Press release

L’indicateur de flux d’affaires (Deal Flow Indicator(TM)) d’IntraLinks révèle que les activités mondiales d’accords de fusions-acquisitions du troisième trimestre 2010 ont augmenté de 38% par rapport au troisième trimestre 2009

0 0 Donnez votre avis

NEW YORK, October 18, 2010 /PRNewswire/ — – Les résultats indiquent une croissance ininterrompue depuis six trimestres consécutifs du volume d’accords de fusions-acquisitions, avec une augmentation de 68% par rapport au premier trimestre 2009 L’indicateur de flux d’affaires (Deal Flow Indicator(TM) ou DFI) d’IntraLinks du troisième trimestre 2010 a été publié aujourd’hui et affiche une

NEW YORK, October 18, 2010 /PRNewswire/ —

– Les résultats indiquent une croissance ininterrompue depuis six trimestres consécutifs du volume d’accords de fusions-acquisitions, avec une augmentation de 68% par rapport au premier trimestre 2009

L’indicateur de flux d’affaires (Deal Flow Indicator(TM) ou DFI) d’IntraLinks du troisième trimestre 2010 a été publié aujourd’hui et affiche une augmentation de 38% des activités de fusions-acquisitions mondiales au troisième trimestre 2010 par rapport au troisième trimestre 2009. Au cours du dernier trimestre, les activités d’accords ont augmenté de 9% comparativement au second trimestre 2010, et de 68% par rapport au premier trimestre 2009, trimestre le plus faible.

Cette importante augmentation des activités d’accords de fusions-acquisitions au cours des 12 derniers mois est largement due à la croissance des marchés émergents. La région Asie-Pacifique mène la lancée avec une augmentation de 54% au troisième trimestre 2010 par rapport au troisième trimestre 2009, devant l’Amérique du Sud (52%), l’Amérique du Nord (40%) et enfin la région Europe/Moyen-Orient/Afrique (28%). À l’échelle mondiale, le volume moyen des accords du troisième trimestre 2010 a augmenté de 6% par rapport au second trimestre 2010, avec la plus forte croissance d’accords jamais observée au sein des marchés émergents. De plus, pour les trois premiers trimestres de 2010, le volume d’accords a augmenté de 13% à l’échelle internationale, comparativement à la même période en 2009.

« Notre indicateur de flux d’affaires révèle aussi un changement positif dans certains secteurs. Depuis le troisième trimestre 2009, les secteurs des télécommunications et des produits de grande consommation ont connu une augmentation importante de leurs accords, au même titre que les secteurs de l’énergie et des sciences de la vie, et plus spécifiquement au cours du dernier trimestre pour ces derniers », déclare Matt Porzio, Vice-président de la commercialisation des produits. « Dans l’ensemble, il y a eu une croissance très importante des activités d’accords de fusions-acquisitions et nous continuerons de surveiller cet élan et de suivre ces tendances pour les partager avec l’industrie. »

Les tendances positives mondiales sont cohérentes avec les facteurs suivants sur le marché :

– L’amélioration générale et la stabilité du marché ;

– Les changements imminents de l’environnement fiscal et les réserves de capital d’investissement ont fait revenir les acheteurs et les vendeurs de souscription privée ;

– L’affaiblissement de la peur des acheteurs stratégiques d’une récession à « double creux » a eu pour conséquence une plus grande exploration des possibilités d’ajouter des perspectives de croissance organique progressive et de pénétrer de nouveaux marchés.

IntraLinks est un fournisseur mondial de salles virtuelles de documentation de fusions-acquisitions depuis plus de dix ans. L’indicateur de flux d’affaires d’IntraLinks est calculé en utilisant le volume total des échanges IntraLinks qui ont été proposés par des équipes d’affaires ayant amorcé des projets lors du trimestre précédent. Les totaux sont ensuite analysés par région du monde et comparés aux périodes précédentes. Ce rapport est basé sur des observations et des interprétations subjectives des activités d’accords de fusions-acquisitions et n’est pas une indication des résultats économiques et des résultats d’exploitation d’IntraLinks pour quelque période passée ou future que ce soit.

