Press release

Lagardere SCA : RÉSULTATS ANNUELS 2015

0 0
Sponsorisé par Business Wire

  Hausse du résultat opérationnel(1) : + 10,5 % à 378 M€  Marge opérationnelle de 5,3 % (4,8 % en 2014) Hausse du résultat net ajusté(2) : + 30 % à 240 M€ Free cash-flow : 274 M€  (- 23 M€ en 2014) Objectif du Résop Groupe(1) 2016 légèrement supérieure à 10 % par rapport à 2015(3) Proposition de dividende ordinaire

  Hausse du résultat opérationnel(1) :
+ 10,5 % à 378 M€

 Marge opérationnelle de 5,3 % (4,8 % en 2014)

Hausse du résultat net ajusté(2) : + 30 % à 240 M€

Free cash-flow : 274 M€  (- 23 M€ en 2014)

Objectif du Résop Groupe(1) 2016 légèrement
supérieure à 10 % par rapport à 2015
(3)

Proposition de dividende ordinaire stable, à 1,30 € par action

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Lagardere SCA (Paris:MMB) :

En 2015, le groupe Lagardère a réalisé de solides performances
opérationnelles et financières, avec une hausse du chiffre d’affaires de
+ 3 % à données comparables
(4), une nette
progression de la profitabilité (marge opérationnelle de 5,3 % en 2015
contre 4,8 % en 2014) et une génération de free cash-flow (274 M€) en
forte amélioration.

La croissance du Résultat opérationnel courant du Groupe ou Résop
Groupe est supérieure à l’objectif annoncé
(5).

  • Le chiffre d’affaires s’élève à 7 193 M€, soit + 0,3 % en données
    brutes et + 3,0 % à données comparables.
  • Le Résop Groupe s’établit à 378 M€, en hausse de 36 M€ (+ 10,5 %)
    par rapport à 2014 :

    • Lagardère Publishing : Résop stable à 198 M€ (+ 1 M€).
    • Lagardère Travel Retail : Résop à 102 M€. La branche
      améliore sa marge grâce au Travel Retail, hors l’effet des
      cessions d’activités de Distribution.
    • Lagardère Active : Résop à 79 M€, en hausse de + 6 M€,
      grâce à la bonne performance de Lagardère Studios et aux plans
      d’économies.
    • Lagardère Sports and Entertainment : Résop à 20 M€, en
      progression de 16 M€.
  • Le résultat net – part du Groupe s’établit à 74 M€ contre 41 M€ en
    2014 reflétant essentiellement la hausse du Résop Groupe et une
    moindre charge d’impôts. Le résultat net ajusté
    (2)
    part du Groupe s’élève à 240 M€, soit une hausse de + 30 % par rapport
    à 2014.
  • Le Groupe affiche une situation financière solide : l’endettement
    net est de 1 551 M€, contre 954 M€ fin 2014. Cette évolution est liée
    principalement à l’acquisition de Paradies aux États-Unis. La
    situation de liquidités demeure saine, et le ratio de levier (dette
    nette / EBITDA récurrent
    (6)), à 2,4 fois(7),
    bénéficie de la solide génération de cash-flow.

(1) Résultat opérationnel courant (« Résop ») des sociétés
intégrées des branches opérationnelles et des autres activités. Voir
définition en fin de communiqué.
(2) Hors éléments non
récurrents et non opérationnels.
(3) Voir section en fin
de communiqué.
(4) Périmètre et taux de change constants.
(5)
Comme précisé le 10 février 2016 lors de l’annonce du chiffre d’affaires
annuel.
(6) Voir définition en fin de communiqué.
(7)
Sur une base pro forma, intégrant 12 mois de contribution de Paradies.
Voir précisions en page 6.

I- CHIFFRE D’AFFAIRES ET RÉSOP(8)

Chiffre d’affaires du Groupe

Le chiffre d’affaires du Groupe s’élève à 7 193 M€, soit + 3,0 % à
données comparables et + 0,3 % en données brutes.

