Press release

Mercialys : Des résultats semestriels très satisfaisants

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Hausse des loyers facturés : +14.0% à 91.9 M€, dont +2.9% à périmètre constant hors indexation Croissance soutenue du FFO : +3.3% à 58.7 M€ Progression de +5.4% de l’ANR hors droits sur 6 mois : 20.48 € / action Mercialys renforce son modèle de proximité tout en préservant ses grands équilibres financiers : cession de 70% d’un actif

Hausse des loyers facturés : +14.0% à 91.9 M€, dont +2.9%
à périmètre constant hors indexation

Croissance soutenue du FFO : +3.3% à 58.7 M€

Progression de +5.4% de l’ANR hors droits sur 6 mois : 20.48
€ / action

Mercialys renforce son modèle de proximité tout en préservant ses
grands équilibres financiers
 : cession de 70% d’un actif restructuré
à Rennes et du site d’Anglet, et acquisition auprès de Monoprix de 2
sites à transformer

Perspectives 2016 : Mercialys réitère ses objectifs de
croissance organique des loyers hors indexation supérieure à +2% et de
progression du FFO de +2%

Distribution d’un acompte sur dividende de 0.43 € / action en
octobre 2016, Mercialys prévoyant un dividende pour l’ensemble de
l’exercice dans une fourchette de 85% à 95% du FFO 2016

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Au cours du 1er semestre 2016, Mercialys (Paris:MERY) a
réalisé une performance locative robuste, se matérialisant par une
croissance organique hors effet de l’indexation de +2.9%. Le résultat
des opérations (FFO) ressort à 58.7 M€, en hausse de +3.3% par rapport
au 1er semestre 2015. Dans le même temps, l’ANR EPRA triple
net a progressé de +5.4% sur 6 mois à 20.48 € / action.

L’activité de commercialisation et de gestion d’actifs est restée
dynamique, se traduisant à périmètre constant par la poursuite de la
transformation des cafétérias libérées par le Groupe Casino, la location
des nouvelles boutiques créées au travers de la réduction de surface des
hypermarchés qui ouvriront au 2nd semestre 2016, ainsi que la
matérialisation du potentiel de réversion lors des renouvellements et
recommercialisations. Par ailleurs, la commercialisation de projets qui
ouvriront également au 2nd semestre 2016 se déroule de façon
très positive. Ainsi, l’extension du centre commercial de Toulouse sur
laquelle Mercialys détient une option d’achat à l’ouverture en novembre
2016, est louée à 95% à date. Le retail park de Sainte Marie (La
Réunion), qui ouvrira en décembre est loué dans son intégralité.

A l’instar de l’excellente performance enregistrée en 2015, Mercialys a
poursuivi une stratégie d’implantation de moyennes surfaces qui
représenteront de nouvelles locomotives génératrices de loyers
additionnels mais également de fréquentation. Ainsi, depuis début 2016,
plus de 13 000 m² ont été signés avec des moyennes surfaces françaises
(FNAC, Maisons du Monde, Districenter, Go Sport) ou internationales
(Mango, New Yorker, Pull & Bear, C&A, Black store).

Mercialys a mené une politique d’investissements équilibrée au cours du 1er
semestre. 2 sites à transformer ont été acquis auprès de Monoprix sur la
base d’un rendement immédiat de 5.6% et sur lesquels des projets de
développements mixtes seront menés. Parallèlement, Mercialys a apporté
le site d’Anglet et l’hypermarché transformé de Rennes à la SCI Rennes
Anglet détenue à 70% par un OPPCI, filiale d’un fonds géré par Schroder
REIM, sur la base d’un taux de sortie de 5.0% et d’un TRI moyen de 9.0%.

Parallèlement, la structure financière reste solide, le ratio
d’endettement (LTV) s’élevant à 40.6% et l’ICR ressortant à 6.1x.
L’agence Standard & Poor’s a réitéré sa notation BBB / perspective
stable en mai 2016.

