Press release

Les développeurs européens de parcs éoliens offshore et le Carbon Trust unissent leurs forces pour réduire les coûts de l’énergie éolienne offshore

0 0
Sponsorisé par Business Wire

LONDRES–(BUSINESS WIRE)–Le Carbon Trust a dévoilé aujourd’hui les détails d’une nouvelle phase européenne de son programme collaboratif de recherche, développement et démonstration (RD&D) : le programme Offshore Wind Accelerator (OWA). Le programme a pour but d’influer le coût normalisé de l’énergie éolienne offshore en réduisant les coûts, en améliorant l’efficience et la disponibilité des champs

LONDRES–(BUSINESS WIRE)–Le Carbon Trust a dévoilé aujourd’hui les détails d’une nouvelle phase
européenne de son programme collaboratif de recherche, développement et
démonstration (RD&D) : le programme Offshore Wind Accelerator (OWA). Le
programme a pour but d’influer le coût normalisé de l’énergie éolienne
offshore en réduisant les coûts, en améliorant l’efficience et la
disponibilité des champs éoliens existants et à venir.

Neuf des plus grands développeurs de parcs éoliens offshore en Europe
(DONG Energy, EnBW, E.ON, Iberdrola, RWE, SSE, Statkraft, Statoil et
Vattenfall) ont choisi de participer au programme. Au cours des quatre
prochaines années, les développeurs investiront collectivement pas moins
de 6,4 millions de livres sterling, avec un supplément d’investissement
de 1,5 million de livres du gouvernement écossais, pour que de nouvelles
innovations voient le jour et pour garantir que le tarif habituel de
l’énergie éolienne offshore se situera sous la barre des 100 livres par
MWh d’ici 2020.

La succès du programme OWA au cours des huit dernières années vient d’un
modèle industriel RD&D exemplaire pour lequel les priorités sont fixées
par les développeurs pour permettre la commercialisation ciblée et
efficace des innovations. Les projets entrepris par le programme OWA
sont sélectionnés pour influer sur le coût normalisé de l’énergie
éolienne offshore en améliorant la performance dans la conception, la
construction et le fonctionnement des champs éoliens offshore.

Pour Paul Wheelhouse, ministre écossais du commerce, de l’innovation
et de l’énergie,
« L’OWA est un programme collaboratif dirigé par
le Carbon Trust et visant à réduire les coûts de l’énergie éolienne
offshore grâce à l’innovation technologique.

Le soutien du précédent gouvernement écossais en faveur de l’OWA a
contribué à développer de nouvelles idées dans des domaines clés pour
les entreprises évoluant dans les eaux écossaises. Je n’ai aucun doute
sur le fait que ce nouveau financement aidera ces entreprises à
continuer ce travail important.

Le mois dernier, environ 350 emplois ont été annoncés comme résultat
direct de la construction du Beatrice Offshore Windfarm, soulignant
ainsi l’immense opportunité que l’énergie éolienne représente pour
l’Écosse et son économie.

L’innovation dans les énergies renouvelables continue également de
contribuer aux progrès considérables que nous réalisons en matière de
réduction des émissions de gaz à effet de serre, suivant l’annonce
récente indiquant que l’Écosse a dépassé de 42% et avec six années
d’avance son objectif pour 2020 de réduction des émissions de gaz à
effet de serre. »

Tom Delay, directeur général du Carbon Trust, a déclaré : « Au
cours des cinq dernières années, le coût énergétique éolien offshore a
considérablement diminué, en grande partie grâce aux innovations, à la
réduction des risques et à l’augmentation des taux de déploiement. Mais
nous devons continuer nos efforts en proposant rapidement les bonnes
solutions aux entreprises pour mettre l’énergie éolienne offshore sur le
chemin de la compétitivité d’ici 2020. Le programme Offshore Wind
Accelerator a obtenu des résultats impressionnants. Il fournit un
mécanisme efficace permettant aux secteurs public et privé de travailler
ensemble afin de relever dans les meilleures conditions le défi de la
réduction des coûts. Son succès réside dans le partage des risques et
les avantages apportés par les innovations, fruits du travail de
recherche, de développement et de déploiement collaboratif mené par
l’industrie.

L’investissement de 1,5 million de livres sterling du gouvernement
écossais dans le programme, ainsi que la participation de neuf des plus
importants développeurs en Europe, témoignent de la réelle confiance
qu’inspire le programme OWA. Nous espérons que cela nous permettra de
lever des investissements publics et privés supplémentaires, de manière
à remplir et dépasser nos objectifs de réduction des coûts. »

Dirk Güsewell, vice-président principal, Développement de
portefeuille, chez EnBW Energie Baden-Württemberg AG, a déclaré :
«
L’innovation et la réduction des coûts sont la clé pour l’avenir de
l’énergie éolienne. EnBW voit en l’OWA un excellent vecteur industriel
pour évaluer de manière plus approfondie quelles seront les technologies
qui permettront d’atteindre ces objectifs.”

Pour Jonathan Cole, directeur général offshore chez Iberdrola,:
« Il est vital que les industriels continuent de travailler ensemble
pour réduire les coûts des énergies renouvelables offshore. La mer du
Nord est la première zone de développement de l’énergie éolienne
offshore du monde, et la collaboration entre les grands développeurs
internationaux est de bon augure pour la concrétisation de la production
d’une énergie à faible émission de carbone à un tarif abordable. »

Le programme OWA, créé en 2008, a joué un rôle moteur pour bon nombre
d’innovations, comme par exemple le développement et la démonstration de
nouvelles fondations, le développement et l’adoption du câblage 66kV,
l’amélioration de l’estimation et de la modélisation des ressources
éoliennes, et la fabrication de navires d’accès innovants. Au cours des
huit dernières années, le programme OWA a fait naître plus de 125
projets, allant d’études de faisabilité jusqu’aux démonstrations
technologiques de plusieurs millions de livres sterling. Aujourd’hui,
bon nombre des innovations commercialisées par le biais du programme OWA
sont déployées par les développeurs construisant des champs éoliens de
catégorie 2 et 3, et permettent aujourd’hui de réaliser des réductions
de coûts directes.

À la suite d’une année record pour le nombre d’installations en 2015,
l’Association européenne de l’énergie éolienne estime que plus de 20GW
d’énergie éolienne offshore seront déployés en Europe d’ici 2020. En
plus des avantages liés à la création d’une source d’électricité à
faible émission de carbone, l’énergie éolienne offshore offre également
des opportunités économiques et d’embauche plus importantes. Selon les
estimations de l’Agence internationale de l’énergie renouvelable, le
nombre d’emplois dans l’industrie de l’éolien offshore européen s’est vu
multiplier par 12 entre 2007 (6 370) et 2014 (75 000).

Les partenaires RWE, E.ON, Vattenfall et Statoil du programme OWA font
partie d’un groupe d’entreprises ayant publié une lettre ouverte plutôt
ce mois-ci, soulignant leur engagement à réduire le coût des parcs
éoliens offshore pour en faire une source compétitive de production
d’électricité. Cette déclaration fixe un objectif tarifaire de 80 euros
par mégawattheure d’ici 2025.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Carbon Trust
Service presse
Ainslie MacLeod
+44(0)20 7170
7050
press@carbontrust.com