Press release

One Young World présente les résultats de son enquête mondiale auprès des jeunes de vingt ans et lance son concours YouTube pour identifier les leaders de demain qui participeront au Sommet Mondial inaugural

0 0 Donnez votre avis

LONDRES, August 5 /PRNewswire/ — – L’organisation mondiale à but non lucratif invite les jeunes de 20 ans à participer à la phase III de l’enquête en ligne – Sommet inaugural en 2010 auquel participeront les conseillers Kofi Annan, l’évêque Desmond Tutu, Bob Geldof, le professeur Nick Haysom, le directeur musical d’EMI Elio Leoni Sceti

LONDRES, August 5 /PRNewswire/ —

– L’organisation mondiale à but non lucratif invite les jeunes de 20 ans à participer à la phase III de l’enquête en ligne

– Sommet inaugural en 2010 auquel participeront les conseillers Kofi Annan, l’évêque Desmond Tutu, Bob Geldof, le professeur Nick Haysom, le directeur musical d’EMI Elio Leoni Sceti et Oscar Morales

L’organisation mondiale à but non lucratif, One Young World, dont la vocation est d’être le podium à partir duquel la prochaine génération de leaders peut faire entendre sa voix sur les problèmes mondiaux, a présenté les résultats de son enquête mondiale auprès des jeunes de 20 ans et concernant l’environnement, le commerce, la politique, les médias et la religion. Les co-fondateurs David Jones et Kate Robertson ont présenté les résultats vendredi à Londres aux côtés de Carole Stone, directrice de YouGovStone, du conseiller récemment nommé Oscar Morales et du philanthrope Bill Liao.

« Une façon de créer un meilleur avenir est de donner la parole aux leaders du futur et de les écouter. La révolution numérique a non seulement donné à cette génération un accès aux informations et à la connaissance à une échelle sans précédent, mais aussi une influence énorme. Nous avons fondé One Young World pour donner aux leaders de demain les moyens de façonner un meilleur avenir. »

-David Jones

L’événement a aussi été l’occasion de lancer 2 initiatives visant à obtenir le point de vue des jeunes de 20 ans à propos de problèmes critiques:

    
    - Concours YouTube : les personnes nées entre 1984 et 1986, du monde
      entier, peuvent consulter www.youtube.com/OneYoungWorld et télécharger
      leur candidature vidéo sur le canal One Young World de YouTube afin de
      solliciter les suffrages de la communauté YouTube. Les personnes ayant
      réuni le plus de votes seront invitées en tant que délégués au sommet
      inaugural 2010 de Londres.
    - Phase III de l'enquête : les personnes nées entre 1984 et 1986 peuvent
      se connecter à http://oneyoungworld.com/global-consultation/index.html      pour participer à la prochaine phase de l'enquête en remplissant le
      questionnaire concernant les problèmes contemporains.

« Ce processus de consultation mondiale est vital pour engendrer un dialogue productif au cours du sommet inaugural One Young World en février, et c’est la raison pour laquelle nous lançons la phase III par l’intermédiaire des communautés de réseautage social et en ligne », explique K. Robertson, présidente d’Euro RSCG UK.

Les résultats de l’enquête seront utilisés pour élaborer le programme du sommet inaugural de One Young World, qui se déroulera du 8 au 10 février 2010 et auquel participeront les conseillers de One Young World Kofi Annan, l’évêque Desmond Tutu, Bob Geldof, le professeur Nick Haysom, le directeur musical d’EMI Elio Leoni Sceti et Oscar Morales. Le sommet annuel de One Young World deviendra une réunion annuelle des futurs leaders qui sera véritablement représentative de la population mondiale, pondérée pour la première fois afin de refléter les régions et les pays les plus peuplés et non pas nécessairement les plus riches ou les plus influents politiquement.

« J’espère que les délégués de One Young World, ceux qui hériteront de notre planète, s’associeront à nous en tant que partenaires dans l’alliance mondiale pour la justice climatique. »

-Kofi Annan

« L’idée derrière One Young Word est que, vraiment, nous pouvons trouver des façons d’anticiper les choses et préparer ce que nous voulons accomplir plutôt que subir les évènements et y réagir. »

-Bob Geldof

« Nous voulons un monde différent, un monde de paix, un monde de compassion. Nous faisons appel à vous, confiez-nous ce que vous avez de plus précieux, la prochaine génération de leaders. »

– Évêque Desmond Tutu

« One Young World est véritablement un projet qui va immédiatement changer le monde, de façon bénéfique. La force de la jeunesse est une chose extraordinaire et One Young World est là pour puiser dans cette force et la mettre au service de l’humanité », déclare O. Morales, célèbre pour avoir utilisé les réseaux sociaux afin d’organiser la campagne « Un million de voix contre les FARC » contre les forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

Les enquêtes mondiales s’inscrivent dans un processus de consultation mondiale, contrôlé par la société d’enquête YouGovStone et qui est conçu pour identifier les sujets clés qui seront abordés dans les projets de résolution de One Young World et dans les séances plénières du sommet annuel, ainsi que pour alimenter les discussions et les débats en cours dans One Young World. La recherche de la phase I (terminée en juin 2008) et de la phase II (terminée en juin 2009) représente les opinions des 23 à 27 ans du monde entier. Les résultats de phase II, présentés aujourd’hui, mettent en évidence les vues de plus de 9000 jeunes de 20 ans, répartis dans 22 pays représentant divers pays avancés, nouvellement industrialisés ou en voie de développement en Europe, en Asie, en Amérique Latine, en Amérique du Nord, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Voici un aperçu rapide de quelques faits saillants de la phase II de l’enquête :

