Press release

Les résultats de Phase 3 pour le Zydelig® combiné à la Bendamustine et au Rituximab dans le traitement de la leucémie lymphoïde chronique (LLC) récidivante ont été présentés lors de la réunion annuelle…

0 0
Sponsorisé par Business Wire

— L’étude montre une pertinence statistique considérable pour le Zydelig dans la survie sans progression de la maladie — ORLANDO, Floride–(BUSINESS WIRE)– Les résultats de Phase 3 pour le Zydelig® combiné à la Bendamustine et au Rituximab dans le traitement de la leucémie lymphoïde chronique (LLC) récidivante ont été présentés lors de la réunion annuelle de

— L’étude montre une pertinence statistique considérable pour le
Zydelig dans la survie sans progression de la maladie —

ORLANDO, Floride–(BUSINESS WIRE)–

Les résultats de Phase 3 pour le Zydelig®
combiné à la Bendamustine et au Rituximab dans le traitement de la
leucémie lymphoïde chronique (LLC) récidivante ont été présentés lors de
la réunion annuelle de l’American Society of Hematology (Société
américaine d’hématologie)

Gilead Sciences, Inc. (Nasdaq : GILD) a annoncé aujourd’hui les
résultats issus d’une analyse intermédiaire pré-spécifiée d’une étude de
Phase 3 (Étude 115) évaluant le Zydelig®
(idelalisib) combiné à la bendamustine et au rituximab (BR), pour les
patients atteints de LLC précédemment traitée. L’analyse indique une
réduction de 67 % du risque de progression de la maladie ou de décès
(SSP, survie sans progression de la maladie) chez les patients recevant
Zydelig plus BR, par rapport à ceux recevant seulement la combinaison BR
(rapport de risques = 0,33 ; 95 % IC : 0,24, 0,45 ; p<0,0001). En outre,
tous les critères d’évaluation secondaires, y compris la survie globale,
ont montré une pertinence statistique dans cette analyse intermédiaire.
Les résultats détaillés de cette étude ont été présentés lors d’une
session de résumés de dernière heure, dans le cadre de la réunion
annuelle de l’American Society of Hematology (ASH) à Orlando, Floride
(#LBA-5).

« Ces résultats viennent entériner le rôle des traitements
thérapeutiques contenant de l’idelalisib contre la LLC récidivante », a
déclaré Andrew D. Zelenetz, MD, PhD, oncologue médical et
vice-président, informatique médicale, département de médecine, service
des lymphomes, Memorial Sloan Kettering Cancer Center. « Dans cette
étude de Phase 3, l’ajout de l’idelalisib à la combinaison BR s’est
traduit non seulement par des améliorations statistiques considérables,
mais aussi par des améliorations cliniques significatives de la survie
sans progression de la maladie et de la survie globale par rapport à la
combinaison BR, qui est le traitement actuel standard de la LLC
récidivante/réfractaire. Par ailleurs, le traitement à l’idelalisib a
également été bénéfique pour les patients à facteurs génétiques associés
à un pronostic encore plus défavorable. »

Zydelig est approuvé aux États-Unis, en combinaison avec le rituximab,
pour les patients atteints de LLC récidivante pour lesquels le rituximab
seul serait considéré comme un traitement approprié en raison des
comorbidités. Sur la base des résultats de l’Étude 115, Gilead envisage
de soumettre des dépôts réglementaires supplémentaires aux États-Unis et
en Europe en début d’année prochaine.

L’Étude 115 a recruté 416 patients adultes atteints de LLC précédemment
traitée, dont la maladie avait progressé moins de 36 mois après
l’achèvement d’une thérapie antérieure et non réfractaire à la
bendamustine. Les patients admissibles ont été randomisés (1:1) pour
recevoir six cycles de BR pendant 24 semaines, en combinaison
avec 150 mg de Zydelig ou avec un placebo pris par voie orale deux fois
par jour, jusqu’à la progression de la maladie ou une toxicité
inacceptable. En novembre, l’aspect aveugle de l’essai a été levé suite
à la recommandation d’un Comité indépendant de surveillance des données.