Pour consulter l’indicateur de flux d’affaires d’IntraLinks concernant le troisième trimestre 2010, veuillez consulter http://www.intralinks.com/dealflow

À propos d’IntraLinks

IntraLinks (NYSE : IL) est un fournisseur mondial de solutions de type SaaS (logiciel en tant que service) permettant la gestion sécurisée des contenus, l’échange d’informations commerciales critiques et la collaboration en interne et en externe avec d’autres organisations. Les solutions en nuage faciles d’emploi d’IntraLinks sont utilisées par plus de 1,3 million de professionnels représentant diverses industries, notamment les services financiers, les secteurs pharmaceutique, biotechnologique, énergétique, industriel, juridique, ainsi que l’industrie de la consommation, des assurances, de l’immobilier et de la technologie, en plus des agences gouvernementales. Les utilisateurs d’IntraLinks peuvent accélérer leurs processus d’affaires et leurs flux de travail intensifs en informations, répondre aux exigences réglementaires et concernant la gestion du risque, ainsi que collaborer avec leurs clients, associés et homologues de façon sécurisée, vérifiable et conciliante. IntraLinks compte 800 des utilisateurs du palmarès Fortune 1000. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site www.intralinks.com ou http://blog.intralinks.com. Vous pouvez également suivre les actualités d’IntraLinks sur Twitter à l’adresse http://twitter.com/intralinks et sur Facebook à l’adresse http://www.facebook.com/IntraLinks.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs au sens des dispositions de la règle refuge du Securities Litigation Reform Act de 1995. Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs explicites ou implicites qui ne sont pas basés sur des informations historiques mais liés, entre autres, aux attentes et aux suppositions concernant la croissance de l’entreprise, ses plans de gestion, ses objectifs et ses stratégies. Ces énoncés ne constituent ni des promesses ni des garanties mais sont soumis à divers risques et incertitudes, qui, pour la plupart, échappent à notre contrôle, et qui pourraient créer une différence matérielle entre les résultats réels et ceux envisagés dans les présents énoncés prospectifs. En particulier, les risques et incertitudes incluent, entre autres : les incertitudes concernant nos futurs profits, notre capacité à maintenir une trésorerie positive, les fluctuations périodiques de nos résultats d’exploitation, notre capacité à maintenir la sécurité et l’intégrité de nos systèmes, notre capacité à accroître notre pénétration des principaux marchés existants et à nous étendre sur d’autres marchés, notre dépendance vis-à-vis du volume financier et des transactions commerciales stratégiques, notre dépendance vis-à-vis des indications de clients, notre capacité à maintenir et étendre nos capacités de ventes directes, notre capacité à développer et à maintenir des relations stratégiques pour vendre et livrer nos solutions, le taux de renouvellement de notre clientèle, notre capacité à maintenir la comptabilité de nos services avec les applications gérées pas une tierce partie, la concurrence, notre capacité à nous adapter aux changements technologiques, les interruptions et les retards de nos services, les risques internationaux, notre capacité à protéger notre propriété intellectuelle, et les risques liés aux changements de loi, de règlementation, ou de politique gouvernementale. Plus d’informations sur ces facteurs, et d’autres pouvant affecter nos résultats financiers, sont contenues dans nos documents publiques pouvant être déposés à tout moment auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC), dont notre déclaration d’enregistrement sur le formulaire S-1 (no d’enregistrement 333-165991), qui a été déclaré effectif le 5 août 2010, ainsi que notre rapport trimestriel sur le formulaire 10-Q pour la période close le 30 juin 2010 et d’autres documents consécutifs déposés auprès de la SEC. Les actionnaires actuels et futurs sont priés de ne pas se fier indûment aux présents énoncés prospectifs, qui sont uniquement valables pour la date indiquée ici. Nous ne nous engageons à aucune obligation de mettre à jour ou de revoir les informations contenues dans ce communiqué de presse, que ce soit en raison de nouvelles informations, d’événements ou de circonstances futures ou pour tout autre motif.

IntraLinks et le logo d’IntraLinks sont des marques déposées d’IntraLinks Holdings, Inc. Tous droits réservés.

    
    Contact pour les média :

    Michael Baldwin
    IntraLinks
    +1-212-543-7791
    mbaldwin@intralinks.com

    Contact pour les investisseurs :
    David Roy
    IntraLinks
    +1-212-342-7690
    droy@intralinks.com

Source : IntraLinks Holdings, Inc.

