Press release

Le GMAT devient le seul examen autorisé par la CNIL à utiliser la biométrie pour empêcher la substitution de candidat

0 0 Donnez votre avis

MCLEAN, Virginie, July 9 /PRNewswire/ — Pour la première fois, la Commission Nationale de l’Informatique et Libertés (CNIL) a autorisé un organisme de droit privé du secteur éducatif à mettre en oeuvre un système de contrôle biométrique afin d’assurer un niveau maximal de sécurité au test GMAT. C’est à ce jour le seul organisme à

MCLEAN, Virginie, July 9 /PRNewswire/ —

Pour la première fois, la Commission Nationale de l’Informatique et Libertés (CNIL) a autorisé un organisme de droit privé du secteur éducatif à mettre en oeuvre un système de contrôle biométrique afin d’assurer un niveau maximal de sécurité au test GMAT. C’est à ce jour le seul organisme à avoir obtenu une telle autorisation à cette fin.

GMAC est un organisme international à but non lucratif regroupant des écoles de commerce, qui est propriétaire et gestionnaire du GMAT, utilisé par 2000 grandes écoles de commerce dans le monde, dans le cadre de leurs procédures d’admission. Compte tenu des garanties offertes par GMAC en matière de protection des données personnelles et de la vie privée, la CNIL a autorisé GMAC à utiliser une nouvelle technologie de reconnaissance biométrique du réseau veineux de la paume de la main (PalmSecure) aux fins de vérification de l’identité des candidats au GMAT. Dans un proche avenir, les données collectées grâce à ce dispositif seront utilisées pour comparer les informations relatives aux candidats grâce à une base de données centralisant les données biométriques des candidats qui passent l’examen dans l’ensemble des centres de test du monde.

Le test GMAT est à l’heure actuelle le seul qui utilise la technologie PalmSecure de reconnaissance du réseau veineux de la paume de la main. PalmSecure utilise un infra-rouge qui photographie l’image du réseau veineux ; cette image est aussitôt convertie en un gabarit biométrique crypté unique qui est alors comparé avec le gabarit du réseau veineux précédemment fourni par le candidat, ce qui garantit que la personne qui passe le test est bien ce candidat. Ce dispositif constitue une méthode d’authentification extrêmement fiable car elle utilise une technologie sans-trace dans la mesure où aucune image n’est stockée et où les données ne sont pas lisibles par d’autres dispositifs. La CNIL a expressément indiqué dans son autorisation “qu’elle n’est pas susceptible d’être capturée à l’insu des personnes, et présente donc des risques réduits pour les libertés et droits fondamentaux des personnes”.

“La CNIL a, par sa décision, renforcé notre engagement en matière de protection des données personnelles et de respect des règles internationales protectrices de la vie privée”, a indiqué David A. Wilson, Président et CEO de GMAC. “Nous voulons assurer le niveau de sécurité le plus élevé pour protéger les intérêts des écoles et des candidats”.

David A. Wilson a ajouté que les plus grandes écoles de commerce internationales utilisent le GMAT qui est une méthode reconnue depuis plus de 50 ans, permettant d’évaluer les potentialités des candidats. “L’autorisation d’utiliser la biométrie, que la CNIL n’a accordé qu’au test GMAT, est révélatrice de l’importance que nous accordons à la sécurité de cet examen”.

En 2005 GMAC a déclaré d’autres mesures de sécurité à la CNIL, conformément aux dispositions de la loi Informatique et libertés, pour protéger le GMAT de la fraude, notamment la vidéosurveillance des salles d’examen et la photographie des candidats. Cependant, la France, à l’instar de certains pays, n’a pas admis la collecte des empreintes digitales, qui faisait partie des mesures de sécurité prévues. GMAC a alors recherché des solutions alternatives à l’identification par empreinte digitale, afin de se conformer aux règles applicables en matière de protection de la vie privée. La CNIL avait reçu une lettre de soutien de la part d’HEC en faveur de la mise en oeuvre du dispositif de reconnaissance du réseau veineux de la paume de la main afin d’améliorer la sécurité du test.

GMAC va désormais mettre en oeuvre le système PalmSecure en France et déposer des demandes d’autorisation dans d’autres pays européens. L’utilisation de ce dispositif a déjà été autorisée au Portugal. GMAC espère pouvoir utiliser la technologie PalmSecure dans tous ses centres de test d’ici la fin de l’année 2009.

The Graduate Management Admission Council (www.gmac.com) est un organisme à but non lucratif qui regroupe les plus grandes écoles de commerce et de gestion dans le monde, et qui a pour objet d’informer et de permettre l’accès aux mastères et MBA en management. GMAC est basé à McLean, Virginie, Etats-Unis, et dispose d’un bureau européen à Londres. GMAC est propriétaire du Graduate Management Admission Test (GMAT), utilisé dans le cadre de 4600 programmes de troisième cycle en management par 1900 business schools dans le monde entier pour l’évaluation des candidats. Le GMAT – seul test standardisé conçu spécifiquement pour les formations en management et commerce au niveau mondial – est maintenant disponible dans plus de 450 centres de test dans 110 pays. Pour plus d’informations sur le GMAT, rendez vous sur www.mba.com.

Source : Graduate Management Admission Council