baisse des coûts de l’énergie et les
prix ont été à l’origine de l’augmentation de la marge d’Ebitda
opérationnel retraité au 2ème trimestre, qui s’est établie à
23,4 %, comparé à 21,3 % au cours de la même période de l’année
précédente.

Le cash-flow libre opérationnel a progressé de 26,4 % par rapport à
l’année précédente. Il s’est établi à -539 millions de francs suisses à
la fin du premier semestre, sous l’effet de la saisonnalité
traditionnelle de notre fonds de roulement. La dette nette s’est élevée
à 18,1 milliards de francs suisses, soit une diminution de 5,8 milliards
par rapport à la dette nette totale combinée de juillet 2015 avant
réception des produits de cession liés à la transaction avec CRH.

Groupe : informations pro forma                    
    Avril–juin   Avril–juin    
    2016 2015 ±% ±% base comparable
Ventes de ciment Millions t 62,8 68,1 -7,8 -3,0
Ventes de granulats Millions t 78,6 77,3 1,8 3,0
Ventes de béton prêt à l’emploi Millions de m3 14,9 14,9 0,3 0,3
Chiffre d’affaires net Millions CHF 7 280 7 804 -6,7 -2,1
Ebitda opérationnel Millions CHF 1 579 1 429 10,5 14,6
Ebitda opérationnel retraité1 Millions CHF 1 705 1 662 2,6 6,0
Marge d’Ebitda opérationnel % 21,7 18,3    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 % 23,4 21,3    
Cash-flow des activités opérationnelles Millions CHF 525 655 -19,7 -12.7

1 Hors fusion, réorganisation et autres éléments non
récurrents.

Groupe : informations pro forma                    
    Janv.–juin   Janv.–juin    
    2016 2015 ±% ±% base comparable
Ventes de ciment Millions t 119,3 123,9 -3,7 -0,1
Ventes de granulats Millions t 130,2 129,6 0,5 2,2
Ventes de béton prêt à l’emploi Millions de m3 27,5 27,3 0,9 1,0
Chiffre d’affaires net Millions CHF 13 342 14 217 -6,2 -1,1
Ebitda opérationnel Millions CHF 2 353 2 346 0,3 4,7
Ebitda opérationnel retraité1 Millions CHF 2 529 2 711 -6,7 -2,9
Marge d’Ebitda opérationnel % 17,6 16,5    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 % 19,0 19,1    
Cash-flow des activités opérationnelles Millions CHF 261 382 -31,6 -20,9

1 Hors fusion, réorganisation et autres éléments non
récurrents.

Faits marquants par région

Asie-Pacifique

LafargeHolcim a réalisé une bonne performance en Asie-Pacifique au 2ème trimestre,
grâce à la croissance des volumes et à l’évolution positive des coûts
variables, qui se sont traduites par une augmentation de 18,4 % de
l’Ebitda opérationnel retraité sur base comparable.

Les volumes ont progressé sur les marchés en croissance, notamment les
Philippines, le Bangladesh, le Vietnam et le Sri Lanka. En Chine, cette
progression a été portée par une stratégie de marché très ciblée. En
Australie, elle a résulté d’une forte demande résidentielle sur la côte
Est ainsi que de projets d’infrastructures routières. Ces pays ont
enregistré une augmentation de l’Ebitda opérationnel retraité, soutenue
par des économies d’énergie et la baisse des coûts d’importation de
clinker.

L’Inde a généré des résultats solides au cours du trimestre, avec un
Ebitda opérationnel retraité en hausse de 36,5 % sur base comparable. La
croissance des opérations de LafargeHolcim en Inde a résulté du
déploiement de la stratégie prix et marketing, ainsi que de synergies et
d’une gestion plus rigoureuse des coûts – en particulier au niveau des
combustibles et de la logistique.

En Indonésie et en Malaisie, les marchés ont été pénalisés par les
surcapacités, qui ont pesé sur les prix, et la faiblesse des dépenses
publiques en infrastructures. L’usine de Westport en Nouvelle-Zélande a
été fermée fin juin et le marché sera à l’avenir desservi grâce à du
ciment importé. Les activités en Corée du Sud ont été cédées avec succès
en avril 2016.