Le premier critère d’évaluation était celui de la SSP (survie sans
progression), définie comme le délai entre la randomisation et la
progression définitive de la maladie ou le décès, tel qu’il a été évalué
par un comité d’examen indépendant. La SSP moyenne observée chez les
patients recevant Zydelig plus BR a été de 23,1 mois, contre 11,1 mois
pour les patients recevant le placebo plus BR. Parmi les patients
présentant une délétion 17p ou une mutation TP53 (Zydelig plus BR :
n=69 ; placebo plus BR : n=68), des anomalies génétiques qui ont été
liées à un pronostic défavorable, il a été observé une réduction de 50 %
du risque de progression de la maladie ou de décès (HR=0,50, 95 % IC :
0,32, 0,77).

L’étude a également montré une pertinence statistique considérable de la
survie globale, avec une réduction de 45 % du risque de décès chez les
patients recevant Zydelig plus BR par rapport à ceux ne recevant que BR
(HR=0,55 ; 95 % IC : 0,36, 0,86 ; p = 0,008). La survie globale moyenne
n’a été atteinte dans aucun des bras. Le taux de réponse global a été de
68 % dans le bras Zydelig et de 45 % dans le bras témoin.

Les événements indésirables de grade ≥3 pour les bras Zydelig plus BR et
placebo plus BR ont inclus respectivement une neutropénie (60 contre
46 %), une neutropénie fébrile (20 contre 6 %) et des diarrhées
(7 contre 2 %). Les élévations de grade ≥3 de l’ALT et de l’AST ont
respectivement été observées chez 21 % et 16 % des patients recevant
Zydelig plus BR, contre 3 % et 3 % chez les patients ne recevant que la
combinaison BR ; consulter ci-dessous les informations importantes sur
l’innocuité, notamment l’ENCADRÉ DE MISES EN GARDE.

L’administration combinée du Zydelig avec la bendamustine et le
rituximab, est un traitement thérapeutique expérimental dont l’innocuité
et l’efficacité n’ont pas été déterminées.

À propos du Zydelig (idelalisib)

Le Zydelig est un inhibiteur oral de la phosphatidylinositol-3-kinase
(PI3K) delta, une protéine qui joue un rôle dans l’activation, la
prolifération et la survie des cellules B, composantes essentielles du
système immunitaire. La signalisation de la PI3K delta est active dans
le cas de nombreuses leucémies et de nombreux lymphomes des cellules B,
et en inhibant la protéine, le Zydelig bloque plusieurs voies de
signalisation cellulaire qui déterminent la viabilité des cellules B.

Informations importantes concernant l’innocuité
aux États-Unis

ENCADRÉ DE MISES EN GARDE : TOXICITÉS FATALES ET GRAVES :
TOXICITÉS HÉPATIQUES, DIARRHÉES SÉVÈRES, COLITES, PNEUMONITE ET
PERFORATION INTESTINALE

  • Une hépatotoxicité fatale et/ou grave s’est produite chez 14 % des
    patients traités au Zydelig. Surveiller la fonction hépatique avant et
    pendant le traitement. Interrompre, puis réduire ou arrêter le Zydelig
    comme indiqué.
  • Des diarrhées ou colites fatales, graves et/ou sévères se sont
    produites chez 14 % des patients sous Zydelig. Surveiller afin de
    détecter la survenue de diarrhées ou de colites sévères. Interrompre,
    puis réduire ou arrêter le Zydelig comme indiqué.
  • Une pneumonite fatale ou grave peut se produire. Surveiller afin de
    détecter des symptômes pulmonaires et des infiltrats interstitiels
    bilatéraux. Interrompre ou arrêter le Zydelig comme indiqué.
  • Une perforation intestinale fatale ou grave peut se produire chez
    les patients traités au Zydelig. Arrêter le Zydelig en cas de
    perforation intestinale.

Contre-indications

  • Antécédents de réactions allergiques graves, notamment
    anaphylaxie et syndrome de Lyell (NET).

