Press release

Lagardere SCA : Chiffre d’affaires consolidé du 1er trimestre 2016

0 0
Sponsorisé par Business Wire

1 586 M€ contre 1 572 M€ au 1er trimestre 2015, soit une progression de + 0,9 % en données consolidées, – 2,0 % à données comparables et + 1,8 % à données comparables hors effets calendaires liés aux événements sportifs Lagardère confirme son objectif de Résop() pour 2016 PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Lagardere SCA (Paris:MMB) :

1 586 M€ contre 1 572 M€ au 1er
trimestre 2015, soit une progression de + 0,9 % en données consolidées,
– 2,0 % à données comparables et + 1,8 % à données comparables hors
effets calendaires liés aux événements sportifs

Lagardère confirme son objectif de Résop()
pour 2016

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Lagardere SCA (Paris:MMB) :

Arnaud Lagardère, Associé-Commandité, Gérant de Lagardère SCA,
déclare :

« Notre année 2016 démarre, sans surprise, par une croissance du
chiffre d’affaires consolidé de + 0,9 %.

Au cours de ce premier trimestre, la mise en œuvre de notre plan
stratégique nous a conduit à poursuivre le désengagement de nos
activités de Distribution, à procéder à l’intégration des acquisitions
de Paradies aux États-Unis, de Grupo Boomerang TV en Espagne et à
acquérir des activités complémentaires notamment Rising Stars au
Royaume-Uni, akzio! ajoint et UFA Sports en Allemagne et, plus
récemment, Perseus aux États-Unis.

Au vu de ce premier trimestre, nous confirmons l’objectif de Résop
Groupe annoncé le 9 mars dernier, tout en restant vigilants face à
l’instabilité de l’environnement géopolitique et de ses éventuelles
répercussions sur nos activités. »

I. CHIFFRE D’AFFAIRES DU PREMIER
TRIMESTRE

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe pour le 1er
trimestre s’établit à 1 586 M€ comparé à 1 572 M€ en 2015, soit une
croissance de + 0,9 % en données consolidées. À données comparables,
cette croissance s’établit à – 2,0 % retraité d’une part, d’un effet de
change négatif de – 10 M€, lié principalement à la dépréciation de la
livre sterling, du dollar canadien et du dollar australien, et d’autre
part, par un effet de périmètre positif de + 54 M€ qui se décompose de
la manière suivante :

  • Incidence des cessions, soit – 103 M€, relatifs notamment aux
    opérations de désinvestissement des activités de Distribution de
    presse en Suisse (Naville), aux États-Unis (Curtis) et en Espagne
    (SGEL) concernant le périmètre de Lagardère Travel Retail.
  • Opérations de croissance externe pour + 157 M€, notamment chez
    Lagardère Travel Retail (intégration des activités de Paradies et des
    boutiques de l’aéroport JFK de New York), chez Lagardère Active
    (intégration des activités de Production audiovisuelle de Grupo
    Boomerang TV en Espagne), chez Lagardère Publishing (intégration de
    Rising Stars) et chez Lagardère Sports and Entertainment (intégration
    de UFA Sports, EKS et akzio! ajoint).

Enfin, ces éléments doivent être appréciés, sur le premier trimestre
2016, au regard des effets de saisonnalité liés aux calendriers des
compétitions de football en Afrique et en Asie, en comparaison du
premier trimestre 2015, à hauteur de – 55 M€. Dès lors, corrigée de cet
effet, la croissance effective du Groupe s’établit à + 1,8 %.

II. CHIFFRE D’AFFAIRES PAR BRANCHE

               
Chiffre d’affaires (M€)       Variation
        T1 2016       T1 2015      

en données
consolidées

     

en données
comparables

Lagardère Publishing 415       421       – 1,4 %       – 2,1 %
Lagardère Travel Retail 852       794       + 7,3 %       + 6,2 %
Lagardère Active 211       204       + 3,2 %       – 6,6 %
Lagardère Sports and Entertainment       108       153       – 29,2 %       – 33,6 %
LAGARDÈRE       1 586       1 572       + 0,9 %       – 2,0 %*

* Hors incidence des compétitions de football en Asie et en Afrique, la
croissance effective pour le Groupe est de + 1,8 %.

Lagardère Publishing

Un trimestre en légère contraction mais qui, comme chaque année, ne
saurait être indicatif d’une tendance sur l’exercice.

