Press release

Le Summit Power Group annonce la signature avec HQC et SNC-Lavalin d’un accord IAGC portant sur le projet d’énergie propre au Texas dont la finalisation financière est prévue pour le printemps 2016

0 0
Sponsorisé par Business Wire

BEIJING et HOUSTON–(BUSINESS WIRE)–Summit Power Group, LLC (Summit) a annoncé aujourd’hui une étape majeure vers le financement et la construction du projet d’énergie propre au Texas (ou TCEP pour Texas Clean Energy Project). Important projet de production commerciale d’électricité et de produits chimiques déployé près d’Odessa, au Texas, le TCEP va capturer plus de 90

BEIJING et HOUSTON–(BUSINESS WIRE)–Summit Power Group, LLC (Summit) a annoncé aujourd’hui une étape majeure
vers le financement et la construction du projet d’énergie propre au
Texas (ou TCEP pour Texas Clean Energy Project). Important projet de
production commerciale d’électricité et de produits chimiques déployé
près d’Odessa, au Texas, le TCEP va capturer plus de 90 pour cent de ses
émissions de CO2 provenant du charbon tout en produisant
400 MW d’énergie propre et assez d’urée pour réduire de plus de 10 pour
cent les importations annuelles des États-Unis. Le CO2
capturé sera séquestré géologiquement de manière permanente dans les
champs pétrolifères de l’Ouest du Texas.

Lors d’une rencontre aujourd’hui à Beijing, Summitmmit a signé le
contrat d’ingénierie, d’approvisionnement et de gestion de construction
(IAGC) avec China Huanqiu Contracting & Engineering Corp. (HQC) et
SNC-Lavalin Engineers & Constructors Inc. (SNC-Lavalin). Le contrat
couvre l’ingénierie, l’approvisionnement, la gestion de construction, la
mise en service et les tests de performance du bloc de capture des
produits chimiques et du carbone pour le projet, qui sera intégré à un
bloc électrique à cycle combiné de Siemens. Siemens, dont le siège
mondial pour le secteur du pétrole et du gaz est situé à Houston,
devrait également fournir l’équipement de gazéification du charbon pour
le bloc de produit chimique.

HQC, une filiale en propriété exclusive de China National Petroleum
Corporation, est une importante firme d’ingénierie et de gestion de
construction opérant dans près de 20 pays, qui a réalisé plus de 17
grands contrats IAGC pour des complexes de gazéification axés sur
l’électricité et les produits chimiques. « HQC est ravie de travailler
avec Summit et SNC-Lavalin pour mener à bien ce projet, qui est un
excellent exemple d’utilisation d’un charbon national propre et à faible
empreinte carbone pour produire des produits chimiques et de
l’électricité », a déclaré Wang Xinge, PDG de HQC. « Nous sommes
impatients de collaborer en particulier avec SNC-Lavalin pour mettre en
œuvre un projet aussi important ».

SNC-Lavalin et HQC ont conclu un accord de consortium pour le projet.
Les principales responsabilités de SNC-Lavalin comprennent l’ingénierie
et l’approvisionnement des activités d’usine ne relevant pas des
domaines de la technologie sous licence ainsi que la construction de
l’entièreté du bloc chimique du projet. SNC-Lavalin est un groupe
international d’ingénierie et de construction de premier plan disposant
de bureaux dans plus de 50 pays, dont les États-Unis. Son bureau de
Houston dirigera le projet pour le compte de SNC-Lavalin. Ses 40 000
employés fournissent des services IAGC et connexes à des clients des
secteurs électricité, pétrole et gaz, mines, métallurgie et
infrastructure. « Nous voyons le grand potentiel offert par les
principes du projet d’énergie propre au Texas en vue de réduire les
émissions de carbone aux États-Unis et dans le monde », a déclaré Neil
Bruce, PDG de SNC-Lavalin. « SNC-Lavalin a été actif dans la capture du
carbone pendant des années et a mis en œuvre des déploiements concrets
de ces technologies, y compris en convertissant des installations
électriques. Travailler en partenariat avec HQC et Summit fournit une
excellente opportunité à SNC-Lavalin ».

Le TCEP est un important projet de capture, utilisation et stockage du
carbone (CCUS) pour le ministère américain de l’Énergie, qui a attribué
au TCEP plus de 450 milliards USD dans le cadre de l’Initiative
d’exploitation propre du charbon (CCPI) gérée par l’Office of Fossil
Energy (FE). Le projet a également reçu 811 milliards USD en crédits
d’impôt à l’investissement (CII) en vertu de la section 48A de
l’Internal Revenue Code. Sont qualifiés des projets de charbon de pointe
qui génèrent au moins 400 MW de puissance et capturent un minimum de 65
pour cent de leur CO2.

La signature intervient 16 mois après que HQC et Summit aient lancé un
effort visant à améliorer la conception du projet pour atteindre une
réduction de ses coûts. Ces derniers ont fortement augmenté en 2013 en
raison de la flambée des taux de main-d’œuvre au Texas suite au boom du
pétrole et du gaz. Avec l’achèvement des travaux de génie mis à jour et
l’ajout de SNC-Lavalin à l’équipe, ce contrat apporte à cet effort une
conclusion réussie. La finalisation financière du TCEP est prévue pour
le printemps 2016.

« Les États-Unis et la Chine se trouvent devant une occasion et une
responsabilité communes pour développer et déployer des solutions qui
aident le monde à réduire son énergie carbone », a ajouté le PDG de
Summit Jason Crew. « Le projet TCEP démontrera cela grâce à une
conception réfléchie, à des technologies éprouvées et à de meilleures
pratiques. La coopération sino-américaine ne fournit pas seulement une
électricité et des produits chimiques à faible empreinte carbone, mais
soutient également la croissance économique et des milliers d’emplois
dans les deux pays. Nous sommes ravis de travailler avec HQC et
SNC-Lavalin, et reconnaissants envers le Département américain de
l’Énergie pour son soutien continu. Nous anticipons avec intérêt la
finalisation prochaine de la phase de financement et, peu après, le
début de la construction ».

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site Web du TCEP : http://www.texascleanenergyproject.com.
Ou veuillez contacter
Laura Miller, directrice des projets, au
Texas, pour le Summit Power Group à l’adresse
lmiller@summitpower.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Summit Power Group, LLC
Laura Miller, 214-763-0600