Press release

Microsoft accueille des dirigeants de toute l’Europe afin d’aborder le thème de la compétitivité européenne

0 0 Donnez votre avis

LONDRES, November 4, 2010 /PRNewswire/ — – La réunion entre gouvernements et industriels met en relief l’élan du cloud en Europe. En s’adressant à des figures dirigeantes gouvernementales, de l’industrie et du secteur universitaire en Europe lors du Government Leaders Forum Europe (GLF) de Londres (forum des décideurs publics européens), le président-directeur général de Microsoft,

LONDRES, November 4, 2010 /PRNewswire/ —

– La réunion entre gouvernements et industriels met en relief l’élan du cloud en Europe.

En s’adressant à des figures dirigeantes gouvernementales, de l’industrie et du secteur universitaire en Europe lors du Government Leaders Forum Europe (GLF) de Londres (forum des décideurs publics européens), le président-directeur général de Microsoft, Steve Ballmer, a appelé à un nouveau degré de collaboration entre l’industrie et les gouvernements, afin d’accélérer le progrès en matière de défis économiques et sociaux essentiels en Europe. Il a axé ses commentaires sur le rôle de la technologie, et du cloud computing en particulier, dans la mise en oeuvre de la transformation, particulièrement dans le secteur public, et il a souligné l’engagement de Microsoft en Europe pour atteindre cet objectif.

    
    (Logo : http://photos.prnewswire.com/prnh/20000822/MSFTLOGO)    (Logo : http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh/20000822/MSFTLOGO)

« Je suis convaincu que nous sommes à peine en train de découvrir la valeur que l’innovation technologique peut apporter en Europe. Le cloud a la capacité de transformer les services que nous utilisons, les sociétés pour lesquelles nous travaillons et les pays dans lesquels nous vivons », a déclaré Ballmer. « Le cloud a atteint l’Europe mais nous avons besoin de politiques favorisant concrètement l’innovation dans l’espace technologique. Aujourd’hui, j’espère faire naître de nouveaux rêves concernant l’impact potentiel qu’une nouvelle génération d’avancées technologiques aura sur la vie des personnes, afin que nous puissions planifier ensemble comment initier une nouvelle vague de croissance économique dans la région. »

Au nom de la société, Jean-Philippe Courtois, président de Microsoft International, a ouvert le forum en appelant tous les décisionnaires industriels et gouvernementaux à s’impliquer dans le développement du marché unique du numérique. Il a présenté l’éventail de questions sur les politiques qu’il faut traiter en collaboration, dans le contexte d’une ère émergente pour le cloud computing.

« Je constate d’excellents exemples de la réussite du cloud dans les sociétés et les gouvernements, avec nos partenaires, et cela crée une transformation nouvelle, encore impossible il y a seulement trois ans. Mais malgré les progrès, il existe un réel risque de se déconnecter du cloud en Europe en termes de réalisation de notre potentiel complet », a déclaré Courtois. « Les questions de politiques comme la confidentialité, la sécurité, la souveraineté des données et l’accès au haut débit s’entrecroisent dans le contexte du cloud et sont l’objet de préoccupations pour les parties prenantes au premier plan de cette transformation. Nous sommes impatients de continuer ce dialogue et nous accueillons avec joie une participation large de l’industrie alors que nous avançons de manière responsable dans le traitement de ces sujets importants. »

Lors du GLF, le débat s’est axé sur cinq thèmes, tous liés au programme UE2020. Ils comprennent le thème de la concurrence, axé sur la compétitivité européenne et le rôle en mutation de l’emploi, des compétences et de la formation ; le thème de l’économie, explorant l’impact de la technologie et de la recherche & développement sur nos contextes économiques, sociaux et environnementaux ; le thème de la santé et des aides publiques, qui passe en revue les opportunités pour de nouveaux modèles en e-santé ; le thème du marché unique du numérique, qui aborde les réformes et réglementations nécessaires ; et enfin le thème du e-gouvernement, qui traite de la gouvernance des données et de l’évolution des services citoyens numériques.

« Il est incontestable que chacun de ces thèmes présente une opportunité pour l’Europe de prendre la tête au niveau mondial. Cette réunion représente une occasion précieuse de dialogue et de coopération afin de permettre l’avancée de ces programmes en Europe, de mener à bien notre propre transformation et de montrer l’exemple pour que le reste du monde suive », a conclut Courtois.

Plus de 300 organisations du secteur public européen utilisent actuellement le cloud Microsoft. Ce chiffre vient appuyer un récent élan du cloud dans le secteur public, notamment un nouvel accord privé lié au cloud entre les gouvernements du Schleswig-Holstein, de Hambourg et de Brême et Dataport, qui pilote l’application cloud « Government CloudMail » afin de fournir des infrastructures, des plateformes et des applications.

« Les gouvernements européens sont en quête de nouveaux moyens plus rentables de servir et d’impliquer leurs citoyens et le cloud fait déjà partie de la réponse », a souligné Linda Zecher, vice-présidente du département secteur public international de Microsoft. « Aider les gouvernements à mettre en oeuvre des solutions basées sur le cloud n’est pas seulement synonyme de réduction des coûts dans la délivrance du service public. Il s’agit également de la rendre plus intelligente, plus rapide et plus réactive face aux besoins des citoyens. »

Le GLF est le rassemblement clé de Microsoft pour les dirigeants gouvernementaux, axé sur la mise en oeuvre d’un programme commun sur la manière dont la technologie peut accélérer le progrès en matière de croissance économique et d’objectifs de compétitivité. Il est conçu pour soutenir de nouveaux canaux de collaboration entre le gouvernement et l’industrie et il a été chargé cette année de fournir une impulsion liée au programme UE2020.

À propos de Microsoft

Fondée en 1975, Microsoft (Nasdaq : MSFT) est le leader mondial dans le domaine des logiciels, services et solutions qui aident les personnes et les entreprises à réaliser tout leur potentiel.

À propos de Microsoft EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique)

Microsoft est présent en zone EMEA depuis 1982. La société emploie plus de 16 000 personnes dans cette région, réparties dans plus de 64 filiales, qui fournissent des produits et des services dans plus de 139 pays et territoires.

Ce document est uniquement destiné à des fins informationnelles. Microsoft Corp décline toute garantie et condition concernant l’utilisation de ce document à d’autres fins. Microsoft Corp ne pourra, à aucun moment, être tenu responsable de tout dommage spécial, direct, indirect ou consécutif, qu’il soit lié à une action contractuelle, à un acte de négligence ou à toute autre action résultant de ou en relation avec l’utilisation ou l’exécution du document. Aucun élément du présent ne sera interprété comme constituant une garantie de toutes sortes.

Source : Microsoft Corp.