Mercialys réitère ses objectifs 2016, soit une croissance organique des
loyers hors indexation de +2% et une hausse de +2% du FFO en 2016 par
rapport à 2015. Compte tenu de ces résultats et perspectives, le Conseil
d’administration a décidé le versement d’un acompte sur dividende de
0.43 euro par action en octobre 2016. Pour l’ensemble de l’exercice,
Mercialys prévoit un dividende dans une fourchette de 85% à 95% du FFO
2016.

I. Activité et résultats du 1er
semestre 2016

Bonne progression des résultats semestriels

Les loyers facturés progressent de 14.0% à 91.9 M€ au
travers de la croissance organique ainsi que de l’effet des acquisitions
réalisées en 2015.

La croissance organique des loyers facturés est demeurée sur une
tendance très positive de +2.8%, soit +2.9% au-dessus
de l’indexation
. Cette évolution représente une excellente
performance, engendrée principalement par l’effet positif des
recommercialisations, Mercialys menant notamment une politique dynamique
d’implantation de moyennes surfaces dans de nombreux centres commerciaux.
Ainsi,
les renouvellements et les recommercialisations ont généré une
croissance de la base locative annualisée moyenne de 16.1%. Outre
l’effet des actions menées sur le portefeuille, la croissance organique
a bénéficié d’une hausse de +16.9% de l’activité de Commerce Ephémère à
3.4 M€, qui contribue à hauteur de 0.6% à la croissance organique.

Le taux de vacance financière courante s’établit à 2.4% au 1er
semestre 2016, un niveau proche du taux constaté à fin 2015 (2.0%). Le
taux de recouvrement sur 12 mois reste élevé à 97.6%, en ligne avec la
tendance constatée à fin 2015 (97.7%).

Le taux d’effort s’élève à 10.3%, stable par rapport à fin 2015,
traduisant à la fois le poids raisonnable du coût de l’immobilier dans
le compte d’exploitation des commerçants et la marge d’augmentation
possible de ces loyers lors des renouvellements ou à l’occasion de
restructurations.

Les revenus locatifs, à 93.0 M€, sont en hausse de +13.1%, la
croissance des loyers facturés compensant le recul des droits d’entrée,
les niveaux de loyers étant désormais privilégiés par rapport à la mise
en place de tels droits, à l’instar de la tendance constatée en 2015.

L’EBITDA ressort à 79.4 M€, en hausse de +12.8% par
rapport au 1er semestre 2015, la marge EBITDA ressortant à
85.4%, en ligne par rapport au 30 juin 2015 (85.6%).

Les frais financiers nets, retraités de l’effet non
récurrent positif de la valorisation des instruments dérivés (1.9 M€)
progressent de +2.2 M€ par rapport au 30 juin 2015 à 15.3 M€ à fin juin
2016. Cette progression est engendrée par un effet volume de la dette,
suite à l’émission d’une obligation de 200 M€ en novembre 2015, et à
l’émission de billets de trésorerie pour un encours de 258 M€ à fin juin
2016 (vs. 145 M€ à fin juin 2015). Parallèlement, le coût moyen de la
dette tirée s’établit à 2.1%, en ligne avec le niveau constaté au 1er
semestre 2015 et inférieur de 30 pb au coût enregistré à fin 2015,
notamment grâce au coût favorable des billets de trésorerie émis sur la
période (0.02% en moyenne).

Les intérêts ne donnant pas le contrôle hors amortissements et
plus-values s’élèvent à 5.2 M€ au 30 juin 2016, contre un montant non
significatif au 1er semestre 2015. Cette évolution résulte de
la cession de parts de filiales à des OPCI gérés par BNP Paribas REIM
France à hauteur de 49% en 2015. Ces cessions n’affectent pas les
loyers, Mercialys ayant conservé le contrôle exclusif et consolidant
donc ces filiales par intégration globale.