L’écart entre
les données brutes et comparables s’explique, d’une part, par un effet
de change positif de + 222 M€, lié principalement à l’appréciation du
dollar US et de la livre sterling et, d’autre part, par un effet de
périmètre négatif (- 393 M€), qui se décompose de la manière suivante :

  • Divers effets de déconsolidation de chiffre d’affaires, pour – 671 M€,
    liés notamment à :

    • la déconsolidation des activités de Relay dans les gares en France
      (mise en équivalence par création d’une joint-venture avec la SNCF
      en septembre 2014) pour – 222 M€, ainsi que des activités de
      Retail en centre-ville en Pologne (mise en équivalence à la suite
      de la cession de 51 % du capital d’Inmedio en décembre 2014) pour
      – 103 M€ ;
    • la cession des activités de Distribution en Suisse en février 2015
      avec une incidence de – 266 M€, et des librairies Payot en juillet
      2014 avec une incidence de – 28 M€.
  • Des acquisitions pour 277 M€, notamment chez Lagardère Travel Retail
    (intégration des activités de Paradies en novembre 2015 et d’Airest en
    avril 2014), Lagardère Active (acquisition de Grupo Boomerang TV en
    mai 2015 et intégration du chiffre d’affaires de Gulli en novembre
    2014) et Lagardère Publishing (Quercus et Rising Stars au Royaume-Uni).
    Chiffre d’affaires (M€)   Variation
  2014   2015  

en données
brutes

 

en données
comparables

Lagardère Publishing 2 004   2 206   + 10,1 %   + 1,7 %
Lagardère Travel Retail 3 814 3 510 – 8,0 % + 4,3 %*
Lagardère Active 958 962 + 0,5 % – 5,8 %
Lagardère Sports and Entertainment   394   515   + 30,9 %   + 19,6 %
LAGARDÈRE   7 170   7 193   + 0,3 %   + 3,0 %

* + 8,2 % pour le Travel Retail hors Distribution.

Résop du Groupe

Le Résop Groupe s’établit à 378 M€, soit + 10,5 %.
Les
principaux effets de périmètre ont été les suivants : – 15 M€ liés à la
cession des activités de la Distribution (en Suisse et aux États-Unis),
+ 11 M€ liés aux acquisitions de Paradies et de Boomerang. L’effet de
change a été positif de 11 M€. Hors ces effets, la progression du
Résop Groupe a été de + 8,8 %, supérieure à l’objectif annoncé
(« croissance
d’environ + 7 % à change constant et hors effet de la cession
d’activités de Distribution »
).

    Résop (M€)   Variation
  2014   2015   en M€   en %
Lagardère Publishing 197   198   + 1   + 0,5 %
Lagardère Travel Retail 105 102 – 3 – 2,9 %
Lagardère Active 73 79 + 6 + 8,2 %
Lagardère Sports and Entertainment   4   20   + 16   /
Résop des activités opérationnelles   379   399   + 20   + 5,3 %
Résop des autres activités   (37)   (21)   +16   /
Résop Groupe   342   378   + 36   + 10,5 %

Lagardère Publishing : la marge opérationnelle
demeure élevée à 9,0 %.

Activité
Le chiffre d’affaires 2015 s’élève à 2 206 M€, soit
+ 10,1 % en données brutes et + 1,7 % à données comparables.
L’exercice
2015 a été marqué par la bonne performance de la France en Illustré et
en Littérature générale, et par la dynamique de l’Éducation en Espagne
et au Royaume-Uni, de l’Illustré au Royaume-Uni, ainsi que par une
croissance des Fascicules.
Le renversement des tendances de marché
et l’impact des nouvelles conditions contractuelles avec les
plates-formes de distribution numérique ont pesé sur les ventes. Au
Royaume-Uni, la hausse du taux de TVA a affecté la croissance.