Asie-Pacifique : informations pro forma                    
    Avril–juin   Avril–juin    
    2016 2015 ±% ±% base comparable
Ventes de ciment Millions t 30,6 32,4 -5,6 -0,9
Ventes de granulats Millions t 8,6 8,1 5,7 18,5
Ventes de béton prêt à l’emploi Millions de m3 4,2 4,0 4,8 4,8
Chiffre d’affaires net Millions CHF 2 194 2 334 -6,0 -0,1
Ebitda opérationnel Millions CHF 420 363 15,6 22.7
Ebitda opérationnel retraité1 Millions CHF 438 392 11,8 18,4
Marge d’Ebitda opérationnel % 19,2 15,6    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 % 20,0 16,8    
Cash-flow des activités opérationnelles Millions CHF 368 398 -7,4 0,5

1 Hors fusion, réorganisation et autres éléments non
récurrents.

Asie-Pacifique : informations pro forma                    
    Janv.–juin   Janv.–juin    
    2016 2015 ±% ±% base comparable
Ventes de ciment Millions t 60,7 60,6 0,1 2,6
Ventes de granulats Millions t 15,9 15.9 0,2 14,0
Ventes de béton prêt à l’emploi Millions de m3 8,0 7,7 3,8 3,8
Chiffre d’affaires net Millions CHF 4 341 4 549 -4,6 0,4
Ebitda opérationnel Millions CHF 760 785 -3,2 1,9
Ebitda opérationnel retraité1 Millions CHF 782 816 -4,2 0,8
Marge d’Ebitda opérationnel % 17,5 17,3    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 % 18,0 17,9    
Cash-flow des activités opérationnelles Millions CHF 419 359 16,8 26,3

1 Hors fusion, réorganisation et autres éléments non
récurrents.

Europe

Malgré un recul du chiffre d’affaires net sur base comparable au 2ème trimestre,
LafargeHolcim a réalisé une performance solide en Europe. Des mesures
décisives de réduction des coûts et un accent continu mis sur les
synergies au sein de la région ont contribué à une croissance de 8,3 %
de l’Ebitda opérationnel retraité sur base comparable.

En France, une demande soutenue de béton prêt-à-l’emploi et de
granulats, associée à une stabilisation des prix, a atténué l’impact des
inondations sévères et de perturbations sociales. La Belgique, la Suisse
et l’Allemagne ont amélioré leurs résultats, cette dernière atténuant
l’impact de la pression sur les prix grâce à une gestion efficace des
coûts fixes et variables. Le Royaume-Uni affiche de bons résultats au 2ème trimestre,
même si les taux de croissance ont ralenti au cours de la période qui a
précédé le référendum du 23 juin sur l’Union européenne.

Bien que les prix aient résisté en Azerbaïdjan et en Russie, les
résultats ont globalement diminué sur le trimestre, par rapport à
l’année précédente, ces pays étant toujours confrontés à de grandes
difficultés économiques liées à la faiblesse de la demande mondiale de
pétrole. En Pologne, un environnement de prix difficile a pesé sur
l’Ebitda opérationnel retraité, malgré une progression des volumes.
Après plusieurs trimestres de croissance robuste, les résultats en
Roumanie se sont légèrement tassés au 2ème trimestre.

En Espagne, nos activités ont dû faire face aux effets des incertitudes
politiques suite aux élections nationales, qui ont induit un
ralentissement des dépenses publiques. Les mesures de réduction des
coûts y ont été renforcées.

