Press release

Legrand: Robustes performances au premier semestre 2016

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Croissance organique soutenue : +1,9% Progression du résultat opérationnel ajusté : +3,1% Multiples initiatives de croissance Poursuite du développement dans les offres connectées 7 acquisitions réalisées au premier semestre 2016 Objectifs 2016 pleinement confirmés LIMOGES, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Legrand (Paris:LR): Gilles Schnepp, Président Directeur Général de Legrand a déclaré : «Robustes performances au premier semestre 2016 La

Croissance organique soutenue : +1,9%

Progression du résultat opérationnel ajusté : +3,1%

Multiples initiatives de croissance

Poursuite du développement dans les offres connectées

7 acquisitions réalisées au premier semestre 2016

Objectifs 2016 pleinement confirmés

LIMOGES, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Legrand (Paris:LR):

Gilles Schnepp, Président Directeur Général de Legrand a déclaré :

«Robustes performances au premier semestre
2016

La croissance organique des ventes du Groupe s’élève à +1,9%
au premier semestre 2016 du fait d’une solide performance aux Etats-Unis
(+5,5%), d’une progression dans les pays matures d’Europe (+1,6%), et
enfin d’une stabilité dans les nouvelles économies où les situations
sont contrastées suivant les pays.

Le résultat opérationnel ajusté progresse de +3,1% et la marge
opérationnelle ajustée avant acquisitions (à périmètre 2015) ressort à
20,3% du chiffre d’affaires contre 19,8% au premier semestre 2015. Après
prise en compte des acquisitions, la marge opérationnelle ajustée
s’établit à 20,1% au premier semestre 2016.

Le résultat net part du Groupe est stable à 283 M€, soit 11,6%
du chiffre d’affaires.

La génération de cash flow libre est quant à elle solide – le
cash flow libre normalisé s’élevant à 13,0% du chiffre d’affaires – et
permet au Groupe de continuer à autofinancer son développement dans la
durée.

Ces robustes performances illustrent à nouveau la capacité du Groupe
à créer de la valeur.

Multiples initiatives de croissance

Legrand poursuit son développement dans les offres connectées.
La dynamique amorcée lors du lancement du programme Eliot et confirmée
en 2015 (les ventes de produits connectés avaient alors progressé au
total de 34% sur l’année), se poursuit avec succès. Comme présenté lors
de la journée investisseurs du 30 juin dernier, de nombreuses offres
connectées ont ainsi été lancées depuis le début de l’année comme le
portier Class 300X ou encore l’offre d’interface utilisateur MyHome
Play. Plus généralement, le Groupe est en avance sur le plan de marche
du programme Eliot.

Par ailleurs, Legrand est, comme annoncé, actif sur de nombreux
dossiers d’acquisitions ciblés et très complémentaires de ses activités
et a déjà réalisé, depuis le début de l’année, 7 opérations totalisant
un chiffre d’affaires annuel acquis de près de 160 M€. En 2016 dans son
ensemble, la croissance externe devrait contribuer à hauteur de
plus de +4% à la croissance du chiffre d’affaires du Groupe. Legrand
continue ainsi de renforcer et développer ses positions de marché.»

Objectifs 2016 pleinement confirmés

Legrand confirme pleinement ses objectifs 20161 :

– d’une évolution organique de ses ventes comprise entre -2% et +2% et

– d’une marge opérationnelle ajustée avant prise en compte des
acquisitions (à périmètre 2015) comprise entre 18,5% et 19,5% du chiffre
d’affaires.

Legrand poursuivra par ailleurs sa stratégie d’acquisitions, créatrice
de valeur.

1 Le lecteur est invité à se référer au communiqué de presse
des résultats annuels 2015 du 11 février 2016 pour la formulation
complète des objectifs 2016.

Chiffres clés

Données consolidées

(en millions €)(1)

  1er semestre 2015   1er semestre 2016
Chiffre d’affaires   2 411,7   2 448,4
Résultat opérationnel ajusté   478,1   492,7
En % du chiffre d’affaires 19,8% 20,1%
20,3% avant acquisitions(2)
Résultat opérationnel 456,6 470,8
En % du chiffre d’affaires   18,9%   19,2%
Résultat net part du Groupe 283,4 283,5
En % du chiffre d’affaires   11,8%   11,6%
Cash flow libre normalisé 326,7 317,6
En % du chiffre d’affaires 13,5% 13,0%
Cash flow libre 242,2 191,2
En % du chiffre d’affaires   10,0%   7,8%
Dette financière nette au 30 juin   1 001,2   1 374,8

(1) Voir les annexes du présent communiqué pour le glossaire et les
tableaux de réconciliation des indicateurs présentés.

