Press release

Les valves endobronchiques Zephyr® de Pulmonx® se révèlent avantageuses pour les patients souffrant d’emphysème sévère et d’une maladie homogène

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

DENVER–(BUSINESS WIRE)–Pulmonx®, une société leader en pneumologie interventionnelle, a annoncé aujourd’hui les résultats d’une analyse rétrospective de l’essai phare VENT qui a démontré un avantage statistiquement significatif pour l’emphysème sévère chez des patients atteints de maladie homogène qui avaient été traités avec la valve endobronchique Zephyr® (VEB). Les données ont été présentées hier lors de

DENVER–(BUSINESS WIRE)–Pulmonx®,
une société leader en pneumologie interventionnelle, a annoncé
aujourd’hui les résultats d’une analyse rétrospective de l’essai phare
VENT qui a démontré un avantage statistiquement significatif pour
l’emphysème sévère chez des patients atteints de maladie homogène qui
avaient été traités avec la valve
endobronchique Zephyr®
(VEB). Les données ont été présentées hier
lors de la réunion annuelle de l’American Thoracic Society (ATS).

L’analyse rétrospective de l’essai VENT a examiné les résultats d’un
traitement avec la VEB Zephyr chez 25 patients présentant une
distribution homogène de la maladie, définie par des scores
d’hétérogénéité de <15 % entre les lobes traités et les ceux adjacents.
À six mois, la FEV1 de la cohorte homogène était améliorée de 16 %, ce
qui était statistiquement significatif comparé à la référence. L’analyse
a indiqué que les patients présentant une maladie homogène avec une
faible ventilation collatérale peuvent bénéficier d’une réduction du
volume pulmonaire endobronchique. Les conclusions ont été présentées par
le professeur Felix Herth, MD, PhD, FCCP, président et directeur de
pneumologie et de soins respiratoires à la Thoraxklinik de l’Université
de Heidelberg.

« Bien que l’essai VENT n’ait pas été conçu à l’origine pour évaluer des
patients atteints de maladie homogène, nous avons constaté dans notre
examen rétrospectif qu’un certain nombre d’entre eux étaient inclus. Un
examen minutieux de ce groupe a révélé que les valves Zephyr
présentaient un potentiel significatif d’amélioration de leurs symptômes
qui justifiait une autre étude », a déclaré le professeur Herth.

Suite aux résultats prometteurs constatés dans l’analyse VENT, la
société a également annoncé un recrutement actif dans l’étude
prospective, randomisée, multicentrique IMPACT, la première étude à
examiner les avantages de la VEB Zephyr exclusivement dans une
population de patients homogène. L’étude recrutera 56 patients dans le
but d’évaluer l’efficacité clinique de la VEB Zephyr versus une prise en
charge médicale. L’étude IMPACT tire parti des techniques améliorées non
utilisées dans VENT pour le dépistage, la sélection et le traitement des
patients, notamment l’utilisation de l’analyse HRCT et des évaluations
fonctionnelles de la ventilation collatérale utilisant le système
Chartis
.

Les co-principaux investigateurs de l’étude IMPACT sont le professeur
agrégé Arschang Valipour, MD, FCCP, de l’Institut de MPOC et
d’épidémiologie respiratoire Ludwig-Boltzmann au Otto-Wagner-Spital de
Vienne, en Autriche, et le professeur Ralf Eberhardt, MD, de la
Thoraxklinik, de l’Université de Heidelberg. L’étude IMPACT est réalisée
dans des centres médicaux majeurs en Autriche, en Allemagne et aux
Pays-Bas.

Les résultats de l’essai STELVIO ont été également présentés à la
réunion ATS et ont confirmé encore davantage que, indépendamment de
l’hétérogénéité ou de l’homogénéité, les patients souffrant d’emphysème
sévère avec faible ventilation collatérale constatent des améliorations
significatives sur le plan statistique et clinique de leur fonction
pulmonaire, leur capacité d’exercice et leur qualité de vie après un
traitement avec la VEB Zephyr.

« Nous cherchons activement des façons d’offrir les avantages de nos
thérapies à un plus large éventail de patients », a déclaré Glen
French
, président-directeur général de Pulmonx. « Outre
l’identification des patients homogènes susceptibles de bénéficier d’un
traitement avec notre valve Zephyr, et le recrutement dans notre étude
LIBERATE
aux États-Unis, nous optimisons la thérapie AeriSeal
que nous venons d’acquérir pour permettre aux patients présentant une
ventilation collatérale d’être éligibles pour le traitement. »

La VEB Zephyr® est un traitement mini-invasif pour l’emphysème sévère
qui, à l’issue de plus d’une dizaine d’années d’expérience clinique,
s’est avéré améliorer de manière significative la fonction pulmonaire,
la tolérance à l’effort et la qualité de vie des patients recevant ce
traitement. Un diagnostic exclusif – le système Chartis – est utilisé
avant la procédure pour identifier les personnes susceptibles de
répondre au traitement. Au cours de cette procédure, de fines valves à
sens unique sont placées dans les poumons afin de bloquer le flux d’air
en direction des zones affectées et de permettre ainsi la réduction du
volume pulmonaire. Les zones saines restantes peuvent ainsi fonctionner
de manière plus efficace, favorisant une meilleure respiration et une
amélioration de la qualité de vie. Plus de 10 000 VEB Zephyr ont été
implantées dans le monde.

À propos de Pulmonx

Basée à Redwood City, en Californie, et à Neuchâtel, en Suisse, Pulmonx
est une société de pneumologie interventionnelle axée sur le
développement de technologies transformatrices et rentables qui
améliorent la vie des patients du monde entier atteints de maladies
pulmonaires. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.pulmonx.com.

La VEB Zephyr® est un dispositif expérimental aux États-Unis.
La loi américaine en restreint l’usage à une utilisation expérimentale.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Chronic Communications
Michelle McAdam
(949) 545-6654 ou (310)
902-1274
michelle@chronic-comm.com