Le chiffre d’affaires de la branche s’élève à 415 M€, soit – 1,4 % en
données consolidées et – 2,1 % à données comparables. En comparaison
avec le premier trimestre 2015, les données consolidées doivent être
retraitées d’une part, d’un effet de change négatif (- 2 M€) lié
principalement à la dépréciation de la livre sterling et, d’autre part,
d’un effet de périmètre positif (+ 5 M€), incluant notamment
l’acquisition en janvier 2015 de Rising Stars réalisée au Royaume-Uni
(consolidée à partir d’avril 2015).

À l’instar des exercices précédents, il est rappelé que le 1er
trimestre représente traditionnellement une contribution relativement
faible sur l’ensemble de l’année.

À données comparables, les principales variations par zones
géographiques s’expliquent de la manière suivante :

En France, après un niveau d’activité très
fort au 4e trimestre 2015, l’activité est en léger recul (-
2,2 %), comme attendu, en raison d’un programme de parutions moins
étoffé en Littérature Générale par rapport au premier trimestre 2015.

Aux États-Unis, l’activité est en
contraction (- 10,3 %), en raison d’un programme de nouveautés moins
riche en Littérature Générale qu’au 1er trimestre 2015,
malgré les deux publications majeures de James Patterson, Private
Paris
et NYPD Red 4.

Au Royaume-Uni, l’activité est en repli (-
5,2 %), lié notamment aux ventes de livres numériques qui restent
impactées par une base de comparaison défavorable en raison de la mise
en place du contrat d’agents avec les distributeurs numériques à partir
de juillet 2015.

La zone Espagne / Amérique latine enregistre
une excellente performance (+ 31,2 %), grâce à une opération
ponctuelle d’export en Amérique latine.

Les Fascicules affichent une croissance
significative (+ 15 %) qui s’explique par le fort succès des lancements
réalisés en 2015.

Concernant le livre numérique : la
transition au numérique demeure toujours concentrée au segment de la
Littérature Générale dans les pays anglo-saxons :

– Aux États-Unis, où le marché du numérique est en contraction, le
chiffre d’affaires du e-book représente 26 % du chiffre d’affaires total
de la branche au 1er trimestre 2016.

– Au Royaume-Uni, où le marché semble être en stabilisation, le chiffre
d’affaires numérique s’établit à 20 % du chiffre d’affaires total.

Au 1er trimestre 2016, le Numérique représente ainsi 10,4 %
du total des ventes de Lagardère Publishing (contre 12,2 % au 1er
trimestre 2015).

Lagardère Travel Retail

Une poursuite de la dynamique de croissance de l’activité de Travel
Retail

Le chiffre d’affaires de la branche s’élève à 852 M€ (+ 7,3 % en données
consolidées et + 6,2 % à données comparables), compte tenu d’un effet de
change négatif ce trimestre de – 8 M€ lié principalement à la baisse des
dollars australien et canadien et d’un effet de périmètre positif de +
23 M€. Ce dernier se décompose ainsi :

  • La cession des activités de Distribution en Suisse (Naville) en
    février 2015, aux États-Unis (Curtis) en juin 2015 et en Espagne
    (SGEL) en février 2016, ayant une incidence de – 100 M€.
  • Des acquisitions pour + 123 M€, essentiellement liées à l’intégration
    des activités américaines de Paradies à partir de novembre 2015 et des
    boutiques de mode et confiserie à l’aéroport JFK (New York) à partir
    d’avril 2015.

La mutation stratégique de la branche s’accélère, les activités de
Travel Retail progressent et représentent désormais 81 % du chiffre
d’affaires de la branche, contre 66 % au 1er trimestre 2015.

Ainsi à données comparables :

– L’activité de Travel Retail est en progression de + 8,9 %

L’activité est toujours portée par la croissance du trafic,
l’amélioration du mix produits, le développement des réseaux Duty Free
et Restauration, la modernisation de points de vente ainsi que le
déploiement de nouveaux concepts. Cette progression est réalisée malgré
une détérioration progressive depuis la fin de l’année 2015, consécutive
à l’impact des attentats de Paris puis de Bruxelles sur les activités
touristiques en Europe, l’appréciation de l’euro, la baisse des dépenses
des passagers chinois et le ralentissement de la croissance américaine.

En France, grâce au développement du
réseau, l’activité renoue avec la croissance, à + 1,7 %, malgré un
contexte difficile depuis la fin d’année 2015 avec l’impact des
attentats de Paris sur les activités touristiques.

En Europe (hors France), l’activité est en
solide progression (+ 13,0 %), notamment grâce à la poursuite de la
montée en puissance des activités italiennes (+ 8,0 %, dont Rome à + 9,3
%), et au démarrage des activités en Islande et au Luxembourg. La bonne
dynamique en Pologne (+ 30,3 %) est soutenue par l’ouverture de nouveaux
points de vente. La Roumanie affiche également une croissance soutenue
(+ 27,8 %), en raison du développement du réseau et de la hausse des
prix du tabac.
Reprise de l’activité en République tchèque (+ 7,1
%), malgré l’impact de la baisse des dépenses des passagers russes sur
les activités de Duty Free.