Les impôts intègrent la contribution de 3% engendrée par le
versement des plus-values non concernées par l’obligation de
distribution au titre du statut SIIC, le solde comprenant
essentiellement la CVAE, pour un total de 0.7 M€ à fin juin 2016 contre
0.5 M€ au 1er semestre 2015.

Le résultat des opérations (FFO1)
progresse de +3.3% à 58.7 M€, soit 0.64 euro par action2.

En millions d’euros   30.06.2015   30.06.2016   Var %
Loyers facturés   80 558   91 869   14,0%
Droits d’entrée 1 698 1 155 -31,9%
Revenus locatifs 82 256 93 025 13,1%
Charges locatives non récupérées sur immeubles (5 051) (5 952) 17,8%
Loyers nets 77 205 87 072 12,8%
EBITDA 70 423 79 411 12,8%
Marge EBITDA 85,6% 85,4% na

Résultat financier hors effet non récurrents de l’inefficacité des
couvertures et
risque de défaillance bancaire

(13 037) (15 257) 17,0%
Reprise / (dotation) aux provisions 72 na

Autres produits et charges opérationnels (hors + values de
cessions et
dépréciation)

(590) (3) -99,5%
Impôt (528) (661) 25,3%
QP de résultat des sociétés mises en équivalence 530 308 -41,8%
Intérêts minoritaires hors + values et amortissements (24) (5 195) na
FFO 56 775 58 675 3,3%
FFO / action   0,62   0,64   3,3%

II. Investissements et cessions

Une politique d’investissement toujours dynamique…

Mercialys a conclu à la fin du 1er semestre 2016 deux
opérations d’investissements permettant à la fois de bénéficier d’une
relution significative des loyers et d’alimenter le pipeline de
développements à moyen terme. Parallèlement, Mercialys a apporté le site
d’Anglet et l’hypermarché transformé de Rennes à la SCI Rennes Anglet
détenue à 70% par un OPPCI, filiale d’un fonds géré par Schroder REIM,
ce qui contribue à préserver les grands équilibres financiers de la
Société et permet à Mercialys de conclure un accord avec un investisseur
anglo-saxon de premier plan, dans la lignée des accords déjà en place
avec Amundi, Altaréa Cogedim, Union Investment et BNP Paribas REIM
France.

Ainsi, le 29 juin 2016, Mercialys a acquis 2 sites à transformer auprès
de Monoprix dans les communes proches de Paris de Saint-Germain-en-Laye
et La Garenne-Colombes.

Cet investissement a représenté un montant de 69.6 M€ acte en mains,
soit un taux de rendement immédiat de 5.6% (sur la base des loyers payés
dès l’acquisition par Monoprix au travers de baux à loyers fixes) avant
la mise en œuvre de projets qui engendreront des loyers complémentaires
ainsi que de potentielles marges de promotion notamment sur la cession
des développements d’immobilier résidentiel.

Mercialys poursuit ainsi le développement de sa ligne de métier de
commerce de centre-ville, qui représente après l’acquisition de 7 sites
à transformer auprès de Monoprix depuis l’exercice précédent, près de 5%
de la valeur d’actifs droits inclus publiée au 30 juin 2016.

Ces 2 sites seront profondément restructurés et des projets de
développements résidentiels sont d’ores et déjà en cours d’étude pour un
montant de travaux de 30 M€ et un TRI d’environ 9%. En effet, Mercialys
dispose au travers du foncier acquis de volumes et de parkings
idéalement localisés dans le cœur de ces communes dont la démographie et
le pouvoir d’achat bénéficient de leur proximité avec Paris.

Mercialys poursuit la mise en œuvre de son pipeline de développement
contrôlé
, qui représente 220 M€ d’investissements d’ici 2018, dont
201.1 M€ restent à engager, qui permettront de créer 16.2 M€ de loyers
annualisés additionnels.