(2) A périmètre 2015.

Performances financières au 30 juin 2016

Chiffre d’affaires consolidé

Le chiffre d’affaires au premier semestre 2016 s’établit à 2 448,4 M€,
en hausse totale de +1,5% par rapport au premier semestre 2015.

L’évolution organique des ventes du Groupe ressort à +1,9%, reflétant
une progression des ventes de +2,9% dans les pays matures dans leur
ensemble et une activité globalement stable (+0,1%) dans les nouvelles
économies. La performance du Groupe bénéficie au premier semestre d’un
effet favorable de calendrier estimé à environ 1 jour qui devrait
s’inverser au second semestre.

L’effet lié à l’accroissement de périmètre dû aux acquisitions s’élève à
+3,0%.

Hors effet de change, le chiffre d’affaires progresse ainsi de +5% au
premier semestre 2016.

L’impact de l’effet de change ressort quant à lui à -3,3% au cours du
premier semestre. Sur la base des taux de change moyens de juin 2016
appliqués au reste de l’année, l’effet de change s’établirait pour
l’année pleine à près de -3%.

Evolution des ventes par destination et par zone géographique à
structure et taux de change constants :

  1er sem. 2016 / 1er
sem. 2015
  2ème trim. 2016 / 2ème trim.
2015
France -2,7% -1,5%
Italie +4,3% +3,9%
Reste de l’Europe +6,0% +6,6%
Amérique du Nord et Centrale +5,7% +4,1%
Reste du Monde -2,0% -1,5%
Total +1,9% +1,9%

Les évolutions des ventes à structure et taux de change constants
s’analysent par zone géographique comme suit :

France (18,7% du chiffre d’affaires du Groupe) : l’évolution
organique du chiffre d’affaires au premier semestre 2016 s’établit à
-2,7%, dont -1,5% au deuxième trimestre qui a bénéficié d’un effet de
calendrier favorable. Cet effet de calendrier devrait s’inverser au
second semestre, en particulier au troisième trimestre.

Pour autant et depuis le début de l’année, les indicateurs avancés du
marché de la construction neuve résidentielle et non résidentielle sont
en amélioration, une tendance qui ne devrait se refléter dans l’activité
de Legrand qu’avec un décalage de plusieurs trimestres.

Italie (11,1% du chiffre d’affaires du Groupe) : le chiffre
d’affaires est en hausse de +4,3% à structure et taux de change
constants par rapport au premier semestre 2015. Cette bonne performance
bénéficie du lancement réussi au cours du semestre de la nouvelle gamme
de portiers connectés Class 300X ainsi que de projets ponctuels dans la
distribution d’énergie.

Reste de l’Europe (17,4% du chiffre d’affaires du Groupe) : le
chiffre d’affaires est en hausse de +6,0% à structure et taux de change
constants par rapport au premier semestre 2015. Legrand enregistre de
belles croissances dans de nombreux pays matures comme en Allemagne, en
Autriche et en Europe du Sud (Espagne, Grèce et Portugal) ainsi que dans
plusieurs nouvelles économies comme en Roumanie, Hongrie, Slovaquie ou
encore en République tchèque. Plus particulièrement, l’activité en
Russie progresse au premier semestre.

Par ailleurs il est indiqué que le Royaume-Uni qui a enregistré une
croissance modérée de ses ventes au premier semestre 2016 représente
environ 2,5% du chiffre d’affaires du Groupe.1

Amérique du Nord et Centrale2 (27,5% du
chiffre d’affaires du Groupe) : le chiffre d’affaires de la zone
progresse de +5,7% à structure et taux de change constants au premier
semestre 2016. Aux Etats-Unis seuls, Legrand enregistre une croissance
organique de +5,5%. Dans un marché de la construction toujours bien
orienté, la performance de Legrand est supérieure à l’évolution des
indicateurs de marché. Cette bonne performance est en particulier tirée
par la poursuite du succès de l’offre Digital Lighting Management
en contrôle d’éclairage à forte efficacité énergétique et de belles
réalisations dans le non-résidentiel. Hors ces effets ponctuels, le
chiffre d’affaires aux Etats-Unis est en progression organique de
l’ordre de +3%, en ligne avec l’évolution estimée du marché de Legrand.

