Press release

Nanobiotix démarre un essai clinique de phase I/II dans les cancers primitifs et métastatiques du foie avec son produit NBTXR3

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: NANOBIOTIX (Paris:NANO) (Euronext : NANO – ISIN: FR0011341205), société française pionnière en nanomédecine développant NanoXray, une approche thérapeutique révolutionnaire pour le traitement local du cancer, a reçu l’autorisation de démarrer un essai clinique de phase I/II pour les cancers du foie avec le produit leader de son pipeline NanoXray, NBTXR3. L’ANSM a donné son

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:


NANOBIOTIX (Paris:NANO) (Euronext : NANO – ISIN: FR0011341205),
société française pionnière en nanomédecine développant NanoXray, une
approche thérapeutique révolutionnaire pour le traitement local du
cancer, a reçu l’autorisation de démarrer un essai clinique de phase
I/II pour les cancers du foie avec le produit leader de son pipeline
NanoXray, NBTXR3.

  • L’ANSM a donné son autorisation pour commencer un essai clinique dans
    deux cancers à très grande incidence globale (plus de 1,5 million de
    patients par an) ;
  • Quatrième et cinquième indications, après le Sarcome des Tissus Mous,
    le cancer de la Tête et du Cou et le cancer du Rectum représentant une
    expansion significative du potentiel d’utilisation du produit NBTXR3;
  • Stratégie de développement construite avec les paramètres d’évaluation
    les plus reconnus en oncologie comme la Survie Globale et la Qualité
    de Vie.

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé
(ANSM) a donné son feu vert pour initier un essai clinique de Phase I/II
dans deux nouvelles populations de cancer – le carcinome
hépatocellulaire (HCC) et les métastases du foie – dans le cadre du
développement clinique de NBTXR3. L’étude de phase I/II, internationale,
non randomisée, ouverte, évaluera le produit NBTXR3 activé par
radiothérapie de haute précision délivrée par hypo-fractionnement
(radiothérapie externe stéréotaxique – SBRT), représentant la
radiothérapie la plus sûre et la plus moderne pour le traitement des
tumeurs malignes du foie. Le démarrage de cet essai clinique a été
supporté par un vaste programme préclinique spécifique pour ces cancers.
La faisabilité de cette approche et la tolérance du produit NBTXR3 ont
été démontrées chez les animaux. Ce projet fait partie du consortium de
nanomédecine NICE, financé par Bpifrance.

Les cancers du foie sont des pathologies difficiles à traiter. La
plupart des patients, atteints soit de HCC soit de métastases hépatiques
ne peuvent bénéficier de la chirurgie et ont peu ou pas d’options
thérapeutiques.

Il est intéressant de noter que de précédents essais cliniques ont
montré une corrélation directe entre des doses plus élevées de
radiothérapie et l’amélioration des bénéfices cliniques, y compris la
survie. Cependant, l’application de doses élevées est difficilement
réalisable dans le foie (organe vital). La SBRT a démontré son
efficacité seulement chez un sous-ensemble spécifique de la population
ayant de petites tumeurs. L’obtention d’une réponse complète est un
événement rare et le contrôle local est compromis pour les grandes
tumeurs, les métastases et le HCC avec une thrombose tumorale de la
veine porte ce qui engendre une Survie Sans Progression (PFS) et Survie
Globale courtes (OS). Le produit NBTXR3 lorsqu’il est activé par
radiothérapie, permet un dépôt de doses d’énergie élevées
(radioenhancement) au sein de la tumeur. L’administration de NBTXR3
devrait augmenter significativement la dose d’énergie intratumorale et
pourrait permettre une meilleure destruction afin d’améliorer le
bénéfice pour les patients en termes de réduction tumorale, de contrôle
local et de survie globale.

Elsa Borghi, CMO de Nanobiotix commente : « Cet essai
clinique a été conçu pour évaluer la sécurité et l’efficacité
préliminaire de NBTXR3 dans 3 indications potentielles (deux types d’HCC
et les métastases hépatiques). La structure et le nombre de patients par
groupe ont été déterminés sur la base d’hypothèses statistiques en
comparaison avec la littérature scientifique afin d’obtenir des
résultats rapides qui dérisquent le projet. Cette stratégie pourrait
permettre une démonstration d’efficacité et ouvrir une voie rapide vers
le marché ».

