Press release

RALLYE Résultats semestriels 2015

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Rallye (Paris:RAL): Les comptes consolidés du 1er semestre 2015, établis par le Conseil d’Administration du 29 juillet 2015, ont été revus par les Commissaires aux comptes. CHIFFRES CLÉS DU COMPTE DE RÉSULTAT DU PREMIER SEMESTRE 2015   Activités poursuivies (en M€) S1 2014(3) S1 2015 Chiffre d’affaires 23 556 23 995 EBITDA

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Rallye (Paris:RAL):

Les comptes consolidés du 1er semestre 2015, établis par le
Conseil d’Administration du 29 juillet 2015, ont été revus par les
Commissaires aux comptes.

CHIFFRES CLÉS DU COMPTE DE RÉSULTAT DU PREMIER SEMESTRE 2015

 
Activités poursuivies (en M€) S1 2014(3) S1 2015
Chiffre d’affaires 23 556 23 995
EBITDA (1) 1 292 986
Marge EBITDA 5,5% 4,1%
Résultat opérationnel courant (ROC) 811 507
Marge ROC 3,4% 2,1%
Résultat net, part du Groupe (112) (81)
Résultat net normalisé (2), part du
Groupe
(60) (79)
 

(1) EBITDA = ROC + dotations aux
amortissements opérationnels courants

(2) Le résultat net normalisé correspond au
résultat net des activités poursuivies, corrigé des effets des
autres produits et charges opérationnels et des effets des
éléments financiers non-récurrents, ainsi que des produits et
charges d’impôts non-récurrents (voir détails en annexe)

(3) Les comptes antérieurement publiés ont
été retraités consécutivement à l’application rétrospective
d’IFRIC 21

 

Le chiffre d’affaires consolidé de Rallye atteint 24,0 Mds€, en hausse
de +1,9% par rapport au chiffre d’affaires S1 2014 retraité. Le résultat
opérationnel courant (ROC) s’élève à 507 M€.

La dette financière nette du périmètre holding de Rallye s’inscrit à
2 783 M€ au 30 juin 2015, contre

2 798 M€ au 31 décembre 2014. La maturité moyenne des lignes de crédit a
été portée à 4,9 années (contre 4,1 années à fin 2014) suite notamment
au refinancement en mai 2015 du crédit syndiqué Rallye de 725 M€.

Le coût de l’endettement financier net de Rallye s’est nettement réduit
au S1 2015 à 57 M€, en diminution de

34 M€, suite à la mise en place de financements moins onéreux et à la
baisse des taux d’intérêt.

Le Résultat Net Part du Groupe publié est en progression au premier
semestre 2015, à -81 M€.

Le RNPG normalisé des activités poursuivies de Rallye est en retrait, à
-79 M€ au 30 juin 2015.

Groupe Casino : Chiffre
d’affaires consolidé de 23,7 Mds€, en progression de +1,8%. ROC Groupe
de 521 M€, en repli par rapport au S1 2014. Résultat Net Part du Groupe
en progression à 75 M€ et Résultat Net normalisé Part du Groupe en
baisse à 63 M€

Au 2ème trimestre 2015, le chiffre d’affaires consolidé du
Groupe Casino atteint 11,8 Md€, quasiment stable en organique par
rapport au T2 2014 en dépit du contexte macroéconomique au Brésil.

En France, le trimestre est marqué par un retour à la croissance
(+0,4% en organique et +0,1 % en comparable) grâce à la croissance de
Géant et au redressement de Leader Price. Chez Géant, les ventes
comparables sont en hausse de +2,0%, tirées par la progression du trafic
(+4,0%) et des volumes (+5,0%). Chez Leader Price, les ventes
comparables sont en amélioration séquentielle à -0,9% sur le trimestre
avec une croissance du trafic (+7,0%) et des volumes en hausse (+1,3%).

Les ventes alimentaires en Amérique Latine se maintiennent à un
bon niveau (+6,1% en organique et +2,4% en comparable) grâce à
l’ensemble des filiales. GPA Food affiche de bonnes performances
avec une croissance organique soutenue meilleure qu’au T1 2015 (+7,3%),
un trafic et des volumes en progression (+4,8% et +6,9% respectivement)
en dépit d’un effet de base élevé (prenant fin en juillet) et du
contexte macroéconomique. Chez Exito, les ventes sont toujours
satisfaisantes avec une progression du trafic en Colombie et de bonnes
performances en Uruguay. La dégradation des ventes de Via Varejo
s’explique pour partie par l’effet de base lié à la Coupe du monde et
pour partie par la baisse de la consommation dans le secteur des biens
durables. Dans ce contexte, l’enseigne poursuit ses gains de part de
marché. L’intérêt économique de Casino dans Via Varejo s’élève à 17,9%.

Enfin, l’activité du E-commerce (Cnova) enregistre une
forte croissance au T2 2015 avec un volume d’affaires (GMV) en hausse de
+25,8% à taux de change constant (TCC)1. Le trafic augmente
de +38,9% avec 396 millions de visites au 2ème trimestre. La
progression des marketplaces reste élevée sur les deux zones
géographiques, France et Brésil.