En Amérique du Nord, l’activité enregistre
une hausse par rapport à l’activité historique de Lagardère Travel
Retail (+ 3,1 %), notamment grâce à la croissance du trafic.

L’activité en Asie-Pacifique est en forte
croissance (+ 17,5 %) à la fois dans la zone Asie avec la croissance des
points de vente mode en Chine, et dans la zone Pacifique, avec le
démarrage des activités Duty Free à l’aéroport d’Auckland depuis juillet
2015 suite au gain de l’appel d’offres.

L’activité de Distribution est en diminution de – 2,2 %

L’activité a notamment été marquée par l’interruption de l’activité
export en Hongrie en 2015 en raison d’incertitudes réglementaires.

Lagardère Active

Une performance du premier trimestre pénalisée par un effet de
comparaison défavorable, lié au niveau exceptionnel des ventes de droits
réalisées par Lagardère Studios en 2015 sur le premier trimestre.

Le chiffre d’affaires de la branche s’établit à 211 M€, (+ 3,2 % en
données consolidées et – 6,6 % à données comparables), caractérisé par
le niveau de vente de droits au 1er trimestre 2016 plus
faible que le niveau exceptionnel du 1er trimestre 2015 pour
Lagardère Studios. Parallèlement, la bonne performance en publicité des
radios, chaînes TV et les revenus numériques liés aux sites internet de
la Presse soutiennent le chiffre d’affaires 2016.

L’écart entre les données consolidées et les données comparables
s’explique essentiellement par un effet de périmètre positif (+ 20 M€),
principalement lié à l’acquisition, en mai 2015, de Grupo Boomerang TV
(activité de Production audiovisuelle en Espagne).

Les chiffres ci-dessous sont à données comparables.

La tendance du chiffre d’affaires publicitaire tous médias est
stable à – 1,3 %. Il est rappelé que le poids du 1er
trimestre est faible dans le chiffre d’affaires publicitaire annuel.

En raison d’une situation toujours difficile en publicité (- 11,2 %), le
chiffre d’affaires de la Presse Magazine ressort
à – 5,2 %, malgré la bonne résistance en diffusion (- 1,1 %) et la
croissance des activités digitales de la Presse (+ 32,5 %).

Les Radios réalisent un bon
trimestre avec une progression à la fois en France (+ 4,5 %), en
particulier sur les musicales et à l’international (+ 3,7 %).

Les chaînes TV restent stables (-
0,6 %) avec une bonne progression du chiffre d’affaires publicitaire de
Gulli

(+ 5,2 %).

Comme attendu, Lagardère Studios est
en forte baisse sur le trimestre (- 27,3 %), compte tenu d’un 1er trimestre
2015 marqué par une très forte activité sur la vente de droits.

Hors LeGuide.com qui demeure en recul (- 23,7 %), les activités
numériques pures et B2B
sont en progression de + 7,1 %,
notamment portées par les activités de diversification sur l’activité
e-santé.

Lagardère Sports and Entertainment

Une croissance de + 5,1 %, hors effet cyclique lié au calendrier des
compétitions de football en Afrique et en Asie sur le premier trimestre.

Comme attendu, le chiffre d’affaires est en retrait et s’établit à 108
M€ (- 29,2 % en données consolidées et – 33,6 % à données comparables).
L’écart entre les données consolidées et les données comparables
s’explique par un effet de périmètre positif (+ 6 M€), lié
essentiellement à de petites acquisitions ciblées sur le second semestre
2015). Hors l’effet cyclique du calendrier des compétitions de football,
la branche enregistre une croissance organique de + 5,1 %.

Ainsi, à données comparables, l’évolution de l’activité au 1er
trimestre 2016 s’explique essentiellement par un effet calendaire
défavorable, lié à l’organisation au premier trimestre 2015 de deux
importantes compétitions de football, en Afrique (Coupe d’Afrique des
Nations Orange) et en Asie (AFC Asian Cup).

III. Faits marquants depuis le 1er
janvier 2016

  • Acquisition dans l’Éducation aux États-Unis

Le 1er avril 2016, Lagardère Publishing a acquis l’activité
d’édition de Perseus Books, groupe d’édition américain qui publie 700
titres par an et possède un catalogue de plus de 6 000 titres.

