Press release

Le STAC lance un nouveau référencement des données du marché avec des résultats fournis par Kx et Oracle

0 0 Donnez votre avis

Le Securities Technology Analysis Center (STAC®) a publié aujourd’hui les résultats de l’indice de référence STAC-M3TM d’une solution informatique fournie par Kx Systems et Oracle Corporation. STAC-M3 propose une méthodologie de mesure commune pour les solutions qui gèrent de larges fichiers de données de séries chronologiques (bases de données en unité de temps de type « tick »). La norme de mesure est actuellement une proposition communautaire développée par le Comité de référencement du STAC (http://www.stacresearch.com/members), comprenant des organisations et fournisseurs. Le Comité définit une série d’indices de référence standards pour les charges de travail du marché des capitaux, même s’il est intéressant de noter que seules les organisations de commerce – et non les fournisseurs – sont en mesure d’approuver les tests spécifiques, qui garantissent que les indices de référence coïncident avec les demandes réelles du marché. Pour compléter les essais inauguraux du référencement sur des données de séries chronologiques, Oracle (NASDAQ : ORCL) a collaboré avec Kx Systems, en utilisant son kdb+. Les résultats ont à présent établi la norme d’une série de tests de référencement qui seront réalisés au cours des quelques mois à venir.

NEW YORK, June 21, 2010 /PRNewswire/ — Le Securities Technology Analysis Center (STAC®) a publié aujourd’hui les résultats de l’indice de référence STAC-M3TM d’une solution informatique fournie par Kx Systems et Oracle Corporation. STAC-M3 propose une méthodologie de mesure commune pour les solutions qui gèrent de larges fichiers de données de séries chronologiques (bases de données en unité de temps de type « tick »). La norme de mesure est actuellement une proposition communautaire développée par le Comité de référencement du STAC (http://www.stacresearch.com/members), comprenant des organisations et fournisseurs. Le Comité définit une série d’indices de référence standards pour les charges de travail du marché des capitaux, même s’il est intéressant de noter que seules les organisations de commerce – et non les fournisseurs – sont en mesure d’approuver les tests spécifiques, qui garantissent que les indices de référence coïncident avec les demandes réelles du marché. Pour compléter les essais inauguraux du référencement sur des données de séries chronologiques, Oracle (NASDAQ : ORCL) a collaboré avec Kx Systems, en utilisant son kdb+. Les résultats ont à présent établi la norme d’une série de tests de référencement qui seront réalisés au cours des quelques mois à venir.

La capacité à analyser avec rapidité des séries chronologiques de données tarifaires et commerciales est un élément crucial pour les entreprises qui utilisent des instruments financiers comme les titres boursiers, les devises, les options et autres produits dérivés. La croissance du trading à haute fréquence implique l’importance pour les entreprises de stocker, de recouvrer et d’analyser rapidement des quantités énormes de données afin de back-tester les nouveaux algorithmes de trading, de surveiller leurs risques, et de satisfaire les exigences réglementaires. Simultanément, les hauts volumes de données fournies par le trading informatisé rendent ces tâches de plus en plus délicates sur des marchés qui peuvent « ticker » (publier des modifications tarifaires) des millions de fois par seconde.

Peter Lankford, fondateur et Directeur du STAC, a déclaré : « Nous sommes ravis que Kx et Oracle aient ouvert la marche en publiant le référencement STAC-M3. Ces essais constituent une réponse à un besoin direct de données de performance, émis par certaines des institutions financières les plus importantes au monde. Nous sommes impatients d’approfondir les résultats de référencements fournis par Kx et Oracle, ainsi que par d’autres fournisseurs de logiciels et de matériels informatiques pouvant être utilisés pour gérer les volumes élevés de données en séries chronologiques. »

