Press release

Pour l’industrie biopharmaceutique, les recommandations du Groupe de haut niveau sur l’accès aux médicaments de l’ONU sont une occasion ratée de répondre véritablement aux besoins des patients

0 0
Sponsorisé par Business Wire

GENÈVE–(BUSINESS WIRE)–Aux yeux de l’industrie biopharmaceutique, le Groupe de haut niveau sur l’accès aux médicaments de l’ONU avait une occasion sans précédent de répondre aux questions cruciales relatives à l’accès aux médicaments et aux vaccins pour des millions de personnes. De nombreuses recommandations du Groupe ignorent les barrières les plus basiques qui empêchent l’accès aux médicaments.

GENÈVE–(BUSINESS WIRE)–Aux yeux de l’industrie biopharmaceutique, le Groupe de haut niveau sur
l’accès aux médicaments de l’ONU avait une occasion sans précédent de
répondre aux questions cruciales relatives à l’accès aux médicaments et
aux vaccins pour des millions de personnes. De nombreuses
recommandations du Groupe ignorent les barrières les plus basiques qui
empêchent l’accès aux médicaments. En tant que tel, le rapport ne
fournit pas de fondement solide à un progrès significatif. L’industrie
biopharmaceutique continue de soutenir les plateformes existantes des
Nations Unies qui travaillent à améliorer l’accès aux médicaments.

L’environnement dans lequel de nouveaux médicaments sont mis à
disposition est de nature complexe et des solutions pourront être
trouvées avec des approches systémiques centrées sur les patients, un
engagement politique et une bonne gouvernance. Les questions clefs à
traiter sont le financement de la santé, l’amélioration des
infrastructures de soins et l’optimisation des capacités des
professionnels de santé et l’amélioration des connaissances en matière
de santé des patients. La majorité des recommandations du Groupe n’a pas
su reconnaître la complexité de la situation, ni les
efforts innovants déjà fournis
 pour faire progresser l’accès aux
soins au cours des deux dernières décennies. De plus, le rapport semble
adopter une approche réductrice quant à la recherche pharmaceutique et
au modèle de développement, portant ainsi en lui-même l’éventualité de
conséquences involontaires entravant le futur du progrès médical.

« L’accès aux médicaments est au centre de tous les efforts d’innovation
de l’industrie biopharmaceutique. Le rapport passe à côté des
principales entraves auxquelles tant de personnes doivent faire face
dans le monde entier au quotidien », déclare Eduardo Pisani, directeur
général de l‘International Federation of Pharmaceutical Manufacturers
and Associations (IFPMA). « Le Groupe de haut niveau a adopté une
approche très limitée et a ignoré la multitude de variables ayant une
influence sur l’accès aux médicaments. Nous devons consolider ce qui
fonctionne déjà et nous avons besoins de solutions exhaustives
permettant de rapprocher les soignants des patients au niveau mondial,
en répondant à leurs besoins premiers.  »

Dans
les documents qu’elle a remis
 au Groupe, l’industrie
biopharmaceutique a prouvé la valeur de la propriété intellectuelle liée
à l’accès aux médicaments, et a proposé des solutions viables pour
permettre une amélioration de l’accès aux médicaments. Pour surmonter
les obstacles de base, au nom de la couverture
santé universelle
, des efforts
collaboratifs et des solutions innovantes
 sont nécessaires, et qui
sont à la fois viables à long terme tout en répondant aux exigences du
terrain.

La quasi totalité des médicaments importants au cours des 150 dernières
années, y compris les antibiotiques, les vaccins, les traitements anti
VIH et VHC, les médicaments contre le cancer et les maladies
cardiovasculaires, doit son existence aux activités R&D de l’industrie
biopharmaceutique. Les innovateurs et les millions d’hommes et de femmes
qui travaillent avec engagement dans le secteur biopharmaceutique sont
ouverts aux discussions constructives et collaboratives sur les
technologies de la santé et l’accès aux soins. Ils sont en faveur d’un
partenariat pour trouver des solutions qui amélioreront la santé dans le
monde entier, et partagent le même objectif d’une vie en bonne santé
pour tous, dans le cadre du troisième objectif de développement durable
des Nations Unies.

À propos de l’IFPMA:

L’IFPMA représente les associations et les entreprises de recherche
biopharmaceutique du monde entier. Les deux millions d’employés de ce
secteur recherchent, développement et fournissent des médicaments et
vaccins qui améliorent la vie des patients dans le monde. Basée à
Genève, l’IFPMA entretient des relations officielles avec les Nations
Unies et met à disposition l’expertise de l’industrie pour aider les
experts de la santé à trouver des solutions pour améliorer la santé dans
le monde.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

IFPMA
Mario Ottiglio, +41 22 338 32 00
Director, Public
Affairs, Communications & Global Health Policy
m.ottiglio@ifpma.org