Press release

OptiNose® annonce un projet en voie de commercialisation pour évaluer l’application de la technologie Bi-Directional™ Breath Powered® du nez au cerveau sélectionnée à des fins de financement par le gouvernement norvégien

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Le Conseil norvégien de la recherche reconnaît que la technologie OptiNose est innovante YARDLEY, Pennsylvanie–(BUSINESS WIRE)–OptiNose Inc., une société privée de produits biopharmaceutiques spécialisés sise au Delaware, a annoncé aujourd’hui que sa filiale norvégienne (OptiNose AS) avait été sélectionnée pour recevoir jusqu’à concurrence de 15,9 millions NOK (1,8 million USD) par le Conseil norvégien de

Le Conseil norvégien de la recherche reconnaît que la technologie
OptiNose est innovante

YARDLEY, Pennsylvanie–(BUSINESS WIRE)–OptiNose Inc., une société privée de produits biopharmaceutiques
spécialisés sise au Delaware, a annoncé aujourd’hui que sa filiale
norvégienne (OptiNose AS) avait été sélectionnée pour recevoir jusqu’à
concurrence de 15,9 millions NOK (1,8 million USD) par le Conseil
norvégien de la recherche à des fins d’étude de sa technologie
d’administration de médicaments nasale unique pour le traitement de la
narcolepsie. La proposition d’OptiNose était l’une parmi 50 projets de
société sélectionnés à partir de 181 applications soumises au programme
de Conseil de la recherche pour la recherche en innovation axée sur
l’utilisation et fondée sur la recherche. Sous réserve de négociations
de contrat fructueuses avec le Conseil de la recherche et les
partenaires du projet, OptiNose pourra tirer profit de cette subvention
de recherche pour aider à payer les coûts d’investigation de l’activité
« nez au cerveau » de l’Orexine-A administrée à l’aide de la technologie
d’administration brevetée Bi-Directional Breath Powered d’OptiNose pour
le traitement de la narcolepsie. Les partenaires qui ont accepté de
collaborer avec OptiNose sur le projet sont, notamment le Norwegian
Centre of Expertise for Neurodevelopmental Disorders and Hypersomnias de
la Oslo University Hospital (OUS-NevSom), Hovione Farma Ciencia SA,
Lisbonne, Portugal et Smerud Medical Research, Oslo, Norvège.

« L’occasion d’enquêter davantage le transport de médicaments du nez au
cerveau afin de développer un nouveau traitement très attendu pour la
narcolepsie est très excitant », déclare Per G. Djupesland, M.D., Ph.D,
directeur scientifique (CSO) d’OptiNose AS. « La narcolepsie est un
trouble neurologique chronique entraîné par la destruction de neurones
dans le cerveau qui produisent de l’Orexine-A, un neuropeptide qui
régule le sommeil et l’éveil. Des médicaments actuellement offerts
ciblent principalement les symptômes de la narcolepsie et comportent
plusieurs effets secondaires. Les patients qui souffrent de narcolepsie
souffrent de somnolence diurne excessive, de sommeil nocturne interrompu
et d’épisodes de paralysie musculaire soudaine déclenchés par les
émotions. Nous désirons avancer la science et générer des résultats
positifs en dirigeant le traitement vers la source du problème en
utilisant de la poudre d’Orexine-A administrée avec notre dispositif
d’expiration innovant. »

« 2016 est bien lancée. Nous continuons d’avancer tant nos actifs à
court terme que nos projets en phase initiale pour des troubles qui ont
un besoin réel de traitements améliorés », a ajouté Peter Miller,
directeur général d’OptiNose. « Nous avons investi dans la recherche et
le développement de nouveaux traitements avec d’importantes
distinctions, et nous sommes ravis que le Conseil norvégien de la
recherche croie qu’il serait utile d’appuyer ce nouveau projet. »

Renseignements généraux

Le programme pour l’innovation (BIA) du Conseil norvégien de la
recherche

Le programme BIA (Brukerstyrt Innovasjons Arena), développé par le
gouvernement norvégien, est conçu pour stimuler la recherche et le
développement qui entraîneront de nouveaux produits, processus ou
services à l’échelle d’un large éventail de divers secteurs commerciaux
en Norvège. Les demandes de subvention présentées au programme BIA du
Conseil de recherche se sont traduites par l’attribution de 532 millions
NOK (61,5 millions USD) à l’ensemble des projets de sociétés.