Simon Garland, économiste en chef de Kx, a expliqué : « Nous avons travaillé en étroite collaboration avec le STAC et Oracle pour créer ces référencements. À long terme, ces référencements fourniront aux institutions financières des critères clairement définis leur permettant de mesurer la performance de leurs systèmes. Lors de l’installation de bases de données larges et critiques, il est essentiel de s’assurer que la configuration utilisée permet d’obtenir la meilleure performance possible en fonction des limites du matériel informatique et des logiciels. Le problème, c’est que personne ne dispose du temps et des ressources nécessaires à l’évaluation approfondie de toutes les alternatives et à la révision idéalement régulière de la solution choisie. Ces nouveaux indices de référence fournis par le STAC constituent des composantes précieuses de ces décisions. »

Cette série de tests est conçue pour établir une norme destinée aux futurs indices de référence, qui seront réalisés par le STAC en collaboration avec différents fournisseurs. Les résultats sont vitaux pour les institutions financières ayant besoin de remplir leurs obligations CEP, et qui font face aux pressions représentées par des volumes de données et des exigences réglementaires en constante croissance. Le progiciel de référencement STAC-M3 représente le premier standard de référencement destiné aux bases de données de séries chronologiques (« tick ») de données de marché permettant aux fournisseurs de mesurer leur performance et aux institutions financières de tester leurs propres systèmes.

Les standards de référencement STAC-M3 accéléreront la sélection de nouvelles technologies sur le marché, en permettant aux entreprises et aux fournisseurs utilisateurs de mesurer la performance de leurs solutions de base de données de façon commune. Les sociétés de commerce seront en mesure d’évaluer rapidement les bénéfices des innovations sur tous les niveaux de piles de données des bases « tick », comprenant les logiciels d’application, les systèmes d’exploitation, les processeurs, les serveurs et les architectures de stockage.

Amir Halfon, Directeur exécutif du département technologique des services financiers d’Oracle, a ajouté : « Le serveur unique de stockage d’Oracle, le Sun Fire X4540, nous a permis d’obtenir une performance extrême en collaboration avec Kx, en plaçant les données aussi près que possible des unités centrales. Le Sun Fire X4540 propose un accès rapide à haut débit entre les fils d’exécution et le sous-système de stockage, offrant jusqu’à 96 To de stockage dans un ensemble compact et rentable. L’intégration étroite entre le calcul et le stockage au sein du Fire X4540 supprime la nécessité d’un réseau de stockage externe et fournit une plateforme idéale pour des solutions analytiques de haut niveau comme kdb+ de Kx. »

Les indices de référence vérifiés par le STAC furent réalisés en utilisant la version 2.6 de kdb+ de Kx sur le Sun Fire X4540, le serveur de stockage d’Oracle opérant sur la version 0.92 des spécifications du référencement STAC-M3. STAC-M3 v0.92 a fait l’objet d’une soumission pour ratification auprès de tous les membres du Comité et un vote est en attente.

Le rapport de référencement est disponible sur le lien suivant http://www.STACresearch.com/kx.

Notes à l’intention des rédacteurs

À propos du STAC

http://www.STACresearch.com

À propos d’Oracle

http://www.oracle.com

À propos de Kx

Kx propose une approche unifiée d’analyse de données en temps réel et historiques grâce à sa plateforme de base de données kdb+ de haut niveau. kdb+ procure une mise en oeuvre 64 bits portative de notre capacité d’interrogation expressive et de notre langage de programmation de façon à analyser et à stocker des évènements de lecture, à manipuler des bases de données en mémoire et sur disque dur, et à créer des applications distribuées de faible latence.

Notre objectif est d’offrir les meilleures performances et flexibilité qui soient pour les analyses et applications à forte concentration de données et à volume élevé. Nous créons la technologie, vous créez votre entreprise. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur http://kx.com.

Oracle et Java sont des marques déposées d’Oracle Corporation et/ou de ses filiales. Il est possible que d’autres dénominations soient des marques de fabrique de leurs propriétaires respectifs.

    
    Contacts presse :
    John Norris
    Moonlight Media
    Tél. : +44(0)20-7250-4770
    +44(0)7774-777-597
    E-mail : john@moonlightmedia.co.uk

Source : Kx Systems, Oracle and STAC