Press release

Le GSMA, en partenariat avec International Finance Corporation, soutiendra l’investissement sur le marché des stations de base aux énergies renouvelables

0 0 Donnez votre avis

Le GSMA, organisme qui représente le secteur des communications mobiles dans le monde, a annoncé aujourd’hui que son programme Green Power Mobile [Mobile à l’énergie verte – GPM] oeuvre avec International Finance Corporation, la branche privée du secteur du groupe de la Banque mondiale, pour soutenir les opérateurs dans l’exploration de l’utilisation des stations de base aux énergies renouvelables comme moyen d’optimisation des coûts d’investissement et d’exploitation. Par le biais de cette collaboration, les opérateurs mobiles des marchés en développement peuvent bénéficier de programmes d’assistance technique, d’études de marchés et de programmes de partage de connaissances pour assister à la mise en oeuvre de réseaux à grande échelle alimentés par énergie renouvelable.

HONG KONG, November 18 /PRNewswire/ — Le GSMA, organisme qui représente le secteur des communications mobiles dans le monde, a annoncé aujourd’hui que son programme Green Power Mobile [Mobile à l’énergie verte – GPM] oeuvre avec International Finance Corporation, la branche privée du secteur du groupe de la Banque mondiale, pour soutenir les opérateurs dans l’exploration de l’utilisation des stations de base aux énergies renouvelables comme moyen d’optimisation des coûts d’investissement et d’exploitation. Par le biais de cette collaboration, les opérateurs mobiles des marchés en développement peuvent bénéficier de programmes d’assistance technique, d’études de marchés et de programmes de partage de connaissances pour assister à la mise en oeuvre de réseaux à grande échelle alimentés par énergie renouvelable.

Le but global étant de faire des solutions économiques à l’énergie renouvelable la source d’alimentation la plus largement utilisée dans les régions hors réseau d’ici 2012. Cette initiative offre un moyen direct d’accélérer le déploiement des parties du monde en voie de développement. L’IFC prévoit d’identifier et de poursuivre les investissements en énergie verte qui étendent l’utilisation de réseaux alimentés à l’énergie renouvelable par l’industrie mobile dans les pays en voie de développement. IFC agira indépendamment en tant qu’investisseur ancré, fournissant aux opérateurs mobiles des pays en voie de développement une variété d’instruments financiers pour permettre la mise en oeuvre de modèles commerciaux viables qui mettent à profit les énergies renouvelables et gagner ainsi en performance à long terme.

« Nous estimons que la facture de gazole encourue par les opérateurs mobiles des pays en voie de développement pour alimenter leurs stations de base hors réseaux, atteindra 14,6 milliards de dollars US d’ici 2012. » a déclaré Rob Conway, PDG et Président du Conseil d’administration du GSMA. « En travaillant avec l’IFC, nous espérons trouver une solution en aidant les opérateurs mobiles à étendre leur couverture réseau dans les régions isolées, à déployer des stations de base alimentée par les énergies renouvelables, à réduire leurs dépenses en énergie et à minimiser l’impact sur l’environnement. »

« L’IFC est ravi de collaborer avec le GSMA pour permettre l’expansion de la couverture mobile dans les régions isolées et dans les pays en voie de développement lésés, comblant ainsi le fossé du numérique, basé sur les plus hauts standards pour un environnement durable, » a déclaré Mohsen Khalil, Directeur du Département commun Informations internationales et technologies de communication Banque mondiale/IFC, l’unité responsable du partenariat IFC.

Par le biais de ce partenariat, GPM fournira une étude de faisabilité aux opérateurs mobiles dans le but de développer l’utilisation de solutions à l’énergie verte. Ce service implique une analyse technique et financière d’un réseau de stations de base d’un opérateur afin d’identifier les sites candidats prioritaires et la technologie optimale d’énergie renouvelable, pour pouvoir prédire les investissements en capitaux et les retours sur investissement et aider à la planification du déploiement. GPM développera également des programmes de formation d’assistance technique avancée et formera les operateurs mobiles au processus de déploiement des stations de bases aux énergies renouvelables.

GPM a également mis en place une base de données dynamique et évolutive pour contrôler les progrès du secteur pour atteindre les cibles du GPM ; à savoir alimenter 118 000 stations de bases hors réseaux, nouvelles et existantes dans les pays en voie de développement en utilisant des sources d’énergie renouvelable d’ici 2012. La base de données des déploiements des stations de bases environnementales de l’industrie, inclut les détails des équipements utilisés, la période approximative d’amortissement, les difficultés et les succès, elle peut être consultée sur : http://www.wirelessintelligence.com/green-power.

Un rapport du secteur qui sera publié deux fois par an donnera une mise à jour régulière des développements dans le secteur comprenant des études de cas d’opérateurs, les points de vue des distributeurs, des entretiens, analyse technologique et des guides de bonne pratique – la première édition peut être consultée sur : http://www.gsmworld.com/documents/gpfm_report_09_annual_review.pdf

À propos du GSMA

Le GSMA représente les intérêts des communications mobiles mondiales. Couvrant 219 pays, le GSMA rassemble près de 800 opérateurs mobiles mondiaux et plus de 200 sociétés dans l’écosystème mobile élargi, dont les fabricants de téléphones, sociétés de logiciels, fournisseurs d’équipement, sociétés Internet et organismes média et divertissements. Le GSMA s’attèle à innover, incuber et créer de nouvelles opportunités d’adhésion, le tout dans le but final de conduire la croissance du secteur des communications mobiles.

Pour plus d’informations, visitez le site Mobile World Live, nouveau portail du secteur des communications mobiles, sur http://www.mobileworldlive.com ou le site Internet de GSMA sur http://www.gsmworld.com

À propos d’IFC

IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, a pour mission de favoriser une croissance économique durable dans les pays en développement à travers le soutien au développement du secteur privé, la mobilisation des capitaux privés, des services de conseil et des mécanismes d’atténuation de risques aux entreprises et aux gouvernements. Nos investissements pour l’année fiscale 2009 ont atteint un montant total de 15 milliards de dollars US soutenant ainsi le transfert de capitaux vers les pays en développement durant la crise financière. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site http://www.ifc.org.

Source : GSMA