Profitabilité opérationnelle
La marge opérationnelle
demeure élevée, à 9,0 %, en contraction cependant de – 0,8 point, avec
un Résop à 198 M€, soit + 1 M€ par rapport à 2014.
Cette
évolution s’explique par trois éléments : la baisse des ventes de livres
numériques aux États-Unis, l’incidence de la hausse de la TVA au
Royaume-Uni, et enfin le repli de l’Éducation en France (année précédant
une réforme de programmes).
Ces éléments ont été partiellement
compensés par la bonne dynamique enregistrée en France en Littérature
générale et dans l’Illustré, ainsi que par la bonne tenue des Fascicules.

Lagardère Travel Retail : la marge opérationnelle
s’établit à 2,9 %.

Activité
Le chiffre d’affaires s’élève en 2015 à 3 510 M€,
soit – 8,0 % en données brutes et + 4,3 % en données comparables.
La
transformation stratégique de la branche se poursuit, le Travel Retail
représentant désormais 73 % du chiffre d’affaires total de la branche,
contre 63 % en 2014.
La stratégie de développement de Lagardère
Travel Retail a porté ses fruits, avec d’une part une accélération de la
croissance organique du Travel Retail, et d’autre part la réalisation
d’acquisitions ciblées sur un marché nord-américain en croissance
(principalement Paradies). L’environnement de marché en 2015 a été
marqué par la croissance des trafics aériens à un rythme soutenu, par la
poursuite du recul du marché de la presse et par un contexte
géopolitique et macroéconomique perturbé. En France, la fin d’année a
été marquée par l’effet négatif des attentats de Paris.

Profitabilité opérationnelle
La marge opérationnelle
s’établit à 2,9 %, en hausse de 0,2 point, avec un Résop en légère
baisse à 102 M€ en raison des cessions des activités de Distribution en
Suisse et aux États-Unis (- 15 M€).
Par ailleurs, l’effet de
l’intégration de Paradies (à compter du 1er novembre 2015) a
été de + 4 M€.
Le Travel Retail
affiche une bonne performance (+ 8 M€), portée notamment par
l’amélioration continue du mix produits et des conditions d’achats, par
le succès des initiatives commerciales et des nouveaux concepts, par la
forte croissance du Duty Free en Italie, et par le développement des
réseaux. À noter aussi l’incidence de la consolidation d’Airest
(saisonnalité défavorable au 1er trimestre), pour – 3 M€.
Hors ces phénomènes de périmètre, la branche a sensiblement amélioré sa
profitabilité.
Les bons résultats de la Distribution
(en hausse de + 3 M€) sont liés à une bonne maîtrise des coûts et aux
initiatives de diversification.

Lagardère Active : amélioration de la marge
opérationnelle à 8,2 % (+ 0,6 point)

Activité
Chiffre d’affaires de 962 M€ en 2015, soit + 0,5 %
en données brutes et – 5,8 % en données comparables. La contraction de
l’activité provient principalement de la baisse de la Presse Magazine (-
3,9 % en 2015). La Radio démontre son caractère défensif, en étant
globalement stable, et en hausse à l’International. Au total, la
publicité est en baisse de – 1,6 % et la diffusion de – 5,3 %.

Profitabilité opérationnelle
Lagardère Active parvient à
améliorer sa marge opérationnelle à 8,2 % (+ 0,6 point),
avec un
Résop à 79 M€, en hausse de 6 M€. La performance de la Production TV
(intégration de Grupo Boomerang TV et bonne contribution des activités
de Distribution de programmes) et la poursuite des plans d’économies
ont, en effet, plus que compensé les tendances négatives de la Presse
Magazine et de LeGuide.com.

Lagardère Sports and Entertainment : confirmation de la dynamique
de croissance

Activité
Le chiffre d’affaires s’élève à 515 M€, soit + 30,9
% en données brutes et + 19,6 % à données comparables. La hausse
soutenue de l’activité s’explique d’une part par l’effet calendaire
favorable en football, comme attendu, principalement lié à la tenue de
compétitions continentales en Afrique (Coupe d’Afrique des Nations
Orange qui a eu lieu en Guinée équatoriale) et en Asie (AFC(9)
Asian Cup qui a eu lieu en Australie), et d’autre part par le bon
démarrage des activités de gestion de stades. En outre, l’exercice a été
marqué par la bonne performance de l’activité marketing en Europe ainsi
que de celle de prestation de services (billetterie, droits marketing et
médias) liée à l’organisation des Jeux africains de Brazzaville 2015.