Narcolepsie

La narcolepsie est un trouble neurologique chronique entraîné par la
destruction des neurones qui produisent l’orexine (l’orexine est
également connue sous le nom d’hypocrétine) dans la partie du cerveau
appelée l’hypothalamus. On croit que la perte des neurones qui
produisent l’orexine serait le résultat d’une attaque auto-immune. Les
neurones producteurs d’orexine sont très connectés dans le cerveau,
surtout dans les zones qui contrôlent les fonctions sommeil-éveil et le
tonus musculaire (tronc cérébral), le contrôle émotif du thalamus (le
système limbique/amygdale) et la conscience (cortex cérébral). Chez le
modèle animal, la déficience en orexine du cerveau a entraîné une
régulation instable des cycles sommeil-éveil et du tonus musculaire
associé au sommeil paradoxal. C’est pourquoi les patients atteints de
narcolepsie souffrent d’une somnolence diurne excessive et fréquente,
décrite comme étant comparable à la manière dont les personnes saines se
sentent après une privation de sommeil de 24 à 48 heures, ainsi qu’un
sommeil nocturne interrompu, qui est souvent confondu avec de
l’insomnie. Chez les humains narcoleptiques, une dérégulation sévère du
sommeil paradoxal entraîne un accroissement de la sensation de rêver,
des cauchemars, des hallucinations et de la paralysie musculaire lorsque
la personne est éveillée, ce qui peut être bizarre et effrayant. Un
autre symptôme courant de la narcolepsie est la cataplexie, un épisode
soudain et passager de faiblesse musculaire tout en étant pleinement
conscient, généralement déclenché par des émotions comme le rire, la
peine, la terreur, etc. touchant environ 70 % des personnes atteintes de
narcolepsie. Les orexines sont également impliquées dans la régulation
du métabolisme du glucose ; l’appétit et la prise de poids sont souvent
observés chez les patients narcoleptiques.

À propos de la technologie OptiNose : systèmes d’administration de
médicaments Bi-Directional™ Breath Powered®

La technologie brevetée d’OptiNose pour systèmes d’administration de
médicaments Bi-Direction Breath Powered à palais fermé est unique, car
ses dispositifs d’expiration utilisent les fonctions naturelles de la
respiration du patient pour aider à administrer efficacement et
effectivement les médicaments au-delà de la valve nasale jusqu’aux zones
profondes ciblées de la cavité nasale. L’utilisateur expire dans le
dispositif, fermant naturellement le palais mou et fermant l’accès de la
gorge à la cavité nasale. Le souffle expiré transporte le médicament du
dispositif jusqu’à l’un des côtés du nez grâce à un embout nasal
spécifiquement formé, équilibrant la pression sur le palais mou. Les
étroits passages nasaux sont délicatement élargis et le médicament est
acheminé bien au-delà de la valve nasale jusqu’aux sites ciblés. Après
avoir acheminé le médicament aux sites ciblés, l’air passe de l’autre
côté de la cavité nasale et sort de l’autre côté du nez, plutôt que par
la gorge ou les poumons.

À propos d’OptiNose

« OptiNose », dans ce qui précède, signifie OptiNose Inc. et ses
filiales détenues à part entière, le cas échéant. OptiNose est une
société de produits biopharmaceutiques spécialisés qui développe de
nouveaux produits en voie de commercialisation prometteurs en stade
avancé. Les systèmes d’administration de médicaments brevetés
Bi-Directional™ Breath Powered® à palais fermé permettent des
traitements différenciés à l’aide de dispositifs d’expiration qui
ciblent l’administration de médicaments profondément dans le haut du
nez. OptiNose a réussi à octroyer une licence pour un premier produit à
la fin de la phase 3, ONZETRA™ Xsail™ (anciennement AVP-825), à Avanir
Pharmaceuticals, Inc. (maintenant une filiale d’Otsuka America, Inc.) en
Amérique du Nord, et a fait état de succès cliniques avec d’autres
candidats, dont l’OPN-375, un traitement en développement pour les
troubles nasaux inflammatoires chroniques. D’autres produits candidats
d’OptiNose en voie de commercialisation ciblent également de grands
marchés avec d’importants besoins non comblés, y compris les
utilisations « nez au cerveau » de la technologie, comme l’OPN-300 pour
l’autisme.