Le Groupe enregistre également de belles progressions au Mexique et
globalement dans les autres pays de la zone.

Reste du Monde (25,3% du chiffre d’affaires du Groupe) : le
chiffre d’affaires est en recul de -2,0% à structure et taux de change
constants par rapport au premier semestre 2015. Les belles progressions
enregistrées en Inde, au Chili, en Colombie ou en Algérie ne compensent
pas les baisses d’activité enregistrées au Brésil ainsi que dans
certains pays d’Asie et du Moyen Orient.

En Chine plus particulièrement, après l’impact ponctuel favorable de
mesures gouvernementales en début d’année, le marché a repris sa
tendance baissière, et au total les ventes de Legrand sont stables au
premier semestre.

Résultat et marge opérationnels ajustés

Au premier semestre 2016, le résultat opérationnel ajusté est en hausse
de +3,1%, pour atteindre 492,7 M€, reflétant ainsi la capacité du groupe
à créer de la valeur dans la durée.

Avant acquisitions (à périmètre 2015), la marge opérationnelle ajustée
s’établit à 20,3% du chiffre d’affaires. En comparaison de la marge
opérationnelle ajustée du premier semestre 2015 (19,8%), l’amélioration
de 0,5 point s’explique principalement par une bonne performance
opérationnelle dans un contexte de croissance des ventes.

Après prise en compte des acquisitions, la marge opérationnelle ajustée
du Groupe ressort à 20,1% du chiffre d’affaires au premier semestre 2016.

1 Sur la base des taux de change moyens du premier semestre
2016 et du chiffre d’affaires annuel des dernières acquisitions.

2 Comme annoncé, « A partir du 1er janvier 2016, la zone
Etats-Unis/Canada devient la zone Amérique du Nord et Centrale et inclut
les Etats-Unis, le Canada, le Mexique ainsi que les autres pays
d’Amérique centrale. Cette évolution reflète la nouvelle organisation de
Legrand en Amérique du Nord suite au regroupement sous une même
responsabilité des pays précédemment mentionnés, en cohérence avec la
structure des marchés dans cette zone. » Les données historiques
retraitées sont disponibles sur le site de Legrand
http://www.legrand.com/files/fck/File/News/Finance/2016/autres/Legrand_Donnees_Historiques_Retraitees_ANC_RDM.pdf.

Résultat net part du Groupe

Le résultat net part du Groupe au premier semestre 2016 s’établit à
11,6% du chiffre d’affaires, soit 283 M€, reflétant, comparé au premier
semestre 2015 :

  • une bonne performance opérationnelle avec une amélioration de 14,2 M€
    du résultat opérationnel compensée par :
  • une augmentation de 5,9 M€ des frais financiers nets (qui restent sous
    contrôle à moins de 2% du chiffre d’affaires) due en particulier à
    l’émission en décembre 2015 d’une obligation en anticipation du
    refinancement de l’obligation d’échéance février 2017 ;
  • une hausse de 6,0 M€ du montant de l’impôt sur le résultat (le taux
    d’impôt sur le résultat s’établit à 32,9%) ;
  • d’autres éléments (notamment une baisse du résultat de change de 1,2
    M€).

Génération de cash

La marge brute d’autofinancement est robuste et ressort à 381 M€ soit
15,5% du chiffre d’affaires au premier semestre 2016.

Les investissements et le besoin en fonds de roulement sont sous
contrôle et représentent respectivement 2,4% et 9,5% du chiffre
d’affaires au premier semestre 2016.

Le cash flow libre normalisé, qui est la bonne mesure de la
génération de cash flow libre, s’établit à 13,0% des ventes, une
performance conforme à l’ambition du Groupe de générer un cash flow
libre normalisé compris entre 12% et 13% des ventes.

Croissance externe dynamique

Comme annoncé, Legrand a été actif sur de nombreux dossiers
d’acquisitions au premier semestre 2016 et a ainsi réalisé depuis le
début de l’année 7 acquisitions ciblées et autofinancées :