La Société bénéficiera des livraisons suivantes au 2nd
semestre 2016 :

  • 5 projets de grandes surfaces alimentaires transformées seront livrés
    au 2ème semestre 2016 sur les sites d’Aix, Angers, Anglet,
    Nîmes (phase 1), Rennes (phase 1), pour un montant total annualisé de
    loyers de 2.1 M€,
  • Mercialys livrera un retail park à Sainte-Marie (La Réunion) au 4ème
    trimestre 2016 totalisant
    3 600 m² et produisant 0.9 M€ de loyers
    annualisés. Parallèlement, dans le cadre de la Convention de
    Partenariat, Mercialys se prononcera sur l’acquisition de l’extension
    de 1 200 m² de la galerie de Carcassonne Salvaza, dont les loyers
    annualisés s’élèvent à 0.3 M€,
  • Mercialys dispose d’une option d’achat à la juste valeur exerçable au
    plus tard à l’ouverture auprès de Foncière Euris sur la phase 2 du
    projet d’extension de la galerie marchande existante de Toulouse
    Fenouillet. La commercialisation de cette extension est en phase de
    finalisation, atteignant 95% à date.
En millions d’euros  

Investissement
total

 

Investissement restant
à engager

 

Loyers nets
prévisionnels

 

Rendement net
cible

 

Dates de
livraison

Transformation 3 GSA acquises au S1 2014   31,5   31,4   2,9   9,1%   2016 – 2017
Transformation 8 GSA acquises au S2 2014 24,0 22,4 2,9 12,1% 2016 – 2017
Transformation 4 GSA acquises au S1 2015 16,1 16,1 1,1 7,1% 2017 – 2018
Transformation 5 GSA acquises au S2 2015 16,7 (5) 16,7 1,2 6,9% 2017 – 2018
Toulouse Fenouillet Phase 2 (1) 118,0 101,2 7,0 5,9% 2016
Sainte Marie Retail Park 8,6 8,3 0,9 10,3% 2016
Carcassonne Salvaza (2) 4,9 4,9 0,3 6,2% 2016
TOTAL pipeline contrôlé   219,9   201,1   16,2   7,4%    
Extensions et retail parks 330,9 330,2 22,3 6,7% 2019 – 2021
Projets mixtes de centre-ville 85,0 85,0 NA NA
Total pipeline potentiel (3)   415,9   415,2   22,3   6,7%    
TOTAL pipeline (4)   635,8   616,2   38,6   7,0%    

(1) Mercialys détient une option d’achat à la juste valeur sur ce
projet. Les chiffres indiqués sont ceux correspondant à l’époque de la
mise en œuvre de ce partenariat en 2014, ils seront actualisés en cas de
levée de l’option

(2) Projet présenté par le Groupe Casino
dans le cadre de la Convention de Partenariat, sous réserve de l’accord
du Comité des Investissements et du Conseil d’administration de Mercialys

(3)
Rendement hors impact des projets mixtes de centre-ville, qui peuvent
également générer des marges de promotion immobilière

(4)
Les montants et rendements peuvent évoluer en fonction de la mise en
œuvre des projets

(5) dont 11 M€ en quote-part Mercialys,
les projets d’Istres, Narbonne, Le Puy et Clermont-Ferrand étant détenus
à 51%

…équilibrée par une cession réalisée auprès d’un OPPCI filiale d’un
fonds géré par Schroder REIM

Le 28 juin 2016, Mercialys et l’OPPCI SEREIT France (filiale d’un fonds
géré par Schroder REIM) ont conclu un accord au travers duquel Mercialys
a apporté les murs des hypermarchés transformés de Rennes et Anglet,
ainsi que des murs de la galerie marchande et de la moyenne surface
louée à l’enseigne Boulanger d’Anglet, à la SCI Rennes Anglet. Suite à
cet apport, Mercialys détient 30% des titres de la SCI, l’OPPCI SEREIT
France en détenant 70%.