Profitabilité opérationnelle
La branche confirme
l’amélioration de sa rentabilité
: le Résop s’établit à 20 M€, en
hausse de 16 M€, grâce à l’effet calendaire positif des compétitions de
football, ainsi qu’à une amélioration sous-jacente des activités.

Autres activités

Le Résop des autres activités s’établit à – 21 M€, en
amélioration (+ 16 M€) par rapport à une année 2014 qui incluait les
pertes liées à l’activité (cédée depuis) de véhicules électriques (Matra
Manufacturing & Services) et un reliquat de charges liées aux cessions
de 2013 (EADS et Canal+ France).

II- AUTRES ÉLÉMENTS DU COMPTE DE RÉSULTAT

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ

(M€)  

Exercice
2014

 

Exercice
2015

Chiffre d’affaires   7 170   7 193
Résop Groupe   342   378
Résultat des sociétés mises en équivalence*   9   11
Éléments non récurrents / non opérationnels   (142)   (215)
Résultat avant charges financières et impôts   209   174
Charges financières nettes   (73)   (66)
Résultat avant impôts   136   108
Impôts   (87)   (37)
Résultat net total 49 71
Intérêts minoritaires   (8)   3
Résultat net – part du Groupe   41   74

* Hors pertes de valeur.

Contribution des sociétés mises en équivalence

Le résultat des sociétés mises en équivalence (avant pertes de valeur)
s’établit à 11 M€, en légère progression par rapport à l’exercice 2014
(+ 2 M€) grâce notamment à la hausse de la contribution des
joint-ventures chez Lagardère Travel Retail, qui compense l’absence de
contribution du groupe Marie Claire en 2015 (4 M€ en 2014).

Éléments non récurrents / non opérationnels

Les éléments non-récurrents / non-opérationnels s’établissent à – 215
M€, contre – 142 M€ en 2014
. Ils comprennent principalement :

  • – 77 M€ de charges de restructuration, dont – 30 M€ chez
    Lagardère Sports and Entertainment (en Asie chez WSG, relatives à la
    fermeture de la division cricket en Inde et à divers arrêts
    d’activités déficitaires, et en Europe au titre de la réorganisation
    de la branche), – 20 M€ chez Lagardère Active, concernant pour moitié
    les activités de régies publicitaires en régions, et – 19 M€ chez
    Lagardère Travel Retail correspondant, pour l’essentiel, à la mise en
    œuvre de plans de réduction des coûts dans les activités de
    Distribution au Canada et en Belgique ; le solde des charges de
    restructuration se rapporte à Lagardère Publishing, essentiellement au
    Royaume-Uni et en France.
  • – 69 M€ d’amortissement des actifs incorporels et autres éléments
    liés aux acquisitions
    , dont – 56 M€ chez Lagardère Travel Retail
    (y compris l’amortissement relatif à l’intégration de Paradies sur les
    deux derniers mois de l’année), – 6 M€ chez Lagardère Sports and
    Entertainment et – 5 M€ chez Lagardère Publishing.
  • – 62 M€ de pertes de valeur sur les actifs corporels et
    incorporels,
    dont – 44 M€ chez Lagardère Active, liées pour
    l’essentiel aux dépréciations partielles des écarts d’acquisition du
    groupe LeGuide, à hauteur de – 25 M€, et de SPF (activité de
    supplément magazine) à hauteur de -17 M€, et – 16 M€ chez Lagardère
    Travel Retail, relatifs pour l’essentiel à une perte de valeur sur
    l’écart d’acquisition de la filiale de Distribution en Hongrie.
  • + 20 M€ de plus-values de cession, dont + 17 M€ chez Lagardère
    Travel Retail incluant une plus-value réalisée sur la cession des
    activités de Distribution en Suisse ainsi qu’une moins-value relative
    à la vente de la filiale de Distribution américaine Curtis.
  • – 27 M€ au titre de la charge comptabilisée chez Lagardère
    Sports and Entertainment dans le cadre du litige commercial relatif à
    l’activité de cricket en Inde.

