Press release

Pulmonx termine le recrutement de patients pour un essai pivot de la valve endobronchique Zephyr aux États-Unis

0 0
Sponsorisé par Business Wire

REDWOOD CITY, Californie–(BUSINESS WIRE)–Pulmonx®, un leader dans le domaine de la pneumologie interventionnelle, a annoncé aujourd’hui avoir terminé de recruter des patients pour son étude IDE pivot (l’essai LIBERATE), une étude multicentrique randomisée et contrôlée de la Valve endobronchique Zephyr (VEB) chez des patients souffrant d’emphysème sévère, une forme de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Les résultats de

REDWOOD CITY, Californie–(BUSINESS WIRE)–Pulmonx®,
un leader dans le domaine de la pneumologie interventionnelle, a annoncé
aujourd’hui avoir terminé de recruter des patients pour son étude IDE
pivot (l’essai LIBERATE), une étude multicentrique randomisée et
contrôlée de la Valve
endobronchique Zephyr
(VEB) chez des patients souffrant d’emphysème
sévère, une forme de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).
Les résultats de l’essai LIBERATE serviront pour obtenir l’autorisation
d’utilisation du dispositif aux États-Unis.

Les VEB Zephyr sont de minuscules valves unidirectionnelles minimalement
invasives placées dans certaines parties des voies respiratoires au
niveau des poumons afin d’occlure des zones malades de façon à réduire
l’hyperinflation pulmonaire. Les zones plus saines restantes peuvent
ainsi fonctionner de manière plus efficace, favorisant une meilleure
respiration et une amélioration de la qualité de vie des patients.

L’essai LIBERATE a recruté 190 patients dans 24 sites en vue d’évaluer
la sécurité et l’efficacité de la VEB Zephyr par rapport à une prise en
charge médicale optimale, les patients étant randomisés selon un ratio
de 2:1 entre la VEB Zephyr et le bras de contrôle. Le résultat primaire
à évaluer à un an est le volume expiratoire maximal par seconde (VEMS,
une mesure objective de la fonction respiratoire). Les résultats
secondaires sont une réduction du volume pulmonaire du lobe pulmonaire
traité, le Test de marche de six minutes (TDM6, une mesure de la
tolérance à l’exercice) et le Questionnaire respiratoire de St-Georges
(QRSG, une mesure de la qualité de vie).

« La VEB Zephyr est le dispositif endoscopique de réduction du volume
pulmonaire le plus étudié au monde. Il est considéré comme le traitement
de première intention par les plus grands médecins en dehors des
États-Unis », a déclaré le
président-directeur général de Pulmonx, Glen French
. « Avoir terminé
de recruter les patients qui vont participer à cet essai important nous
rapproche du moment où nous pourrons mettre ce traitement éprouvé à
disposition des patients aux États-Unis qui ont peu d’options à l’heure
actuelle. »

Trois essais randomisés contrôlés de la VEB Zephyr menés en dehors des
États-Unis (BeLieVeR-HIFi,
STELVIO
et IMPACT)
fournissent un faisceau significatif de preuves à l’appui de la capacité
du dispositif à améliorer la fonction pulmonaire, la tolérance à
l’exercice et la qualité de vie chez les patients présentant une
ventilation collatérale inexistante, telle qu’évaluée avec le système
Chartis.1,2,3,4 Les données cliniques publiées démontrent
également des bénéfices durables pour les patients sur cinq ans5 et
des bénéfices potentiels en termes de survie à 5 et 10 ans après le
traitement,6,7 indiquant un éventuel ralentissement de la
progression de la maladie.

Plus de 50 % des patients atteints d’emphysème sévère présentent une
ventilation collatérale inexistante dans au moins un des lobes
pulmonaires ciblés,8,9 démontrant ainsi un vaste marché
potentiel pour le traitement au moyen de la VEB Zephyr. Au cours des 10
dernières années, plus de 40 000 VEB Zephyr ont été implantées dans le
monde chez plus de 12 000 patients. Pour regarder une vidéo de la
procédure d’implantation de la VEB Zephyr, cliquez ici.

