Press release

Patient Safety Movement applaudit l’agence pour la recherche et la qualité des soins médicaux (Agency for Healthcare Research and Quality, AHRQ) et MedStar Health pour leur développement de la boîte à outils CANDOR

0 0
Sponsorisé par Business Wire

IRVINE, Californie–(BUSINESS WIRE)–La fondation Mouvement pour la sécurité des patients (Patient Safety Movement Foundation, PSMF) recommande que les organismes de santé partout dans le monde implémentent la boîte à outils en ligne Communication and Optimal Resolution (CANDOR) éditée par l’agence pour la recherche et la qualité des soins médicaux (Agency for Healthcare Research and Quality,

IRVINE, Californie–(BUSINESS WIRE)–La fondation Mouvement pour la sécurité des patients (Patient Safety
Movement Foundation, PSMF) recommande que les organismes de santé
partout dans le monde implémentent la boîte
à outils en ligne Communication and Optimal Resolution (CANDOR)

éditée par l’agence
pour la recherche et la qualité des soins médicaux (Agency for
Healthcare Research and Quality, AHRQ)
. L’AHRQ a choisi MedStar pour
développer et piloter la boîte à outils pour le programme CANDOR. La
boîte à outils en ligne peut aider les organisations à créer une culture
de sécurité qui met l’accent sur la responsabilité organisationnelle ;
sur l’attention portée au patient, à la famille et au soignant ; sur une
enquête et une analyse approfondies des événements ; sur une solution
équitable en cas de préjudice ; et sur les leçons tirées de chaque
événement donnant lieu à un préjudice.

MedStar Health, le plus grand système de santé dans la région
mi-Atlantique, est un membre engagé du Patient Safety Movement depuis
2013. MedStar a été choisi pour aider à développer et piloter la boîte à
outils pour le programme CANDOR en raison de son engagement à l’échelle
du système pour atteindre zéro préjudice évitable. MedStar est un
exemple d’un système de soins médicaux qui fait place à la transparence
et adopte des pratiques afin d’immédiatement communiquer avec les
patients et les familles lorsque des résultats graves imprévus se
produisent. Outre chez MedStar, le processus CANDOR a été implémenté et
testé chez Christiana Care dans le Delaware et chez Dignity Health en
Californie.

Le processus CANDOR reposait sur le programme Seven Pillars élaboré à
l’Université de l’Illinois à Chicago, également appuyé par une
subvention de démonstration de l’AHRQ en 2010, s’inscrivant dans
l’engagement de l’administration Obama envers une réduction tant des
préjudices évitables que des demandes de dommages-intérêts dans le cadre
de la responsabilité médicale et de soins de santé. La boîte à outils en
ligne CANDOR fournit un cadre pour évaluer l’état de préparation,
s’assurer le soutien des parties prenantes clés, notamment les assureurs
responsabilité et accélérer des réponses d’accompagnement en temps
opportun en cas d’événements imprévus entraînant un préjudice pour les
patients.

La boîte à outils est mise à la disposition des hôpitaux et des
responsables de la santé gratuitement. Les hôpitaux qui ont
implémenté CANDOR ont constaté une amélioration des résultats en termes
de sécurité des patients, de meilleurs scores de satisfaction des
patients en étant en relation avec les patients et les familles tout au
long du processus CANDOR et ont connu une réduction des demandes de
dommages-intérêts dans le cadre de la responsabilité médicale. Les
hôpitaux ayant bénéficié d’une subvention de démonstration de l’AHRQ en
2010 ont démontré les résultats suivants :

  • Réduction de 40 % des événements évitables entraînant un préjudice
    médical
  • Baisse de 40 % du nombre d’actions en justice pour erreur médicale
  • Baisse de 80 % des fonds d’auto-assurance mis de côté (de 40 millions
    à 8 millions de dollars)
  • Réduction de 80 % du temps pour régler les affaires à l’amiable
  • Réduction de 20 % des services associés à la médecine défensive

« La Patient Safety Movement Foundation a reconnu l’importance de ce
travail dès le premier jour et nous sommes reconnaissants du soutien
continu qu’elle nous apporte pour nous aider à éduquer la communauté des
soins médicaux sur les avantages de CANDOR. Gérer les préjudices non
intentionnels subis par les patients en toute transparence et avec
franchise n’est pas seulement la chose qui s’impose, mais c’est
également essentiel à notre capacité d’apprendre et d’apporter des
améliorations à nos systèmes et processus de soins », a déclaré le Dr
David Mayer, vice-président de la qualité et la sécurité chez MedStar.
« Depuis que MedStar Health a commencé à utiliser les principes CANDOR
comme élément clé de son programme de sécurité, le système de santé a vu
son taux d’événements de sécurité graves baisser de moitié. Même avec
ces progrès significatifs, MedStar Health ne sera pas satisfait tant que
nous n’aurons pas atteint zéro préjudice évitable. »

« Nous sommes extrêmement reconnaissants et fiers du travail que le Dr
Mayer et MedStar Health accomplissent en collaboration avec l’agence
pour la recherche et la qualité des soins médicaux », a déclaré Joe
Kiani, fondateur et président de la Patient Safety Movement Foundation.
« La regrettable vérité est que dans de nombreux établissements de
santé, un mur de silence se dresse chaque fois qu’un patient subit un
préjudice lors de sa prise en charge médicale. En promouvant une culture
de transparence, d’empathie et de communication ouverte, les
processus CANDOR aideront non seulement les patients et leurs familles à
surmonter une tragédie angoissante, mais au final conduiront à moins de
décès évitables en révélant et rapportant comment ces décès se
produisent. CANDOR est une étape vitale vers notre objectif de zéro
décès évitable à l’horizon 2020. »

À propos de la Patient Safety Movement Foundation

Chaque année dans le monde, plus de 3 000 000 de personnes,
dont 200 000 personnes aux États-Unis, meurent dans les hôpitaux de
manières qui auraient pu être évitées. La Patient Safety Movement
Foundation a été créée pour soutenir la Masimo Foundation for Ethics,
Innovation, and Competition in Healthcare, afin de réduire à 0 le nombre
de décès évitables d’ici à 2020 (0X2020) aux États-Unis et de façon
spectaculaire ailleurs dans le monde. L’amélioration de la sécurité des
patients demandera la collaboration de tous les intervenants : patients,
personnels médicaux, sociétés de technologie médicale, autorités
gouvernementales, employeurs et payeurs du secteur privé. La Patient
Safety Movement Foundation travaille avec toutes les parties prenantes
pour régler les problèmes et trouver des solutions liées à la sécurité
des patients. La Fondation organise également le Sommet mondial annuel
sur la sécurité des patients, la science et la technologie. Le Sommet
est l’occasion de présenter des solutions concrètes destinées à répondre
aux problèmes liés à la sécurité des patients, en encourageant les
entreprises de technologie médicale à partager les données relatives à
l’achat de leurs produits, et en demandant aux hôpitaux de s’engager à
mettre en œuvre les APSS (Actionable Patient Safety Solutions).
Retrouvez-nous sur www.patientsafetymovement.org.

@0x2020 #patientsafety #0x2020

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Patient Safety Movement Foundation
Irene Paigah
(858) 859-7001
irene@paigah.com