Europe : informations pro forma                    
    Avril–juin   Avril–juin    
    2016 2015 ±% ±% base comparable
Ventes de ciment Millions t 11,9 12,1 -2,4 -2,4
Ventes de granulats Millions t 33,7 33,0 2,4 2,4
Ventes de béton prêt à l’emploi Millions de m3 5,0 5,1 -1,3 -1,3
Chiffre d’affaires net Millions CHF 1 968 2 022 -2,7 -3,1
Ebitda opérationnel Millions CHF 442 372 18,9 19,2
Ebitda opérationnel retraité1 Millions CHF 458 423 8,1 8,3
Marge d’Ebitda opérationnel % 22,4 18,4    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 % 23,2 20,9    
Cash-flow des activités opérationnelles Millions CHF 337 234 43,6 43,8

1 Hors fusion, réorganisation et autres éléments non
récurrents.

Europe : informations pro forma                    
    Janv.–juin   Janv.–juin    
    2016 2015 ±% ±% base comparable
Ventes de ciment Millions t 19,6 20,1 -2,7 -2,7
Ventes de granulats Millions t 59,0 58,7 0,5 0,5
Ventes de béton prêt à l’emploi Millions de m3 9,1 9,1 -0,6 -0,6
Chiffre d’affaires net Millions CHF 3 465 3 574 -3,1 -3,3
Ebitda opérationnel Millions CHF 547 503 8,6 8,3
Ebitda opérationnel retraité1 Millions CHF 576 584 -1,4 -1,7
Marge d’Ebitda opérationnel % 15,8 14,1    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 % 16,6 16,4    
Cash-flow des activités opérationnelles Millions CHF 202 37 444,4 434,7

1 Hors fusion, réorganisation et autres éléments non
récurrents.

Amérique latine

En Amérique latine, les résultats (Ebitda opérationnel retraité en
hausse de 16;6 % sur base comparable) ont été soutenus au 2ème trimestre
grâce à une combinaison de conditions de prix plus favorables et de
réductions de coûts, et ce, malgré des volumes plus faibles. La forte
performance du Mexique a été tirée par des augmentations de prix et la
stratégie clientèle.

La performance financière s’est améliorée sur la plupart des marchés,
dont l’Argentine, le Salvador, le Chili et le Costa Rica. En Argentine,
une diminution des volumes due à des ajustements structurels et à de
mauvaises conditions météorologiques en avril a été plus que compensée
par des économies de coût et des prix en hausse. En Equateur, les
résultats ont progressé au cours du trimestre, en dépit d’une chute des
volumes liée à l’impact de la faiblesse des cours du pétrole, à des
problèmes de liquidité du pays et à des pluies intenses. L’économie de
l’Equateur continue par ailleurs de subir les effets du tremblement de
terre d’avril. En réponse à cette catastrophe naturelle, LafargeHolcim a
mis au point localement des solutions de logement abordables destinées
aux personnes dont les maisons ont été détruites ou endommagées par le
séisme.

La performance régionale a été pénalisée par un contexte de marché
difficile au Brésil. La chute des volumes de ciment et la pression à la
baisse sur les prix ont contribué au fort recul des résultats au Brésil
au 2ème trimestre. Le Brésil demeurera un marché difficile en
2016 et nous avons pris un certain nombre de mesures pour nous adapter à
cet environnement en évolution rapide.

Amérique latine : informations pro forma                  
  Avril–juin   Avril–juin    
    2016 2015 ±% ±% base comparable
Ventes de ciment Millions t 5,8 6,9 -15,6 -15,6
Ventes de granulats Millions t 1,6 1,9 -17,1 -21,9
Ventes de béton prêt à l’emploi Millions de m3 1,7 1,8 -7,3 -7,3
Chiffre d’affaires net Millions CHF 684 807 -15,3 -5,0
Ebitda opérationnel Millions CHF 205 193 5,9 15,0
Ebitda opérationnel retraité1 Millions CHF 211 196 7,5 16,6
Marge d’Ebitda opérationnel % 29,9 23,9    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 % 30.8 24,3    
Cash-flow des activités opérationnelles Millions CHF 8 51 -85,2 -90,3