  • Pinnacle Architectural Lighting, un des leaders des solutions
    d’éclairage architecturales pour les bâtiments tertiaires aux
    Etats-Unis. Déjà très présent dans le contrôle d’éclairage des
    bâtiments tertiaires aux Etats-Unis, Legrand renforce ainsi son
    dispositif en Amérique du Nord avec une offre complémentaire lui
    permettant de développer des solutions sur mesure pouvant combiner les
    3 principales technologies de contrôle d’éclairage (murale, dans les
    coffrets d’éclairage, dans le luminaire) et adaptables à tous types de
    besoins et d’applications. Le Groupe renforce ainsi ses positions sur
    un marché soutenu par la mise en place régulière de nouvelles
    règlementations énergétiques et plus globalement par une demande
    accrue pour des solutions économes en énergie. Pinnacle Architectural
    Lighting emploie 230 personnes et réalise un chiffre d’affaires annuel
    d’environ 105 M$ ;
  • CP Electronics, leader du contrôle d’éclairage à efficacité
    énergétique au Royaume-Uni et dont les solutions viennent compléter
    l’offre existante de Legrand à destination du secteur tertiaire au
    Royaume-Uni où le Groupe compte parmi les leaders en cheminement de
    câbles sous plafond, ainsi qu’en busbars et boites de sol suite au
    rachat d’Electrak en 2008. CP Electronics emploie plus de 180
    personnes et réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 24 M£ ;
  • Luxul Wireless, leader américain des produits pour infrastructures
    audio/vidéo (routeurs sans fil, points d’accès, commutateurs) à
    destination des bâtiments résidentiels et des bâtiments tertiaires de
    petite et moyenne taille. Les solutions de Luxul Wireless viennent en
    complément à l’offre généraliste de Legrand aux Etats-Unis en câblage
    structuré pour le logement (On-Q). Luxul Wireless emploie environ 30
    personnes et réalise un chiffre d’affaires annuel de plus de 20 M$ ;
  • Fluxpower en Allemagne et Primetech en Italie, spécialistes des UPS1,
    qui emploient au total près de 60 personnes et réalisent un chiffre
    d’affaires annuel combiné de près de 9 M€.
  • Trias2, spécialiste indonésien du cheminement de câbles et
    des armoires de distribution. Trias, dont l’arrivée vient renforcer
    les positions du Groupe en Indonésie, emploie environ 200 personnes et
    réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 6 M€ ;
  • Jontek, spécialiste des solutions de gestion pour plateformes
    d’assistance à l’autonomie au Royaume-Uni. Jontek, dont l’activité
    vient compléter les offres de Tynetec, réalise un chiffre d’affaires
    annuel d’environ 3 M£.

1 Uninterruptible Power Supply : Alimentation
Statique sans Interruption (onduleur).

2 Signature d’un accord de joint-venture, la participation de
Legrand au sein de l’entité s’élève à 80%.

Sur la base des acquisitions annoncées et de leur date probable de
consolidation, la variation du périmètre de consolidation devrait
contribuer à hauteur de plus de +4% à la croissance du chiffre
d’affaires du Groupe en 2016.

Journée investisseurs

Legrand a organisé le 30 juin 2016 une journée investisseurs à West
Hartford, au siège social de Legrand North America aux Etats-Unis.

  • A cette occasion, le Groupe a fait un point d’étape sur le déploiement
    de ses initiatives industrielles et commerciales qui ressort en ligne
    avec le plan de marche présenté lors de la journée investisseurs de
    2014.
    Comme annoncé, Legrand a activement poursuivi son
    développement dans des canaux et business models
    complémentaires en renforçant ses positions dans l’IT, les datacenters
    ainsi que dans l’assistance à l’autonomie. Parallèlement, le Groupe a
    accéléré le développement des nouvelles technologies dans son offre
    avec le lancement du programme Eliot en juillet 2015.
    Legrand a
    également continué le déploiement de ses initiatives industrielles
    comme la mise en place de plateformes produits, électroniques et software
    et a introduit comme indicateur de performance le NEPAT1
    pour de nombreux pays en complément du résultat économique2.
    Enfin Legrand a également commenté les taux de réalisation de sa
    feuille de route RSE3 2014-2018 qui s’établissent
    respectivement à 120% et 123% en 2015 et 2014, en avance sur les
    objectifs de la feuille de route.
  • Le Groupe est également revenu sur le succès de son modèle économique
    dans la zone Etats-Unis/Canada. Depuis 2002, en s’appuyant sur une
    équipe américaine solide, Legrand a accédé à de nouveaux canaux
    (Audio/Video, IT, Datacenters, Retail etc.),
    renforcé et complété ses positions de marché grâce à l’acquisition
    d’acteurs de premier plan et au lancement régulier d’offres
    innovantes. Ainsi entre 2002 et 2015, dans la zone Etats-Unis/Canada,
    le chiffre d’affaires en dollar a été multiplié par plus de 2 et la
    marge opérationnelle ajustée exprimée en pourcentage des ventes a été
    plus que doublée pour atteindre près de 18%. Sur une base annuelle, la
    zone Etats-Unis/Canada devrait représenter près de 29% des ventes du
    Groupe.
  • Legrand a également souligné la poursuite de ses initiatives liées aux
    nouvelles technologies, notamment le développement d’offres
    connectées, portées par les solides fondamentaux du Groupe. Avec une
    croissance totale de 34% des ventes de produits connectés en 2015, le
    programme Eliot, qui vise à accélérer le déploiement dans l’offre du
    Groupe de l’Internet des Objets, est en avance sur l’objectif d’une
    croissance annuelle moyenne à deux chiffres de ses ventes de produits
    connectés d’ici à 2020 .
  • Enfin s’appuyant sur de robustes fondamentaux, une organisation
    pertinente au regard des marchés de Legrand (mondiale pour ce qui est
    du Back Office et locale pour ce qui est du Front Office),
    des process éprouvés, des indicateurs partagés dans l’organisation et
    une bonne capacité d’exécution portée par des équipes de grande
    qualité, Legrand a réalisé depuis son retour en bourse une bonne
    performance intégrée et a démontré sa capacité à créer de la valeur
    dans la durée.

