Press release

OROLIA : Résultats du 1er semestre 2015 et CA 3ème trimestre

0 0
Sponsorisé par Nasdaq

Résultats du 1 er semestre 2015 et CA 3 ème trimestre : Hausse du chiffre d'affaires de 44,9% Doublement du résultat opérationnel courant Sophia-Antipolis, le 29 octobre 2015 – Orolia SA (Alternext Paris – FR0010501015 – ALORO), spécialiste mondial des applications GPS critiques, publie ses résultats consolidés revus (non audités) pour le premier semestre 2015. En


Résultats du 1
er
semestre 2015


et


CA 3
ème
trimestre :

  • Hausse du chiffre d'affaires de 44,9%
  • Doublement du résultat opérationnel courant

Sophia-Antipolis, le 29 octobre 2015
– Orolia SA (Alternext Paris – FR0010501015 – ALORO), spécialiste mondial des applications GPS critiques, publie ses résultats consolidés revus (non audités) pour le premier semestre 2015.

En milliers d'euros (IFRS) 30 06 2015 30 06 2014
Chiffre d'affaires 50 879 35 114
Résultat opérationnel courant


% du CA
5 559


10,9%
 2 502


7,1%
Résultat opérationnel 4 906 966
Résultat avant impôts 4 477 -217
Résultat Net Part du Groupe 3 653 747
Résultat net par action (en €) 0,87 0,17

Solide croissance sur le semestre


Percée dans l'aviation et les infrastructures de recherche et sauvetage

Le chiffre d'affaires du Groupe sur le premier semestre 2015 s'établit en progression de 44,9% à 50,9 M€ contre 35,1 M€ sur la même période de 2014. A périmètre et taux de change constants, la croissance est de 4,2%.

Sur la division Spectracom (anciennement Timing, Test & Measurement), qui concentre 43,6% de l'activité du semestre, le chiffre d'affaires s'élève à 22,2 M€ en progression de +16,1% (+1,6% à périmètre et taux de change constants). Au-delà d'un effet devise favorable lié à la hausse du dollar, l'activité a été marquée par la forte croissance des solutions adressant le marché des réseaux informatiques de haute performance (services financiers, data centers, etc.). Cette progression a permis de compenser une baisse conjoncturelle dans le secteur défense liée à un planning de livraisons positionnées sur le second semestre, l'activité spatiale restant stable sur la période.

Sur la division McMurdo (anciennement Positioning, Tracking & Monitoring), l'activité du premier semestre ressort à 28,7 M€, en croissance de 79,2%. A périmètre et taux de change constants, la progression du chiffre d'affaires de 7,6% a été portée par le dynamisme des ventes de balises de détresse sur le marché porteur de l'aviation civile et militaire. L'activité sur le marché des balises maritimes est, quant à elle, restée relativement stable.

Dans le domaine des infrastructures de recherche et sauvetage, les bénéfices de l'acquisition de Techno-Sciences réalisée en mai 2014 prennent toute leur mesure. Cette opération a en effet permis à Orolia de se positionner en leader sur le programme « MEOSAR » de nouvelle génération du système international de recherche et sauvetage par satellites COSPAS-SARSAT. Dans ce contexte, l'activité Systèmes de sécurité fait plus que doubler compte tenu des gains de grands contrats remportés sur le deuxième semestre 2014.

Marge opérationnelle courante de 10,9%

La progression soutenue de l'activité s'accompagne d'une forte progression des résultats.


                                                                                                                                   


Le résultat opérationnel courant s'établit ainsi à 5,6 M€ contre 2,5 M€ au premier semestre 2014. Il représente 10,9% du chiffre d'affaires contre 7,1% au semestre de l'année précédente. Au-delà de la croissance de l'activité et de la contribution positive de Techno-Sciences, cette évolution favorable bénéficie de l'amélioration des marges brutes conformément à la stratégie de focalisation sur les produits à forte valeur ajoutée menée par le Groupe. 

Après intégration d'éléments non récurrents à hauteur de 0,6 M€, le résultat opérationnel s'élève à 4,9 M€ contre 1 M€ au premier semestre 2014. Pour rappel, le résultat opérationnel 2014 intégrait 1 M€ de frais d'acquisition liés à l'opération Techno-Sciences.

Le résultat financier ressort à -0,4 M€ contre -1,2 M€ au premier semestre 2014 intégrant notamment les effets de change importants enregistrés sur la période.

Le résultat net part du groupe atteint dès lors 3,7 M€ soit 7,2% du chiffre d'affaires contre 2,1% au premier semestre 2014.

Un besoin en fonds de roulement qui reflète l'évolution du business model


Une situation financière toujours maîtrisée 

Les flux nets de trésorerie générés par l'activité ont progressé de 2 M€ par rapport au premier semestre 2014 malgré une augmentation du besoin en fond de roulement de 5 M€ sur le premier semestre 2015. Au-delà de la dynamique de l'activité, cette augmentation renvoit à la part croissante des grands contrats dont le chiffre d'affaires est reconnu à l'avancement. Cette situation traduit l'évolution du business mix du Groupe depuis l'acquisition de Techno-Sciences dont les contrats à long terme induisent une plus forte volatilité sur les besoins en fonds de roulement.  