1 Hors fusion, réorganisation et autres éléments non
récurrents.

Amérique latine : informations pro forma                  
  Janv.–juin   Janv.–juin    
    2016 2015 ±% ±% base comparable
Ventes de ciment Millions t 11,8 13,6 -13,2 -13,2
Ventes de granulats Millions t 3,3 3,8 -10,9 -10,9
Ventes de béton prêt à l’emploi Millions de m3 3,4 3,6 -6,7 -6,7
Chiffre d’affaires net Millions CHF 1 366 1 616 -15,5 -3,3
Ebitda opérationnel Millions CHF 410 446 -8,1 0,4
Ebitda opérationnel retraité1 Millions CHF 421 451 -6,7 2,0
Marge d’Ebitda opérationnel % 30,0 27,6    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 % 30,8 27,9    
Cash-flow des activités opérationnelles Millions CHF 22 102 -78,9 -104,1

1 Hors fusion, réorganisation et autres éléments non
récurrents.

Moyen-Orient et Afrique

Les résultats de la région Moyen-Orient et Afrique ont baissé de 17,6 %
au 2ème trimestre (Ebitda opérationnel retraité sur base
comparable). Si l’on exclut le Nigeria, les résultats de la région
auraient progressé de 7,9 %.

Les solides performances en Algérie, en Egypte, au Liban et au Maroc –
dont la croissance des résultats a été en partie soutenue par
l’évolution positive des prix et du mix produit ainsi que par
l’augmentation des volumes sur certains marchés – ont plus que compensé
le déclin de marchés tels que l’Afrique du Sud et la Zambie.

L’impact négatif au sein de la région est intégralement venu du Nigeria.
Malgré un marché en croissance, des prix plus faibles par rapport à
l’année précédente et de graves pénuries de gaz provoquées par des
attaques visant les gazoducs ont conduit à une baisse de l’Ebitda
opérationnel retraité sur le trimestre. La dévaluation du naira en juin
a augmenté la base de coûts des activités de LafargeHolcim dans le pays.
Nous adaptons nos équipements afin d’utiliser d’autres sources de
combustibles telles que le coke de pétrole, le charbon et les
combustibles alternatifs. Ces adaptations devraient être opérationnelles
avant la fin de l’année. Combinées à l’effet d’un nouveau four dont la
mise en service est prévue cette année, ces mesures devraient améliorer
l’évolution de l’Ebitda à l’avenir.

Moyen-Orient et Afrique : informations pro forma                
    Avril–juin   Avril–juin    
    2016 2015 ±% ±% base comparable
Ventes de ciment Millions t 10,9 11,2 -2,3 -2,3
Ventes de granulats Millions t 2,4 3,0 -19,1 -19,1
Ventes de béton prêt à l’emploi Millions de m3 1,7 1,5 13,6 13,6
Chiffre d’affaires net Millions CHF 1 081 1 226 -11,8 -7,0
Ebitda opérationnel Millions CHF 322 413 -21,9 -18,5
Ebitda opérationnel retraité1 Millions CHF 329 416 -21,0 -17,6
Marge d’Ebitda opérationnel % 29,8 33,7    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 % 30,4 33,9    
Cash-flow des activités opérationnelles Millions CHF 153 203 -24,8 -22,5

1 Hors fusion, réorganisation et autres éléments non
récurrents.

Moyen-Orient et Afrique : informations pro forma                
    Janv.–juin   Janv.–juin    
    2016 2015 ±% ±% base comparable
Ventes de ciment Millions t 21,7 21,7 0,3 0,3
Ventes de granulats Millions t 6,0 5,4 10,2 10,2
Ventes de béton prêt à l’emploi Millions de m3 3.1 2,8 12,0 12,0
Chiffre d’affaires net Millions CHF 2 130 2 390 -10,9 -5,7
Ebitda opérationnel Millions CHF 574 767 -25,1 -21,3
Ebitda opérationnel retraité1 Millions CHF 584 780 -25,1 -21,3
Marge d’Ebitda opérationnel % 27.0 32,1    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 % 27,4 32,6    
Cash-flow des activités opérationnelles Millions CHF 352 452 -22,2 -20,5
1 Hors fusion, réorganisation et autres éléments non
récurrents.