Cette transaction a été réalisée sur la base d’une valorisation à 100%
de ces actifs de 61.8 M€ acte en mains, soit un taux de sortie de 5.0%,
les loyers engendrés par ces actifs ressortant à 3.1 M€ en base
annuelle. Le TRI global de ces opérations s’élève à 9.0%. La plus-value
consolidée engendrée ressort à 2.8 M€ (la plus-value distribuable dans
les comptes sociaux s’établit à 6.9 M€).

L’opération permet à Mercialys de cristalliser la valeur créée sur ces
actifs, notamment dans le cadre de la restructuration profonde des
hypermarchés, qui s’est traduite par l’implantation des moyennes
surfaces d’électroménager Boulanger (Anglet) et de bricolage Brico Dépôt
(Rennes).

La participation de 30% détenue par Mercialys est comptabilisée par mise
en équivalence.

III. Portefeuille et structure financière

L’actif net réévalué triple net (format EPRA) est en hausse de +10.5%
sur 12 mois et de +5.4% sur 6 mois

La valeur du patrimoine de Mercialys s’établit à 3 688.9 M€,
droits inclus, en progression de +4.1% sur 6 mois sous l’effet
principalement de la hausse des loyers à périmètre constant (+102 M€),
de la compression du taux de capitalisation moyen (+54 M€) et des
variations de périmètre (-9 M€). A périmètre constant, la valeur du
patrimoine de Mercialys augmente de +9.2% sur 12 mois et de +4.5%
par rapport au 31 décembre 2015.

Le portefeuille de Mercialys à fin juin 2016 est constitué de 72 actifs
dont 65 centres commerciaux et sites de centre-ville, incluant
une proportion de 74% de grands centres commerciaux, 25% de sites de
proximité leaders et de centre-ville et 1% d’autres actifs.

Le taux de rendement moyen des expertises ressort à 5.28% au 30
juin 2016, contre 5.36% au 31 décembre 2015 et 5.55% au 30 juin 2015.

L’actif net réévalué triple net (format EPRA) est en hausse de +10.5%
sur 12 mois et de +5.4% par rapport au 31 décembre 2015 à 20.48 euros
par action. Cette variation de 1.06 € / action sur un semestre résulte
des impacts suivants :

– versement de dividendes : -0.57 €
– résultat net : +0.54 €

variation de la juste-valeur du patrimoine : +1.10 €

variation de la juste-valeur des instruments financiers et autres
éléments : -0.02€

Une structure financière solide

Mercialys a bénéficié d’un environnement de taux toujours très favorable
pour financer ses investissements au 1er semestre 2016.
Ainsi, la Société a émis des billets de trésorerie pour un encours de
258 M€ à fin juin 2016, à un coût moyen de 0.02%. Le solde de la dette
tirée de 1 487 M€ est inchangé, constitué de 2 souches obligataires et
de billets de trésorerie.

Parallèlement, Mercialys disposait au 30 juin 2016 de 350 M€ de lignes
bancaires non tirées, montant inchangé par rapport à fin 2015, ainsi
d’un programme de billets de trésorerie de 500 M€ (utilisé à hauteur de
258 M€ à fin juin 2016).

Par ailleurs, en juillet 2016, Mercialys a conclu des lignes bancaires
confirmées complémentaires d’un montant total de 60 M€ à maturité
juillet 2019 et juillet 2021, dont la rémunération est inférieure à
Euribor 3M + 100 pb. Ces lignes viennent renforcer le dispositif de
liquidité existant.

Le coût moyen réel de la dette tirée pour le 1er
semestre 2016 est de 2.1%, en baisse de 30 pb par rapport au
niveau constaté durant l’année 2015 (2.4%) et stable par rapport au coût
enregistré au 1er semestre 2015. Cette évolution reflète
l’effet de l’émission obligataire de 200 M€ réalisée en novembre 2015
sur la base d’un coût de 2.203% et le taux d’émission très favorable des
billets de trésorerie.