SUR L’ENVIRONNEMENT :

les répondants dans tous les groupes se considèrent comme sensibilisés aux problèmes de l’environnement (72 % dans les pays avancés, 87 % dans les pays industrialisés et 80 % au Moyen-Orient et en Afrique du Nord), et 80 % pensent que les gens n’assument pas assez leur responsabilité pour leur propre bilan de CO2. 50 % des répondants dans les pays nouvellement industrialisés sont optimistes à propos de l’avenir de la planète alors que ce chiffre passe à 28 % dans les économies avancées. Bien qu’il existe un accord largement partagé concernant le besoin de prendre soin de l’environnement, les mesures réelles prises pour réduire l’impact personnel varient grandement entre les groupes. La réutilisation des sacs plastiques et le recyclage des déchets ménagers sont très courants dans les pays avancés alors que l’achat de produits organiques et utiliser moins d’énergie sont des comportements plus communs dans les autres pays.

SUR LE COMMERCE :

cette catégorie de questions est celle qui, peut-être, est révélatrice de la plus grande disparité entre la réalité et les idéaux. Même si la grande majorité des répondants pense que les multinationales doivent se comporter de façon responsable et éthique (jusqu’à 80 % des répondants dans les pays industrialisés) une minorité (entre 26 et 31 %) pense que cela est possible. Malgré une certaine reconnaissance du rôle du commerce mondial dans la lutte contre la pauvreté à travers la création d’emplois (61 % des pays nouvellement industrialisés), peu de répondants pensent que les objectifs des multinationales et les droits des citoyens pourront être jamais alignés (entre 39 et 53 %).

SUR LA POLITIQUE :

dans l’ensemble, une petite minorité de répondants pensent que leurs préoccupations ont été correctement articulées par les politiciens dans leur pays, même si ce chiffre a atteint 45 % au Moyen-Orient. Parmi les trois groupes, les répondants des pays nouvellement industrialisés et le Moyen-Orient et l’Afrique sont les plus intéressés dans la politique au niveau local et mondial. Une majorité de répondants dans les nouveaux pays industrialisés, 65 %, ont exprimé une inquiétude au sujet de la corruption parmi leurs leaders politiques, comparé à 42 % dans les pays avancés. Le Mexique, la Grèce et l’Inde ont suscité les scores les plus élevés en matière de corruption. L’immense majorité des répondants au niveau mondial pensent que les droits de l’homme passent avant la politique, avec un pourcentage particulièrement élevé, 92 %, au Moyen-Orient et en Afrique.

SUR LA PRESSE :

à l’échelle mondiale, les répondants soutiennent la liberté de parole comme étant un composant essentiel d’une société équilibrée et se prononcent en faveur d’une réglementation de la presse pour garantir son indépendance vis à vis des entreprises et de l’état. La plus petite majorité en faveur d’une réglementation des médias, 64 %, est issue des pays avancés. Ce chiffre passe à 76 % et 85 % dans les pays nouvellement industrialisés et les pays en voie de développement respectivement. À travers les groupes, plus de 65 % des répondants s’informent de plus en plus par l’intermédiaire de l’Internet, tandis que la télévision reste une source d’informations privilégiée, que ce soit les journaux télévisés ou les chaînes d’information permanente câblées.

SUR LA RELIGION* :

l’enquête a dévoilé les craintes largement partagées que les conflits religieux seront une des caractéristiques du 21ème siècle et que les attitudes extrémistes doivent être éradiquées. 80 % des personnes interrogées pensent que la guerre ne doit jamais être déclarée au nom de la religion. Les répondants des économies avancées, comme l’Allemagne, le Japon et les États-Unis ont tendance à être plus spirituels que religieux, avec seulement 23 % pensant que le monde est meilleur avec des religions organisées, comparé à 53% dans les pays nouvellement industrialisés comme l’Inde ou la Chine.

Pour plus de renseignements et pour voir une vidéo sur l’événement, veuillez consulter www.oneyoungworldpresskit.com.

A propos de One Young World

Co-fondée en 2009 par les dirigeants du secteur publicitaire David Jones et Kate Robertson, One Young World est une organisation mondiale à but non lucratif dont la vocation est d’être le podium à partir duquel la prochaine génération de leaders peut faire entendre sa voix et pour aider les jeunes de 23 à 27 ans du monde entier à dialoguer sur les problèmes mondiaux actuels. Le sommet annuel de One Young World, qui se déroulera à Londres du 8 au 10 février 2010, deviendra une réunion annuelle des futurs leaders qui sera véritablement représentative de la population mondiale, pondérée pour la première fois afin de refléter les régions et les pays les plus peuplés et non pas nécessairement les plus riches ou les plus influents politiquement. Le sommet One Young World aura lieu une fois par an dans un lieu différent et de nouveaux délégués et conseillers y participeront. Pour plus d’informations sur One Young World, veuillez consulter www.oneyoungworld.com, sur Facebook, sur Twitter (http://twitter.com/OneYoungWorld) et sur YouTube (www.youtube.com/OneYoungWorld).

* Les répondants du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord n’ont pas participé à ce segment de l’enquête.

Source : One Young World