  • Poursuite de la cession des activités de Distribution

– Le 5 février 2016, Lagardère Travel Retail a annoncé la signature d’un
accord en vue de la cession de sa filiale belge de Distribution au
groupe bpost.

– Le 26 février 2016, Lagardère Travel Retail a finalisé la cession de
sa filiale espagnole de Distribution SGEL à Springwater Capital, un
fonds d’investissement privé.

  • Mise en place d’un plan de départs volontaires au sein de Lagardère
    Active
  • Émission obligataire

Le 6 avril 2016, Lagardère SCA a lancé une émission obligataire de 500
M€ à 7 ans servant un coupon annuel de 2,75 % auprès d’investisseurs
européens. Le même jour, Lagardère SCA a remboursé le prêt relais
bancaire de 530 M$ qui avait servi à acquérir le groupe Paradies aux
États-Unis (Lagardère Travel Retail), le 22 octobre 2015.

  • Extension d’une année du crédit syndiqué de 1,25 milliard d’euros
    jusqu’au 11 mai 2021

Le 26 avril 2016, Lagardère SCA a reçu l’accord à l’unanimité des treize
banques de son crédit syndiqué pour l’extension d’une année de cette
ligne de 1,25 milliard d’euros. L’échéance est ainsi portée au 11 mai
2021. Lagardère SCA dispose en 2017 de la possibilité d’effectuer une
autre demande d’extension pour une année.

  • Cession d’un immeuble à usage de bureaux

Lagardère a cédé, le 29 avril 2016 au profit de La Française REM, un
immeuble à usage de bureaux de 20 000 m2, situé
dans le 12e arrondissement de Paris et actuellement loué à
des tiers.

  • Assemblée Générale

Le 3 mai 2016, lors de l’Assemblée Générale mixte ordinaire annuelle et
extraordinaire, les actionnaires ont approuvé toutes les résolutions
proposées.

IV. Situation financière et Guidance

  • Situation financière

    La situation financière du
    Groupe demeure solide avec un endettement maîtrisé. L’émission
    obligataire et l’extension de la ligne de crédit bancaire syndiqué
    permettent au Groupe de conforter sa situation de liquidité et de
    maturité tout en bénéficiant des conditions de marché favorables.

  • Guidance

    Lagardère confirme son objectif de Résop
    Groupe annoncé le 9 mars dernier.

    Pour 2016, la croissance du Résop
    Groupe est prévue légèrement supérieure à 10 %
    par rapport à 2015,
    à change constant et hors effet de la cession éventuelle d’activités
    de Distribution.

***

Prochains rendez-vous

  • Publication des résultats du premier semestre 2016
    Les
    résultats semestriels seront publiés le 28 juillet 2016 à 17h35. Une
    conférence téléphonique se tiendra le même jour à 17h45.
  • Publication du chiffre d’affaires du troisième trimestre 2016
    Le
    chiffre d’affaires du troisième trimestre sera publié le 10 novembre
    2016 à 8h. Une conférence téléphonique se tiendra le même jour à 11h.

***

RAPPEL DE DÉFINITION DU RÉSOP

Le résultat opérationnel courant des sociétés intégrées est défini comme
la différence entre le résultat avant charges financières et impôts et
les éléments suivants du compte de résultat :

  • contribution des sociétés mises en équivalence ;
  • plus ou moins-values de cession d’actifs ;
  • pertes de valeur sur écarts d’acquisition, immobilisations corporelles
    et incorporelles ;
  • charges de restructuration ;
  • éléments liés aux regroupements d’entreprises :

– frais liés aux acquisitions ;

– profits et pertes découlant des ajustements de prix d’acquisition et
des ajustements de valeur liés aux changements de contrôle ;

– amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions.

Le groupe Lagardère est un des leaders mondiaux de l’édition, la
production, la diffusion et la distribution de contenus dont les marques
fortes génèrent et rencontrent des audiences qualifiées grâce à ses
réseaux virtuels et physiques.

Il se structure autour de
quatre métiers : Livre et Livre numérique ; Travel Retail ; Presse,
Audiovisuel, Digital et Régie publicitaire ; Sports et Entertainment.

Le
marché de référence du titre Lagardère est Euronext Paris.

www.lagardere.com

Contacts

Lagardere SCA
Press Contacts
Thierry
FUNCK-BRENTANO, Tel: +33 1 40 69 16 34
tfb@lagardere.fr
Ramzi
KHIROUN, Tel: +33 1 40 69 16 33
rk@lagardere.fr
or
Investor
Relations

Florence LONIS, Tel: +33 1 40 69 18 02
flonis@lagardere.fr