Press release

Le nombre d’utilisateurs d’internet mobile en Amérique latine devrait augmenter de 50 pour cent d’ici 2020, selon une nouvelle étude de la GSMA

0 0
Sponsorisé par Business Wire

L’utilisation croissante de l’internet mobile et l’adoption des smartphones stimulent la croissance économique ainsi que l’intégration du numérique dans toute l’Amérique latine et les Caraïbes MEXICO–(BUSINESS WIRE)–En Amérique latine, le nombre de personnes utilisant leurs dispositifs mobiles pour accéder à internet devrait croître de 50 pour cent d’ici la fin de la décennie, selon une

L’utilisation croissante de l’internet mobile et l’adoption des
smartphones stimulent la croissance économique ainsi que l’intégration
du numérique dans toute l’Amérique latine et les Caraïbes

MEXICO–(BUSINESS WIRE)–En Amérique latine, le nombre de personnes utilisant leurs dispositifs
mobiles pour accéder à internet devrait croître de 50 pour cent d’ici la
fin de la décennie, selon une nouvelle étude de la GSMA. Selon les
estimations, la région va compter 150 millions de nouveaux utilisateurs
de l’internet mobile1 d’ici 2020, montant le total à 450
millions et stimulant la croissance économique, l’innovation et
l’intégration du numérique. Le nouveau rapport, intitulé « The Mobile
Economy: Latin America and the Caribbean 2016
», a été publié lors
de l’événement « GSMA Mobile 360 – Latin America », qui s’est déroulé à
Mexico cette semaine, et qui a rassemblé les leaders de l’industrie
mobile de toute la région.

« L’Amérique latine a connu une croissance rapide du nombre d’abonnées à
l’internet mobile au cours de ces dernières années, ce qui a contribué à
créer une « économie des applications » dans des domaines tels que le
commerce et le contenu mobiles et soutenant un environnement florissant
de start-up », a déclaré Mats Granryd, directeur général de la GSMA. «
Ceci vient en grande partie de la capacité des opérateurs mobiles à
avoir réussi la migration d’abonnés existants vers des smartphones et
des réseaux mobiles haut débit, malgré l’accroissement de la concurrence
et de la pression réglementaire dans de nombreux marchés régionaux. »

Deuxième plus rapide croissance mondiale de l’industrie mobile

L’Amérique latine connaîtra une forte augmentation du nombre d’abonnées
au cours des trois prochaines années, avec de grands marchés comme le
Brésil, la Colombie, le Mexique et le Pérou qui auront des millions de
nouveaux utilisateurs. Le nombre total d’abonnés uniques2 en
Amérique latine devrait atteindre 524 millions en 2020 (414 millions fin
2015), faisant de la région la deuxième plus rapide croissance mondiale,
derrière l’Afrique subsaharienne. La pénétration d’abonnements mobiles
devrait passer de 65 pour cent de la population en 2015 à 78 pour cent
en 2020. Toutefois, les estimations varient grandement d’un pays à
l’autre, avec un taux de pénétration ne dépassant pas 28 pour cent à
Cuba, contre plus de 90 pour cent dans des marchés comme l’Argentine, le
Chili et l’Uruguay.

L’adoption des smartphones en Amérique latine a connu une nette
augmentation ces dernières années, représentant la moitié des connexions
régionales3 à la fin 2015. La région devrait connaître une
augmentation de 262 millions de connexions de smartphones4
d’ici la fin de la décennie. L’adoption continue d’être stimulée par la
baisse des prix des smartphones et par l’offre croissante de dispositifs
à prix moyens à bas. Les smartphones jouent également un rôle moteur
dans la migration vers les réseaux mobiles 3G/4G. Les investissements
continus des opérateurs dans la 4G permet aujourd’hui une couverture 4G
disponible pour 60 pour cent de la population régionale, pour passer à
80 pour cent d’ici l’année prochaine selon les estimations.