Press release

L’indicateur de flux d’affaires (Deal Flow Indicator(TM)) d’IntraLinks révèle que les activités mondiales d’accords de fusions-acquisitions du troisième trimestre 2010 ont augmenté de 38% par rapport au troisième trimestre 2009

0 0 Donnez votre avis

NEW YORK, October 18, 2010 /PRNewswire/ — – Les résultats indiquent une croissance ininterrompue depuis six trimestres consécutifs du volume d’accords de fusions-acquisitions, avec une augmentation de 68% par rapport au premier trimestre 2009 L’indicateur de flux d’affaires (Deal Flow Indicator(TM) ou DFI) d’IntraLinks du troisième trimestre 2010 a été publié aujourd’hui et affiche une

NEW YORK, October 18, 2010 /PRNewswire/ —

– Les résultats indiquent une croissance ininterrompue depuis six trimestres consécutifs du volume d’accords de fusions-acquisitions, avec une augmentation de 68% par rapport au premier trimestre 2009

L’indicateur de flux d’affaires (Deal Flow Indicator(TM) ou DFI) d’IntraLinks du troisième trimestre 2010 a été publié aujourd’hui et affiche une augmentation de 38% des activités de fusions-acquisitions mondiales au troisième trimestre 2010 par rapport au troisième trimestre 2009. Au cours du dernier trimestre, les activités d’accords ont augmenté de 9% comparativement au second trimestre 2010, et de 68% par rapport au premier trimestre 2009, trimestre le plus faible.

Cette importante augmentation des activités d’accords de fusions-acquisitions au cours des 12 derniers mois est largement due à la croissance des marchés émergents. La région Asie-Pacifique mène la lancée avec une augmentation de 54% au troisième trimestre 2010 par rapport au troisième trimestre 2009, devant l’Amérique du Sud (52%), l’Amérique du Nord (40%) et enfin la région Europe/Moyen-Orient/Afrique (28%). À l’échelle mondiale, le volume moyen des accords du troisième trimestre 2010 a augmenté de 6% par rapport au second trimestre 2010, avec la plus forte croissance d’accords jamais observée au sein des marchés émergents. De plus, pour les trois premiers trimestres de 2010, le volume d’accords a augmenté de 13% à l’échelle internationale, comparativement à la même période en 2009.

« Notre indicateur de flux d’affaires révèle aussi un changement positif dans certains secteurs. Depuis le troisième trimestre 2009, les secteurs des télécommunications et des produits de grande consommation ont connu une augmentation importante de leurs accords, au même titre que les secteurs de l’énergie et des sciences de la vie, et plus spécifiquement au cours du dernier trimestre pour ces derniers », déclare Matt Porzio, Vice-président de la commercialisation des produits. « Dans l’ensemble, il y a eu une croissance très importante des activités d’accords de fusions-acquisitions et nous continuerons de surveiller cet élan et de suivre ces tendances pour les partager avec l’industrie. »

Les tendances positives mondiales sont cohérentes avec les facteurs suivants sur le marché :

– L’amélioration générale et la stabilité du marché ;

– Les changements imminents de l’environnement fiscal et les réserves de capital d’investissement ont fait revenir les acheteurs et les vendeurs de souscription privée ;

– L’affaiblissement de la peur des acheteurs stratégiques d’une récession à « double creux » a eu pour conséquence une plus grande exploration des possibilités d’ajouter des perspectives de croissance organique progressive et de pénétrer de nouveaux marchés.

IntraLinks est un fournisseur mondial de salles virtuelles de documentation de fusions-acquisitions depuis plus de dix ans. L’indicateur de flux d’affaires d’IntraLinks est calculé en utilisant le volume total des échanges IntraLinks qui ont été proposés par des équipes d’affaires ayant amorcé des projets lors du trimestre précédent. Les totaux sont ensuite analysés par région du monde et comparés aux périodes précédentes. Ce rapport est basé sur des observations et des interprétations subjectives des activités d’accords de fusions-acquisitions et n’est pas une indication des résultats économiques et des résultats d’exploitation d’IntraLinks pour quelque période passée ou future que ce soit.