Charges financières nettes

Les charges financières nettes s’établissent à – 66 M€ en 2015,
en diminution de 7 M€, cette évolution s’expliquant par la baisse du
coût moyen de financement du Groupe.

Impôts

En 2015, la charge d’impôt comptabilisée s’établit à – 37 M€, en
baisse de 50 M€ par rapport à 2014. Elle prend notamment en compte une
baisse significative de la contribution additionnelle de 3 % instituée
en France sur les dividendes versés (5 M€ en 2015 contre 28 M€ en 2014).
Par ailleurs, la baisse de la charge d’impôt bénéficie aussi de produits
d’impôts différés relatifs à l’amortissement des actifs incorporels
(liés principalement aux acquisitions récentes chez Lagardère Travel
Retail).

Résultat net

Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, le résultat net total
s’élève à 71 M€, dont 74 M€ pour la part du Groupe
(+ 80,5 %).
La
part des profits attribuable aux intérêts minoritaires s’établit à – 3
M€ en 2015 contre 8 M€ en 2014 ; la variation résulte notamment de
l’effet de la cession des activités de Distribution en Suisse début
2015, ainsi que d’une baisse des résultats de WSG, chez Lagardère Sports
and Entertainment.

RÉSULTAT NET AJUSTÉ – PART DU GROUPE

Le résultat net ajusté – part du Groupe (qui exclut les éléments
non récurrents / non opérationnels) s’élève à 240 M€, en hausse
de + 55 M€ ou + 30 % par rapport à l’exercice 2014, reflétant
essentiellement la hausse du Résop.

(M€)   2014   2015
Résultat net – part du Groupe   41   74
Amortissements des actifs incorporels & autres éléments liés aux
acquisitions*
  + 42   + 48

Pertes de valeur sur écarts d’acquisition et immobilisations
corporelles
et incorporelles*

+ 41 + 62
Charges de restructuration* + 53 + 56
Résultats de cession* + 5 – 24
Ajustements de valeur liés aux changements de contrôle* – 25 /
Impôts payés sur les dividendes + 28 + 5
Litige cricket en Inde (WSG)*   /   + 19
Résultat net ajusté – part du Groupe   185   240

* Net d ’impôt.

BÉNÉFICE NET PAR ACTION

Le bénéfice net par action – part du Groupe s’élève à 0,58 €, contre
0,32 € en 2014.
Le bénéfice net ajusté par action – part du Groupe
atteint 1,87 €, contre 1,45 € en 2014.
Le nombre d’actions
composant le capital est resté stable en 2015 par rapport à 2014.

III- AUTRES ÉLÉMENTS FINANCIERS

SOMME DES FLUX OPÉRATIONNELS ET
D’INVESTISSEMENTS

(M€)   2014   2015
Marge Brute d’Autofinancement avant charges financières & impôts   403   447
Variation du BFR (Besoin en Fonds de Roulement)   (49)   180
Flux générés par l’activité   354   627
Intérêts payés nets et impôts payés   (144)   (103)
Flux opérationnels   210   524
Acquisitions d’actifs corporels & incorporels (249) (259)
Cessions d’actifs corporels & incorporels   16   9
Free cash-flow   (23)   274
Investissements financiers (282) (568)
Cessions d’actifs financiers   34   (59)
Somme des flux opérationnels et d’investissements   (271)   (353)

Flux générés par l’activité

Les flux générés par l’activité s’élèvent à 627 M€ en 2015, en très
forte hausse (+ 273 M€) par rapport à 2014.