Au S1 2015, l’EBITDA du Groupe Casino s’élève à 994 M€ et le ROC à 521
M€.

En France, l’EBITDA et le ROC s’inscrivent en repli par rapport
au S1 2014. Les baisses de prix réalisées en 2013 et 2014,
essentiellement chez Géant et Leader Price, impactent encore
significativement les marges commerciales de ces enseignes. Cet effet
s’estompera au S2 2015. Les autres enseignes réalisent une performance
proche de celle de l’exercice précédent.

Le ROC du Latam Retail s’inscrit à – 7,8% à TCC. Au Brésil,
l’inflation rapide des coûts (énergie, salaires) pèse sur la marge du 1er
semestre. Des plans d’efficacité opérationnelle ont été lancés pour
compenser cet effet sur la deuxième partie de l’année. Les autres
filiales d’Amérique Latine (Colombie, Uruguay et Argentine) maintiennent
des niveaux de marges satisfaisants.

Le ROC du Latam Electronics est en baisse de -27,0% à TCC,
impacté par la forte contraction de l’activité à partir du 2ème
trimestre. Via Varejo a mis en œuvre des plans d’action significatifs
pour optimiser son réseau de magasins et privilégier les familles de
produits les plus performantes, ainsi que pour réduire ses coûts en
magasin et dans ses structures.

L’Asie affiche une augmentation de son ROC de +6,4% à TCC. En
Thaïlande, le semestre est marqué par une bonne maîtrise opérationnelle
et une très bonne performance des galeries commerciales. Au Vietnam, Big
C poursuit une croissance rentable.

Hors nouveaux pays, la marge commerciale du E-commerce progresse
entre le T1 et le T2 2015. L’EBITDA et le ROC s’inscrivent en
amélioration séquentielle sur le semestre. Les frais d’exploitation
(logistique, marketing, IT, etc.) sont en hausse par rapport au S1 2014
du fait des investissements de développement de Cnova.

Le Résultat financier normalisé de la période s’élève à -223 M€,
en amélioration par rapport à l’année précédente (-296 M€) avec
notamment une bonne maîtrise des frais financiers en France sous l’effet
des opérations de refinancement et de la baisse des taux. Au Brésil (GPA
et Via Varejo), la très forte hausse des taux locaux est compensée par
une gestion optimisée de l’escompte des créances commerciales et par
l’effet de change. Les charges financières de Cnova sont en baisse grâce
au renforcement de son bilan.

Le Résultat Net normalisé Part du Groupe s’inscrit à 63 M€, en
baisse sous l’effet principalement des baisses de prix passées en France
et du ralentissement au Brésil. Le Résultat Net publié Part du Groupe
atteint 75 M€, en progression par rapport au S1 2014 (35 M€).

La Dette financière nette au 30 juin 2015 s’établit à 8 512 M€.
La progression de la dette sur un an glissant s’explique à hauteur de
264 M€ par des écarts de conversion (liés à la baisse du réal brésilien,
du peso colombien et à l’appréciation du bath thaïlandais) des actifs de
trésorerie au Brésil et en Colombie et des dettes en Thaïlande, 205 M€
par les acquisitions réalisées par Exito (essentiellement Super Inter)
et 247 M€ par la dégradation du BFR de Via Varejo. Compte tenu de la
saisonnalité du Cash-flow, la DFN à fin 2015 devrait être inférieure à
celle de fin 2014. Sur un an glissant, le Cash-flow libre
s’établit à 354 M€.

1 Donnée publiée par la filiale

Autres actifs

Groupe GO Sport : Poursuite
d’une croissance soutenue des ventes de Groupe GO Sport au S1 2015
(+5,3% en comparable)

Le chiffre d’affaires consolidé de Groupe GO Sport s’est amélioré de
+5,3% à magasins comparables et taux de change constants. GO Sport
France a maintenu sa dynamique commerciale, avec une nouvelle croissance
des ventes en comparable sur le semestre et une progression à la fois
des clients et des volumes. Courir a accéléré sa croissance avec
notamment l’intégration progressive au réseau de 18 magasins
anciennement sous enseigne Bata. Enfin, les formules d’affiliation, tant
pour GO Sport que pour Courir, fortes de leur succès, se développent de
manière accélérée (avec un parc de respectivement 15 et 14 magasins à
fin juin 2015).

L’EBITDA et le ROC de Groupe GO Sport sont en légère progression ce
semestre par rapport au S1 2014.

Portefeuille d’investissements

Le portefeuille d’investissements de Rallye est évalué à 127 M€ au 30
juin 2015, après 22 M€ d’encaissements nets1 sur le semestre.

2. CONCLUSION ET PERSPECTIVES

  • Au second semestre, Casino poursuivra le déploiement de ses
    priorités stratégiques :

    • En France, retour à la croissance et amélioration de la rentabilité
    • Au Brésil, renforcement des plans d’action opérationnels et de
      réductions des coûts
    • Maintien des bonnes performances d’Exito et de Big C
    • Poursuite de la forte croissance de Cnova
    • La mise en œuvre d’une étape majeure dans l’intégration des
      filiales de Casino en Amérique Latine
  • Rallye bénéficie d’une situation de liquidité très solide, avec
    près de 1,9 Md€ de lignes de crédit confirmées, non-utilisées et
    immédiatement disponibles, dont la maturité a été étendue à 4,9 années.

