Press release

L’Open Interconnect Consortium dévoile une prise en charge des applications cloud-native pour l’Internet des objets

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

La publication 1.0 de la spécification finale de l’OIC vient de sortir PORTLAND, Oregon–(BUSINESS WIRE)–Aujourd’hui, l’Open Interconnect Consortium, Inc. (OIC) a annoncé la disponibilité publique de sa spécification finale pour l’Internet des objets (IoT). Ce jalon technique significatif, qui guide le projet open source IoTivity parrainé par l’OIC, est la seule architecture cloud-native pour l’IoT

La publication 1.0 de la spécification finale de l’OIC vient de sortir

PORTLAND, Oregon–(BUSINESS WIRE)–Aujourd’hui, l’Open Interconnect Consortium, Inc. (OIC) a annoncé la
disponibilité publique de sa spécification finale pour l’Internet des
objets (IoT). Ce jalon technique significatif, qui guide le projet open
source IoTivity
parrainé par l’OIC, est la seule architecture cloud-native pour l’IoT du
secteur à être documentée dans une spécification formelle qui peut être
implémentée de quasiment toutes les façons choisies par un développeur.
La conception cloud-native est critique pour débloquer le coût,
l’évolutivité et la fiabilité qu’exige le déploiement de millions
d’appareils.

La Spécification candidate 1.0 de l’OIC inclut le cadre fondamental,
l’appareil intelligent à domicile, le type de ressource, la sécurité et
des capacités d’accès à distance.

L’approche cloud-native de l’OIC adapte des techniques cloud à une
utilisation locale, permettant une intégration en souplesse entre des
cas d’utilisation locale et cloud (locale à locale et locale à cloud,
par exemple). Grâce à l’architecture cloud-native, les développeurs
disposent d’une plus grande flexibilité, autrement dit, même s’ils
commencent avec une approche locale uniquement, ils ne sont pas obligés
de ré-architecturer à l’échelle à mesure que leurs produits remportent
un succès croissant.

« Le secteur informatique s’est tourné vers les pionniers du cloud pour
voir leurs modes de traitement des millions d’appareils et
d’interactions mobiles, et il a appris que seule une conception
cloud-native évoluera fiablement pour traiter les millions d’appareils
et d’interactions IoT que nous anticipons dans des projets réussis », a
déclaré Mike Richmond, directeur exécutif de l’Open Interconnect
Consortium. « Dans cette optique, nous avons développé cette
spécification candidate et la rendons disponible à tous en vue de son
évaluation. »

Cette étape jalon fait suite à une année de solide croissance
des adhésions à l’OIC
qui a accueilli de nouvelles sociétés, telles
qu’IBM et National Instruments, au sein du groupe. En outre, avec un
certain nombre de Plugfests réussis et le lancement de cette nouvelle
spécification, l’OIC prévoit de certifier les premiers produits
conformes à l’OIC d’ici la fin de l’année.

Et M. Richmond d’ajouter, « Grâce à l’approche de l’OIC, les entreprises
peuvent expédier leur propre implémentation ou l’implémentation open
source pour répondre aux très diverses exigences des produits. »

Ressources complémentaires :

À propos de l’Open Interconnect Consortium

L’Open Interconnect Consortium, une société à but non lucratif du
Delaware, est fondée par des acteurs majeurs de la technologie dans le
but de définir les exigences de connectivité et d’assurer
l’interopérabilité entre les appareils qui constitueront l’Internet des
Objets (IoT) émergent.

Toutes les marques de commerce figurant dans le présent communiqué
appartiennent à leurs propriétaires respectifs.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Relations publiques OIC
Danielle Tarp, 415-856-5182
OICPR@blancandotus.com