  • En 2015, la marge brute d’autofinancement ressort à 447 M€,
    contre 403 M€ en 2014. Cette évolution reflète la progression du
    résultat opérationnel (+ 36 M€).
  • La variation du besoin en fonds de roulement est très favorable
    sur l’année à + 180 M€, après une année 2014 qui présentait une
    variation négative de – 49 M€. L’évolution du BFR de toutes les
    branches est positive, grâce notamment à deux facteurs : d’une part
    l’amélioration habituelle de variation de BFR entre les années
    favorables et défavorables, d’autre part un effort d’amélioration du
    BFR qui s’est notamment traduit par un programme de cession de
    créances chez Lagardère Active (+75M€).

Intérêts et impôts payés

La somme des intérêts payés nets et des impôts payés s’élève à
– 103 M€
en 2015, en baisse notable de + 41 M€ par rapport à 2014.
Cette évolution favorable s’explique par la baisse du coût moyen de
financement du Groupe, ainsi que par une réduction de la contribution
additionnelle sur les dividendes versés (- 5 M€ en 2015, contre – 28 M€
en 2014).

Investissements corporels et incorporels

Les flux d’investissements corporels et incorporels (nets des
cessions) s’élèvent à – 250 M€ contre – 233 M€ en 2014. Ils
concernent principalement Lagardère Travel Retail (liés à la stratégie
de développement du Travel Retail), Lagardère Sports and Entertainment
(essentiellement acquisition de droits sportifs) et Lagardère Publishing
(notamment des aménagements immobiliers ponctuels au Royaume-Uni et en
France).

Free cash-flow

En 2015, le Free cash-flow du Groupe est en forte progression, à 274
M€, contre – 23 M€ en 2014,
grâce d’une part à l’amélioration
sensible de la variation du BFR et de la Marge Brute d’Autofinancement,
et d’autre part à la baisse des intérêts et impôts payés.

Investissements financiers

Les flux d’investissements financiers (nets des cessions) s’élèvent à
– 627 M€ contre – 248 M€ en 2014.

  • Les investissements financiers s’élèvent à – 568 M€. Ils sont
    notamment relatifs, chez Lagardère Travel Retail, à l’acquisition de
    Paradies, groupe opérant des activités de Travel Retail dans plus de
    75 aéroports aux États-Unis et au Canada, et à l’acquisition de 17
    points de vente de mode et confiserie à l’aéroport JFK de New York, et
    chez Lagardère Active à l’acquisition du groupe espagnol de production
    audiovisuelle Grupo Boomerang TV.
  • Les cessions d’actifs financiers s’élèvent à – 59 M€. Ils
    proviennent essentiellement de la vente par Lagardère Travel Retail de
    ses activités suisses de Distribution de presse et de Détail intégré,
    et de la cession de Curtis (distribution nationale de magazines aux
    États-Unis), cette dernière opération impactant négativement les flux
    de cession en raison de la déconsolidation d’une ressource en fonds de
    roulement structurellement favorable et spécifique à cette activité
    (élément déjà inclus dans les comptes du 1er semestre).

Somme des flux opérationnels et d’investissements

Au total, la somme des flux opérationnels et d’investissements
représente un décaissement net de – 353 M€,
contre – 271 M€ en 2014.

SITUATION FINANCIÈRE

Le Groupe présente à fin décembre 2015 un endettement net de 1 551
M€,
contre 954 M€ à fin décembre 2014. Cette variation
s’explique principalement par les investissements financiers liés de
l’exercice (acquisition de Paradies).

  • La situation de liquidité du Groupe demeure très solide, avec
    1 884 M€ de liquidités disponibles (trésorerie et placements
    financiers au bilan de 634 M€, et 1 250 M€ de montant non tiré sur la
    ligne de crédit syndiqué). L’échéancier de la dette présente un profil
    bien réparti, avec une échéance de remboursement en 2016 de 659 M€
    (principalement des billets de trésorerie), en 2017 de 995 M€
    (représentant notamment l’émission obligataire réalisée en 2012, à
    échéance 5 ans), et en 2019 de 502 M€ (émission obligataire réalisée
    en septembre 2014 à échéance 5 ans).
  • La situation financière demeure saine, avec un ratio de levier
    (Dette nette / Ebitda récurrent(10)) à 2,4 fois, sur une
    base pro forma (intégrant 12 mois de contribution de Paradies). Ce
    ratio bénéficie de la solide génération de cash-flow, et montre une
    maîtrise de l’endettement.