Mises en garde et précautions

  • Hépatotoxicité : Une hépatotoxicité a été observée en
    général durant les 12 premières semaines de traitement et s’est
    inversée après interruption de la prise du médicament. Après la
    reprise du traitement à une dose plus faible, des élévations des
    enzymes ALT/AST sont réapparues chez 26 % des patients. Chez tous les
    patients, surveiller les enzymes ALT/AST toutes les 2 semaines pendant
    les 3 premiers mois, toutes les 4 semaines pendant les 3 mois
    suivants, et toutes les 1 à 3 semaines après cela. Si les enzymes
    ALT/AST sont de 3 fois supérieures à la limite supérieure de la
    normale (LSN), surveiller toutes les semaines pour détecter une
    éventuelle toxicité hépatique. Si les enzymes ALT/AST sont 5 fois
    supérieures à la LSN, interrompre le Zydelig et surveiller les enzymes
    ALT/AST et la bilirubine totale toutes les semaines jusqu’à ce que les
    analyses soient normales. Interrompre le Zydelig en cas
    d’hépatotoxicité récurrente. Éviter l’utilisation concomitante avec
    d’autres médicaments hépatotoxiques.
  • Diarrhées ou colites sévères : Des diarrhées de grade 3 et
    plus peuvent se produire à tout moment et répondre difficilement à des
    ralentisseurs du transit. Éviter l’utilisation concomitante avec
    d’autres médicaments provoquant des diarrhées.
  • Pneumonite : Évaluer les patients présentant des symptômes
    pulmonaires, tels que la toux, la dyspnée, l’hypoxie, des infiltrats
    interstitiels à l’examen radiologique ou une baisse ≥ 5 % de la
    saturation en oxygène, afin de détecter une éventuelle pneumonite.
  • Perforation intestinale : Aviser les patients de signaler
    sans tarder les symptômes suivants, s’ils surviennent ou
    s’aggravent : douleurs abdominales, frissons, fièvre, nausées ou
    vomissements.
  • Réactions cutanées sévères : Une personne sur DIX a
    présenté des réactions cutanées sévères dans une étude sur le Zydelig
    en trithérapie avec le rituximab et la bendamustine. D’autres
    réactions cutanées sévères ou engageant le pronostic vital (grade ≥3)
    ont été signalées. Surveiller les patients afin de détecter le
    développement de réactions cutanées sévères et arrêter le Zydelig en
    cas de réaction.
  • Anaphylaxie : Des réactions allergiques graves, notamment
    une anaphylaxie ont été signalées. Arrêter le Zydelig définitivement
    et mettre en place des mesures de prise en charge appropriées en cas
    de réaction.
  • Neutropénie : Une neutropénie de grade 3 à 4 apparue
    pendant le traitement s’est produite chez 31 % des patients sous
    Zydelig dans les essais cliniques. Pour tous les patients, faire une
    numération formule sanguine au moins une fois toutes les 2 semaines
    pendant les 3 premiers mois. Chez les patients dont la numération des
    neutrophiles est < 1,0 Gi/l, surveiller toutes les semaines.
  • Toxicité embryo-fœtale : Le Zydelig peut avoir des effets
    nocifs pour le fœtus. Les femmes enceintes ou susceptibles de tomber
    enceintes durant le traitement au Zydelig doivent être informées des
    risques potentiels pour le fœtus. Conseiller aux femmes d’éviter une
    grossesse pendant le traitement au Zydelig et d’utiliser une méthode
    de contraception efficace pendant au moins 1 mois après la fin du
    traitement au Zydelig.

Effets indésirables

  • Les effets indésirables les plus fréquents (incidence ≥20 %,
    tous grades confondus) dans les essais cliniques, en monothérapie ou
    en bithérapie avec le rituximab, ont été les suivants : diarrhée,
    pyrexie, fatigue, nausées, toux, pneumonie, douleurs abdominales,
    frissons et érythème.
  • Les effets indésirables graves les plus fréquents dans les
    études cliniques en bithérapie avec le rituximab ont été les
    suivants : pneumonie (17 %), pyrexie (9 %), sepsie (8 %), neutropénie
    fébrile (5 %) et diarrhées (5 %) ; des effets indésirables graves ont
    été signalés chez 49 % des patients et 10 % des patients ont arrêté le
    traitement en raison d’effets indésirables. Les effets indésirables
    graves les plus fréquents dans les études cliniques en monothérapie
    ont été les suivants : pneumonie (15 %), diarrhées (11 %) et pyrexie
    (9 %) ; des effets indésirables graves ont été signalés chez 50 % des
    patients et 53 % des patients ont arrêté ou interrompu le traitement
    en raison d’effets indésirables.
  • Les anomalies d’analyses les plus fréquentes (incidence ≥30 %,
    tous grades confondus) dans les études cliniques ont été les
    suivantes : neutropénie, hypertriglycéridémie, hyperglycémie et
    élévations des enzymes ALT/AST.