L’intégralité des présentations de la journée investisseurs est
disponible sur www.legrand.com.

1 Net Economic Profit After Tax : résultat économique (voir
note 2 ci-dessous) après prise en compte de la fiscalité

2 Résultat économique : résultat opérationnel ajusté moins le
coût des capitaux employés

3 Responsabilité Sociétale d’Entreprise

Les comptes consolidés du premier semestre 2016 arrêtés par le
Conseil d’administration du 29 juillet 2016 et ayant fait l’objet d’un
examen limité par les Commissaires aux comptes du Groupe, la
présentation et la conférence téléphonique (en direct et en différé) des
résultats du premier semestre 2016 sont accessibles sur le site de
Legrand (
www.legrand.com).

Agenda financier :

  • Résultats des neuf premiers mois 2016 : 10 novembre 2016
  • Résultats annuels 2016 : 9 février 2017
  • Assemblée générale des actionnaires : 31 mai 2017

A PROPOS DE LEGRAND

Legrand est le spécialiste mondial des infrastructures électriques et
numériques du bâtiment. Son offre complète, adaptée aux marchés
tertiaire, industriel et résidentiel internationaux en fait une
référence à l’échelle mondiale. S’appuyant depuis près de 10 ans sur une
démarche RSE (Responsabilité Sociale d’Entreprise) impliquant l’ensemble
de ses équipes, Legrand poursuit sa stratégie de croissance rentable et
durable tirée par l’innovation avec le lancement régulier de nouvelles
offres – dont notamment des produits connectés Eliot* à plus forte
valeur d’usage – et les acquisitions. Legrand a réalisé en 2015 un
chiffre d’affaires de plus de 4,8 milliards d’euros. Le Groupe est coté
sur Euronext Paris et intégré notamment aux indices CAC 40, FTSE4Good,
MSCI World, Corporate Oekom Rating, DJSI, Vigeo Euronext Eurozone 120 et
Europe 120 et Ethibel Sustainability Index Excellence.(code ISIN
FR0010307819).
http://www.legrand.com

*Eliot est le nom du programme lancé en 2015 par Legrand pour
accélérer le déploiement dans son offre de l’Internet des Objets. Fruit
de la stratégie d’innovation du Groupe, il vise à développer des
solutions connectées et interopérables apportant un bénéfice durable à
l’utilisateur particulier ou professionnel.

http://www.legrand.com/FR/programme-eliot_13234.html

Annexes

Glossaire

Besoin en fonds de roulement

Le besoin en fonds de roulement est défini comme la somme des créances
clients et comptes rattachés, des stocks, des autres créances courantes,
des créances d’impôt courant ou exigible et des actifs d’impôt différé
courants diminuée de la somme des dettes fournisseurs et comptes
rattachés, des autres passifs courants, des dettes d’impôt courant
exigible, des provisions courantes et des passifs d’impôt différé
courants.

Cash flow libre

Le cash flow libre est défini comme la somme des flux de
trésorerie des opérations courantes et du produit résultant des cessions
d’actifs, minorée des investissements et des frais de développement
capitalisés.