La structure financière de Mercialys demeure très solide, le ratio de LTV
s’établissant à 40.6%3 au 30 juin 2016 (contre 41.0%
au 31 décembre 2015 et 39.2% à fin juin 2015) et le ratio d’ICR
ressortant à 6.1x4 au 30 juin 2016 (contre 5.1x au 31
décembre 2015 et 5.5x à fin juin 2015).

Le 31 mai 2016, l’agence Standard & Poor’s a réitéré sa notation
BBB / perspective stable
sur Mercialys.

IV. Dividende et perspectives

Dividende

Sur la base des résultats affichés par Mercialys pour le 1er
semestre 2016 et des perspectives de la Société, le Conseil
d’administration de Mercialys, réuni le 27 juillet 2016, a décidé le versement
d’un acompte sur dividende de 0.43 euro par action
. Cet acompte, qui
sera versé le 13 octobre 2016, correspond à 50% du dividende distribué
pour 2015 au titre du résultat récurrent fiscal.

Pour l’ensemble de l’année, Mercialys distribuera un dividende dans une
fourchette de 85% à 95% de son FFO 2016.

Perspectives

Compte tenu des bonnes performances du 1er semestre,
Mercialys réitère ses objectifs au titre de 2016 :

  • une croissance organique des loyers de +2% au-dessus de
    l’indexation par rapport à 2015;
  • une hausse du résultat des opérations (FFO) par action de +2% par
    rapport à 2015.

Ce communiqué de presse est disponible sur le site www.mercialys.com

A propos de Mercialys

Mercialys est l’une des principales sociétés françaises exclusivement
présentes dans les centres commerciaux.
Au 30 juin 2016, Mercialys
disposait d’un portefeuille de 2 240 baux représentant une valeur
locative de 176.8 M€ en base annualisée.
Elle détient des
actifs pour une valeur estimée au 30 juin 2016 à 3.7 milliards d’euros
droits inclus. Mercialys bénéficie du régime des sociétés
d’investissements immobiliers cotées (« SIIC ») depuis le 1er novembre
2005 et est cotée sur le compartiment A d’Euronext Paris sous le symbole
MERY, depuis son introduction en bourse le 12 octobre 2005. Le nombre
d’actions en circulation au 30 juin 2016 est de 92 049 169 actions.

AVERTISSEMENT
Certaines déclarations figurant dans
le présent communiqué de presse peuvent contenir des prévisions qui
portent notamment sur des évènements futurs, des tendances, projets ou
objectifs.

Ces prévisions comportent par nature des risques,
identifiés ou non, et des incertitudes pouvant donner lieu à des écarts
significatifs entre les résultats réels de Mercialys et ceux indiqués ou
induits dans ces déclarations. Prière de se référer au document de
référence de Mercialys disponible sur
www.mercialys.com
pour l’exercice clos au 31 décembre 2015 afin d’obtenir une description
de certains facteurs, risques et incertitudes importants susceptibles
d’influer sur les activités de Mercialys.

Mercialys ne
s’engage en aucune façon à publier une mise à jour ou une révision de
ces prévisions, ni à communiquer de nouvelles informations, de nouveaux
évènements futurs ou tout autre circonstance qui pourraient remettre en
question ces prévisions.

ANNEXE AU COMMUNIQUE DE PRESSE : ETATS FINANCIERS

Compte de résultat consolidé

 