Avec une trésorerie de près de 17,8 M€ et 40,2 M€ de capitaux propres, le Groupe affiche une situation financière solide. L'endettement financier brut de 32,8 M€ représente 81,6% des capitaux propres, niveau cohérent au regard de la politique d'acquisitions menée par le Groupe.

Cette situation arrêtée au 30 juin 2015 n'intègre pas les effets de l'offre publique de rachat d'actions clôturée mi-juillet. Avec cette opération, réalisée avec succès pour un total de 500 000 actions à un prix unitaire de 15 €, le Groupe a réduit son capital de 2 M€ et ses capitaux propres de 7,5 M€. La trésorerie du Groupe a été impactée négativement à hauteur de 7,5 M€ par cette opération.


Confirmation de la dynamique de croissance au troisième trimestre

[1]

Sur le troisième trimestre, le chiffre d'affaires consolidé (non revu, ni audité) s'établit à 23,3 M€ contre 18,1 M€ au troisième trimestre 2014, en hausse de 28,6%. Cette progression est totalement organique. En cumul sur les 9 premiers mois de l'exercice, le chiffre d'affaires du Groupe progresse de 39,3% par rapport à la même période de 2014.

En cumul depuis janvier, la division McMurdo affiche une progression de son chiffre d'affaires de 72,2% à 41,6 M€ intégrant la contribution des grands contrats de systèmes de sécurité. Cette croissance bénéficie également d'une activité toujours bien orientée dans l'aviation incluant un effet de rattrapage lié au retard de certification d'une balise militaire qui avait pesé sur l'activité sur les premiers mois de 2014. A périmètre et taux de change constants, la progression est de 5,2%.

Le chiffre d'affaires de la division Spectracom s'établit quant à lui à 28,6 M€ en progression de 12,0%. Il ressort en légère baisse de 1,5% à taux de change constant compte tenu d'un positionnement de livraisons de produits défense sur le quatrième trimestre.

Orolia moteur du Search & Rescue de demain

Le quatrième trimestre s'est ouvert avec un contrat structurant pour Orolia. Le Groupe a ainsi été sélectionné dans le cadre de l'appel à projets du programme Horizon 2020 «
Research and Innovation
Program » de l'Union Européenne. Le projet « HELIOS » d'Orolia est doté d'une enveloppe de 3,5 M€ sur trois ans, pouvant potentiellement être étendue à 5,5 M€. En tant que leader et coordinateur du projet, Orolia recevra près de 2,4 M€ de financement R&D au cours des trois prochaines années. Le contrat, qui sera officiellement signé le 1
er
décembre prochain, porte sur le développement de balises de détresse de nouvelle génération pour l'aviation et la marine. Il démontre la crédibilité internationale du Groupe désormais identifié par les grands institutionnels comme étant capable de mener en tant que chef de file un consortium d'acteurs de premier ordre pour définir les évolutions du système international de Search & Rescue de demain.

Près de 100 M€ de chiffre d'affaires attendus sur l'exercice

Sous réserve d'une stabilité des devises, le Groupe pourrait réaliser sur l'exercice un chiffre d'affaires de près de 100 M€ associé à un bon niveau de rentabilité.

Prochain rendez-vous :

Publication du chiffre d'affaires de l'exercice 2015


22 février 2016

A propos d'Orolia SA


Orolia est un groupe de haute technologie dont la vocation est d'assurer la sécurité, la conformité réglementaire et la maîtrise opérationnelle des systèmes et infrastructures critiques qu'exploitent ou utilisent ses clients, au moyen de solutions de positionnement, de navigation, de timing, de supervision et de communication adaptées à des environnements sévères où les réseaux de communication terrestres sont insuffisants. Le siège d'Orolia est basé à Sophia-Antipolis (France). La société dispose également de bureaux principaux à Neuchâtel (Suisse), Rochester (USA), Washington DC (USA), San Diego (USA), Basingstoke (Royaume-Uni), Portsmouth (Royaume-Uni), Guidel et les Ulis (France). Orolia est titulaire des deux labels "OSEO Entreprise Innovante" et "OSEO Excellence" et a remporté le Prix de l'Audace Créatrice (2010). Le Groupe Orolia est éligible au nouveau dispositif PEA-PME.
http://www.orolia.com

Contact Orolia SA :


Elodie Cally, Directrice de la Communication –
elodie.cally@orolia.com
– Tél. +33(0)4.92.90.70.40

Contact Actifin :


Jennifer Jullia –
jjullia@actifin.fr
– Tél. +33(0)1.56.88.11.19




[1]

Chiffres n'ayant pas fait l'objet d'une revue semestrielle de la part des commissaires aux comptes



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: OROLIA via GlobeNewswire

HUG#1962580