À propos de Pulmonx

Basée à Redwood City, en Californie, et à Neuchâtel, en Suisse, Pulmonx
est une société de pneumologie interventionnelle axée sur le
développement de technologies transformatrices et rentables qui
améliorent la vie de patients du monde entier atteints de maladies
pulmonaires. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.pulmonx.com.

La VEB Zephyr est un dispositif expérimental aux États-Unis. La loi
américaine en restreint l’usage à une utilisation expérimentale.

  1. Klooster K, Ten Hacken NHT, Hartman JE, Kerstjens HAM, Van Rikxoort
    EM, Slebos DJ. Endobronchial Valves for emphysema without interlobar
    collateral ventilation (Valves endobronchiques pour emphysème sans
    ventilation collatérale interlobaire). N Engl J Med 2015;
    373:2325-2335.
  2. Davey C, Zoumot Z, Jordan S, McNulty W, Carr D, Hind M, et al.
    Bronchoscopic lung volume reduction with endobronchial valves for
    patients with heterogeneous emphysema and intact interlobar fissures
    (the BeLieVeR-HIFi study): a randomised controlled trial. [Réduction
    du volume pulmonaire bronchoscopique pour les patients présentant un
    emphysème hétérogène et des fissures interlobaires intactes (l’étude
    BeLieVeR-HIFi) : essai randomisé et contrôlé.] The Lancet 2015.
  3. Sciurba FC, Ernst A, Herth FJF, Strange C, Criner G, Marquette C, et
    al. A Randomized Study of Endobronchial Valves for Advanced Emphysema
    (Une étude randomisée des valves endobronchiques dans l’emphysème de
    stade avancé). New Eng J Med 2010; 363: 1233-1244 (annexe
    supplémentaire incluse).
  4. Herth F, Noppen M, Valipour A, Leroy S, Vergnon J-M, Ficker JH, Egan
    E, Gasparini S, Agusti C, Homes-Higgin D, Ernst A pour le compte de
    l’International VENT Study Group. Efficacy predictors of endoscopic
    lung volume reduction with Zephyr valves in a European cohort with
    emphysema (Prédicteurs de l’efficacité de la réduction endoscopique du
    volume pulmonaire à l’aide des valves Zephyr dans une cohorte
    européenne de patients atteints d’emphysème). Eur Respir J
    2012; 39: 1334-1342.
  5. Venuta F, A Marco, D Daniele, Coloni G, et al. Long-term follow-up
    after bronchoscopic lung volume reduction in patients with emphysema
    (Suivi à long terme après la réduction bronchoscopique du volume
    pulmonaire chez des patients atteints d’emphysème). Eur Respir J
    2012; 39: 1084–1089.
  6. Hopkinson NS, Garner J, Kemp S, et al. Survival after Endobronchial
    Valve Placement for Emphysema: A 10-Year Follow-up Study (Survie après
    le placement d’une valve endobronchique dans l’emphysème : une étude
    de suivi à 10 ans Eur Respir J 2016; 519-521.
  7. Gompelmann D, Benjamin N, Bischoff E et al. Survival after
    endoscopic valve therapy in patients with severe emphysema (Survie
    après un traitement par valve endoscopique chez des patients atteints
    d’emphysème sévère)
    Eur Respir J 2016 (ERS 2016 Abstract
    #OA472).
  8. Herzog D, Dollinger F, Pollinger A et al. (2014). New COPD subgroups
    according to prevalence and distribution of Interlobar Collateral
    Ventilation assessed by an Endobronchial Catheter System. Am J Respir
    Crit Care Med 189; 2014:A2430.
  9. Koster TD, Rikxoort E, Slebos D, et al. Predicting Lung Volume
    Reduction after Endobronchial Valve Therapy Is Maximized Using a
    Combination of Diagnostic Tools (Prédire la réduction du volume
    pulmonaire après que le traitement par valve endobronchique ait été
    maximisé en utilisant une combinaison d’outils de diagnostic) Respiration
    2016 (In press).

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Chronic Communications
Michelle McAdam
michelle@chronic-comm.com
(949)
545-6654 ou (310) 902-1274