  30 juin 2016   30 juin 2015
   
Revenus locatifs 93 025 82 256
Impôt foncier non récupéré (1 081) (1 110)
Charges locatives non récupérées (1 828) (1 272)
Charges sur immeubles (3 042) (2 669)
Loyers nets 87 072 77 205
Revenus de gestion, d’administration et d’autres activités 1 764 1 280
Marge de promotion immobilière 0 6
Autres produits 392 401
Autres charges (3 195) (2 806)
Charges de personnel (6 623) (5 638)
Dotations aux amortissements (14 762) (11 470)
Reprises / (Dotations) aux provisions 72 (25)
Autres produits opérationnels 42 041 254
Autres charges opérationnelles (38 414) (4 186)
Résultat opérationnel 68 346 55 021
Produits de trésorerie et d’équivalents de trésorerie 82 115
Coût de l’endettement financier brut (13 162) (12 874)
(Coût de l’endettement financier net)/Produit de la trésorerie
nette
(13 080) (12 759)
Autres produits financiers 663 641
Autres charges financières (925) (919)
Résultat financier (13 342) (13 037)
Impôt (661) (528)
Quote-part de résultat net des entreprises associées et coentreprises 308 530
Résultat net de l’ensemble consolidé 54 652 41 986
 
Dont intérêts ne donnant pas le contrôle 4 399 28
Dont part du Groupe 50 253 41 958
 
Résultat par action
sur la base du nombre d’actions moyen pondéré sur la période
 
Résultat net, part du Groupe (en euros) 0,55 0,46
Résultat net dilué, part du Groupe (en euros)   0,55   0,46

Bilan consolidé

ACTIFS
(en milliers d’euros)

  30 juin 2016   31 décembre 2015
Immobilisations incorporelles   1 363   974
Immobilisations corporelles 13 12
Immeubles de placement 2 254 159 2 224 080
Participations dans les entreprises associées 28 893 20 069
Autres actifs non courants 68 073 34 154
Actifs d’impôts différés   496   338
Actifs non courants   2 352 997   2 279 627
Stocks 4 378 4 358
Créances clients 24 974 25 173
Autres actifs courants 70 085 73 232
Trésorerie et équivalents de trésorerie 45 250 13 030
 
Immeubles de placement détenus en vue de la vente   3 095   3 095
Actifs courants   147 782   118 888
TOTAL ACTIFS   2 500 779   2 398 515

CAPITAUX PROPRES ET PASSIFS
(en milliers d’euros)

  30 juin 2016   31 décembre 2015
   
Capital social 92 049 92 049
Primes, titres auto-détenus et autres réserves   615 046   617 975
Capitaux propres part du Groupe   707 095   710 024
 
Intérêts ne donnant pas le contrôle   206 771   206 159
 
Capitaux propres   913 866   916 183
 
Provisions non courantes 490 401
Dettes financières non courantes 1 252 115 1 219 574
Dépôts & cautionnements   22 618   22 880
Passifs non courants   1 275 223   1 242 855
 
Dettes fournisseurs 12 582 19 704
Dettes financières courantes 262 764 188 720
Provisions courantes 2 284 2 366
Autres dettes courantes 33 810 26 968
Dette d’impôt exigible courant   250   1 719
Passifs courants   311 690   239 477
TOTAL CAPITAUX PROPRES ET PASSIFS   2 500 779   2 398 515

1 FFO : Funds From Operations = Résultat net part du Groupe
avant amortissements, plus-values de cessions et dépréciations d’actifs
2
Calcul sur la base du nombre d’actions moyen pondéré totalement dilué au
30 juin
3 LTV (Loan To Value) : Endettement financier
net / Valeur vénale hors droits du patrimoine + valeur au bilan des
titres de sociétés mises en équivalence soit 28.9 M€ au 30 juin 2016, la
valeur de patrimoine des sociétés mises en équivalence n’étant pas
intégrée dans la valeur d’expertise
4 ICR (Interest Cost
Ratio) : EBITDA / Coût de l’endettement financier net. Au 30 juin 2016,
ce ratio est favorablement impacté par un produit de 1.9 M€ engendré par
l’impact de la juste valeur des instruments financiers. Le ratio
ressortirait à 5.3x hors cet effet non récurrent.

Contacts

Mercialys
Contact analystes / investisseurs :
Elizabeth
Blaise, Tél : + 33(0)1 53 65 64 44
ou
Contact presse :
Communication
Tél :
+ 33(0)1 53 70 23 34