Contribution de l’industrie mobile en matière de PIB, d’emplois et de
financement public

L’utilisation des technologies et services mobiles en Amérique latine et
aux Caraïbes a génèré 255 milliards de dollars en valeur économique
l’année dernière, soit 5 pour cent du PIB de la région5.
Cette contribution devrait dépasser les 315 milliards d’ici 2020, soit
5,5 pour cent du PIB anticipé. L’écosystème mobile de la région
employait environ 1,9 millions de personnes en 2015 et a versé 40
milliards de dollars au service public sous forme d’impôts. Cette
contribution ne prend pas en compte les recettes publiques levées via
les ventes aux enchères de spectre, qui s’élevaient à 450 millions de
dollars en 2015. Les opérateurs mobiles de la région se sont mis
d’accord pour investir plus de 76 milliards de dollars en dépenses en
capital entre 2016 et 2020.

« Notre nouveau rapport souligne la contribution de l’industrie mobile
au niveau social et économique en Amérique latine, alimentant un cercle
vertueux contre la pauvreté, améliorant les infrastructures et les
services, et augmentant l’accès et l’utilisation d’internet », a ajouté
Mats Granryd. « Pour soutenir cette croissance, l’industrie mobile et
les gouvernements doivent travailler ensemble pour abaisser les
barrières à l’intégration numérique dans des domaines tels que la
couverture réseau, l’abaissement des prix, les compétences numériques et
la disponibilité d’un contenu local intéressant. »

« La modernisation des cadres de travail réglementaires existants sera
le prochain défi pour permettre la croissance future des services
mobiles, stimuler les investissements industriels et optimiser les
opportunités futures de l’écosystème numérique pour les économies
d’Amérique latine. Ces nouveaux écosystèmes seront menés par des PME
locales tirant parti de l’amélioration de la connectivité pour
développer du contenu, des applications et des solutions à valeur
ajoutée transformant la vie des consommateurs et des professionnels dans
toute la région. »

Le nouveau rapport « The Mobile Economy: Latin America and the
Caribbean 2016
» a été réalisé par GSMA Intelligence, la branche de
la GSMA consacrée à la recherche. Pour consulter le rapport dans son
intégralité ainsi que son infographie, veuillez visiter: http://www.gsma.com/mobileeconomy/latam/.

-FIN-

À propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile dans
le monde entier. Elle réunit près de 800 opérateurs et près de 300
sociétés appartenant à l’écosystème mobile élargi, dont des fabricants
de téléphones et d’appareils, des éditeurs de logiciels, des
fournisseurs d’équipements, des fournisseurs de services Internet et des
organismes œuvrant dans des secteurs d’activité connexes. La GSMA
organise également les plus grands événements du marché, tels le Mobile
World Congress, le Mobile World Congress Shanghai et les conférences
Mobile 360 Series.

Pour plus d’informations, veuillez visiter le site de la GSMA à
l’adresse www.gsma.com.
Suivez la GSMA sur Twitter: @GSMA.

1 Un abonné internet mobile est défini comme un utilisateur
unique ayant utilisé des services internet sur un dispositif mobile
pendant la période concernée. Les services internet mobiles sont définis
comme une activité employant des données mobiles (c’est-à-dire à
l’exclusion des SMS, MMS et des appels vocaux cellulaires).

2 Un abonné mobile unique représente une personne pouvant
avoir effectué plusieurs connexions mobiles (cartes SIM)

3 Une connexion mobile se réfère à une carte SIM active
enregistrée sur un réseau mobile, à l’exception des connexions M2M. Le
nombre total de connexions mobiles en Amérique latine et aux Caraïbes a
atteint 682 millions en 2015 et devrait passer à 829 millions d’ici 2020

4 Une connexion smartphone est définie comme une carte SIM
enregistrée et utilisée dans un smartphone pendant la période concernée.
Elle ne représente pas le nombre de smartphones vendus ou expédiés.

5 Le total du PIB inclut les contributions des opérateurs
mobiles (1,0%) ; les industries connexes comme les sociétés de
dispositifs ou d’infrastructure (0,5%) ; l’impact indirect (0,4%) et
l’impact de productivité (3,1%)

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

For the GSMA
Tatiana Cantoni (Brazil)
+ 55 11 95210-2225
taticantoni@pimenta.com
or
GSMA
Press Office
pressoffice@gsma.com