Rallye confirme sa stratégie de valorisation de ses actifs, notamment
Casino, ainsi que son objectif de réduction de frais financiers d’au
moins 40 M€ en 2015

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site internet de la
société : www.rallye.fr.

1 Encaissements nets des appels de capitaux

ANNEXES

 

RESULTATS SEMESTRIELS 2015 DE RALLYE

(DONNÉES CONSOLIDÉES)

(en M€) S1 2014 (2) S1 2015
Chiffre d’affaires 23 556 23 995
EBITDA (1) 1 292 986
Résultat opérationnel courant (ROC) 811 507
Autres produits et charges opérationnels (179) 69
Coût de l’endettement financier net (405) (315)
Autres produits et charges financiers 30 (165)
Charge d’impôt (136) 10
Quote-part de résultat des entreprises associées et coentreprises 31 35
Résultat net activités poursuivies 153 141
Résultat net activités poursuivies, part du Groupe (112) (81)
Résultat net activités abandonnées (0) 4
Résultat net 153 144
Résultat net, part du Groupe (112) (80)
Résultat net normalisé, part du Groupe (60) (79)
 

(1) EBITDA = ROC + dotations aux amortissements
opérationnels courants

(2) Les comptes antérieurement publiés ont été retraités
consécutivement à l’application rétrospective d’IFRIC 21

 
 

BILAN S1 2015 SIMPLIFIE DE RALLYE

(DONNÉES CONSOLIDÉES)

 
(en M€) 31/12/2014(1) S1 2015
Actifs non-courants 30 432 30 492
Actifs courants 16 790 13 412
TOTAL ACTIFS 47 222 43 904
Capitaux propres 13 934 13 121
Passifs financiers non courants 11 611 11 334
Autres passifs non courants 3 262 3 254
Passifs courants 18 414 16 196
TOTAL CAPITAUX PROPRES ET PASSIFS 47 222 43 904
 

(1) Les comptes antérieurement publiés ont été retraités
consécutivement à l’application rétrospective d’IFRIC 21

 

PASSAGE DU RESULTAT NET PUBLIE AU RESULTAT NET NORMALISE DE RALLYE

Le résultat net normalisé correspond au résultat net des activités
poursuivies, corrigé des effets des autres produits et charges
opérationnels, tels que définis dans la partie ʺPrincipes Comptablesʺ de
l’annexe annuelle aux comptes consolidés, et des effets des éléments
financiers non-récurrents, ainsi que des produits et charges d’impôts
non-récurrents.

Les éléments financiers non-récurrents regroupent certains instruments
financiers constatés en résultat dont la juste valeur peut être très
volatile. A titre d’exemple, les variations de juste valeur des
instruments financiers non qualifiés de couverture et des dérivés
indexés sur le cours d’actions cotées du Groupe sont ainsi retraitées du
Résultat net normalisé.

Les produits et charges d’impôts non-récurrents correspondent aux effets
d’impôt directement liés aux retraitements précédents ainsi que les
effets directs d’impôt non-récurrents. Ainsi la charge d’impôt rapportée
au résultat normalisé avant impôt correspond au taux d’impôt moyen
normatif du Groupe.

Cet agrégat permet de mesurer l’évolution du résultat récurrent des
activités.

 
(en M€)

S1 2014
ajusté de
l’impact
IFRIC
21

Eléments
retraités
S1 2014
normalisé

S1
2015

Eléments
retraités
S1 2015
normalisé
Résultat opérationnel courant (ROC) 811   811 507   507
Autres produits et charges opérationnels (179) 178 (1) 69 (70) (0)
Résultat opérationnel 633 178 811 576 (70) 506
Coût de l’endettement financier net (405) (405) (315) (315)
Autres produits et charges financiers(1) 30 (18) 12 (165) 183 18
Charge d’impôt(2) (136) (30) (166) 10 (110) (100)
Quote-part de résultat des entreprises associées et coentreprises 31   31 35   35
Résultat net des activités poursuivies 153 130 283 141 3 144
dont intérêts minoritaires(3) 265 79 344 222 1 223
Dont part du Groupe (112) 51 (60) (81) 2 (79)
 

(1) Sont notamment retraités des autres produits et charges
financiers, les effets d’actualisation monétaire des passifs
fiscaux au Brésil, ainsi que les variations de juste valeur des
Total Return Swaps portant sur les actions GPA, Big C, des
forwards et calls GPA et les instruments financiers non qualifiés
de couverture

(2) Sont retraités de la charge d’impôt, les effets d’impôt
correspondants aux éléments retraités ci-dessus, ainsi que les
produits et charges d’impôts non-récurrents

(3) Sont retraités des intérêts minoritaires les montants associés
aux éléments retraités ci-dessus

 

Contacts

Rallye :
Franck HATTAB, + 33
(0)1 44 71 13 73