Les données d’un projet en cours appuyé par le BIA pour étudier
l’ocytocine intranasale administrée par OptiNose (OPN-300) étayent
l’activité directe du nez au cerveau de l’ocytocine (OT) chez les
volontaires sains lorsque la molécule était administrée à l’aide d’un
dispositif d’expiration OptiNose. Les résultats, récemment publiés dans
la revue « Translational Psychiatry » (Quintana et coll. 2015), offrent
des preuves comportementales uniques selon lesquelles une faible dose
d’ocytocine intranasale administrée à partir du dispositif d’expiration
OptiNose conçu pour optimiser les opportunités d’applications du nez au
cerveau avait une activité différente dans le cerveau, influençant la
cognition sociale chez les volontaires sains, comparativement à une dose
d’OT administrée par voie intraveineuse qui a produit des concentrations
d’OT comparables dans le plasma. OptiNose effectue actuellement une
étude de suivi, partiellement appuyée par une subvention du BIA, auprès
des patients avec un trouble du spectre autistique afin d’enquêter les
bénéfices possibles du traitement de ce trouble commun.

OptiNose possède des bureaux aux États-Unis, en Norvège et au R.-U. Pour
de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.optinose.com.

Les investisseurs d’OptiNose comprennent Avista Capital Partners à New
York, WFD Ventures LLC à New York et Entrepreneurs Fund LP à Jersey,
îles Anglo-Normandes.

Énoncés prospectifs

Outre les faits historiques ou les déclarations concernant une condition
actuelle, ce communiqué de presse peut contenir des énoncés prospectifs
qui pourraient comporter les attentes ou les prévisions actuelles
d’OptiNose concernant des événements futurs ou des déclarations de plans
à l’avenir, y compris concernant tout progrès scientifique anticipé dans
ses programmes de recherche, le développement de produits
pharmaceutiques possibles, l’interprétation de résultats cliniques, les
perspectives d’approbation réglementaire, le développement et les
capacités de fabrication, les perspectives de marché pour ses produits,
les perspectives de ventes et de bénéfices, et les autres énoncés visant
des éléments qui ne sont pas des faits historiques. La performance et le
rendement financier d’OptiNose pourraient varier significativement de
ceux indiqués dans ces énoncés prospectifs en raison de conditions
générales financières, économiques, réglementaires et politiques visant
les industries biotechnologiques et pharmaceutiques, ainsi que de
risques plus spécifiques, temps en temps. Étant donné ces risques et
incertitudes, l’ensemble ou une partie de ces énoncés prospectifs
pourraient s’avérer être inexacts. C’est pourquoi vous ne devriez pas
vous fier à de tels facteurs ou énoncés prospectifs. De plus, OptiNose
ne prévoit pas mettre à jour publiquement tout énoncé prospectif, sauf
lorsqu’exigé par la loi. La loi Private Securities Litigation Reform Act
de 1995 permet cette discussion.

Ce communiqué de presse peut également contenir des énoncés, opinions,
hypothèses, résumés de résultats d’études ou caractérisations qui sont
des projections ou de nature aspirationnelle, qui n’ont pas été examinés
et/ou approuvés par la Food and Drug Administration (FDA), le Patent and
Trademark Office (PTO) et les autres organismes gouvernementaux ou
réglementaires applicables. De plus, certains ou tous ces énoncés n’ont
pas été évalués par la FDA dans le cadre d’un examen réglementaire des
produits d’OptiNose OPN-375 et OPN-300 et vous êtes informés qu’il
s’agit de produits de recherche qui n’ont pas été approuvés par une
autorité réglementaire.

OptiNose®, Bi-Directional™ et Breath Powered® sont des marques de
commerce ou des marques de commerce déposées d’OptiNose aux États-Unis
et dans d’autres pays.

Avanir® et ONZETRA™ Xsail™ sont des marques de commerce ou des marques
de commerce déposées d’Avanir Pharmaceuticals, Inc. aux États-Unis et
dans d’autres pays.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

OptiNose Media
Sloane & Company
Kate Traynor,
212-446-1871
Ktraynor@sloanepr.com