Le but de cette investigation clinique (Phase I et II) est d’introduire
l’utilisation de NBTXR3 activé par SBRT chez des patients atteints de
cancers du foie qui ont besoin d’une stratégie de traitement alternative
lorsque les soins standards ne peuvent pas être utilisés ou n’existent
pas:

  • Des patients atteints de cancers du foie avec une maladie hépatique
    sous-jacente qui rendent irréalisables certains traitements incluant
    la chimiothérapie, les produits biologiques
  • Des patients chez qui les traitements locaux disponibles sont reconnus
    comme inefficaces comme par exemple pour les patients ayant des
    tumeurs de grandes tailles
  • Des patients atteints de HCC avec thrombose tumorale de la veine porte
  • Des patients atteints de métastases hépatiques inopérables

Phase I : Escalade de dose,
évaluation de la sécurité et détermination de la dose recommandée
(Volume) pour la partie Phase II

A partir d’un algorithme clinique classique, 3 différents types de
tumeurs seront traitées avec une escalade de dose par niveau du produit
NBTXR3. Cette étape de l’étude vise à déterminer la dose recommandée,
qui sera ensuite évaluée au cours de la Phase II avec une stratégie plus
spécifique.

Phase II : Evaluation de
l’efficacité et de la sécurité d’utilisation de la dose recommandée
(volume)

La Phase II comprend l’évaluation de NBTXR3 au sein de 3 groupes de
patients ciblés, qui seront étudiés simultanément. Leur définition a été
basée sur les caractéristiques de la maladie des patients, à savoir :

Groupe A: Patients avec un cancer secondaire du foie i.e.
métastases provenant d’un autre cancer primaire.

Groupe B: Patients avec un cancer primaire du foie i.e.
Carcinome hépatocellulaire (HCC) sans thrombose intrahépatique tumorale
du tronc de la veine porte.

Groupe C: Patients avec un cancer primaire du foie i.e.
carcinome hépatocellulaire (HCC) avec thrombose intrahépatique tumorale
du tronc de la veine porte.

Le recrutement des patients dans chaque groupe débutera une fois que la
dose recommandée sera déterminée au sein de la précédente Phase I.

L’innocuité et la tolérance seront évaluées pour tous les patients par
la surveillance des événements indésirables pouvant intervenir pendant
le traitement et post-traitement.

L’efficacité primaire sera évaluée à travers le taux de réponse complète
(CRR) selon mRECIST et d’autres biomarqueurs spécifiques. La survie sans
progression locale (LPFS) ainsi que la survie globale (OS) seront
évaluées en tant qu’objectifs secondaires.

***

A propos du plan de développement clinique de NBTXR3

Le cancer est la principale cause de décès dans le monde, représentant
8,2 millions de décès en 2012. Il est anticipé que le nombre annuel de
cas de cancer augmentera de 14 millions en 2012 à 22 millions dans les
deux prochaines décennies (OMS).

La radiothérapie est le deuxième traitement le plus utilisé dans le
traitement du cancer, devant les produits pharmaceutiques. En moyenne,
60% de tous les patients atteints de cancer nouvellement diagnostiqués
recevront une radiothérapie à une étape de leur parcours de soin. La
radiothérapie a cependant des limitations à cause de l’irradiation des
tissus sains entourant les tumeurs.

La technologie NanoXray est basée sur l’utilisation des propriétés
physiques de nanoparticules d’oxyde d’hafnium et est destinée à
améliorer l’efficacité de la radiothérapie pour un grand nombre
d’indications cancéreuses.

Les nanoparticules sont conçues pour pénétrer dans les cellules
tumorales et, lors de l’activation par une dose standard de rayonnement,
elles émettent de grandes quantités d’électrons conduisant à la
génération de radicaux libres qui détruisent les cellules cancéreuses
(même mode d’action que la radiothérapie mais largement amplifié). Les
nanoparticules améliorent ainsi la radiothérapie en amplifiant
localement la dose létale d’énergie dans la tumeur sans augmenter la
dose traversant les tissus sains environnants.

La technologie NanoXray pourrait être utilisée soit pour augmenter la
dose dans la tumeur (avec l’intention d’augmenter l’aspect curatif de la
radiothérapie) en gardant la totalité de la dose habituellement
administrée au patient, soit pour réduire la toxicité potentielle des
rayons X en réduisant la dose totale administrée aux patients tout en
gardant une efficacité équivalente ou supérieure.

Nanobiotix développe trois produits différents qui peuvent être
administrés soit par injection directe dans la tumeur (NBTXR3), par
injection intraveineuse (NBTX-IV) ou par application directe dans la
cavité tumorale après une intervention chirurgicale (NBTX-TOPO). Le
choix du produit dépendra du type de tumeur et des besoins cliniques
spécifiques du patient. Ces trois produits ont été développés à partir
de nanoparticules d’oxyde d’hafnium (HfO2) avec des
revêtements de surfaces différents. Les produits NanoXray sont
compatibles avec les méthodes actuelles de radiothérapie : l’équipement
et les protocoles, ainsi qu’avec les équipements plus anciens ou toutes
les thérapies basées sur les rayonnements (curiethérapie,
protonthérapie…).