Cash flow libre normalisé

Le cash flow libre normalisé est défini comme la somme des flux
de trésorerie des opérations courantes, sur la base d’un besoin en fonds
de roulement normalisé représentant 10% du chiffre d’affaires des 12
derniers mois à structure et taux de change constants et rapporté à la
période considérée, et du produit résultant des cessions d’actifs,
minorée des investissements et des frais de développement capitalisés.

Croissance organique

La croissance organique est définie comme la variation du chiffre
d’affaires à structure (périmètre de consolidation) et taux de change
constants.

Dette financière nette

La dette financière nette est définie comme la somme des emprunts
courants et des emprunts non courants minorée de la trésorerie et
équivalents de trésorerie et des valeurs mobilières de placement.

EBITDA

L’EBITDA est défini comme le résultat opérationnel majoré des
amortissements et des dépréciations des immobilisations corporelles et
incorporelles (y compris frais de développement capitalisés) et des
pertes de valeur des goodwill.

Marge brute d’autofinancement

La marge brute d’autofinancement est définie comme les flux de
trésorerie des opérations courantes hors variation du besoin en fonds de
roulement.

Résultat opérationnel ajusté

Le résultat opérationnel ajusté est défini comme le résultat
opérationnel ajusté des amortissements des réévaluations d’actifs
incorporels pratiquées lors des acquisitions et des frais/produits liés
à celles-ci ainsi que, le cas échéant, des pertes de valeur des goodwill.

Taux de distribution

Le taux de distribution est défini comme le rapport du dividende par
action proposé au titre d’une année n rapporté au bénéfice net part du
Groupe par action de l’année n calculé sur la base du nombre moyen
d’actions ordinaires hors auto-détention au 31 décembre de l’année n.

Calcul du besoin en fonds de roulement

En millions d’euros   S1 2015   S1 2016
Créances clients et comptes rattachés   650,2   664,0
Stocks 694,6 684,5
Autres créances courantes 164,2 169,7
Créances d’impôt courant ou exigible 33,6 23,8
Actifs/(passifs) d’impôt différé courants 82,7 89,2
Dettes fournisseurs et comptes rattachés (553,9) (525,7)
Autres passifs courants (469,8) (511,4)
Dettes d’impôt courant ou exigible (32,2) (54,9)
Provisions courantes   (101,5)   (78,7)
Besoin en fonds de roulement   467,9   460,5

Calcul de la dette financière nette

En millions d’euros   S1 2015   S1 2016
Emprunts courants   102,1   392,7
Emprunts non courants 1 514,4 1 510,9
Trésorerie et équivalents de trésorerie (612,9) (528,8)
Valeurs mobilières de placement   (2,4)   0,0
Dette financière nette   1 001,2   1 374,8

Réconciliation du résultat opérationnel ajusté avec le résultat net

En millions d’euros   S1 2015   S1 2016
Résultat net   284,1   284,9
Résultat des entités mises en équivalence   0,0   0,3
Impôts sur le résultat 133,8 139,8
(Gains)/pertes de change (1,0) 0,2
Produits financiers (5,9) (4,4)
Charges financières   45,6   50,0
Résultat opérationnel   456,6   470,8
Amortissements des réévaluations d’actifs incorporels pratiquées
lors des acquisitions et frais/produits liés aux acquisitions
21,5 21,9
Pertes de valeur des goodwill   0,0   0,0
Résultat opérationnel ajusté   478,1   492,7

Réconciliation de l’EBITDA avec le résultat net

En millions d’euros   S1 2015   S1 2016
Résultat net   284,1   284,9
Résultat des entités mises en équivalence   0,0   0,3
Impôts sur le résultat 133,8 139,8
(Gains)/pertes de change (1,0) 0,2
Produits financiers (5,9) (4,4)
Charges financières   45,6   50,0
Résultat opérationnel   456,6   470,8
Amortissements et dépréciations des immobilisations corporelles 47,7 47,1
Amortissements et dépréciations des immobilisations incorporelles (y
compris frais de développement capitalisés) et pertes de valeur des goodwill
  35,9   35,7
EBITDA   540,2   553,6

Contacts

Communication financière
Legrand
François Poisson, +33
(1) 49 72 53 53
francois.poisson@legrand.fr
ou
Contact
presse

Publicis Consultants
Robert Amady/Vilizara
Lazarova, +33 (0)1 44 82 46 31 / +33 (0)1 44 82 46 34
Mob : +33
(0)6 72 63 08 91 / +33 (0)6 26 72 57 14
robert.amady@consultants.publicis.fr
vilizara.lazarova@consultants.publicis.fr

Read full story here