IV- PERSPECTIVES / DIVIDENDES

OBJECTIF DE RÉSOP 2016

Pour 2016, la croissance du Résop Groupe est prévue légèrement
supérieure à 10 %
par rapport à 2015, à change constant et hors
effet de la cession éventuelle d’activités de Distribution.

DIVIDENDE

Comme en 2014, le dividende ordinaire proposé à l’Assemblée Générale
des actionnaires au titre de l’exercice 2015 sera fixé à 1,30 € par
action.

***

Prochains rendez-vous

  • Investor Day Lagardère Travel Retail
    Un Investor Day
    consacré au Travel Retail aura lieu à Paris le 24 mars 2016 de 9h à
    13h.
  • Assemblée Générale – Exercice 2015
    L’Assemblée Générale
    des actionnaires se tiendra le 3 mai 2016 à 10h au Carrousel du Louvre
    à Paris.
  • Dividende ordinaire
    Le dividende ordinaire (proposé à 1,30
    € par action) au titre de l’exercice 2015 sera détaché le 6 mai 2016
    et mis en paiement à compter du 10 mai 2016.
  • Publication du chiffre d’affaires du premier trimestre 2016
    Le
    chiffre d’affaires trimestriel sera publié le 12 mai 2016 à 8h. Une
    conférence téléphonique se tiendra à 11h.
  • Publication des résultats du premier semestre 2016
    Les
    résultats semestriels seront publiés le 28 juillet 2016 à 17h35. Une
    conférence téléphonique se tiendra à 17h45.

***

Rappel de définitions

Définition du Résop
Le résultat
opérationnel courant des sociétés intégrées est défini comme la
différence entre le résultat avant charges financières et impôts et les
éléments suivants du compte de résultat :

  • contribution des sociétés mises en équivalence ;
  • plus ou moins-values de cession d’actifs ;
  • pertes de valeur sur écarts d’acquisition, immobilisations corporelles
    et incorporelles ;
  • charges de restructuration ;
  • éléments liés aux regroupements d’entreprises :
  • frais liés aux acquisitions ;
  • profits et pertes découlant des ajustements de prix d’acquisition et
    des ajustements de valeur liés aux changements de contrôle ;
  • amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions.

Définition de l’EBITDA récurrent
L’EBITDA
récurrent est défini comme la somme du Résop total et des amortissements
des actifs incorporels et corporels, et des dividendes reçus des
sociétés mises en équivalence.

***

La retransmission de la présentation des résultats annuels 2015 sera
disponible, ce jour,

en direct puis en différé sur notre
site :

www.lagardere.com

Le groupe Lagardère est un des leaders mondiaux de la production et
de la distribution de contenus dont les marques fortes génèrent et
rencontrent des audiences qualifiées grâce à ses réseaux virtuels et
physiques.

Il se structure autour de quatre métiers : Livre
et Livre numérique ; Travel Retail ; Presse, Audiovisuel, Digital et
Régie publicitaire ; Sports et Entertainment.

Le marché
de référence du titre Lagardère est Euronext Paris.

www.lagardere.com

Avertissement :
Certaines déclarations
figurant dans ce document ne se rapportent pas à des faits
historiquement avérés, mais constituent des projections, estimations et
autres données à caractère prévisionnel basées sur l’opinion des
dirigeants.

Contacts

Lagardere SCA
Contacts Presse
Thierry
Funck-Brentano, tél. 01 40 69 16 34
tfb@lagardere.fr
Ramzi
Khiroun, tél. 01 40 69 16 33
rk@lagardere.fr
ou
Contact
Relations Investisseurs

Anthony Mellor, tél. 01 40 69 18
02
amellor@lagardere.fr

Read full story here