L’objectif à court terme de la société est de développer NBTXR3 dans les
premières indications où la dose standard administrée aux patients est
maintenue avec l’intention d’augmenter l’efficacité. Le pipeline de la
société comprend actuellement : un essai d’enregistrement dans le
sarcome des tissus mous (STS), un essai de phase I/II dans les cancers
de la tête et du cou, un essai de phase I/II dans les cancers du foie
métastatique, un essai de phase I/II dans les carcinomes
hépatocellulaires (HCC) et un essai de phase I/II dans le cancer du
rectum (par PharmaEngine). Ces essais cliniques sont en cours en Europe,
en Asie et au Canada. La stratégie de l’entreprise comprend également un
essai dans le cancer de la prostate qui devrait être lancé plus tard aux
États-Unis.

Ces premières indications développées ne représentent qu’une petite
partie des applications potentielles de ces produits. D’autres
indications, concernant NBTXR3 (par exemple dans le but de réduire la
toxicité de la radiothérapie) ou concernant les autres produits du
pipeline (NBTX TOPO, NBTX IV) seront développées ultérieurement.

A propos de NANOBIOTIX – www.nanobiotix.com/fr

Nanobiotix, spin-off de l’Université de Buffalo, SUNY, a été créée en
2003. Société pionnière et leader en nanomédecine, elle a développé une
approche révolutionnaire dans le traitement local du cancer. La société
concentre son effort sur le développement de son portefeuille de
produits entièrement brevetés, NanoXray, innovation reposant sur le mode
d’action physique des nanoparticules qui, sous l’action de la
radiothérapie, permettent de maximiser l’absorption des rayons X à
l’intérieur des cellules cancéreuses. Les produits NanoXray sont
compatibles avec les traitements de radiothérapie standards et visent à
traiter potentiellement une grande variété de cancers (sarcome des
tissus mous, cancer du sein, cancer du foie, cancer de la tête et du
cou, glioblastome, prostate…) et cela par de multiples voies
d’administration.

NBTXR3, le produit NanoXray en tête de développement, est actuellement
testé au cours de plusieurs études cliniques chez des patients atteints
de : Sarcome des Tissus Mous localement avancé, cancer de la Tête et du
Cou localement avancé, cancer du Rectum (PharmaEngine) et cancers du
foie. La société a établi un partenariat avec PharmaEngine pour le
développement clinique et la commercialisation de NBTXR3 en
Asie-Pacifique.

Nanobiotix est entrée en bourse en octobre 2012. La société est cotée
sur le marché réglementé d‘Euronext à Paris (Code ISIN: FR0011341205,
code mnemonic Euronext: NANO, code Bloomberg: NANO:FP). Installée à
Paris, Nanobiotix a ouvert une filiale dans la région de Boston
aux Etats-Unis.

Avertissement

Le présent communiqué contient des déclarations prospectives
relatives à Nanobiotix et à ses activités. Nanobiotix estime que ces
déclarations prospectives reposent sur des hypothèses raisonnables.
Cependant, aucune garantie ne peut être donnée quant à la réalisation
des prévisions exprimées dans ces déclarations prospectives qui sont
soumises à des risques dont ceux décrits dans le rapport financier
annuel 2014 de Nanobiotix sur le site internet de la Société (
www.nanobiotix.com),
et à l’évolution de la conjoncture économique, des marchés financiers et
des marchés sur lesquels Nanobiotix est présente. Les déclarations
prospectives figurant dans le présent communiqué sont également soumises
à des risques inconnus de Nanobiotix ou que Nanobiotix ne considère pas
comme significatifs à cette date. La réalisation de tout ou partie de
ces risques pourrait conduire à ce que les résultats réels, conditions
financières, performances ou réalisations de Nanobiotix diffèrent
significativement des résultats, conditions financières, performances ou
réalisations exprimés dans ces déclarations prospectives.

Le présent communiqué et les informations qu’il contient ne
constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la
sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription des actions de
Nanobiotix dans un quelconque pays.

Contacts

Nanobiotix
Sarah Gaubert, +33 (0)1 40 26 07 55
Directrice
de la Communication et des Affaires Publiques
contact@nanobiotix.com
ou
Relations
presse

France – NewCap
Annie-Florence
Loyer,
+33 (0)6 88 20 35 59
afloyer@newcap.fr
ou
Hors
de France – Instinctif Partners
Melanie Toyne
Sewell,
+44 (0) 207 457 2020
nanobiotix@instinctif.com