Pour consulter l’indicateur de flux d’affaires d’IntraLinks concernant le troisième trimestre 2010, veuillez consulter http://www.intralinks.com/dealflow

À propos d’IntraLinks

IntraLinks (NYSE : IL) est un fournisseur mondial de solutions de type SaaS (logiciel en tant que service) permettant la gestion sécurisée des contenus, l’échange d’informations commerciales critiques et la collaboration en interne et en externe avec d’autres organisations. Les solutions en nuage faciles d’emploi d’IntraLinks sont utilisées par plus de 1,3 million de professionnels représentant diverses industries, notamment les services financiers, les secteurs pharmaceutique, biotechnologique, énergétique, industriel, juridique, ainsi que l’industrie de la consommation, des assurances, de l’immobilier et de la technologie, en plus des agences gouvernementales. Les utilisateurs d’IntraLinks peuvent accélérer leurs processus d’affaires et leurs flux de travail intensifs en informations, répondre aux exigences réglementaires et concernant la gestion du risque, ainsi que collaborer avec leurs clients, associés et homologues de façon sécurisée, vérifiable et conciliante. IntraLinks compte 800 des utilisateurs du palmarès Fortune 1000. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site www.intralinks.com ou http://blog.intralinks.com. Vous pouvez également suivre les actualités d’IntraLinks sur Twitter à l’adresse http://twitter.com/intralinks et sur Facebook à l’adresse http://www.facebook.com/IntraLinks.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs au sens des dispositions de la règle refuge du Securities Litigation Reform Act de 1995. Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs explicites ou implicites qui ne sont pas basés sur des informations historiques mais liés, entre autres, aux attentes et aux suppositions concernant la croissance de l’entreprise, ses plans de gestion, ses objectifs et ses stratégies. Ces énoncés ne constituent ni des promesses ni des garanties mais sont soumis à divers risques et incertitudes, qui, pour la plupart, échappent à notre contrôle, et qui pourraient créer une différence matérielle entre les résultats réels et ceux envisagés dans les présents énoncés prospectifs. En particulier, les risques et incertitudes incluent, entre autres : les incertitudes concernant nos futurs profits, notre capacité à maintenir une trésorerie positive, les fluctuations périodiques de nos résultats d’exploitation, notre capacité à maintenir la sécurité et l’intégrité de nos systèmes, notre capacité à accroître notre pénétration des principaux marchés existants et à nous étendre sur d’autres marchés, notre dépendance vis-à-vis du volume financier et des transactions commerciales stratégiques, notre dépendance vis-à-vis des indications de clients, notre capacité à maintenir et étendre nos capacités de ventes directes, notre capacité à développer et à maintenir des relations stratégiques pour vendre et livrer nos solutions, le taux de renouvellement de notre clientèle, notre capacité à maintenir la comptabilité de nos services avec les applications gérées pas une tierce partie, la concurrence, notre capacité à nous adapter aux changements technologiques, les interruptions et les retards de nos services, les risques internationaux, notre capacité à protéger notre propriété intellectuelle, et les risques liés aux changements de loi, de règlementation, ou de politique gouvernementale. Plus d’informations sur ces facteurs, et d’autres pouvant affecter nos résultats financiers, sont contenues dans nos documents publiques pouvant être déposés à tout moment auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC), dont notre déclaration d’enregistrement sur le formulaire S-1 (no d’enregistrement 333-165991), qui a été déclaré effectif le 5 août 2010, ainsi que notre rapport trimestriel sur le formulaire 10-Q pour la période close le 30 juin 2010 et d’autres documents consécutifs déposés auprès de la SEC. Les actionnaires actuels et futurs sont priés de ne pas se fier indûment aux présents énoncés prospectifs, qui sont uniquement valables pour la date indiquée ici. Nous ne nous engageons à aucune obligation de mettre à jour ou de revoir les informations contenues dans ce communiqué de presse, que ce soit en raison de nouvelles informations, d’événements ou de circonstances futures ou pour tout autre motif.

IntraLinks et le logo d’IntraLinks sont des marques déposées d’IntraLinks Holdings, Inc. Tous droits réservés.

    
    Contact pour les média :

    Michael Baldwin
    IntraLinks
    +1-212-543-7791
    mbaldwin@intralinks.com

    Contact pour les investisseurs :
    David Roy
    IntraLinks
    +1-212-342-7690
    droy@intralinks.com

Source : IntraLinks Holdings, Inc.