Press release

« Le futur traitement par héparine comprendra l’administration d’une dose personnalisée pour continuer à améliorer son efficacité et son innocuité »

0 0
Sponsorisé par Business Wire

MONTPELLIER, France–(BUSINESS WIRE)–L’héparine est le médicament le plus couramment utilisé dans la prévention et le traitement de la thrombose L’héparine figure sur la liste des médicaments essentiels de l’Organisation mondiale de la Santé et, d’après les calculs, elle sauve plus de 100 millions de vies par an. En outre, des études récentes montrent qu’il n’y

MONTPELLIER, France–(BUSINESS WIRE)–L’héparine est le médicament le plus couramment utilisé dans la
prévention et le traitement de la thrombose L’héparine figure sur la
liste des médicaments essentiels de l’Organisation mondiale de la Santé
et, d’après les calculs, elle sauve plus de 100 millions de vies par an.
En outre, des études récentes montrent qu’il n’y a aucune réponse
typique au traitement par héparine et que ce médicament doit être adapté
à chaque patient pour améliorer encore davantage son efficacité et son
innocuité.


« Nous sommes en mesure de confirmer par analyse du plasma que sur
certaines personnes l’héparine n’a que peu d’effet, alors que sur
d’autres patients on observe une réaction excessive
», déclare le professeur
Coen Hemker
, biochimiste et professeur émérite de l’Université de
Maastricht, qui ajoute également : « Cette variabilité de la réponse
à l’héparine est due à l’existence d’une variation de la quantité de
thrombine générée par chaque personne
». La thrombine est une
protéine globulaire qui, d’une part, active les cellules qui forment les
thrombus (plaquettes sanguines) et d’autre part, provoque la coagulation
du sang, et à ce titre elle est un facteur déterminant pour obtenir un
traitement équilibré sans risque d’hémorragie ou de thrombose. En
réalité, les chercheurs ont montré qu’avec une augmentation de la
production de thrombine on observe une augmentation du risque de
thrombose.

Pour cette raison, le professeur Hemker souligne la nécessité d’administrer
la dose de ce médicament d’une manière adaptée au patient
: « L’héparine
est un médicament qui existe depuis une centaine d’années, dont les
effets sont scientifiquement établis et dont l’efficacité et l’innocuité
ont été largement prouvées. Toutefois, si son administration était
personnalisée en fonction de la production de thrombine observée chez
chaque patient, son profil d’efficacité et d’innocuité serait encore
davantage amélioré
».

C’est la conclusion principale de la conférence magistrale que le
professeur Hemker a donnée au cours du Congrès
annuel de l’International Society on Thrombosis and Haemostasis

(ISTH) qui s’est tenu à Montpellier, en France, et qui était dédiée au «
Passé, présent et futur de l’héparine », pour célébrer le centenaire de
sa découverte. Environ 1000 congressistes ont assisté à cette session, à
laquelle a collaboré Bioibérica.

« Il existe très peu de médicaments qui ont été découverts il y a une
centaine d’années et dont l’utilisation clinique est encore très
répandue. Nous pouvons également confirmer que l’héparine est un
médicament qui a un avenir parce que, au-delà de son activité
anticoagulante, de nouvelles applications font aussi l’objet d’études
pour des maladies présentant une composante inflammatoire importante »,
explique
le professeur Hemker.

L’héparine est le médicament anticoagulant le plus couramment utilisé
dans la prévention et le traitement de la thrombose. Selon les données
de l’International Society on Thrombosis and Haemostasis, une personne
sur quatre dans le monde meurt en raison de causes liées à cette maladie
qui est déjà à l’origine d’une mortalité annuelle plus importante que le
SIDA, le cancer du sein et les accidents de la circulation réunis. La
thromboembolie veineuse est en particulier la deuxième cause de
mortalité chez les patients atteints d’un cancer et la troisième chez
les patients atteints de maladies vasculaires.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Bioibérica
Alba Soler, +34 682040776