Press release

OpenLink nomme John E. O’Malley directeur général

0 0
Sponsorisé par Business Wire

UNIONDALE, ÉTAT DE NEW YORK–(BUSINESS WIRE)–OpenLink, le leader mondial des solutions de négociation et de gestion des risques pour les secteurs de l’énergie, des produits de base, des entreprises et des services financiers, a annoncé aujourd’hui la nomination de John O’Malley au poste de directeur général, à compter de ce jour. M. O’Malley remplace Mark

UNIONDALE, ÉTAT DE NEW YORK–(BUSINESS WIRE)–OpenLink, le leader mondial des solutions de négociation et de gestion
des risques pour les secteurs de l’énergie, des produits de base, des
entreprises et des services financiers, a annoncé aujourd’hui la
nomination de John O’Malley au poste de directeur général, à compter de
ce jour. M. O’Malley remplace Mark Greene, lequel a annoncé son
intention d’avancer sa retraite cette année. M. Greene continuera à
siéger au conseil d’administration d’OpenLink à titre d’administrateur
indépendant.

M. O’Malley a dirigé avec succès plusieurs sociétés de portefeuilles
technologiques et financées par des capitaux privés, depuis leur statut
de startups jusqu’à leur maturité dans les marchés de croissance. Plus
récemment, M. O’Malley était partenaire exploitant de Thoma Bravo après
avoir été recruté comme directeur général de Digital Insight, une
société de portefeuille qui a été acquise par NCR. Auparavant, il avait
exercé les fonctions de directeur général chez Panini, un fournisseur
mondial de technologies de paiement, Memento, un leader des logiciels de
détection des fraudes dans l’entreprise, et Harland Financial Solutions,
qui sous sa direction est passée en seulement neuf ans du statut de
filiale de taille modeste à celui de l’un des principaux fournisseurs de
technologies financières en Amérique du Nord.

Programmeur de formation, M. O’Malley a acquis une expérience
approfondie de la technologie, de la gestion de produits logiciels et
des services professionnels. M. O’Malley a auparavant dirigé des
sociétés mondiales de services financiers et des entreprises
technologiques dans divers secteurs d’activité : trésorerie, marchés de
capitaux, services bancaires de détail, traitement des paiements,
finance internationale et systèmes de guidage, dans des sociétés telles
que Fiserv, Hogan Systems, Lockheed Martin et J.H. Harland and Company.

David Tunnell, président du conseil d’administration de OpenLink et l’un
des directeurs généraux de Hellman & Friedman, a déclaré à ce propos : «
Sous la direction de Mark Greene, OpenLink a maintenu sa position de
leader dans l’énergie et les produits de base, s’est diversifiée dans
les marchés adjacents, et a approfondi sa présence dans les secteurs des
services aux entreprises et des services financiers. Nous nous
réjouissons que John O’Malley, qui a à son actif plus de 30 ans
d’expérience dans la technologie et les logiciels de la finance et un
solide bilan de succès transformationnels, vienne diriger la prochaine
phase de la croissance pour OpenLink. »

John O’Malley, directeur général d’OpenLink, a ajouté de son côté : « Je
suis extrêmement heureux d’avoir rejoint OpenLink, et je me réjouis à
l’idée de pouvoir mettre à profit plusieurs initiatives et
investissements qui sont déjà en place. OpenLink poursuit son évolution.
Nous répondons aux besoins de nouveaux segments de marché ou de segments
existants, avec des solutions permettant d’atteindre plus rapidement le
seuil de rentabilité, des progiciels de tout premier ordre, intégrant
les meilleures pratiques de l’industrie, de solides réseaux de
partenariat et des relations approfondies avec nos clients. En nous
appuyant sur Hellman & Friedman, nous tablons sur la perspective de
renforcer notre position de leadership et de continuer de mettre à
profit nos ressources pour donner l’impulsion à l’avenir des industries
aux besoins desquelles nous répondons. »

M. O’Malley a exercé les fonctions de conseiller auprès de l’Université
Stanford et siège actuellement aux conseils d’administration de
TravelClick et de iPipeline. Il a également siégé au conseil
d’administration de D&H, Netzee, et du Alcoholism Council of New York
(le conseil de New York contre l’alcooolisme), une organisation à but
non lucratif.

-FIN-

À propos d’OpenLink

Créée en 1992, OpenLink (www.openlink.com)
est le leader mondial des logiciels de gestion du cycle de vie des
transactions (Transaction Lifecycle Management – TLM) destinés aux
secteurs des produits de base, de l’énergie et des services financiers.
Les produits d’OpenLink s’appliquent à la gestion des portefeuilles, à
la négociation, à la gestion des risques et au traitements des
opérations, tant pour les actifs financiers que pour les actifs
physiques.

Propriété du fonds de placement privé Hellman & Friedman, OpenLink est
une entreprise mondiale de logiciels et de services qui s’est développée
à la fois organiquement et par le biais d’acquisitions stratégiques,
pour enregistrer des chiffres d’affaires dépassant les 300 millions de
dollars. L’entreprise répond aux besoins de 500 clients, dont 12 des
plus importantes sociétés énergétiques et spécialisées dans les produits
de base, 9 des plus importantes institutions financières et 13 des plus
grandes banques centrales. OpenLink compte 1 200 employés travaillant
dans 14 bureaux répartis sur cinq continents, a son siège social à la
périphérie de la ville de New York City et des bureaux extérieurs à
Houston, Manhattan, Londres, Berlin, Vienne, Toronto, Tulsa, São Paulo,
Mexico, Bangalore, Singapour, Dubaï et Sydney.

OpenLink a reçu de nombreuses récompenses et a été reconnue par son
secteur d’activité, a été citée comme leader de son secteur dans les
systèmes de négociation de produits de base/produits énergétiques et de
gestion des risques (C/ETRM), et a été classée meilleure de sa catégorie
par le magazine Energy Risk, les cabinets d’analystes Gartner et Chartis
mentionnant quant à eux la position d’OpenLink en tant que leader des
systèmes financiers.

À propos de Hellman & Friedman

Hellman & Friedman, l’un des principaux fonds de placement privés,
possède des bureaux à San Francisco, New York et à Londres. Depuis sa
création en 1984, H&F a levé plus de 35 milliards de dollars de capital
engagé. La société se concentre sur l’investissement dans des franchises
commerciales supérieures et sur le rôle de partenaire à valeur ajoutée
pour la gestion dans certains secteurs, notamment ceux des logiciels,
d’Internet et des médias, des services financiers, des services aux
entreprises et à l’information, des soins de santé, de l’énergie et des
services industriels, de la vente au détail et des services aux
consommateurs. Pour tout complément d’information sur Hellman &
Friedman, veuillez consulter le site www.hf.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

OpenLink
Michael Golding
Responsable mondial des
Relations publiques
michael.golding@openlink.com
Mobile
: +44 (0)7766398912