Interactions médicamenteuses

  • Inducteurs du CYP3A : Éviter l’administration concomitante
    avec des inducteurs puissants du CYP3A.
  • Inhibiteurs du CYP3A : En cas d’administration
    concomitante avec des inhibiteurs puissants du CYP3A, surveiller
    étroitement afin de détecter une éventuelle toxicité du Zydelig.
  • Substrats du CYP3A : Éviter l’administration concomitante
    avec des substrats du CYP3A.

Dosage et administration

  • Dose de départ chez l’adulte : Un comprimé de 150 mg deux
    fois par jour, avalé entier avec ou sans nourriture. Continuer le
    traitement jusqu’à progression de la maladie ou toxicité inacceptable.
    La posologie non dangereuse pour les patients nécessitant un
    traitement de plus de quelques mois est inconnue.
  • Modification de dose : Consulter les informations
    posologiques complètes du Zydelig pour les modifications de dose et
    les recommandations concernant le suivi pour les toxicités
    particulières suivantes : pneumonite, élévations des enzymes ALT/AST,
    élévations de la bilirubine, diarrhées, neutropénie et
    thrombocytopénie. Dans le cas d’autres toxicités engageant le
    pronostic vital, interrompre le Zydelig jusqu’à ce que la toxicité
    soit résolue et réduire la dose à 100 mg, deux fois par jour, à la
    reprise du traitement. En cas de réapparition de toxicités sévères ou
    engageant le pronostic vital à la reprise du traitement, le Zydelig
    devra être arrêté définitivement.

À propos de Gilead
Sciences

Gilead Sciences est une société biopharmaceutique, spécialisée dans la
découverte, le développement et la commercialisation de traitements
innovants dans des secteurs insuffisamment pourvus en thérapies. La
société a pour mission de faire progresser à travers le monde le
traitement des patients souffrant de maladies engageant le pronostic
vital. La société Gilead, dont le siège est installé à Foster City, en
Californie, est présente dans plus de 30 pays.

Déclarations prévisionnelles

Le présent communiqué de presse contient des déclarations
prévisionnelles au sens de la loi Private Securities Litigation Reform
Act de 1995, lesquelles sont assujetties à des risques, incertitudes et
autres facteurs, notamment le risque que Gilead ne soit pas en mesure de
soumettre des dépôts supplémentaires pour l’utilisation du Zydelig en
combinaison avec la bendamustine et le rituximab aux États-Unis et en
Europe dans les délais anticipés à l’heure actuelle. De plus, les
instances réglementaires pourraient ne pas approuver les dépôts
réglementaires, et les autorisations de mise sur le marché, si elles
étaient accordées, pourraient imposer des restrictions significatives à
son utilisation. Par conséquent, la commercialisation du Zydelig en
combinaison avec la bendamustine et le rituximab pourrait ne jamais être
menée à bien. Il est également possible que des résultats défavorables
soient obtenus dans des essais cliniques supplémentaires impliquant le
Zydelig. Ces risques, incertitudes et autres facteurs sont susceptibles
de faire sensiblement varier les résultats réels par rapport à ceux
auxquels il est fait référence dans les déclarations prévisionnelles. Le
lecteur est avisé de ne pas se fier outre mesure à ces déclarations
prévisionnelles. Ces risques, ainsi que d’autres, sont décrits en détail
dans le rapport trimestriel de Gilead sur le formulaire 10-Q pour le
trimestre clos le 30 septembre 2015, tel que déposé auprès de la
Commission des valeurs mobilières des États-Unis. Toutes les
déclarations prévisionnelles sont fondées sur des informations dont
Gilead dispose à l’heure actuelle, et la société rejette toute
obligation de mise à jour desdites déclarations prévisionnelles, quelles
qu’elles soient.

Les informations posologiques complètes pour les États-Unis, y
compris L’ENCADRÉ DE MISE EN GARDE, concernant le Zydelig
sont
disponibles sur 
www.gilead.com.

Zydelig est une marque déposée de Gilead Sciences, Inc.

Pour plus d’informations sur Gilead Sciences, veuillez
consulter le site Web de la société à l’adresse
www.gilead.com,
suivre Gilead sur Twitter (@GileadSciences) ou appeler le service des
relations publiques de Gilead au 1-800-GILEAD-5
ou
au 1-650-574-3000.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Gilead Sciences, Inc.
Sung Lee, 650-524-7792 (investisseurs)
Nathan
Kaiser, 650-522-1853 (médias)