Amérique du Nord

Au 2ème trimestre, LafargeHolcim a enregistré une progression
de ses résultats en Amérique du Nord, tirée par les prix et les effets
des synergies. L’Ebitda opérationnel retraité sur base comparable a
progressé de 6,6 %. La demande s’est normalisée au cours du trimestre,
après une forte croissance au 1er trimestre soutenue par des
conditions météorologiques favorables par rapport à l’année précédente.
Depuis le début de l’année, l’Ebitda opérationnel retraité sur base
comparable de l’Amérique du Nord est en hausse de 14,8 %.

Aux Etats-Unis, un regain de confiance a continué d’alimenter la demande
sur le marché de la construction, en particulier dans les secteurs
résidentiel et non résidentiel. Les volumes de granulats et de ciment
vendus par LafargeHolcim ont augmenté durant le trimestre, bien que les
volumes de béton prêt-à-l’emploi aient reculé. L’Est du Canada a
légèrement progressé au cours du trimestre en termes d’Ebitda
opérationnel retraité. En dépit d’une augmentation de la demande en
Colombie-Britannique, l’Est du Canada est resté affecté par le recul des
investissements résultant du ralentissement économique lié aux cours du
pétrole, dans l’Alberta, le Saskatchewan et sur le marché d’exportation
du Dakota du Nord. Les incendies à Fort McMurray, qui compte de
nombreuses sociétés d’exploitation de sables bitumineux, ont également
pesé sur la demande.

Amérique du Nord : informations pro forma                
    Avril–juin   Avril–juin    
    2016 2015 ±% ±% base comparable
Ventes de ciment Millions t 5,3 6,1 -12,8 -0,4
Ventes de granulats Millions t 32,3 31,3 3,3 3,3
Ventes de béton prêt à l’emploi Millions de m3 2,4 2,5 -6,0 -6,0
Chiffre d’affaires net Millions CHF 1 538 1 512 1,7 0,7
Ebitda opérationnel Millions CHF 390 357 9,3 7,8
Ebitda opérationnel retraité1 Millions CHF 393 364 8,0 6,6
Marge d’Ebitda opérationnel % 25.4 23,6    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 % 25.6 24,1    
Cash-flow des activités opérationnelles Millions CHF 52 -42 223,6 215,2
1 Hors fusion, réorganisation et autres éléments non
récurrents.
Amérique du Nord : informations pro forma                
    Janv.–juin   Janv.–juin    
    2016 2015 ±% ±% base comparable
Ventes de ciment Millions t 8,8 9,0 -2,7 5,8
Ventes de granulats Millions t 46,0 45,8 0,3 0,3
Ventes de béton prêt à l’emploi Millions de m3 3,9 4,0 -1,9 -1,5
Chiffre d’affaires net Millions CHF 2 404 2 287 5,1 3,9
Ebitda opérationnel Millions CHF 390 332 17,5 15,1
Ebitda opérationnel retraité1 Millions CHF 396 338 17,1 14,8
Marge d’Ebitda opérationnel % 16,2 14,5    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 % 16,5 14,8    
Cash-flow des activités opérationnelles Millions CHF -183 -256 28,7 31,6
1 Hors fusion, réorganisation et autres éléments non
récurrents.

Désinvestissements et allocation de capital

Suite à la signature récente d’accords visant à céder des actifs en
Inde, au Sri Lanka, en Chine et au Vietnam, nous avons désormais
sécurisé un montant de produits de cession supérieur à l’objectif
initial de 3,5 milliards de francs suisses pour 2016. Net d’impôts, le
produit des cessions annoncées depuis le début de l’année permettra une
réduction de la dette nette totale d’environ 3,5 milliards de francs
suisses.

Contacts

LafargeHolcim
Relations presse :
Zurich :
+41 (0) 58 858 87 10
Paris : +33 (0) 1 44 34 11 70
media@lafargeholcim.com
ou
Relations
investisseurs :

Zurich : +41 (0) 58 858 87 87
investor.relations@lafargeholcim.com

Read full story here