Press release

Le rapport GPCI 2015 dévoile les villes les plus puissantes au monde

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Évaluation du « magnétisme » résultant du succès des 40 meilleures villes TOKYO–(BUSINESS WIRE)–L’Institut des stratégies urbaines de la Fondation Mori Memorial, institut de recherche créé par Mori Building, a révélé aujourd’hui les résultats de son rapport Global Power City Index (GPCI), qui classe 40 métropoles internationales en fonction de leur « magnétisme », ou de leur pouvoir d’attraction auprès d’entreprises et

Évaluation du « magnétisme » résultant du succès des
40 meilleures villes

TOKYO–(BUSINESS WIRE)–L’Institut des stratégies urbaines de la Fondation Mori Memorial,
institut de recherche créé par Mori Building, a révélé aujourd’hui les
résultats de son rapport Global Power City Index (GPCI), qui classe
40 métropoles internationales en fonction de leur « magnétisme », ou de
leur pouvoir d’attraction auprès d’entreprises et d’individus créatifs
du monde entier, et de leur capacité à mobiliser leurs actifs en faveur
du développement économique et social. Tout comme l’an dernier, Londres,
New York, Paris et Tokyo ont remporté dans cet ordre les quatre
premières places, tandis que les villes de Los Angeles, San Francisco et
Hong Kong ont enregistré une amélioration significative.


Faits marquants

  • Londres, qui remporte chaque année la première place depuis l’accueil
    des Jeux olympiques et paralympiques 2012, se positionne cette année
    parmi les trois premières villes dans l’ensemble des catégories, à
    l’exception des catégories Habitabilité et Environnement. Grâce à un
    accent placé sur le redéveloppement à long terme, la ville poursuit
    plusieurs projets de développement, parmi lesquels un certain nombre
    d’initiatives post-Jeux olympiques, telles que la création du Parc
    olympique de la Reine Elizabeth et la construction de la ligne
    Crossrail.
  • New York, qui héberge la plupart des meilleures universités de la
    planète et le plus grand nombre de salles de spectacle et de concert,
    offre un environnement stimulant pour les individus talentueux qui s’y
    rassemblent. La ville de New York conserve sa deuxième place pour la
    quatrième année consécutive, et se positionne juste derrière Londres.
  • Paris se positionne en première place dans les catégories Habitabilité
    et Accessibilité, grâce en grande partie à sa concentration de sites
    culturels, historiques et traditionnels au sein d’un centre-ville
    compact, rendant ainsi ses atouts urbains particulièrement accessibles
    aux visiteurs ainsi qu’aux résidents. Paris se situe à la troisième
    place depuis 2008.
  • Tokyo a gagné des points dans la catégorie Interactions culturelles,
    comme le reflète l’augmentation rapide du nombre de visiteurs
    étrangers et d’étudiants en échange au sein de la ville. Tokyo
    conserve sa quatrième place depuis 2008.
  • Los Angeles, San Francisco et Boston ont significativement amélioré
    leur classement, principalement en raison d’une reprise économique
    continue depuis la crise financière de 2008, qui s’est accompagnée
    d’améliorations dans la catégorie Habitabilité.
  • L’augmentation du nombre de vols internationaux pour les passagers et
    le fret a permis d’accroître l’accessibilité de Singapour, réduisant
    ainsi l’écart avec Tokyo. De manière similaire aux années précédentes,
    Pékin et Shanghai ont reculé dans le classement, tandis que Hong Kong
    a significativement amélioré ses résultats dans la catégorie
    Habitabilité, et a fait un bon en avant dans le classement général.
  • Genève, Francfort, Stockholm, Zurich et Vienne ont remporté les cinq
    premières places dans la catégorie Environnement grâce à des
    politiques environnementales très avancées. Ailleurs dans le monde, la
    ville de Vancouver a enregistré des progrès exceptionnels dans la
    catégorie Environnement, passant de la 23e à la 7e position.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.mori-m-foundation.or.jp/english/ius2/gpci2

« Aujourd’hui, plus de 50 pour cent de la population mondiale vit dans
des villes. En raison de l’afflux d’individus, de marchandises, d’argent
et d’informations, les villes sont devenues des centres d’innovation
internationale et d’avant-garde en matière de tendances, en créant une
nouvelle énergie qui accélère davantage cet afflux », a déclaré le Dr
Hiroo Ichikawa, directeur exécutif de la Fondation Mori Memorial. « Le
GPCI est l’un des rares rapports à évaluer les meilleures villes selon
une approche globale, fournissant aux décideurs politiques et aux
développeurs des informations perspicaces afin de comprendre les forces,
les faiblesses et le potentiel inexploité des principales villes de la
planète. »

« Le GPCI 2015 fournit des informations précieuses non seulement sur le
positionnement concurrentiel des villes mondiales, mais également sur
les facteurs impactant les évolutions significatives que nous constatons
dans les classements cette année », a ajouté Vishaan Chakrabarti,
responsable de SHoP Architects, et professeur de pratique commerciale à
l’Université de Columbia. « Le message est clair : pour qu’une ville
mondiale rivalise en faveur d’un capital humain de plus en plus mobile,
elle doit améliorer la qualité de vie offerte aux résidents et aux
entreprises en termes de conceptions exceptionnelles, d’infrastructures
efficaces, d’environnement plus propre et d’exubérance culturelle
diversifiée ».

L’institut publie chaque année le rapport GPCI depuis 2008. Le GPCI
recourt à 70 indicateurs répartis en six catégories, parmi lesquelles
l’Économie, la R&D, les Interactions culturelles, l’Habitabilité,
l’Environnement et l’Accessibilité, qui analysent les forces et les
faiblesses des villes mondiales dans le cadre d’une concurrence de plus
en plus forte. Les classements reflètent également les points de vue de
plusieurs directeurs mondiaux, chercheurs, artistes, visiteurs et
résidents. Largement reconnu par les organisations du monde entier, le
GPCI est utilisé par les décideurs politiques du monde entier dans le
cadre du développement urbain et de la stratégie de marque.
Pour
consulter les commentaires de tiers : www.mori-m-foundation.or.jp/english/ius2/gpci2/index.shtml#comments

À propos de l’Institut des stratégies urbaines de la Fondation Mori
Memorial

L’institut mène des recherches comparatives multidimensionnelles afin
d’aider les gouvernements et les entreprises à identifier les stratégies
clés susceptibles d’améliorer la compétitivité de leur ville au sein
d’environnements urbains attractifs et favorables. En contrepartie, les
initiatives de l’institut contribuent aux discussions en matière de
politiques internationales, notamment grâce à son Global Power City
Index (GPCI), qui est hautement reconnu en tant qu’indice de premier
plan pour les villes mondiales. La Fondation Mori Memorial a été créée
en 1981, grâce à une donation de la part de Mori Building, important
développeur de paysages urbains créant des concepts révolutionnaires
pour la vie urbaine au Japon et dans le reste de l’Asie.
Rendez-vous
sur : www.mori-m-foundation.or.jp/english/aboutus2/index.shtml#about_strategies
ou www.mori.co.jp/en

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Demande de renseignements des médias
Weber Shandwick
Rutsuko
Nakajima, +81-90-9006-2769
Masashi Nonaka, +81-80-1037-7879
moribldg@webershandwick.com